Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les cahiers du Martiniste
Ah ! Voilà qui est fort étonnant l’Amour traité à la lettre, à moins qu’il ne s’agisse de courrier du cœur, c’est là, à n’en pas douter, une nouvelle fantaisie du farfadet …
Trompez vous mes amis, je suis on ne peut plus sérieux… dans la continuité du billet écrit à l’occasion de la Saint Valentin, j’entreprends, à cette heure, une petite série d’articles vous parlant d’Amour, ce qui par ces temps, vous en conviendrez, ne peut être que bienfaisant…
Seulement voilà je vais vous le décrire à partir des magnifiques lettres qui composent ce mot merveilleux : AMOUR … 

Donc, commençons avec le « A » de Amour  … Je me souviens d’avoir parlé d’Eurythmie* dans certains articles et c’est de ce point de vue que nous allons étudier notre sujet …

Le « A » première lettre de l’Alphabet, première  voyelle aussi, est bien à l’origine de tous les sons car c’est à partir de cette notion plus que du script correspondant à chaque lettre que celles-ci sont appréhendées en Eurythmie…
Le son A marque l’étonnement, l’Admiration, l’Accueil et prend figure en étant la première lettre du nom de Adam, lui, le premier homme dans la Genèse …
Ce A des origines qui rend son sujet confiant et réceptif c’est aussi celui de l’Adoration…
Découvrant le Paradis, Adam tombe sous le charme de toute la Création …

Ne cherchez pas plus loin et ressentez plutôt ce qu’il se passe quand vous produisez naturellement le son A. En quelles circonstances ce A s’échappe de votre bouche ?… De quoi est-il chargé ?
Vous ne tardez pas à vous rendre compte que ce A est celui de votre étonnement, d’une surprise manifestée à la découverte de quelque chose de nouveau.
A travers un soupir, il est ce A de satisfaction qui exprime le bien être comme celui vécu dans une situation paradisiaque ou encore un A libérateur qui traduit le soulagement l’apaisement  consécutif à une période d’attente ou de tension à l’heureuse issue…
Le A est ouvert, il vous fait aussi ouvrir en grand la bouche … En vocalisant sur le son A, vous percevrez  l’intensité de sa résonnance joyeuse …

Ainsi, dans notre langue française le son A se trouve effectivement en premier dans Amour …
Ce A là, ne présente aucune barrière, aucun obstacle, il est la porte ouverte à toute les influences pour recevoir tout ce qui est extérieur à nous. Il ne peut qu’exprimer une confiance aveugle caractérisant l’attitude réceptive car nous ne sommes encore pas engagé dans ce A, notre conscience ordinaire n’est pas descendue jusqu’au contenu de ce que ce A laisse pénétrer en nous …

En fait, dans Amour le A nous met à l’unisson du monde, il est l’écho de ce monde qui pénètre en nous par le canal des sens tous, grand-ouverts …
Il se retrouve deux fois dans Adam (prononcer : AdAme)
En Eurythmie on fait A avec ses bras que l’on monte vers le haut en les ouvrant selon un angle variable entre  90°et 120°. Pour ressentir le A Eurythmique, il faut faire ce mouvement car le principe eurythmique est contenu dans le mouvement et pas lorsque celui-ci est arrêté dans une position précise. L’Eurythmie est véritablement « Art de la Parole devenue  Mouvement » …

Ainsi, quand je m’ouvre et prend quelqu’un dans mes bras, je fais naturellement ce A, ce A d’Amour plein de confiance, d’oubli de soi et de force à recueillir en soi ce qui est autre que moi.

Mais ne réduisons pas cette action du A qu’au seul fait d’aimer spontanément une autre personne, le A confère à l’Amour une résonnance universelle. Il permet d’aimer, d’adorer tout ce que je découvre en progressant dans l’existence depuis ma présence dans le berceau jusqu’à mon dernier souffle, à chaque fois que je fais A, j’ai marqué mon admiration pour toute entité, tout objet, par moi, découvert.

Grâce au A, je me lie aux êtres et aux choses de ce monde et je suis donc prêt à m’y intéresser de plus près. Il est d’abord ce A de l’Admiration puis devient celui de l’Attirance ou de l’Attraction  pour s’accomplir dans le A de l’Adoration
Un exemple saisissant est celui des Mages.
-    Ils découvrent l’Etoile : étonnement et Admiration…
-    Ils se mettent en route et suivent l’Etoile : Attraction
-    Ils parviennent à la crèche où ils découvrent l’Enfant : Adoration

Maintenant, représentez-vous ceci : vous accédez à un belvédère d’où vous découvrez le paysage s’offrant à votre contemplation. Il s’agit d’un pAnorAmA… Par Trois fois « A » se retrouve dans ce mot, concept de l’étendu d’un site géographique que l’on embrasse du regard. Il marque votre Admiration : vos yeux font un grand A, votre bouche a grand peine à le retenir et, au-dedans de vous, votre Âme, elle aussi béante, accueille ce paysage qui pénètre votre conscience.

dscn2280.jpg

Le A, d’Amour est ce qui nous permet de nous lier à tout Être et toute chose, sans la moindre retenue…

Il fait aussi partie de ce premier vocable du tout petit enfant avec «MAMA» … «PAPA» …

Ce A de maman est de même nature, il fait se lier l’enfant et sa mère dans un amour fusionnel où l’âme de l’un est pénétrée de l’âme de l’autre et réciproquement.

L’Amour en son A fait pénétrer dans notre espace intérieur tout ce que contient l’Espace autour de nous. Le A nous unit à l’immensité de L’Univers et nous ne sommes là, qu’au début d’un processus qui engage notre humanité dans le devenir de cette création…

Avec la lettre suivante le "M" nous pénétreront l’essence même de la mission de l’Amour…  

* Eurythmie : Un Art nouveau Le Mandragore

Commenter cet article

Viviane 28/02/2010 16:21


Je te souhaite une bonne fin de journée
Un bisou amical.
 Viviane


marie-claude 27/02/2010 16:37


houden van  = amour en flamand
liebe en allemand
love en anglais ...
nous sommes les seuls à Aimer vraiment !!!!!aaaaaaaaaaaamitié . 


Fancri 25/02/2010 12:01


Bonjour,
 bonne journée chez toi !


GIL-MAUREL Geneviève 24/02/2010 22:46


Merci Farfadet. Ton article est beau et ton Avatar en devient musical. Si j'étais très forte en musique je le mettrais en fa majeur et le vocaliserais avec évidemment des A légers et
sautillants.

Bises à toute la famille.  Boisette


GénéaBlog86 24/02/2010 21:39


Que de belles choses !


Quichottine 24/02/2010 14:13


Bonjour Farfadet !

J'adore la façon dont tu as décliné cette première lettre, et je me suis arrêtée un moment sur ton pAnorAmA...

Tu as raison, tout à fait, sur ce triple A.

C'est un vrai cours de philosophie du langage... j'aime !

Passe une belle journée.


Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Google traduction

Hébergé par Overblog