Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Tourisme en Poitou, #Patrimoine

4858.jpg

Village au fond de la vallée… nul doute que cela vous rappelle quelque chose … oui, ce vieil air éternel, entonné par la regrettée Edith Piaf et par les Compagnons de la Chanson voila presque 60 ans…
Mais le village de cette vallée là, que je vais maintenant évoquer et tenter de vous décrire, n’est pas si égaré et pas si ignoré que cela …

 

Saint-Savin-en-France.jpg

 

Situation :
Saint S
avin est situé dans le centre et extrème Est du département de la Vienne à 43 kms de Poitiers, 48 kms du Futuroscope, 80 kms de Châteauroux, 90 kms de Limoges, 110 kms de Tours et, 350 kms de Paris…
Positionnement terrestre : 46° 34’ O1’’ de latitude Nord - 00° 51’ 52’’ de longitude Est
Altitude par rapport au niveau de la mer. Point le plus haut 142 m. , point le plus
File0575.jpgbas 72 m.
La commune s
’étend sur 18 800 ha . 1009 habitants résident dans le bourg (Recensement de 1999) La commune de Saint Savin est accolée à celle de Saint Germain ( à l’Est), ces deux communes n’étant séparées que par le lit de la Gartempe …
Blason : De France à une palme d’or et un coutelas d’argent, la poignée apposée en sautoir, cantonnée de 3 fleurs de lys d’or, avec un « E » couronné d’or en chef, le tout timbré d’une crosse et d’une mitre et entouré de deux palmes de sinople.

 
 

Saint-Savin.jpg


Aux confins du Poitou et du Berry, le village de Saint-Savin que vous traversez obligatoirement en suivant la Nationale 151 à partir de Poitiers, vous dirigeant vers l’Est, à destination de Châteauroux, est sis dans une verte vallée sillonnée par la Gartempe. Vous vous trouvez presque à la limite entre les départements de la Vienne et de L’Indre…
Ayant Franchi la Vienne à Chauvigny, parvenu à 10 kilomètres de cette charmante localité, vous dirigeant vers Le Blanc, ayant passé Paizay-le-Sec, dans la grand ligne droite, vous apercevrez, émergeant d’une mer de verdure, la pointe du clocher de la célèbre église abbatiale de Saint-Savin…
A l’approche de la localité la nationale s’infléchit brusquement vers la droite, grand lacet descendant sur 1,5 km et vous voici à Saint-Savin…
Pour le touriste avisé, l’étape mérite la halte visite … Parvenu place de la République au niveau de l’Hôtel de France, quittez la RN151 et, prenant, à droite, la rue Saint Louis rejoignez la place de la Libération … Vous êtes à pied d’œuvre . Admirez …

File0586.jpg

Une flèche qui s'élève à 77 mètres  
 

L’histoire de cette bourgade se confond avec celle du monastère fondé au IX° par une communauté monastique laquelle, ayant découvert les restes de Savin et Cyprien, deux Saints martyrisés au V° se serait établie là au bord de la Gartempe ... L’établissement monacal initial semble avoir reçu le soutien des seigneurs carolingiens, certainement sous le règne de Louis le Pieux, fils Aîné de Charlemagne … Au cours des incursions normandes, l’abbaye de Saint Savin est épargnée par le saccage de ces envahisseurs et, tout au cours du Moyen âge, ce lieu connaît une prospérité sans cesse croissante. L’abbé de Saint Savin est seigneur de la châtellenie du même nom… En plus de l’édifice conventuel, on dénombre 6 autres bâtisses religieuses.
Le chartrier ayant, hélas, été brûlé en 1568 au cours des guerres de religions, l’histoire de l’abbaye, antérieure à cette date, reste donc imprécise et celle de ses origines quelque peu aléatoire…
AU XVI° et XVII° Les guerres de religion et quelques seigneurs ecclésiastiques négligents alliés aux méfaits du sinistre Baron Henry de Neuchèze vont participer au démantèlement de la ville où, en 1644, on ne dénombre plus qu’une douzaine d’habitants …

File0583.jpg


A la suite de la reprise de l’abbaye par des bénédictins de la congrégation de Saint Maur, la ville connaît une renaissance qui se manifestera par la reconstruction d’une importante série de logis dont tout un corps subsiste encore aujourd’hui. Ces bâtiments conventuels ont été édifiés sous la direction de l’architecte François Le Duc, dit Toscane, originaire de Saint-Maixent.
La Révolution se saisira de l’abbaye et en fera une sorte de casernement pour la garde nationale. Les logis attenants, constitueront le siège de la gendarmerie de 1799 à 1971…
En 1835, Prosper Mérimée, inspecteur général des monuments historiques, fait entamer des travaux de restauration sur l’église abbatiale laquelle avait subit de sévères dégradations résultant des outrages des hommes et du temps. Grâce à cette judicieuse intervention, celle-ci est classée en 1840.

File0593.jpg

restauration des peintures de la nef


En 1967 commence une campagne de restauration des fresques du narthex, des voûtes de la nef et des deux cryptes. Restauration délicate et méticuleuse qui nous permet d’apprécier aujourd’hui l’une des plus merveilleuse représentation picturale existante, de la bible et de l’Evangile exposée sur murs et, maintenant inscrite au patrimoine de l’UNESCO…
A partir de 1990, ce sont les bâtiments conventuels qui sont restaurés. Ils hébergent aujourd’hui le Centre International d’Art Mural.
Actuellement les travaux se poursuivent dans l’ancien logis de l’abbé appelé « château »
A noter qu’en 1892 ce logis est habité par Léon Edoux originaire de Saint-Savin. Inventeur du premier monte fardeau hydraulique, il installa, dans cette demeure, le premier ascenseur conçu en France.

File0574.jpg

 Un Vaisseau somptueux dans un havre de Paix divine...
 

Descriptif sommaire de l’abbatiale :
Vers l’an 1010, c’est un don de la comtesse Aumode épouse du duc d’Aquitaine Guillaume le Grand qui permet d’entreprendre la reconstruction de l’église abbatiale, celle, ici, survenue jusqu’à nous…
L’appartenance au style Roman Poitevin de cette abbatiale est indéniable. De l’extérieur, l’ensemble, que jouxte le long bâtiment conventuel bordant la Gartempe, est aussi gracieux qu’imposant. Son miroitement dans les eaux de la rivière confère à cet édifice une étrange majesté réalisant cette miraculeuse union entre créatures célestes et ondines du courant…
La haute tour, presque carrée, qui précède la nef est surmontée d’une flèche octogonale très élancée culminant à quelque 77 mètres au dessus de la grande place ombragée du bourg.

File0585.jpg

Longue de 42 mètres et large de 17, la nef comporte 3 vaisseaux de neuf travées, la médiane couverte d’un berceau plein cintre et les collatéraux de voûtes d’arêtes. L’éclairage est assuré par un ensemble de 18 fenêtres à arcatures s’évasant à l’intérieur ; ouvertures placées hautes dans les murs goutterots. On constate une dissymétrie liée à l’espace entre les piles à fûts circulaires simples ou à colonnettes rapportées. En est cause, le mur nord plus long de 0,80 m que le mur sud …
Ces irrégularités se retrouvent également dans le décor des frises des chapiteaux à corbeilles à motifs simples et un peu tassés dans la partie occidentale et, plus somptueusement ornées d’entrelacs, dans la partie orientale.
Cette irrégularité dans les proportions, se retrouve également, dans le dépassement des murs du transept à l’élévation austère ; celui du Sud étant moins saillant que celui du Nord, dans le débordement par rapport à la nef…
Le Chœur, tout en pierres de taille, est doté d’un sanctuaire profond lequel surmonte une crypte de plan polygonal. Il est ceinturé de dix colonnes assez rapprochées supportant les arcades de l’avancée des voûtes surplombant le déambulatoire lequel est flanqué de 5 chapelles rayonnantes. Ce chœur est surmonté d’un étage de 9 fenêtres en plein cintre. Les chapiteaux ont leurs corbeilles ornées de feuilles d’acanthes, façon corinthienne ou de lions dressés accolés par couples.

File0588.jpg

Une Nef à la divine palette chromatique...

 
La spécificité de l’église abbatiale de Saint-Savin, tient à ses fresques romanes d’une belle facture, unique en France. Les fresques qui ornent la voute du vaisseau central de la nef, se rapportent aux grandes scènes de l’ancien testament. Celles du narthex, porche et tribune, se rapportent au Christ Triomphant et à l’Apocalypse, celles de la crypte, à la vie et au martyr de Saint Savin et Saint Cyprien.

File0581a.jpg


La roue du Martyr de Saint Savin



File0581.jpg

l'arche de Noé



File0592.jpg

Le Logis abbatial où Léon Edoux a réalisé le premier ascenseur


Telles Splendeurs, trouverez, dans ce charmant Village où est née mon Annie et ont été baptisées nos deux filles Amélie et Charlotte …



File0571.jpg
Le vieux pont construit au XIII° sur l'ancienne route de Poitiers à Bourges

 

Vieux pont de Saint Savin - Dessin de Raymond Naud

 

Commenter cet article
M
Il y a un certain .... grand ... temps , je suis allée visiter St -Savin en passant par le pont de la Gartempe. C'est curieux j'y suis allée car je pensais que c'était là le joli village où Annie était née. J'ai vu mais j'ai tout oublié, en ce temps là j'allais voir de nombreuses églises et monuments importants dans les régions du Sud et Centre. Figure-toi que j'ai tout oublié, c'est fou, je n'ai pas assez approfondi ce que j'ai vu, je me suis trop éparpillée. Heureusement que tu es là pour raconter l'histoire de ces églises et abbayes, j'avoue que je suis aussi distraite en te lisant, c'est comme si j'avais fait le plein de ces choses. Bon dimanche à toi et Annie.
Répondre
C
Oui C'est bioen là que je suis venue avec mon mari et mes enfants et que Papa  leur enseignait l'art de la pêche ... Mes parents habitent le blanc depuis leur retraite ...Merci pour le partage de cet article très instructifAmitiésChris
Répondre
D
C'est vrai que c'est une belle abbaye, et je parle en connaissance de cause car je me suis souvent baladé dans la Vienne. Ce departement est magnifique!
Répondre
M
hello  Farfadet....je pense venir te rendre visite vendredi prochain (le 18 avril) si tu es ok, mon mail est toujours avec mes commentaires......je te le marque quand même ici!!michka87@hotmail.fr
Répondre
P
Merci pour cette balade hors du temps et fort bien documentée.Heureusement qu'il y a eu Prosper Mérimée!Je savais qu'il était a la base du sauvetage de Carcassonne mais pas de Saint-Savin.Amitiés et bon week-end
Répondre
M
superbe endroit que tu nous montre encore là Patricebisous à vous deuxjaguar placide
Répondre
M
Me voici de retour ! ;-) Bises aux Farfadets et très bonne soirée à vous :-)
Répondre
P
Je jure d'y faire un saut lors de mes périgrinations infra Gauloise...

Bisous..........Piotr
Répondre
F
réponse à ta question http://feuille.over-blog.com/article-4481747.htmlbon appétit!
Répondre
M
bonne soirée et....
Répondre
F
bonsoir farfadet bonne soirée chez toi.http://escaliersfancri.over-blog.fr/
Répondre
L
Qu'est-ce que c'est comme MERCEDES dans votre album photo ???
Répondre
L
Bravo pour votre articleBonne fin de journée
Répondre
M
Un bel article pour la communaté, qui se morfond de ne pas te lire... Snifffff
Répondre
M
Kikou Patrice ;-)Quelle belle ballade pour un dimanche, c'est très intéressant.Poitiers, je connais pour y être allé pour le travail et les loisirs,quelques week-ends, mais je ne connaissais pas tous "ces trésors" de cette belle région que tu nous fait découvrir.Oui, j'ai les mêmes " à la maison ", Cluny,  Autun entre autres...  lolVais bientôt allez me sustenter, une longue ballade, ça creuse. (oui je sais,  c'est le poitevin)   lolBon dimanche aux farfadets que j'embrasse.@ bientôt...
Répondre
B
Merci pour le petit message bien sympa et qui fait mouche.J'étais à Bordeaux car ma mère a subi une opération à coeur ouvert. Pas facile, facile ; mais elle est très courageuse. Donc, un signe et quelques phrases aux mots enchanteurs du pays des Farfadets, c'est précieux !Longue route à ce blog !!!
Répondre
M
Coucou Patrice, ce village regorge de merveilles architecturales et historiques et tu en parles avec une si grande affection que la ballade virtuelle est très agréable ...Bonne soirée,
Répondre
J
Merci Farfadet, c'est un lieu magnifique que j'aimerai visiter, un jour...
Répondre
:
Bon week-end la famille Farfadet !    :0010:
Répondre
F
Bonne nuit farfadet, bon samedi chez toi.
Répondre
A
voici une halte à faire surtout que c'est sur la route de notre île :-) ou presquebisous à vous deuxAnnie
Répondre
O
je suis une passionnée des abbayes et quand je pense que je passe régulièrement par la bas et que je ne connaissais pas cette petite merveille, c'est fait maitenant.Elle en a de la chance annie d'etre née dans un si beau village. merci pour la visite et la description c'est super interessantbon week end a vous
Répondre
J
Magnifique reportage sur cette superbe abbatiale, et ce joli village...tu nous fais visiter le Poitou d'une manière pittoresque..bravo..à bientôt, et bisous aux Farfadets..:0010:
Répondre
:
Bonne soirée et plein de
Répondre
F
Très joli ce pont, bonne soirée,  la chaleur et le soleil sont de retour.
Répondre
M
Je ne connais pas cette région mais il est évident qu'il faudra que je m'y rende. La première photo est très belle.
Répondre
M
beau commentaire illustré par de bien belles photos..tu nous donnes envie d'aller le visiterbonne journée amitié
Répondre
M
Bonne journée Farfadet :-) Je serai absent quelques jours, car je vais aussi chez Michka. A très bientôt !
Répondre
C
Superbe monument et cadre magnifique pour une promenade dans la région! J'ai hâte d'aller faire un tour dans le coin, et je ne manquerai pas de m'arrêter visiter ce lieu. Merci de nous faire découvrir de telles merveilles de notre patrimoine.. Comme quoi, l'homme est capable de faire de trés belles choses quand il veut! Bises à vous les farfadets..Cyril / Zé
Répondre
L
Belle chanson de la môme... et beau travail de documentation :0085:
Répondre

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog