Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les cahiers du Martiniste
Le coq – 21ième soir …
L'aubergiste qui avait permis à Marie et à Joseph de passer la nuit dans son étable, avait un coq. C'était un coq qui avait mauvais caractère. Il passait le plus clair de son temps dans un grand sapin à mi-chemin entre l'auberge et l'étable, et ne supportait pas qu'on passe près de son sapin. Si quelqu'un s'y aventurait, il volait en bas et lui pinçait les mollets à coup de bec! Tout le monde le connaissait à Bethléem et chacun prenait bien soin de l'éviter en passant à l’écart du grand sapin. Lorsque Marie et Joseph se rendirent à l'étable, l'aubergiste les prévint: "Ne passez pas devant le sapin, faites un tour en prenant le sentier qui passe par derrière. Mon coq est méchant, il vous piquerait avec son bec !" Mais Marie répondit doucement: "Il ne me fera rien."
Elle passa, à petits pas, devant le sapin. Le coq ne bougea pas. Il en était étonné lui-même. Mais quelque chose l'empêchait de descendre, et même il fut content que cette dame passe devant son arbre. Il se sentait de bonne humeur tout à coup. La nuit, Jésus naquit, et le coq sentit bien qu'il se passait là quelque chose d'extraordinaire. Lorsque les bergers arrivèrent et ouvrirent la porte de l'étable, le coq, du haut du sapin vit très bien le petit enfant et sut que c'était lui qui l'avait aidé à ne pas attaquer l'homme et la femme qui étaient passés le soir.
Quand les bergers sortirent, ils passèrent devant le sapin. Mais ils avaient la lumière de l'enfant dans leur cœur et le coq ne bougea pas. Il fit de même pour tous ceux qui allaient voir l'enfant Jésus.
Il apprit ainsi à sentir de loin ce qu'il y avait dans le cœur des gens. Et s'il y sentait de l'amour pour les autres créatures il les laissait toujours passer.


Le Vieux Berger – 22ième soir
Parmi les bergers qui gardaient leurs troupeaux pendant la nuit de Noël, il en était un qui était très vieux. Il marchait avec peine, en s'aidant d'un bâton.
Mais son cœur était resté jeune et gai. Chacun l'aimait et l'on venait le trouver si l'on était en peine. Il trouvait toujours les mots qu'il fallait pour redonner du courage. Il avait vécu bien des choses durant sa vie.
Il avait connu des joies, mais aussi beaucoup de peines. Mais jamais il n'avait perdu confiance. Pendant les veillées c'était lui qui savait raconter les plus belles histoires. Chez lui, dans sa vieille maison, il avait aussi des oreilles attentives pour écouter ses histoires. Il travaillait encore, malgré son grand âge pour élever son petit-fils qui était malade et infirme. Les parents de l'enfant étaient morts tous les deux.
Lorsque l'Ange eût annoncé la bonne nouvelle, tous se préparèrent à partir, chacun avec son présent. Les amis du vieux berger lui dirent: "Grand-père, tu n'arriveras jamais à temps, tu vas trop lentement. Viens, nous te porterons à tour de rôle." "Mais non, mon ami, allez, je ne veux pas vous retarder. L'enfant merveilleux vous attend. Ne craignez rien pour moi. Tout ira bien." Et voici qu'en cette nuit extraordinaire il lui fut donné de marcher comme lorsqu'il était jeune. Il suivit les autres sans peine et arriva à la crèche parmi les premiers. Il se prosterna et adora l'enfant Jésus. Quand il se releva pour partir, son regard était pourtant un peu triste. Il pensait à son petit-fils qui ne pouvait pas marcher et ne pouvait pas venir voir le petit enfant. Il décida de bien admirer encore ce petit Enfant, pour tout garder dans son cœur et surtout pour bien raconter à son petit fils la merveille qu’il avait vu de ses vieux yeux. En sortant de l'étable son regard fut attiré par quelque chose qui brillait. C'était un joli cristal de roche. Le vieux berger le ramassa pour l'offrir à son petit-fils.

Il est bien sûr merveilleux de faire participer les enfants (petits et grands...) en leur demandant d'illustrer quotidiennement ces contes au fur et à mesure que l'on progresse vers Noël ...Si il est des petits ou des Grands illustrateurs qui veulent contribuer, avec la permission de leurs parents et leur accord personnel, je me réjouirai à faire figurer, ici, leurs oeuvres pour rendre encore plus vivantes ces lignes ...
NB envoyer les dessins ou peintures avec le prénom ou pseudo de leurs auteurs à l'adresse : "contact" de l'auteur de ce blog ...

ck
 

Pour les plus grands, mais les jeunes devraient  y prendre du plaisir également, je vous recommande un Conte de Notre Temps écrit au cours de cette période de l'Avent par "Alaligne" Une Merveille !  alaligne.over-blog.net/categorie-10201038.html

Pour ceux qui aiment tous les beaux sujets se rapportant à Noël, je recommande ce blog sur les santons : santons-et-creches-de-provence.over-blog.fr/

Commenter cet article

oursonne libre 22/12/2007 23:07

grosses bises les farfadets

:0071:Zezette14 22/12/2007 22:18

J'ai de la lecture en réserve pour les jours à venir, mais je n'ai malheureusement pas assez de temps en ce moment pour tout ......alors je passe très vite (trop vite !.......). Je t'envoie plein de gros bisous et bon dimanche à Annie et toi.

louly 22/12/2007 21:39

Coucou farfadet ! Je te souhaite de passer un Joyeux Noël et de très Bonnes fêtes de fin d'année !! bisous !!

Quichottine 22/12/2007 20:38

J'étais venue de souhaiter un très bon Noël !

Morgane 22/12/2007 18:59

Le coq n'aurait pas attaqué le farfadet c'est certain:)Joyeux noël à toi

Piotr Goradd 22/12/2007 13:23

Je ne puis faire autrement que de commenter le commentaire de Cathy-Lilas... "Tu es une merveilleuse amie Lilas et je me joins à patrice pour te couvrir de baisers qui seront, je le crains, bien insuffisants pour te prouver notre reconnaissance...."Pat', je te souhaite de rire, et de pleurer de joie, car je sais que des contrées où tu nous invites, tu en a déjà arpenté les chemins....Bisous et joyeuses fêtes..................Piotr

Muad' Dib 22/12/2007 08:30

Bonjour Farfadet,Je te souhaite par avance un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d'année.Bises,

alaligne 21/12/2007 13:20

Oups! Comment te remercier Patrice pour ce bel éloge... J'espère simplement que le merveilleux de tes contes m'aideront à écrire et écrire encore. Le partage est à la base des plus belles et nobles entreprises. Tu sais combien tu as été présent dans mes lignes et combien tu le seras encore... toi, Annie et les tiens... Vous embrasse tendrement

FARFADET 86 22/12/2007 00:47

Je suis très touché par tous ces gentils mots, chers Catherine ... Je t'en remercie du fond du coeur. Cette période de préparation à la fête de Noël est propice au partage et au rapprochement  des êtres et des personnes autour de cette naissance miraculeuse, l'Amour Humain ... avec un grand "A"

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

langues

 

Hébergé par Overblog