Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Auto Saga
La voiture électrique, ce n'est pas nouveau !...
Caractéristiques de la VLV de 1941... - ensemble de vues de la VLV.Caractéristiques de la VLV de 1941... - ensemble de vues de la VLV.

Caractéristiques de la VLV de 1941... - ensemble de vues de la VLV.

Pour rappel, il faut savoir que le constructeur Sochalien* a, pendant la guerre, mis au point un véhicule tout électrique le VLV produit à 377 exemplaires de Mai 1941 à Février 1945 …
NB * A savoir que Peugeot étant en zone libre a pu garder son indépendance face à l’occupant ce qui ne fut pas le cas des usines Renault à Billancourt ni de celles du Quai de Javel, fief de Citroën qui, elles deux, furent, dès Juin 40, à disposition de l’armée Allemande. Ces usines des 3 constructeurs, en fin de guerre, eurent à subir des bombardements endommageant parfois gravement l’outil de production.
Donc, si, 80 ans plus tôt, nos constructeurs autos étaient capables de mettre au point et produire des véhicules électriques, pourquoi n’ont-ils pas progressé dans ce sens et continué à les faire évoluer et en généraliser la vente, attendant l’ultime moment de crise pour plancher à nouveau sur ce projet ?… Certes, à partir des années « 90 » il s'est bien réalisé et vendu quelques modèles à moteur électrique mais dont on n’a jamais véritablement promu la diffusion …

la "Jamais contente" en 1899 ... une fusée à roulettes... audacieux et performant à l'époque ... (Fin du XIXe siècle) !

la "Jamais contente" en 1899 ... une fusée à roulettes... audacieux et performant à l'époque ... (Fin du XIXe siècle) !

Et bien avant cela,
La "Jamais contente" fut le premier véhicule automobile à avoir franchi le cap des 100 km/h.
Cette voiture électrique, en forme de torpille sur roues, a établi le record, le 29 avril 1899 à Achères. Cette voiture a été construite par la Compagnie générale belge des transports automobiles Jenatzy (appellation première de CITA no 25).


Moteur et transmission
Moteur(s) 2 moteurs électriques
Puissance maximale : 68 ch
Poids et performances
Poids à vide : 1 450 kg
Vitesse maximale : 105,88 km/h
Dimensions
Longueur : 3 800 mm
Largeur : 1 560 mm
Hauteur : 1 400 mm

La voiture actuelle et celle envisagée au futur se doit d'être branchée... l'électrique c'est dans le vent et dans le van aussi ...La voiture actuelle et celle envisagée au futur se doit d'être branchée... l'électrique c'est dans le vent et dans le van aussi ...

La voiture actuelle et celle envisagée au futur se doit d'être branchée... l'électrique c'est dans le vent et dans le van aussi ...

Aujourd'hui, ne serions-nous pas parvenu à un tournant de l’histoire automobile où l’électricité va prendre le relais des énergies fossiles ?…

En conséquence, on va privilégier le tout électrique... parce-que ce type ne moteur n'est pas polluant...

Non polluante la voiture électrique ? Que penser de la fabrication des batteries, de l'extraction de ses composants : Le Lithium et son affinage ? Puis le recyclage ?...

Que se passera-t-il lorsque cette solution imposée sera généralisée au moment ou des centaines de milliers d'automobilistes de retour au bercail après la journée de travail, mettront leur voiture électrique en charge, ce dans un même créneau horaire ? Les centrales productrices d’électricité fourniront-elles assez de courant pour répondre à ces besoins en masse ? De l'électricité pour produire de l'électricité… Cherchez l’erreur !...

Le moteur fonctionnant à l'hydrogène, se veut être non polluant à l'usage… ça, c'est à voir !… En tous cas, produire l'hydrogène nécessaire à son fonctionnement est une opération très polluante, surtout à cause des émanations possibles de méthane, gaz 86 fois plus polluant que le CO2.

Il faut aussi envisager la reconversion des constructeurs et des chaînes de production dans les usines fabriquant ces nouveaux types de motorisation. Au cours de ce réajustement à programmer puis à mettre en place, tous les emplois seront-ils maintenus ?...

Mais alors, les ingénieurs qui se penchent sur ces solutions techniques du présent et du futur, non seulement doivent penser à la voiture de demain mais aussi à son impacte sur l’environnement et pour autant s’intéresser et développer les sources d’énergies, qui devront, au cours des décennies à venir, prendre le relais de celles déjà envisagées actuellement.


Un constructeur créateur d’autos digne de ce nom et respectueux de l'environnement, devrait, non seulement avoir le nez dans le vent mais, surtout, le regard qui se porte loin devant … comme tous bons conducteurs, en fait …

Commenter cet article
B
C'est vrai que ce n'est pas nouveau.
Merci pour ce rappel historique.
Bonne fin de semaine
Répondre
F
Bonjour Béa kimcat,
L'énergie électrique a surtout été utilisée pour les moyens de transports en commun , les tramway, les trolleybus, les trains du chemin de fer...
Le couple d'un moteur électrique est nettement supérieur à celui d'un moteur thermique.
Amitiés.
C
à cet égard, j'ai baissé les bras, que les plus jeunes dessinent leurs horizons, ils les veulent propres disent-ils ... comme si cela était possible ... tu absorbes de l'oxygène, tu rejettes du CO2 ... toutes les formes d'énergies même vivantes polluent ... il faut vivre avec ...qu'elles soient diesel ou essence ou électrique ou ... elles génèrent toutes de la pollution, mais le monde actuel en a cruellement besoin ! là où on pourrait intervenir c'est sur le nombre ... trop de vivants sur terre, génère trop de besoins .... même l'actuelle pandémie n'y est pas arrivée ...
amitié
Répondre
F
Bonjour Marie-Claude,
A propos de pollution, je perçois de ta part un certain agacement que tu justifie en montrant que de toute façon nous sommes des pollueurs en puissance rien que par le fait respirer.
L'erreur est de vouloir tout aseptiser, d'éradiquer tous "nuisibles" toutes sortes d'activités polluantes, ce qui est, comme tu le mentionnes, pratiquement irréalisable...
Bien sûr nous sommes de plus en plus nombreux à vivre sur la planète Terre et donc à utiliser, pour le profit des uns au détriment des autres, toutes ses ressources, ceci en toute inégalité.
Le drame est à la fois humain et environnemental.
La réflexion doit se porter sur une prise de conscience à la fois individuelle et collective..
Le monde ne nous appartient pas parce que c'est lui qui nous inclue en tant qu'être vivant parmi de nombreuses autres espèces vivantes.
Amitiés.
M
Bonjour,
je ne savais pas que des voitures électriques avaient été inventées il y a si longtemps...
Ce n'est pas évident d'être vraiment écolo... Avec le tout électrique, il y aura des effets pervers, c'est clair.
Bonne soirée,
Mo
Répondre
F
Bonjour Mo,
Il n'y a pas de solution qui soit la panacée en matière d'écologie... demeure, le désir de faire plus propre, plus naturel, plus respectueux de l'environnement et donc d'une meilleure santé des êtres vivants.
C'est historiquement assez précipitamment que le monde a versé depuis le milieu du XIXe siècle dans l'ère industrielle à outrance, je pense que c'est graduellement que nous devrons nous dégager de ses contraintes et nuisances sans pour cela revenir en arrière.
Il faut sans cesse apprendre à vivre et composer avec ce qui nous vient du futur...en méditant sur cette pensée, à prendre d'abord comme hypothèse :
"Ce n'est pas nous qui allons vers le futur, c'est plutôt le futur qui vient vers nous ..."
Amitiés.
É
C'est marrant, j'ai lu un article semblable il n'y a pas si longtemps que ça. C'est vrai que la voiture électrique est polluante mais je sais que les ingénieurs finiront pas trouver des solutions. On s'est toujours adaptés à tout... Je suis bien d'accord avec tes différentes propositions en matière de transport ; j''ai toujours été pour le ferroutage, je suis à fond pour la calèche, surtout en campagne, avec retour des médecins dans les déserts médicaux, je suis pour la marche (je remarche une heure tous les matins) et pour les relocalisations, de TOUT. Sinon, ma machine à voyager dans le temps n'est pas trop polluante, elle carbure au Pineau des Charentes et ne m'emmène que dans le passé. Sinon, je viens d'avoir ma deuxième injection vaccinale (Pfizer), à Saintes, c'est le rappel du du 18 juin, comme dirait le grand Charles, Allez Louya, on est vaccinés ♫ on fêtera ça au restaurant en dehors du département, histoire d'arroser la fin de cet épisode malfaisant, comme dirait Audiard ou les piliers de bars dans les brèves de comptoir entre deux eau-de-vie d'poire.
Répondre
F
Bonjour Eliane,
j'adore ta machine à voyager dans le temps, préférable à celle à voyager dans l'étang où il y a risque de se mouiller si la barque prend l'eau.
Maintenant, il est vrai que nous sommes dans un monde et à une époque où il faut autant se mouiller que mouiller sa chemise pour parcourir bon an mal son chemin de vie ...
Mais tu as raison le meilleur moyen de se déplacer sans trop utiliser des énergies fossiles ou autres, c'est la marche à pieds.
Nos jambes pour nous emmener plus loin...sans oublier la tête pour choisir et rester sur le bon chemin...
Amitiés.
D
en fait rien ne vaut un vélo sans moteur du tout
Répondre
F
Bonjour Dominique,
Je reconnais bien là le cycliste intègre à la fois sportif et touriste accompli qui pratique au quotidien des déplacements sains pour lui-m^me et son environnement ...
Avé Lo !... un bon coup de rein s’accommodera aussi mais modérément d'un bon coup de vin en terre bourguignonne. ...
Amitiés
F
Les propositions du Farfadet :

- Progressivité des mises en place de solutions alternatives à ne pas prévaloir les unes par rapport aux autres, toutes peuvent être appliquées simultanément.

- Développer l'hybride, le rendre de moins en moins polluant.

- Moteur électrique rechargeable avec des convecteurs photo-voltaïque en utilisdant en outre la cinétique et l'inertie conjuguées.

- Fabriquer des véhicules entièrement recyclables et surtout ayant une durée de vie supérieure à 20 ans.

- Utiliser au quotidien : Scooter électrique, bicyclette, trottinette pour les déplacements pas trop éloignés en ville et en province.

- Recourir toujours plus au covoiturage et en aménager sans cesse l'organisation planifiée.

- Développer les transports en commun, bus, métro, trains (réseaux nationaux et régionaux), trams, cars etc.

- Pour diminuer le trafic des camions sur les grand axes de circulation, développer et imposer le ferroutage. Aménager les relais avec circuits courts à chaque bouts de ligne (Gares départ et terminus).

- Au niveau des marchandises et autres denrées, parvenir à moins d'échanges inter-mondiaux.

- Employer les chevaux avec calèche pour effectuer le ramassage scolaire en campagne et aussi en ville, ainsi que pour assurer le service sanitaire des rues, le ramassage des ordures ménagères et autres déchets.

- Se réconcilier avec la marche à pied.

- Relocaliser les emplois, les commerces et les services publics dans les bourgs et villages.



Et, si toutes ces solutions ne suffisent pas, au besoin, s’entraîner à la téléportation façon Harry Poiter... Toutefois, je me demande si dans cette option ultime, on ne libère pas, là encore, des gaz nocifs en se déstructurant puis, en se reconstituant plus loin ?... Faut voir …
Répondre

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog