Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Tourisme en Poitou, #Les mots choisis du Farfadet

DSCN5137
Il est en certain coin,
Curieuse perspective
Née, n’en doutons point,
De quelque humeur rétive …

Voyez-ci, érigé, sur les cieux,
Un bien étrange clocher
Appendice disgracieux,
Sur ses pans, accroché !…

L’origine du panorama,
Ne serait-ce un contentieux,
Qui mit dans l’embarras,
Républicains et Religieux ?...

Plus d’un siècle est passé
Séparant Eglise et Etat …
Des Droits outrepassés ?
D’idéologiques combats ?

Opposant édiles et ecclésiastes,
Quelque histoire d’eau,
Contre pompe et ses fastes,
A mis, ci, monuments dos à dos … 

Ici, le bénitier, là, la citerne…
Mais elle coule pas ! Mais elle coule pas !
Oh que si vieilles badernes !
Mea culpa ! Mea culpa ! Mea culpa !

L’affaire que goupillions,
Messire Maire et ses Elus,
Résonna plus que Carillon,
Aux heures d’Angélus !...

L’eau, source de vie,
Cherche sa fontaine…
Ces fonds bêtises maux-ci
Ont trouvé leur marraine !

Eglise et château d’eau ;
N’ont tranché le dilemme …
Et rue Victor Hugo,
Chiale, Monsieur Madeleine...

Farfabeud’eau

DSCN5134


Par mon petit poème, ne voyez ici que l’expression amusée d’un farfadet badin, n’ayant visé quiconque de cette charmante localité voisine. Si mes écrits ont offusqué l’un ou l’autre, j’en demande donc pardon à chacun des habitants de Neuville de Poitou. Eux, plus que le visiteur de passage, sont habitués à cette vision originale et peuvent trouver à cette juxtaposition intime de ces deux bâtiments d’utilité communale et communautaire, un certain charme, une singularité qui sied bien à leur ville et à son histoire ; tout ceci n’étant qu’appréciation personnelle, après tout …

Neuv-pln-egl-chat.jpgVous dirais-je que, pendant un trimestre de ma vie scolaire de l’année 1956/57, j’ai habité à proximité de cet ensemble, église et château d’eau, étant élève au Cours Complémentaire de Neuville de Poitou, mis en pension, en semaine, chez Mme R. la Maman d’un de mes ex professeur à Mirebeau. Tous les soirs, en rentrant du collège, je passais bien rue Victor Hugo, ayant cette vue sur l’église au curieux clocher à anses, une image que mon regard d’enfant ne trouvait ni particulièrement insolite ni forcément disgracieuse …

En outre (sans jeux de mots), Neuville de Poitou recèle en ses murs, la Cave des Vins du Haut Poitou… étant, je pense, bien en phase avec les autorités du cru, soyez assuré que, même avec une telle réserve d’eau, bénite ou pas, jamais, avec, je ne couperai ces vins de qualité… ils sont bien trop gouleyants pour ça !... 

 

Commenter cet article

domi 26/05/2018 14:32

quelle verve !

marie-claude 03/10/2010 16:08



à la première vue, je me demandais à quelle confession pouvait correspondre cette architecture ...


bien me fit de poursuivre ma lecture fort plaisante pour comprendre à l'évidence la perspective des lieux ...


quant aux crus, je te donne raison nulle eau divine soit-elle ne doit couper le jus !


amitié . 



Viviane 29/09/2010 18:49



C'est vrai qu'il est bizarre, mais je ne le trouve pas disgrâcieux, on doit s'habituer à sa silouhette ...
Passe une bonne fin de journée
Bisous
Viviane



... Quichottine en pause ... 28/09/2010 01:00



J'aime la façon dont tu présentes cette originalité picturale...


Finalement, c'est pour toi un souvenir et les habitants semblent s'en accommoder, tant mieux.


 


Il y a des choses très étranges en urbanisme. certains monuments très beaux disparaissent complètement dans ce qu'on laisse faire à côté d'eux. C'est dommage... mais les décideurs sont rarement
ceux qui bénéficient ou pâtissent ensuite de leurs décisions.


 


Passe une bonne soirée, Farfadet. Amicales pensées.



Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog