Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet
Passage en caisse... pas sage, encaisse !... Passage en caisse... pas sage, encaisse !...

Passage en caisse... pas sage, encaisse !...

Post sujet à polémique, récemment paru sur les réseaux sociaux :

MESSAGE A TOUS LES BOBOS ÉCOLOS QUI VEULENT NOUS FAIRE LA MORALE...

Seuls les + de 50/60 ans peuvent comprendre ! Que le mouvement écologie fait grincer les sans dents !

A la caisse d'un supermarché, une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.

La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l'écologie et lui dit:

" Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources ! "

La vieille femme s'excuse auprès de la caissière et explique :

- Je suis désolée, il n'y avait pas de mouvement écologiste de mon temps."

Alors qu'elle quitte la caisse, la mine déconfite,

la caissière ajoute :

"Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens.C'est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l'environnement dans votre temps

Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer qu'à l'époque on retournait les bouteilles de verre consignées au magasin. Le magasin les renvoyait à l'usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau : bouteilles étaient recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

Elle ajoute :

De mon temps, on montait l'escalier à pied : on n'avait pas d'escaliers roulants et peu d'ascenseurs.

On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu'il fallait se déplacer de deux rues :

On marchait jusqu'à l'épicerie du coin.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On ne connaissait pas les couches jetables :

On lavait les couches des bébés.

On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde

On avait un réveil qu'on remontait le soir.

Dans la cuisine, on s'activait pour préparer les repas ;

on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu'EDF en produit.

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

On n'avait pas de tondeuses à essence autopropulsées ou auto portées : On utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon.

On travaillait physiquement; on n'avait pas besoin d'aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l'électricité.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On buvait de l'eau à la fontaine quand on avait soif.

On n'utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter.

On remplissait les stylos dans une bouteille d'encre au lieu d'acheter un nouveau stylo.

On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

Les gens prenaient le bus, le métro, le train et les enfants se rendaient à l'école à vélo ou à pied au lieu d'utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 H sur 24. Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d'une année sur l'autre, les crayons de couleurs, gommes, taille- crayon et autres accessoires duraient tant qu'ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rue,

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique !

On n'avait qu'une prise de courant par pièce, et pas de bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d'aujourd'hui.

ALORS NE VENEZ PAS ME FAIRE CHIER AVEC VOTRE MOUVEMENT ÉCOLOGISTE !

Tout ce qu’on regrette, c’est de ne pas avoir eu assez tôt la pilule, pour éviter d’engendrer la génération des jeunes cons comme vous, qui s’imagine avoir tout inventé, à commencer par le travail, qui ne savent pas écrire 10 lignes sans faire 20 fautes d’orthographe, qui n’ont jamais ouvert un bouquin autre que des bandes dessinées, qui ne savent pas qui a écrit le Boléro de Ravel…(pensent même que c’est un grand couturier), qui ne savent pas mieux où passe le Danube quand on leur propose Vienne ou Athènes,

etc. mais qui croient tout de même pouvoir donner des leçons aux autres,du haut de leur ignorance crasse !

MERDE à la fin !

Merci de ne pas imprimer ce message afin de préserver l'environnement, mais ne vous privez pas de faire suivre !

Civisme - Courtoisie - Respect - Tolérance : Modérons nos propos, évitons l'outrance... Civisme - Courtoisie - Respect - Tolérance : Modérons nos propos, évitons l'outrance...

Civisme - Courtoisie - Respect - Tolérance : Modérons nos propos, évitons l'outrance...

Au cours de cette altercation imaginaire mais pouvant réellement avoir lieu, la caissière et la vieille dame ont, toutes les deux, raisons : la caissière, pour rappeler les bons réflexes écolos mais, en renchérissant, elle a tôt fait d'accuser et de faire culpabiliser la vieille dame qui alors réagit en énumérant toutes les pratiques de vies remontant à son enfance et à sa jeunesse, pratiques écolos avant la lettre, si bien qu'elle en fait le leitmotiv de sa diatribe  : "Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste."

Ma réponse à ce Post :

Au-delà du ton discourtois et quelque peu emporté, voire grossier sur la fin, si cette anecdote contée ici dans le détail est pertinente en raison des multiples exemples de comportements et d’habitudes de vie bien plus pondérés faisant consommer moins et gaspiller beaucoup moins, on oublie de préciser que notre génération d'anciens est passée par la case « 68 » dans la période qui a suivi notre enfance et a eu tôt fait d'adopter tout ce que le progrès mettait à disposition... Nous, enfants du baby boom, avons été les premiers à profiter de la voiture individuelle, de la télévision, des sorties en boîte, des super et hyper-marchés, des crédits pour la consommation, des appareil ménagers toujours plus performants et complexes, des vacances d’Été à la mer et l'hiver à la montagne, des Clubs Med, des voyages à l'étranger parfois en avion, des emballages plastiques et autres... Nous ne voulions plus de ce qu’avaient connu nos parents et grands-parents, d'une vie de labeur et de privation...

Oui, le mouvement écolo est arrivé plus tard, bien que né dans les années 70 avec l'état d'esprit zen, libertaire et bohème des générations Hippies. On commençait aussi de parler de culture biologique à laquelle quelques aventureux agriculteurs et éleveurs s'engageaient... Ce mouvement écolo émerge d'une façon plus prégnante depuis une vingtaine d'années et correspond à une prise de conscience aux vues des conséquences de nos excès passés. Nous ne pouvons pas le condamner.

Alors ne nous chamaillons pas entre générations, ne jetons pas la pierre aux uns et aux autres. Il faut prendre de nouvelles habitudes, ça passe par la communication, la pédagogie et le respect de soi et des autres. Il faut aussi que nous, les vieux, fassions confiance aux jeunes, il n'y a pas que du mauvais chez eux, il y a aussi plein de bonnes et belles intentions, voire des réalisations intéressantes parfois géniales et salutaires. Sachons le reconnaître et encourager les bonnes volontés.

Et puis, sans Internet et les réseaux sociaux souvent décriés, nous ne serions pas là, nous qui les utilisons à cet instant, à échanger et partager nos souvenirs, nos idées, nos expériences.

Tout ce que le progrès nous apporte c'est avant tout pour en faire bon usage... la balle est dans chaque camp... Mansuétude, Écoute et Respect, Jeunes et Vieux, nous en avons Tous besoin.

Farfadet 86

Commenter cet article
M
Bonjour,
J'adore les vitupérations pleines de bon sens (bien qu'imaginaires) de la vieille dame car moi aussi j'ai connu tout ce qu'elle évoque... Je ne trouve pas trop dure la fin de sa diatribe car je pense la même chose.
Ceci dit, je me suis mise aux gestes écologiques maintenant, je trie les déchets, n'utilise plus de sacs plastiques à usage unique, fait mon compost au jardin...
Bonne journée à toi,
Mo
Répondre
M
Post "facebook"
Ils n ont pas connu ce temps la nous les vieux nous nous sommes adaptés au système de vie d aujourd'hui mais eux saurais t ils s'adapter au système d avant ??????????? On va me traiter de vieille FOLLE MAIS JE M EN FOU
Répondre
F
Bonjour Marie Rose Toussaint, si, à priori, nous serions plus apte à revenir en arrière, je ne suis pas sûr que dans l'ensemble nous appréciions un retour à des conditions de vie dépourvues de confort. Nos ainés et aïeuls ont eu à se confronter à deux périodes de guerre entrainant moult privations et malheurs, ils ont bien dû s'adapter. Sans souhaiter un avenir plus difficile ramenant à la vie dure et à l'essentiel, je pense que de gré ou de force, ces jeunes de maintenant sauraient s'adapter... S'adapter, cela fait intrinsèquement partie de la Nature Humaine....
C
comme j'aime et apprécie ta conclusion, nous sommes tous engagés dans la même voie, celle de l'avenir qui sera ce que nous en ferons ...
amitié .
Répondre
F
Bonjour Marie-Claude,
Bien sûr, ce que je condamne ici, ce ne sont pas les contenus des propos, chacun justifiable et suffisamment argumenté, mais la forme pour dire ce que l'on pense être juste le "contenant" à la fois sujet de la discussion en l’occurrence l'usage du sac plastique désapprouvé. Le ton véhément de la caissière et l'emportement allant jusqu'à l'exaspération de la vieille dame.
Nous n'avons rien à gagner en nous opposant entre générations c'est ensemble que nous devons composer et avancer avec considération et respect réciproques.
Amitiés.
D
sacré Farfadet, tu fais vraiment parti des gens bons ! un abrazo !
Répondre
F
Merci mon ami, et pour rester dans le thème : jeunes / vieux - vélo / magasin ...
"Ne volons pas le leadeurship aux uns pour accorder le Lidl shop aux autres" ...
D
Vive les vélos avec Dynamo amitiés
Répondre
F
Bonjour Dominique,
J"apprécie ton point de vue "éclairé sur les chaines de distribution et m^me si on adhère ailleurs, ne renvoyons pas les vieux " Auchan" et veillons à nos jeunes Super U...tilisés ; le monde est plein de "Géant" en case Inault... vent... et si on vient à manquer d'autos ou de vélos, sachons "inter marcher" ...
Amitiés des farfadets du Poitou...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog