Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par E PatAn
Publié dans : #La pensée du jour
Le lien est facile … du « bobo » en venir au mal, à priori, tombe sous le sens … Ici, pourtant, le ton sera très différent de celui de l’article précédent… Mais pourquoi ce sujet ?... Et bien si on s’en tient à l’actualité du moment et à la date anniversaire du 11 septembre, on ne peut passer à côté sans avoir une pensée sur ce tragique et invraisemblable événement qui était et est encore hyper médiatisé…
Du sensationnel et du grand émotionnel télévisuel, difficile de faire mieux en direct…   On en connaît que trop, les images terrifiantes, un peu plus banalisées à chaque rediffusion…
Cinq ans après, quels commentaires oserait-on ajouter à propos d’une telle horreur ?…
Par respect à la mémoire des milliers de victimes de ces monstrueux attentats, je ne me permettrai pas d’illustrer cet article, ni de porter des jugements sur qui que ce soit, impliqué, dans cette effroyable tragédie mais plutôt tenterai de développer une réflexion sur le « Mal » dans notre société et dans la quotidien de tout un chacun…
Qu’est-ce donc le « Mal »  dont on constate qu’il fait intégralement partie de notre vie ?... Je crois même que, comme qualificatif, chacun, ici bas, l’emploie au moins une fois par jour dans ses propos : Attention, tu me fais mal ! – J’ai mal aux dents – Tu as mal agi – Tu penses mal – la maladie – le malaise – le mal être – le malentendu – le malheur – etc. Difficile de sortir le mot « Mal » de notre vocabulaire courant … Par rapport à son contraire le « Bien » il ne fait aucun doute que « Mal » prend une connotation négative…
Partons de cette hypothèse : Le Mal est un Bien qui n’est pas à sa place et pour comprendre cela, envisageons le du point de vue médical. Au niveau corporel, une maladie est toujours conséquente d’un disfonctionnement organique résultant d’un déséquilibre par déficit ou par prolifération biologiquement parlant. Notre Nature Vitale aussitôt se met à l’œuvre pour rétablir le bon équilibre correspondant à ce qu’on désigne comme bonne santé. Si elle n’y parvient, s’installe alors la maladie, le Mal apparaît… En fait, ce qui était Bien devient Mal , ce qui allait Bien, va Mal, ce qui faisait Bien fait Mal .
A bien y réfléchir on constate que dans la vie courante « Mal faire » est toujours la conséquence d’actions en rupture avec cet équilibre entre : en faire trop ou pas assez … Ainsi ce qui a un certain moment était bien a été déplacé et, de ce fait, est devenu mal
Cette idée est bien moins saugrenue qu’il n’y parait et il suffit de l’appliquer à sa conscience lorsque l’on se sent ou se retrouve en faute. Ca permet de relativiser et, en plus, de mieux saisir ce pourquoi on a faillit … Appliquer cette règle pour ceux qui nous entourent et dont on constate qu’ils agissent mal, réduit l’irréversibilité de nos jugements et conduit à la tempérance …
Nous vivons dans un monde d’équilibres et d’harmonies où le Bien prend une place centrale mais, si il se décale en amont ou en aval du point « 0 » de cette balance fictive, il se métamorphose en Mal qui s’accroît toujours plus, lorsqu’il s’éloigne du « 0 » central….
Poussant plus loin la réflexion, si l’on met ce « balancier » en mouvement circulaire, le Bien occupe le centre et le Mal, la périphérie …
Ainsi, ramené à son être, au plus nous nous concentrons au niveau de notre  conscience, au moins nous risquons de mal faire, au plus nous nous éloignons de cette conscience absolue, au plus nous sommes soumis à l’erreur … Cela mérite d’être médité…
Au dessus de nos têtes, le cosmos est une parfaite illustration de ces équilibres et harmonies universelles qui ont leurs échos dans toute la Nature et les Etres vivants de notre monde terrestre …
 
Certes, il ne convient pas d’excuser les contrevenants meurtriers qui perpétuent des attentats aussi horribles que ceux recensés au cours de ces dernières décennies. Quelles que soient leurs raisons ou leurs causes, rien ne peut justifier un tel déferlement criminel.
 
Nous liant par la pensée à toutes ces victimes injustement sacrifiées, réfléchissons toujours à la manière dont le Mal prend racine en nous … Toute pensée de vengeance fait déjà partie de ce Mal … Voyons l’actualité …
Le « terrorisme » peut se définir comme l’extrême violence qui consiste à « jeter à terre » tout ce que l’homme a élevé… Répondre, sur le même mode, à cette violence nous fait entrer dans cet écueil destructeur et pire en ravive les effets dévastateur …  
Si les Morts pouvaient nous parler, ils nous décourageraient de nourrir, en notre âme, toute belligérance…
 
« En toi, trouves la Paix, et répands la autour de toi » dit le Questeur de Lumière…

Commenter cet article

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog