Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Auto Saga
La Première Reinastella de 1928 ... le style s'inspire encore de celui de sa valeureuse ainée la 40 CV.

La Première Reinastella de 1928 ... le style s'inspire encore de celui de sa valeureuse ainée la 40 CV.

Dans cet esprit de rétrospective automobile, enchaînons avec les Renault de très haut de gamme... Qui, aujourd'hui, soupçonnerait que notre constructeur généraliste « nomber one » en France, d'avoir été un fabriquant d'automobiles de prestige au confort et aux performances « premium » frisant, en son temps, avec l'excellence...

Nous allons le vérifier illico avec la présentation de la Reinastella. De 1933.

Cette « Reine » est la digne descendante de la fameuse 40 CV Renault, une grosse 6 cylindres de plus de 9 litres de cylindrée qui n'a cessé d'évoluer pendant les 20 ans de sa production commencé en 1908.

C'est au salon de Paris, en 1928 qu'est présenté la Reinastella … prestigieuse 8 cylindres de Billancourt... A cette époque Renault fait partie des grands noms de l'industrie automobile de Luxe tels que Delaunay-Belleville, Hispano-Suiza H6, Rolls-Royce Silver Ghost puis New Phantom et Isotta Frascheni 8A.

Renault "Reinastella" de 1933...
Renault "Reinastella" de 1933...
Renault "Reinastella" de 1933...

Si en Amérique les plus grosses mécaniques vont dans le sens d'une surenchère au nombre de cylindres pouvant atteindre le nombre de 16 et la cylindrée dépasser les 12 litres, la première Reinastella se contente d'un moteur de 7125 cm3 développant 110 ch octroyant à cette lourde berline une vitesse de pointe de l'ordre de 130 km/h

A peine 2 ans après sa sortie, le fameux cataclysme boursier du 24 octobre 1929 va ruiner de nombreuses entreprises à travers le monde... est-ce donc opportun de poursuivre la fabrication de telles voitures de grand luxe et à l'extravagante puissance ?...il faut croire que justement dans ce créneau la production de ces « monstres » automobiles ne présente pas un mauvais investissement puisque Renault comme ses concurrents constructeurs de voitures de prestige, poursuivront la production de leurs véhicules très haut de gamme jusqu'à la veille de la deuxième grande guerre en 1939.

Le Président Albert Lebrun à bord d'une Reinastella.

Le Président Albert Lebrun à bord d'une Reinastella.

Au cours des années « 30 » Les grands noms de l'industrie automobile, malgré la crise sortent les plus belles et prestigieuses autos jamais produites. C'est une véritable débauche de technologie mécanique, une course à la puissance et à la grande classe grâce à des carrossiers de renom, qui fait passer l'automobile, objet de tant de convoitise dans son âge d'or... Voitures de riches pour gens fortunés leur nombre ne faiblit pas et il s'en vend même de plus en plus... Pendant ce temps là, le petit peuple laborieux baille d'admiration devant ce déferlement de stars automobiles qu'ils ne pourront jamais posséder mais qui les fait rêver …

Et parmi celle-ci, la Reinastella de Renault, occupe une bonne place, elle est choisie par plusieurs générations de présidents de la République pour leur déplacement officiels ou en grande pompe...

En carrosserie Limousine et coach
En carrosserie Limousine et coach

En carrosserie Limousine et coach

A partir de 1932, le bloc capot à double facette avant, en étrave, est changé, une nouvelle calandre à stries, plus fines et aux contours plus adoucies se fondant parfaitement avec les tons du capot cache moteur à volets, orne la face avant lui conférant, en proue, une allure bien plus moderne et bien en phase avec les standards de l'esthétique des voitures américaines du moment comme la Chrysler. Renault a traité cela avec beaucoup de maîtrise et le résultat est d'une grande élégance.

 

Renault "Reinastella" de 1933...

Caractéristiques de la Reinastella 1933 :

 

  • Moteur 8 cylindres de 7125 cm3 développant 130 Ch.

  • Alésage / course : 90 x 140 mm.

  • Puissance fiscale : 41 CV

  • Boîte 3 vitesses non synchronisées avec 4ème sur-multipliée sur les modèles sport.

  • Freins à tambours à commandes mécanique par câbles et servofrein.

  • Direction à vis et secteur avec volant à droite.

  • Suspensions avec ressorts à lames

  • Longueur Berline 5 places : 536 cm - Limousine 7 places : 560 cm.

  • Largeur : 192 cm.

  • Empattement : 371 cm.

  • Poids : 2700 kg.

  • Vitesse : 145 km/h

  • Prix : modèle usine - Berline : 150 000 F. - Limousine : 160 000 F.

La Classe, c'est aussi une certaine sobriété des lignes. Après 1933 la Reinastella est déclinée seulement en Reinasport. C'est l'appellation Suprastella qui sera choisie jusqu'à la fin des années "30" pour désigner les modèles haut de gamme Renault.La Classe, c'est aussi une certaine sobriété des lignes. Après 1933 la Reinastella est déclinée seulement en Reinasport. C'est l'appellation Suprastella qui sera choisie jusqu'à la fin des années "30" pour désigner les modèles haut de gamme Renault.
La Classe, c'est aussi une certaine sobriété des lignes. Après 1933 la Reinastella est déclinée seulement en Reinasport. C'est l'appellation Suprastella qui sera choisie jusqu'à la fin des années "30" pour désigner les modèles haut de gamme Renault.La Classe, c'est aussi une certaine sobriété des lignes. Après 1933 la Reinastella est déclinée seulement en Reinasport. C'est l'appellation Suprastella qui sera choisie jusqu'à la fin des années "30" pour désigner les modèles haut de gamme Renault.
La Classe, c'est aussi une certaine sobriété des lignes. Après 1933 la Reinastella est déclinée seulement en Reinasport. C'est l'appellation Suprastella qui sera choisie jusqu'à la fin des années "30" pour désigner les modèles haut de gamme Renault.La Classe, c'est aussi une certaine sobriété des lignes. Après 1933 la Reinastella est déclinée seulement en Reinasport. C'est l'appellation Suprastella qui sera choisie jusqu'à la fin des années "30" pour désigner les modèles haut de gamme Renault.

La Classe, c'est aussi une certaine sobriété des lignes. Après 1933 la Reinastella est déclinée seulement en Reinasport. C'est l'appellation Suprastella qui sera choisie jusqu'à la fin des années "30" pour désigner les modèles haut de gamme Renault.

Sources : "Automobilia" N° 59 - "Toutes les Renault" de René Bellu.

Commenter cet article

Farfadet 86 30/08/2015 12:52

Je me souviens qu'au garage de Lesparre sans doute au cours de l'année 1952, nous avions une de ces immenses Renault, à n'en pas douter une Reinastella. Elle était très longue. Je me souviens encore combien je me sentais perdu dans le compartiment arrière, il y avait un grand espace entre les strapontins rabaissés au dos de la banquette avant et celle tout au fond. Comme bien d'autres voitures qui sont passées dans ce garage de mon père, elle était destinée à la vente… nous n'avons d'ailleurs pas dû la conserver longtemps, déjà, parce que du point de vue consommation cette énorme et lourde limousine (6 glaces) n'était pas un modèle d'économie et, même si à cette époque l'essence était moins chère qu'aujourd'hui, 15 à 18 litres au cent, en moyenne, opérait une jolie ponction dans votre porte-monnaie lors des déplacements courants et surtout au cours des grands voyages ...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Google traduction

Hébergé par Overblog