Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les cahiers du Martiniste

éédition d'un article initialement publié le : 26/06/2007 à 17:35

Un Conte Villageois qui nous conduit de la Saint Jean à La Saint Martin...

Lien pour aller au début de cette histoire : "La Berlotte  - Présentation et scène 1"

Scène 3
 File0646.jpg
- Conteur : Gueureleu ne manque pas de raconter à ses amis la blague qu’il a faite à La Berlotte. La nouvelle fait le tour des chaumières et, le lendemain soir, tous les villageois se rassemblent pour aller épier La Berlotte qui a déposé sa cage à l’endroit convenu la veille et attend le moment où le soleil viendra s’y glisser.  La Berlotte s’impatiente en s’apercevant que c’est bien plus loin, à l’horizon, que le soleil s’enfonce… Se mettant à courir, dans sa direction, elle se rend compte que le soleil couchant s’éloigne d’elle d’autant de foulées qu’elle fait pour s’en approcher. A bout de souffle, elle s’arrête et se met à crier …

File0645.jpg

La Berlotte :
Attend-moi beau soleil rouge ! Ne va pas t’endormir loin de moi !... (elle se met à pleurer …)

D’un bosquet, en arrière plan, fusent les rires et ricanements des villageois qui se moquent de la Berlotte. Sortant de leur cachette commune, Gueureleu s’en approche doucement …
   
Gueureleu :
Eh bien, La Berlotte, pourquoi pleures-tu ?

La Berlotte (pleurnichant) :
Sniff !... le soleil couchant, sniff, sniff ! … il n’est pas allé s’endormir dans la cage … sniff, sniff !... 

Gueureleu :
Voyons, la Berlotte, c’est que tu lui fais peur, surtout si tu lui cours après pour le rattraper… Lui, il se sauve et va encore plus vite que toi. Tu dois t’y prendre autrement …  

La Berlotte (se ressaisissant, quelque peu fâchée) :
Dis-moi comment alors !...

Gueureleu (se faisant convainquant)
Tu placeras la cage au même endroit mais toi, tu resteras, ici, derrière ce chêne et tu attendras, sans bouger, que minuit sonne au clocher du village … Au 12ième coup, tu pourras aller chercher la cage où le soleil se sera endormi …

La Berlotte (sceptique)
Tu es sûr que ça marchera cette fois ?

Gueureleu (affirmatif)
Absolument … mais restes bien cachée et, surtout, fais preuve de patience comme je viens de te l’expliquer …

La Berlotte (rassurée)
Je ferai exactement comme tu me l’as recommandé. Bonsoir Gueureleu … et encore, mille mercis pour tes bons conseils …

Ils partent chacun de leur côté…

Danse des Villageois : En farandole : Branle double . 

File0648.jpg

Scène 4

- Conteur : Sur la place du village, les événements de la veille alimentent les bavardages et chacun se promet bien d’aller épier La Berlotte, le soir même.
   En fin se journée, pour la deuxième fois, la Berlotte va déposer sa cage sous l’ormeau puis va se dissimuler derrière le gros chêne.  A quelques pas de là, les villageois accroupis derrière les buissons, assistent à la scène, étouffant leur rires. Le temps passe, et petit à petit,la fatigue l’emporte sur les moqueries. Les uns après les autres, les villageois rentrent chez eux, réprimant plus ou moins bien leurs bâillements. A la nuit tombée, ne reste plus que la Berlotte sur les lieux …
  Passe une pie, ayant, dans son bec, une pièce d’or qu’elle vient de voler. Une chouette se met à hululer, juste comme la pie survole la cage de la Berlotte. Effrayée, la pie échappe sa pièce qui tombe dans la cage (bruitage : le « hou hou » de la chouette et le « gling » de la pièce qui tombe…)
    Minuit sonne … ( 12 coups de cloche…) La Berlotte s’approche doucement de la cage et aperçoit la pièce qui brille au clair de lune . Pour elle, ça ne fait aucun doute, c’est bien le soleil qui dort là emprisonné, privé de son éclat du jour. Toute joyeuse, s’étant saisie de sa précieuse capture, elle retourne vers sa chaumière en chantant …



La Berlotte chante : 

Le soleil s’est couché derrière les frondaisons …
Taisez-vous oisillons !
Et il s’est endormi avant que sonne minuit …
Ne faites plus cui-cui !
Mais cette fois, pour lui, j’ai changé l’horizon…
Il vient dans ma maison !
Dans ma cage pour la nuit,
Il n’aura nul ennui …
Mon cœur est sa prison !

Refrain (doux comme berceuse)

Dors ! Beau Soleil dors ! Brille comme l’or,
Dans ma maison…
Dors ! Beau Soleil dors ! Jusqu’aux aurores,
Dans mon cœur en prison

File0652a.jpg

Après le chant

La Berlotte (en confidence, s’adressant à sa cage qu’elle a recouvert d’un linge blanc) : 
Tu dormiras tout près de moi, dans ma chambre… Tu es mon petit Soleil chéri !... Je te garde par delà le temps et les saisons …

A suivre ...
nti_bug_fck

Commenter cet article

LA BERLOTTE 09/11/2019 16:34

Merci Patrice de conter notre histoire ; nous avoir mis en scène de cette façon restera un grand moment pour nous tous. Continue à conter, à imaginer, à faire preuve d'esprit d'inventivité, de gaieté ; tu es dans le vrai.
Je t'embrasse.
La Berlotte.

LA BERLOTTE 09/11/2019 16:34

Merci Patrice de conter notre histoire ; nous avoir mis en scène de cette façon restera un grand moment pour nous tous. Continue à conter, à imaginer, à faire preuve d'esprit d'inventivité, de gaieté ; tu es dans le vrai.
Je t'embrasse.
La Berlotte.
PS : j'ai rattrapé le soleil.

LA BERLOTTE 09/11/2019 16:34

Merci Patrice de conter notre histoire ; nous avoir mis en scène de cette façon restera un grand moment pour nous tous. Continue à conter, à imaginer, à faire preuve d'esprit d'inventivité, de gaieté ; tu es dans le vrai.
Je t'embrasse.
PS : j'ai rattrapé le soleil.
La Berlotte.

Farfadet 86 10/11/2019 11:31

Eh bé, la Berlotte, elle a dû siffler quelques bons verres devins... euh de vin, car son commentaire est,par trois fois, répétés ici., curieusement au même instant horaire et singulièrement présenté de façons différentes ... y a des bugs bizarres sur la planète OB , tout de même...

domi 09/11/2019 12:03

le texte n'est pas vraiment adapté à un blog, par contre tu pourrais le mettre sur le net, par exemple par le biais de dropbox et donner le lien sur ton blog pour une mise à disposition complète

Farfadet 86 10/11/2019 11:16

Merci Dominique de tes remarques et suggestions.

Le fait est que mon blog, comme sans doute nombre d'autres, n'est pas un blog « spécialisé » se tenant à une thématique rigoureuse, je publie des articles très différents par les sujets et la présentation.
L'idée de fond se rapportant au « Mirebalais Indépendant » est contenue dans la parole du Farfadet : « Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… »   C'est ce qui a été vécu hier, avant hier et il y a longtemps que je tente de réactualiser
Il y a, entre autres rubrique, « les cahiers du Martiniste » où j'évoque notre passé professionnel au Centre Saint-Martin » ainsi que celui des résidents que nous accompagnions. Je raconte sur eux et sur les activités que nous leur proposions et parmi elles, celles où nous avions le sentiment qu'ils étaient bien et évoluaient de façon harmonieuse, surmontant qui, le déficit d'autonomie, qui, le handicap mental ou physique. Et « la Berlotte », ce conte champêtre, se place dans cette perspective et j'ai pensé que ce pouvait être intéressant de le partager, d'autant que les textes se rapportant au scénario sont accompagnées de photos prises pendant la représentation qui s'est tenue en plein air un soir de Saint Jean en 1997. Au début de l’Été donc.

Pour qui suit la lecture sur cette suite de 7 articles, se rendra compte qu'en deçà son côté naïf, que d'aucuns trouveront mièvre, il y a tout un message se rapportant à l’environnement ainsi qu'au tissu sociale et psychologique de moult natures humaines.

Enfin je réédite ce série d'articles tout à fait de circonstance en cette période qualifiée d’Été de la Saint Martin, ce 13ème apôtre, fêté le 11 Novembre.

yana_5 30/06/2007 16:09

bonjour ....de retour :-)c'est sympas de voir ...jour ...après jour ...les aventures de la Berlotte ....attention à la pie ....mais tout ce qui brille n'est pas or!!lolMerci pour le lien des santons, j'irais voir. et faut pas me dire vous :-)à bientôt

cyril 30/06/2007 00:17

C'est une belle image ce soleil transformé en pièce.. ayant la même forme circulaire. Elle est marrante cette Berlotte :0036:Je vais lire la suite...Bises les Farfadets ;)

TMS25 28/06/2007 18:38

.. en ce moment le soleil se cache

lucie 28/06/2007 13:40

Bravo, bien dit le commentaire pour Guy Roux.Nous sommes des résidents âgées "les cybermamys et pays de St-Priest-en-Jarez dans la Loire et on ne peut qu'être d'accord avec ces paroles.L'entrée de votre blog résume bien ce que l'on pense.les jeunes s'en fichent de notre passé.C'est bien la réalité, les anciens à la ..... poubelle !Dans notre gouvernement nouveau, où trouve-t-on les personnes âgées ?Nulle part, ils ne rapportent rien, ils coputent cher, alors...Mais nous on a décidé de faire parler de nous et de montrer qu'entre 70 et 104 ans on a encore de la vigueur et on sait s'amuser et s'intéresser à la modernité.Venez nous faire une petite visite et vous verrez que ce n'est pas triste du tout.Amitiés et continuez Les cybermamys et Lucie

reginep06 28/06/2007 10:56

cest vraiment excellent trop coollllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

jackline :0059: 28/06/2007 00:16

On s'amuse bien à ce que je vois....bonne ambiance, et bon public. ..ça fait d'excellents souvenirs tout ça...grosses bises à toi et à Annie..:0091:

siratus 28/06/2007 00:04

Vous avez dû passer un très beau moment ! Sacré Berlotte !Belle nuit à vous deuxBisous

Fancri 27/06/2007 23:41

Joli cadre de verdure pour ce théâtre en plein air, bonne fin de soirée farfadets.

oursonne libre 27/06/2007 19:41

et si une pie voleuse n'etait pas passée, hein comment elle aurait fait ne voyant pas le soleil emprisonné!!c'est tres drole, j'adore. Lorsque l'ado rentre d'espagne, je vais lui faire lire cela va la changer des pièces de théatre qu'elle jouebises a vous deux

marc 27/06/2007 19:02

Voila une pièce ou vous vous êtes surement bien amusés.bisous à vous deux:0010:jaguar placide

Julima 27/06/2007 17:23

Ouiiiiiiii ! Quelques pièces d'or pour mon cochon-tire-lire :0085: Faut que j'essaye ce truc !

Piotr Goradd 27/06/2007 09:22

On se Prend à rêver, à espérer que la Berlotte capture son soleil... Et cette "pièce" réalise nos rêves les plus fous ! Car, c'est bien d'une pièce qu'il s'agit, une pièce d'un sou qui fait notre bonheur et assure les fondations de notre intime sensibilité... Quel bonheur !

Bisous...........Piotr

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog