Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet, #Les mots choisis du Farfadet

008.gif

 

Le chien vert …

 

Tissé par la lumière d'étoiles,

Il a surgi du Néant,

D'une Nature qui, sur sa toile,

Fait naître des géants ...

 

Ruissellement, palpitations,

Gardien de toutes les nuits,

Sort de nos rêves les tentations,

Brise l'aile du temps qui fuit ...

 

Je le retrouve chaque matin,

Dominant la palissade,

Fixant les mondes lointains,

De son vif regard de jade...

 

Il voit bien au-delà des horizons,

Ce que nos consciences ignorent :

Les élans que nous brisons,

Nos refuges aux pandores...

 

Imperturbable sentinelle,

Il veille sur nos tourments :

Ces secrets de Polichinelle,

Qu'il puise au firmament ...

 

Il n'a rien du Cerbère,

Enchaîné à sa niche ;

Au-dessus du réverbère,

S'exhibe en caniche !...

 

Il est notre chien vert,

Pas un chien policier,

Compagnon du revolver,

Mais vrai chien de quartier...

 

Veilleur au clair de lune,

Fidèle sur le Boulevard,

Avec Pierrots et plumes,

Ces hôtes les plus bavards...

 

Lui, Jamais il n’aboie,

Il préfère les murmures

Du vent caressant ses hauts bois,

Et qui glisse sur nos murs...

 

A l'écoute des bruits du monde,

Rien ne lui fait quitter sa place !

C'est de l’œil qu'il fait sa ronde,

Qu'à tous dangers il fait face !

 

Nos diatribes, nos colères,

Nos hontes, nos mensonges,

Nos gouailles, nos revers,

Il les transforme en songes...

 

Les enracine au cœur de la terre,

Transmettant à tous aïeuls,

Les échos du Cours Voltaire,

Qu'apaise ce grand tilleul …

 

Farfadet

Commenter cet article
R
Tellement bien adapté ton poème Patrice ! Une paréidolie poétique aussi !????
Répondre
F
En regardant bien, finalement, moi aussi, je vois un arbre. Mais si vraiment, je veux voir autre chose, avec un peu d'imagination, j'arriverais à voir tout ce que je veux. Peut être, mon propre portrait. Après tout, ne suis-je pas un arbre vert?
Répondre
F
Patrice LucquiaudAuteur
Francis Dreyfus Oui c'est bien un arbre (Tilleul) dont pour moi, la forme évoque un chien... Par contre, je suis heureux que tu te sentes arbre vert et ne manque donc ni de sève ni de ramure pour faire front à tous les vents entre bise bien fraiche et ouragan puissant. ????
En résulte que tout ceci demeure une question d'interprétation personnelle... Tous ne voient pas forcément la même chose en regardant une forme singulière.
F
Wikipédia mentionne : Une paréidolie (du grec ancien para-, « à côté de », et eidôlon, diminutif d’eidos, « apparence, forme ») est le processus survenant sous l'effet de stimuli visuels ou auditifs, portant à trouver une forme familière dans un paysage, un nuage, de la fumée, une tache d'encre, etc., une voix humaine dans un bruit, ou des paroles (généralement dans sa langue) dans une chanson ou un discours prononcés dans une langue qu'on ne comprend pas.
Répondre
R
Paréidolie ! Capi Francis
Répondre
F
Paréodolie??? Si tu commences à parler chinois maintenant, nos conversations auront du mal à s'harmoniser LOL
F
Qui est donc ce chien vert? Un arbre?
Répondre
F
Cette forme végétale qui domine le lampadaire sur la photo jointe évoque pour moi, celle d'un chien, type caniche...
L


Salut Patrice,


J'espère que vous allez bien.


Jàimerais que tu me dises la date à laquelle tu parlais de Saint Louis dans ton blog si interressant.


Salutations


JCL


 


 


 



Répondre
M


Quel poète !


avoir le regard qui sait voir, tenir les mots au bout de sa plume et les laisser s'écrire, voilà bien tout ton art !


C'est à la nuit tombée que chez moi sort le hibou des branches qui le dessinent, il pose ses deux yeux lumineux de lune ... et veille sur mon sommeil .


amitié .



Répondre
O


waou le farfadet, il est magnifique, et puis c'est un chien bien calme, pas besoin de le sortir, il est deja dehors, de le nourrir, il attend la pluie


un vrai bonheur cet arbre chien vert


bisous a vous deux



Répondre
Q


L'arbre gardien me plaît davantage que le chien...


Tu as composé là un très beau poème. Merci, Farafadet.


Passe une douce journée.



Répondre
B


j'aime bien ce chien vert ! cela me fait penser à mon enfance ou mon frère Alain voyait du vert partout !!! il avait vu un jour un chien vert , un chinois vert etc etc ... c'était dans les années cinquante dans notre petit village du nord de la bourgogne ! Bourberain .


 


merci Farfadet pour pour ce vert... couleur de l' espoir  !


bob.



Répondre

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog