Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par E PatAn
Publié dans : #Les cahiers du Martiniste

C’est la période des carnavals. Au Centre Saint Martin, au milieu des années « 90 », nous avions innové en inscrivant le carnaval parmi nos activités à préparer, en extra, avec nos compagnons. Ce premier carnaval fut fixé à la date du Dimanche 5 mars 1995. Ainsi, dès le mois de janvier, dans chaque pavillon nous occupions nos veillées à la confection des masques des déguisements et de divers accessoires. A ce premier carnaval aucun thème ne fut imposé, si bien que chacun pouvait donner libre cours à sa fantaisie et à ses délires.

 

Toutefois, pour donner un sens à cette épopée carnavalesque, nous avons mis sur pied un procès mascarade pour condamner au bûcher le mauvais esprit instigateur de tous nos vices et que nous avons alors matérialisé sous la forme d’une grande marionnette habillée et bourrée de paille à laquelle nous avons donné le nom de Galapiat. Avec lui, brûlerait toutes nos mauvaises pensées et intentions, nos sottises et erreurs de toute une année … 

 

C’est dans notre unité pavillonnaire  que nous avons fabriqué cette « innocente » marionnette à immoler par le feu et dont j’ai rédigé le script du jugement fatal …

 
 
 
 

Ainsi à l’issu de notre rassemblement masquée, à la suite de nos prestations libres et danses fantoches dans la salle de fête, pour clore cette manifestation débridée, juste avant le grand goûter final, nous sortions sur le parvis, pour faire, en grande pompe, Le procès de Galapiat :

 
 
 
 

 

Puisque c’est lui, GALAPIAT qui nous insuffla les plus viles pensées, les pires intentions, les plus mauvaises actions, faisons, ici, et sans plus tarder son procès …

 
 

Et Moy, Sire Rouget de Grancourt-Brouillon, Juge et bourreau comique de mon état vous pose maintenant les questions auxquelles, Vous, honorable peuple du Carnaval, répondrez impérativement, sans hésiter et sans scrupule, par ces paroles : « C’est lui GALAPIAT ! »…

 
 
 
 

Commençons !

- Qui nous a poussé à nous goinfrer ?

- C'est lui Galapiat !

- Qui nous a conduit  à chaparder ?

- C'est lui Galapiat !

- Qui nous a apris les grossièretés ?

- C'est lui Galapiat !

- Qui nous a appris la méchanceté ?


- C'est lui Galapiat !

- Qui a gonflé nos propos de vantardise ?

-
C'est lui Galapiat !

- Qui nous appris la traîtrise ?

- C'est lui Galapiat !

- Qui nous a insufflé millle et mille bêtises ?

- C'est lui Galapiat !
 

 

 

- Qui nous a imprégné de couardise ?



- C'est lui Galapiat !

- Qui nous a
dicté nos moqueries ?

 

 

 



- C'est lui Galapiat !

 

- Qui a suscité nos mesquineries ?

- C'est lui Galapiat !

- Qui nous a dévoilé certaines coquineries ?


- C'est lui Galapiat !

- Qui nous a entraîné dans la jacquerie ?


- C'est lui Galapiat !

- Qui nous a installé dans la rouerie ?


- C'est lui Galapiat !



 

- Qui nous a bousculé dans la beuverie ?

- C'est lui Galapiat
!

 

 

 

 

 

 

 

 



- Qui nous a plongé dans la veulerie ?

-
C'est lui Galapiat !

- Qui charge de véhémence nos bavardages ?


- C'est lui Galapiat !

- Qui nous incite au mouchardage ?


- C'est lui Galapiat !

- Qui éveille nos coeurs au marchandage ?


- C'est lui Galapiat !



- Qui est à l'origine de notre paresse ?

- C'est lui Galapiat !

- Qui se voile la face et nous montre ses fesses ?


- C'est lui Galapiat !

- Qui fait virer le vin et  exploser les grains à chaque kermesse ?


- C'est lui Galapiat !

- Qui, du mal qu'il a fait, jamais ne se confesse ?


- C'est lui Galapiat !

- Qui ne fait preuve d'aucune bonté ?


 

 

- C'est lui Galapiat !

- Qui ne pratique jamais la charité ?

- C'est lui Galapiat !

- Qui nie toutes les vérités ?


- C'est lui Galapiat !

- Qui fausse toutes les pensées ?


- C'est lui Galapiat !

- Alors est-il votre et notre maître
?

- Non !


- C'est donc un traître ?

- Oui !

- Que mérite-t-il ?

- La fin !

- Quel fin ?

- La fin par le feu !

- C'est donc votre verdict : il doit expier par le feu ?

- Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

- Ainsi donc, que vous et lui, entendiez maintenant la sentence et, qu'aussitôt, elle s'accomplisse  !...

 

 

Sur un ton hautement solennel est alors fait lecture de ladite sentence en « parfait » latin’os décadent :

 

 

 
 
 

 

Per expirarem faults et niaiseries, purificatum :

 

 

 
Badi, bada boum !
Per  exasperatum :
 
Kodi, koda groum !
 
Saka folli es erratum,
 
Natura forfetores,
 
Filamomi bandera loukum,
 
Fadi, fada, poum !
 

Vocalisator, Accusator, Celuikator et Granmentor

 
Qui esta jugeare, declarum :
 
 
 

Galapiat a mortem condamnare cor bucharere hissum,

 

Per feuer brûlarem per expiarem faults et vices de l’amnéee !

 
 
 
Esta dictae, esta resolte !
 
Finita la comedia !
 
Fuego !...
 
Que foummme los carnavales !


 
 
Le Farfadet des chaudes ambiances...

Commenter cet article

Sergela 05/03/2009 19:04

Bonjour,Il y a lontemps que je suis venu te visité, suis heureux de te retrouver. A bientot

chriscraft_ 01/03/2007 17:22

là je m\\\\\\\\\\\\\\\'insurge lol
non à la peine de mort :)
 

Pascaly 28/02/2007 12:13

Genial ce Galapiat !!! gros bisous aux Farfadets, petits et grands, jeunes et vieux, déguisés ou non ... Bisous
Pascaly  

Moâ 27/02/2007 19:05

Farfacordialement ...

pepette 26/02/2007 09:41

marc 26/02/2007 00:45

Joli article Patrice celà devait être une belle fête .En Provence il s'appelle Caramentran comme le dit pepette mais je te rassure on lui trouve les mêmes griefs.bise à Anniejaguar placide

Louis CHATEL 25/02/2007 22:27

Fallait trouver un coupable :0085:

pepette 25/02/2007 19:50

:0071: Zezette14 25/02/2007 18:04

Gros bisous à tous les Farfadets !

Natsé 25/02/2007 16:48

suite
2. J'ai toujours été fascinée par la représentation du corps et du visage dans les sociétés dites "premières". Déformation, représentation symbolique - je pense à la magnifique statuaire Songyé et à la statuaire africaine en général. Picasso redécouvrait l'art nègre, et aujourd'hui tout artiste emprunte à Picasso.
3. Je suis une petite sang-mélée, avec des origines diverses. Et par alliance, les couleurs de peau de notre famille vont du pâle blanc au brun le plus chaleureux. J'ai toujours pensé que le métissage était un recours contre les racismes et les préjugés, et aussi une source d'enrichissement merveilleuse. Alors je métisse mes dessins, et je taillade mes visages (et quand je saurais encore mieux dessiner cela sera plus réaliste).
4. Psychologiquement, le mal dans sa peau, souvent du au décalage entre la façon dont l'être se percoit intellectuellent et son physique...
Bref il ya tant à dire...
Merci en tout cas pour tes réflexions particulièrement enrichissantes. Et de ma part un très gros bisou à Annie.

Natsé 25/02/2007 16:41

A la réponse à ta question concernant mes petits dessins biffés et portant des cicatrices, plusieurs réponses.
1. Tout d'abord ma fascination pour les transformations que l'on fait subir au corps et au visage : femmes girafes, femmes plateaux, lourds colliers Massaï en Afrique, tatouages maori, visages peints de nombreuses tribus océanniennes, boucles d'oreille démesurées de certains Sikhs jusqu'à nos tatouages et nos piercings européens.
Or toutes ces pratiques se font dans la souffrance : "il faut souffrir pour être belle"? Pourquoi ? Appartenance à une communauté, rituels ancestraux, position sociale... Sans leur lourd carcan qui étirent leur cou, les femmes-girafes ne peuvent vivre.. En Occident, le peircing est rentré dans le rituel de beauté des adolescents, même de bonne famille. Les tatoueurs sont débordés. Et je ne te parle pas des excès comme les scarifications, ou l'implant dans le crâne de boules de métal (rien que l'idée).
Provocation, idée de communauté, insconscient parcours christique ?

Michka :0010: 25/02/2007 11:55

:0023: GUYL 25/02/2007 10:50

Altair 25/02/2007 10:33

Bouh ça fait trop peur ce truc :SBon bah je passe juste comme ça par ici pour te faire un coucou, j'espère que tu vas bien.

cajou 24/02/2007 21:02

Eh bé ! c'est pas la fête à moitié avec toi !!!

Natsé 24/02/2007 20:07

Galapiat, tiens un nouveau mot. En effet très chaud. Et tu en as brûlé beaucoup de pantins ?? Je crois d'ailleurs que c'est un peu la vocation de Carnaval, une sorte de catharsis populaire, mais pas très sûre.... Re bon week-end !

FRED :0071: 24/02/2007 19:36

- Et qui a inventé la V2 ????- C'est Galapiat évidemment !!!                                      :0011:Bon Week-end à tous les deux !Amitiés.

pepette 24/02/2007 19:20

Ici en provence on l' appèle le caramentran:
Caramentran peut être jugé.
Un acte d' accusation est lu à voix haute sur la place publique.
La condamnation suit, elle est toujours la même Caramentran doit être brulé.
De plus, on accompagne la crémation en chantant:
"Paure Carnaval", une chanson en provençal.

pepette 24/02/2007 19:19

Ici en provence on l'appèle le caramentran:
Caramentran peut être jugé.
Un acte d'accusation est lu à voix haute sur la place publique.
La condamnation suit, elle est toujours la même Caramentran doit être brulé.
De plus, on accompagne la crémation en chantant:
"Paure Carnaval", une chanson en provençal.

:0071: Zezette 24/02/2007 14:44

Coucou Farfadet. J'ai vu le texte chez Carmelle et effectivement tout est très joliment dit ! Bon samedi en Poitou.
Bisous à tous les Farfadets car je crois que vous êtes plusieurs

Fancri 24/02/2007 14:28

Bonjour et bon samedi.

CARAMELLE 24/02/2007 11:53

Bonjour, je me suis permise de rapprocher les mots de votre commentaire à la photographie...car ils évoquent pour moi une attitude que j'ai face à cette mer...merci pour votre prose...je vous embrasse...

Michka :0010: 24/02/2007 09:24

Fancri 23/02/2007 23:38

Bonsoir on s'amuse bien chez toi...bonne fin de soirée.

alaligne 23/02/2007 18:48

Galapiat.. le bouc émissaire...
Tu me rappelles mon mémoires de fin d'études sur les écritures déguisées où en avant-propos je rappelais les manifestations du carnaval et du déguisement...
j'adore ton latin...
mille bisous Patrice lol

~~ Kri ~~ 23/02/2007 14:43

C'est en allant chez Fancri que j'ai été attirée par ta signature...Farfadet
Je ne suis pas déçue d'avoir fait ce petit détour
A bientôt

louly 23/02/2007 11:48

:0071: Zezette 23/02/2007 10:29

et pour 2007, tu le fais quand le carnaval ? Là où j'habite ce sera le dimanche 18 mars.  Bonne journée

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog