Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par E PatAn
Publié dans : #Les cahiers du Martiniste, #Les mots choisis du Farfadet
 
« Commémorations » … Tiens, encore un mot barbare … Et bien justement, à propos de barbares, ce ne sont pas forcément ceux qu’on pense qui le sont… Hein ? …
En effet, ce terme de barbare* (1)  évoque pour moi, un petit jeu scénique que je préparais, chaque année avec nos  compagnons*(2), lorsque j’étais encore éducateur au Centre Saint Martin …
 
Chaque 11 novembre, donc, nous évoquions, sur scène, la vie de ce grand apôtre des Gaules qu’était Saint Martin.  Ces scénettes se déroulaient en quatre tableaux. Dans le tableau final,  qui suit l’épisode du célèbre partage du manteau, l’empereur veut faire du Soldat Martin (Circuitor) un officier commandant une légion (Centurion) et lui ordonne de partir à la bataille au devant des barbares qui se présentent à la frontière de l’empire. Mais Martin refuse cet honneur, prétextant que, désormais il ne servira seulement que la cause de Dieu (En songe, le Christ lui était apparu portant le pan du manteau (Chlamyde) qu’il avait donné au pauvrMosaÏque à l'entrée de la salle des fêtes du Centre Saint Martin, réalisée Par André Christen (1899- 1998)e  la veille au soir aux portes d’Amiens ). Martin affirme qu'il est devenu soldat du Christ. L’empereur  fort courroucé, le traite de lâche . Martin calmement propose d’aller seul et sans arme au devant des barbares… De dépit, l’Empereur le mettra aux arrêts … Sulpice Sévère, ce chroniqueur qui transmettra à la postérité les hauts faits de Saint Martin témoigne que, cette fois là, les barbares se sont rendus sans combattre. Du coup, l’empereur a libéré Martin et l’a laissé regagner la vie civile. A partir de cet instant, Martin devint ermite, puis moine et sur, la fin de sa vie, avec l'insistance des Tourangeaux, Evêque de Tours…
 
Saint Martin est né en Novembre 316 de notre ère en Pannonie ( Une région de l’actuelle Hongrie, province de l’empire Romain depuis Tibère) Son père vétéran a exigé que son fils serve l’empereur (Constantin puis Constance). C’est ainsi que Martin est devenu soldat contre son gré … Le trait célèbre du partage du manteau se situe sans doute au cours de l’hiver 338-339.
 
Pour illustrer ce haut fait du partage du manteau, j’ai écrit ces paroles d’un chant qui, en leitmotiv, conduisait ce jeu scénique à fredonner sur un air de ballade irlandaise…
 
Il ouvrit son manteau,
Et d’un geste rapide de la main,
L’épée comme couteau,
Il trancha net le tissu romain.
 
Refrain :
Jamais plus noble geste,
Lors ne fut accomplit,
Que ce coup si preste,         )
Au travers les beaux plis… ) Bis 
 
Et l’étoffe vermeille,
Sur la peau glacée du pauvre hère,
Fit, comme le soleil,
Fondre un peu de sa misère …
 
Ce soir là près d’Amiens,
Un pan de la nuit, soudain éclate,
Depuis, la Terre, fit un lien,
Jusqu’au Ciel, le manteau écarlate
 
Déchirant, la nuit profonde,
Bien avant que renaisse, le matin,
Lumière de tous les Mondes,
Rayonna, vers le soldat Martin .
 
En ouverture de ce petit jeu, il était récité, par toute la troupe, ce simple quatrain :
 
Le jeu de Saint Martin  (11 Novembre 1998) 
Novembre est un mois bien sombre…
Il y a peu de lumière et beaucoup d’ombre…
Le vent souffle et chasse les corbeaux ;
Il faut bien se couvrir Pour avoir chaud … 
 
Nous entrons bien dans cette période Hivernale… Nous, en nos douillettes demeures devons pratiquer ce partage, c’est le moment des dons aux plus démunis … Parmi les innombrables œuvres de bienfaisance « Les restaus du Cœur » instaurés par le regretté Coluche témoignent et manifestent ce merveilleux état d’esprit du Bon Saint Martin, lui, représentant actif de ce que l’on doit nommer charité chrétienne, praticable par tous : croyants et non croyants… 
 
* (1) : Un de nos acteurs trisomique devant dire : « Les barbares sont là ! », prenait un malin plaisir à répéter : «  Les Babars sont là ! »
* (2) : Lorsque nous en parlions, nous nommions « compagnons » les résidents du Centre Saint Martin,  nous, étant leurs  accompagnateurs …
 
NB , l’ordonnance que le Circuitor Martin avait à son service dont il a fait le compagnon qu’il servait mieux que lui-même, avait nom : Démétrius…
 
 
Compagnon Farfadet …

Commenter cet article

Jacquat 13/03/2016 14:36

Je cherche des informations relatives à l'architecte, sculpteur, peintre André Christen qui apparaît dans votre site.
Pourriez-vous m'indiquer une personne ressource svp ?

Avec mes remerciements anticipés

Marcel S. Jacquat, La Chaux-de-Fonds, Suisse

Marcovaldo 12/11/2008 12:17

Bonjour Patrice, merci pour ton message très intéressant.Je suis bien de ton avis, la violence sous diverses formes est partout dans notre quotidien. Que ce soit à la télévision, ou dans les jeux vidéos. Je sais déjà que mes enfants n'auront jamais de consoles, et la télévision n'est allumée que très rarement, pour regarder un DVD, et c'est tout. Et je trouve condamnables les parents qui laissent leurs enfants se démolir l'esprit devant "la lucarne à blaireaux", ça me dépasse complètement. On se retrouve après face à des gamins de quinze ans qui n'ont jamais ouvert un livre, avec une orthographe déplorable et un cerveau sclérosé. Et ce sont ces gamins qui seront les électeurs de demain. Bonne journée à toi.

Moâ 11/11/2006 17:03

Hello toâ :-)))

Un excellent sujet, brillament traité par son éditeur. Mais est-ce une surprise?
Excellent weeek-end et à bientôt.
Bien à toâ,
Byeeeeeee.

Annie 11/11/2006 16:32

Merci
je suis vraiment contente de vous avoir comme amis blogueur
bisous à vous tous
et jouez bien :-)
Annie, je crois qu'on a des maris formidables; Le mien m'aide pas mal en ce moment...

alaligne 11/11/2006 15:47

Merci à toi pour ce beau moment de souvenirs qui habitent ton coeur. Un coeur bien large et bien ouvert comme il sied à un vrai compagnon.

Bises à toi, toi l'étranger qui sans façons m'a donné....

Louly 10/11/2006 23:52

belle petite chansonnette ! bon week-end à toi !

Annie 10/11/2006 17:20

hi hi
j'ai de la conversation, c'est le même qu'au dessus. Bah, je fais ce que je peux :-)
pas douée la fille hein !

Annie 10/11/2006 17:19

petit coucou du soir
bon week-end
Annie

Annie 10/11/2006 17:01

un petit coucou du soir :-)

millefeuille 10/11/2006 10:22

tres jolie histoire
merci
demain je bosse .........grr
a plus

Annie 10/11/2006 09:59

moi j'aimerai une bande sonore de ta chanson :-)
85 ce matin super
j'espère garder le rythme encore 5 jours.
Bisous à vous tous Annie

tiphaine 10/11/2006 08:43

VUI C'est une belle histoire ! le 11 novembre la ou je travaille, c'est le début d'un grand mouvement de "folie d'achat" assez halucinant qui dure jusqu'a fin décembre ! ou la la ça commence demain !!! je voudrais temps aller me planquer et attendre que ça passe !

Michka 09/11/2006 22:16

Bien belle histoire que tu nous comptes là, ami Farfadet!

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog