Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet

Vous qui me connaissez de longue date savez forcément que ma nature de Farfadet farceur me pousse à jouer avec les mots. Et lorsque j'ai à commenter quelques posts sur différents sites internet, j'y vais de mes commentaires  que je veux  et pense être originaux non dépourvus de contenus farfelus, déjantés, outranciers  mais jamais méchants. Je Superpose cela aux propos des uns et des autres transformant l'apparence première et autres aspects de la réalité pour découvrir d'autres chemins, d'autres vues de l’esprit pétries de malices pétillantes, pétulantes, farfadantesques évidemment ...

Une chêvre pour muse et qui au pré s'amuse... ça biche où ?...

Une chêvre pour muse et qui au pré s'amuse... ça biche où ?...

Réponse à Cœur de Poète  pour : « Eh bien  pas mal... »

Ô Sain Mâle oh !
T'as mal où hein ?
Et tes seins brillent eux,
Eva, Côte d'Armor !...
Mais de Côte d'Adam
Voilà que le corps sert
A la Mère en furie,
En Os séant ...

Farfamalle au trésor ...

Réponse à Motchuchotés pour : « Être Chat »

Entre chats, appas de velours,
Met dans tous ces états Minet...
Soif de câlins et d'Amour,
S'épanche au creux des duvets !...

Farfachat... botté ...en couche …

A Marie-Claude Leloire pour : « Quoi de neuf au monde des hommes ? »

De récrire leur histoire, jamais n'en finiront les hommes !…
Au delà des détresses, des erreurs, des horreurs, il progresse néanmoins…
Chaque époque, en dépit de tant de ratés et parfois de décadences nous a aussi livré ses découvertes, ses avancées, ses grandeurs et le don de soi d'humains soucieux d'humanité, d'équité et de pas à faire en avant ...   
Amitiés
Farfadet

Réponse à Sifranc le correcteur qui nous proposait ce constat :
Notre société est ainsi faite:

   
 1. Le pauvre: il travaille
 2. Le riche: il exploite le 1
 3. Le soldat: il défend les deux
 4. Le contribuable: il paie pour les trois
 5. Le vagabond: il se repose pour les quatre
 6. Le poivrot: il boit pour les cinq
 7. Le banquier: il escroque les six
 8. L'avocat: il trompe les sept
 9. Le médecin: il tue les huit
 10. Le croque-mort: il enterre les neuf
 11. Et le politique: il vit des dix!
-----------------------------------

Joli constat mais, dès le début, qu'on se rassure, on est exploité, défendu, on contribue, on permet à certains de se reposer, de boire à notre santé, à d'autres de nous démunir de ce sale argent, de ne plus se faire d'illusion sur nos biens de ne pas nous éterniser dans ce monde si imparfait, n’ayant trouvé place sur terre d'être sûr dans avoir une bien à l'intérieur d'icelle et enfin de permettre aux meneurs de ce monde, les gérant, de profiter sans arrières pensées de nos engagements dans nos humbles existences.
Farfadet86

A Cœur de Poète pour : « Tu ne m'oublies pas hein ! »

Ah que voilà un rôde âge
D'un mot heure reux rheu rheu !...
Où le ventilateur
N'a point éteint les bougies ...
L'habit aile ne tire
Le vil Brequin
Dans les cieux,
Car, sous différent ciel,
Si plane éther
Et ça t'élite ...
L'art rote à Sion
Bonne Gente ,
Quand on a le goût de ronds !...
Hanche ambre aère
Et Fait ce que pneu !

Rôde mots vies !                                                    

Farfautaux Zéro ... 

                                                   

Réponse à Marielle pour : « Au creux des jours hagards »

Des mots aux maux sont un bien à un mal,
Des maux aux mots ne doivent clore le bal...
D'émaux les mots on veut que ça dévale !
D'aime haut, ces mots, pour parfaire son oral !...                                                   


Réponse à Cœur de Poète  pour : « Ambiance Estivale »

Partant de la Porte-Maillot que tout ceci semble bien fesse-t-ive, ami Cœur de Poète                                                   

Des cas potables
Comme histoire d'O,
En habit hier,
En mousse aujourd'hui ...
Mate la sur son daim lop 'ilot,
Elle coule en gorge chaude
Au bord de l'amer !...
La blonde nous met pression,
La brune envoûte au palais,
Et laisse Thomas en crampe,
L'incrédule qui boit ses pare-Olé
Parce qu'il la voit toute en seins bols ...
Et si tu aimes son bain-Marie,
Gare à la tasse !

Farfariboles de jouvence …

Réponse à Arsène pour : « Le peintre »

Magnifique peinture,
Au chevalet des mots,
Pour conter l'aventure,
Des Maîtres du pinceau
Qui, pour nous, transfigurent
Ce qui, dans l'ombre,
Mérite d’apparaître beau ...
Plus que leur signature,
Sur la toile, telle une ombre,
Leur âme, y appose son sceau...

Merci Arsène, dans la galerie de tes mots on admire encore plus le talent de ces peintres de renom …


Réponse à cœur de Poète pour «  Amuse Tapis »

Et le tapis volant,
Magique et sans poussière,
N'avait besoin d'un moteur "Bernard"
De ceux qu'on poussait hier,
Pour franchir la cote !...
Marchands de Tapi,
Dans l'ornière,
Ont leurs essuie-bottes...
Heureuses les cavalières
Des gazons maudits
Qui s’y frottent !

Farfamot Quête ...                                                
 

A Louis Chatel pour son article sur le bikini :

Ici, en territoire des Deux Chèvres,
Il ne saurait être question de
La bique inique ...
Ni de  l'habit qui pique sans « haine » (n)
En deux pièces et si sous...
… levant le voile !...
Charme au bain où le corps erre,
Sans baleine, qui au corps sert...
Ô  Seins mal eaux !
A flot, librement,
Voguez , voguez,
Mare bouée !
Mailles eau !
Au bain Marie !
Au  bain maris !
Baignez-vous,
En style haut,
En Bic qui nid...
Joli Pigeonnier,
Pour Seins bol !
Et à ce qui, en croupe, colle,
Ou glisse, à fleur de peau,
Vers le bas, mieux qu'en eau.
Sloop sans voile,
Ou  slip en toile
Belles étoffes dans le vent !.

Farfadet lutin du Poitou


Réponse à Motschuchotés pour « Insectes »

Ne faut qu'insecte erre
Pour n'avoir le bourre-don,
Que dans la fourmilière
S'y fourvoie le hanneton,
Et ne fausse la carrière
Des grouillants pucerons
Qui sombrent en la soupière
Au milieu des lardons.
Et pique la guêpière,
Aux multiples boutons
Elle n'est pas si fière
La coupeuse de jonc,
Ardente ouvrière
Est notre Jeanneton !

Farfataon

 

Givré ! Oui, c'est complètement givré chez le Farfadet...

Givré ! Oui, c'est complètement givré chez le Farfadet...

Commenter cet article
C
toujours un plaisir de lire votre blog
Répondre
C
il y a toujours du plaisir à lire tes commentaires, dignes tant qu'ils sont du Farfadet joueur de mots sensés que tu es !<br /> toute mon amitié .
Répondre
D
quelle verve Farfadet, j'en reste muet!
Répondre

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog