Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet, #Les mots choisis du Farfadet
Dans notre monde en effervescence où trouver et faire sa place devient de plus en plus ardu, il devient impératif de se souvenir de notre condition de mortel, non pour en hériter la hantise de cette fatale issue mais pour, chaque jour, apprendre selon la vraie Sagesse, à se débarrasser graduellement de tous les artifices dont on a paré notre existence… la Quête de l’Essentiel passe par les chemins de l’Humilité, elle, présente aux soirs de nos défaites, elle, si souvent, par nos victoires, repoussée…

Donner le Pouvoir à un Homme peut en faire un tyran ...
Retirer le Pouvoir à un Ange peut en faire un démon ...

Propos de Farfadet

Sans concession, un rappel pour modérer nos envies de possession, nos fougues dominatrices et toutes ardeurs excessives lorsque nous sommes en quête du pouvoir …


Epitre aux arrogants …


Rien, n’emmènerez de l’autre côté du mur,
De tout ce que vous possédez à présent…
Rien ne franchira l’indicible clôture,
De ce qui vous est cher, si chair, et os et sang…

Vous espérez peut être, à l’heure de la cassure,
Garder l’intégrité de tous vos fins talents,
Nourri de cette idée qui, tant, vous rassure ;
Déchantez car, comme l’or, n’en n’aurez nul talent …

Prouesses, victoires, nobles aventures,
Réussites sociales, dignité du haut rang,
Parades aux Champs et en jolies voitures,
Tout ceci n’a plus cours, aux portes du Néant.

Vos traits de génie, vos pensées, vos allures, 
Tout ce qu’ici, fait de vous cet Être brillant,
N’en garderez ni l’ombre, ni la pelure,
Quand serez parvenu au premier Devachan… 

Sublimes tactiques, redoutables armures,
Courage du héros, énergie de battant,
Ne pousseront ni clameurs, ni hauts murs,
Quand vous aurez franchi le seuil du temps. 

Auguste faculté, vocables d’envergure,
Votre intelligence d’illustres parents,
Tout ce qu’ici bas, du meilleur, augure,
C’est à ce monde tangible, seul, qu’on le rend…

Vous vous croyiez sans la moindre fêlure,
Ainsi nanti des forces et des vertus des Grands,
Tout ce qu’abritait votre si fier galure,
N’aurez qu’à le jeter comme, avant, votre gant

Vous dont le vent gonflait l’imposante voilure,
Vous qui teniez les barres du commandement,
Laisserez votre butin à des miles d’encablure ;
Il n’entre de galions, aux ports du firmament !...

Commenter cet article

vita 30/03/2010 13:29


Il est difficile de ne garder que l'essentiel ds ce monde d'abondance....Le chemin est long...Bises de VITA


Chris 28/03/2010 11:47


Voilà bien un Epitre qui dit vrai !!!

Bon dimanche Farfadet
Chris la berrichonne limousine


Viviane 27/03/2010 00:06



C'est pas gagné.... Mais....C'est merveilleux!
Juste bon week-end
Bisou
Viviane



oursonne libre 26/03/2010 19:35


c'est pas gagné mon farfadet dans ce monde ou meme les plus pauvres esperent devenir les plus riches, tout est arrogance autour de nous, et surtout frime
je pensais que c'etait typiquement américain, mais noon deception, le vieux continent et les autres sont atteints
il neige ici, mais bon ca va, on randonne du coup, c'est sympa
bisous


Quichottine 26/03/2010 18:38


J'aime ce que tu dis en conclusion... et cette épitre qui trouverait tout à fait sa place dans une anthologie.

Tu sais, la quête de richesses et de pouvoir nous tue, plus sûrement que ne l'aurait fait le temps qui passe.

Bonne soirée, Farfadets.


Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Google traduction

Hébergé par Overblog