Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #La pensée du jour
L'article de la NR de ce jour - Le livret souvenir et témoignages de l'abbé André Peyron - 4e de couverture du livret.L'article de la NR de ce jour - Le livret souvenir et témoignages de l'abbé André Peyron - 4e de couverture du livret.L'article de la NR de ce jour - Le livret souvenir et témoignages de l'abbé André Peyron - 4e de couverture du livret.

L'article de la NR de ce jour - Le livret souvenir et témoignages de l'abbé André Peyron - 4e de couverture du livret.

L’événement fut longtemps méconnu du grand public sans doute occulté par le temps et le martyre d’Oradour/Glane, révélé comme l’un des plus horribles crimes de guerre  perpétré le 10 juin 1944… Pourtant, quelques semaines plus tard, ce fut à Maillé que des soldats allemands ont exterminé la quasi totalité de la population de ce petit village d’Indre & Loire au Sud de Tours.

J'ai à plusieurs reprises publié des articles sur ce triste événement. Aujourd'hui c'est un article en page 2 de La Nouvelle République qui a retenu mon attention ajoutant une page commémorative en souvenir des victimes de ce massacre et dont la singularité tient à l'initiative de généalogistes amateurs qui, sous la conduite de Lætitia Dadu, généalogiste amatrice particulièrement touchée par ce crime de guerre, ont retracé l'histoire des 124 victimes en se penchant sur leurs origines et leurs ascendants.

Au premier abord l'initiative parait déplacée, une intrusion sacrilège dans le passé de ces victimes. Est-ce bien respectueux de la mémoire de personnes et de familles complètes exterminées de façon atroce ayant succombé sous la violence de bourreaux impitoyables ?

A la différence d'Oradour / Glane, le village de Maillé fut reconstruit à l'emplacement même des ruines résultant du massacre. Seul, un mémorial dans le centre, rappelle  ce qui s'est déroulé là, le 25 août 1944.

Alors pourquoi s'abstiendrait-on d'honorer ces martyres en recomposant l'arbre généalogique de chacun ?  A bien y réfléchir, cela reste honorable et ne peut que renforcer ce sentiment qu'ils ont manifestement existé, en évoquant le nom et le passé de leurs ancêtres. C'est aussi une façon de manifester notre reconnaissance pour que l'on ne les oublie jamais. avec ce vœux, hélas encore bafoué aujourd'hui dans les guerres contemporaines, que plus jamais ne se renouvellent de telles horreurs.

Honneur et Paix à ces Âmes innocentes victimes de la barbarie. 

Pour mieux le lire : Fichier PDF de l'article de la NR

Commenter cet article

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog