Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les cahiers du Martiniste
Tel est l’aboutissement de cette Semaine Sainte, lui donnant toute sa profonde signification …
Croyant, non croyant, qu’importe, contentons-nous de regarder autour de nous et constatons dans notre environnement, que tout revient à la vie à ce retour du Printemps … En dépit des derniers assauts du froid, tout commence à éclore. Cela s’offre bien à nos regards ébahis et il en est ainsi chaque année …
A Noël nous célébrions la Naissance, à Pâques nous fêtons la Re…Naissance, c’est aussi évident que cela …

 
File0916.jpg
Dessin à la craie sur tableau noir de Max Wolffhügel  (1880 - 1963)
 

Ce que nous oublions, c’est que cet événement est cosmique, que cette montée de sève printanière, cette formidable poussée végétale proviennent de l’action conjuguée de ce qui agit dans notre environnement terrestre et  de ce qui agit depuis notre système planétaire. Aux forces astrales du cosmos font échos les forces internes de la terre et, si percevoir notre terre comme un organisme vivant, est a priori acceptable, la reconnaître comme un être à part entière, demande déjà un peu plus d’ouverture d’esprit… pourtant, il n’est pas faux de parler de l’Être de la Terre … 
On peut aussi évoquer cette grande respiration de la terre en phase avec le mouvement rythmique des saisons ainsi, une grande inspiration commence au début de l’Automne à la Saint Michel et parvient à son apogée à Noël au début de l’Hiver puis, une grande expiration commence à Pâques, et parvient à son apogée à la Saint Jean, au début de l’Eté,  Si l’on approche de cette assertion ce que contiennent les récits des Evangiles se rapportant aux événements de la Semaine Sainte, il est dit que Jésus Christ étant mort sur la croix le Vendredi, descend ensuite aux limbes (le samedi de pâques), c'est-à-dire dans les profondeurs de la terre. En fait l’Être du Christ se lie aux forces telluriques. Ce sont donc des forces cosmiques astrales qui vivifient tout l’Être de la terre
Sans cet événement extraordinaire, notre terre aurait certainement dépéri et se dévitaliserait à la vitesse grand V … 

Enfin, Farfadet que nous contes-tu là encore …  c’est du grand n’importe quoi … 

Petite réflexion …  Imaginez que vous restiez ne serait-ce que 72 heures sans dormir, sans effectuer la moindre once de sommeil (once du niveau d’un millionième de seconde hors de veille…) et vous jugerez des dégâts … pire que de se priver de manger pendant plusieurs jours … a cela s’ajoute la question non anodine : Où plongez-vous pendant que vous dormez ? … dans quelle dimension ? …  Dans quelles sphères devrais-je dire … )

Bon, alors la terre, elle peut, elle aussi,  avoir besoin de forces  qui la régénère, surtout avec ce que lui font subir les actuelles générations d’êtres humains, qui l’habitent présentement …

Et, en l’occurrence l’événement du Golgotha qui a permis aux Forces Christiques de se lier à la terre est un événement central dans l’évolution de notre monde physique, événement qui alors, rejaillit sur tous les êtres liés à l’évolution de la terre …

La symbolique biblique est forte en ce sens puisque Jésus Christ, revenant des limbes ou entrailles de la terre, apparaît en premier à Marie-Madeleine qui le prend pour le jardinier … 

Pour les amoureux de grande musique et d’opéra, ne manquons pas d’évoquer dans l’oeuvre de Richard Wagner, ce sublime passage du "Parsifal" qui décrit musicalement l’Enchantement du Vendredi Saint

 
Forces de mort, transmuées  en Forces de Vie … telle est l’œuvre du Christ …

NB :  Dans ce que je viens d’exposer, ici, de façon bien succincte, il est vrai, il ne saurait être question de « connaissances » découlant d’un dogme lié à une religion particulière mais de ce qui se révèle lorsque l’on entame une véritable quête spirituelle, une quête qui, soulignons le en passant, nous concerne tous et qui n’est pas, à contrario, en opposition avec ce que la tradition religieuse nous enseigne mais plutôt, l’éclaire un peu plus, en levant progressivement le voile sur ce qui, intentionnellement, a été décrété puis maintenu en tant que "mystère"…
De ce fait, l’Être désigné comme Christ ou, autrement dit, Entité christique, est d’essence hautement spirituelle, et est venu s’incarner dans l’être Jésus de Nazareth au moment du baptême dans le Jourdain. Ainsi, lié à cette personnalité de Jésus alors âgé de 30 ans, ce Jésus Christ, donc, a accompli un parcours terrestre de seulement trois années …
Au-delà de Jésus, c’est bien une Haute Entité spirituelle qui a été mise sur la croix faisant alors l’expérience humaine de l’agonie et de la mort, devant ainsi transcender cet implacable destin de fin de vie terrestre commun à tous les êtres vivants de la terre et magnifier ainsi l’Être même de cette terre… La mort n’est dès lors plus qu’un passage obligé pour une autre forme d’existence. Une voie nouvelle se fait jour, non seulement pour les êtres humains, mais aussi pour tous les êtres vivants sur terre, constitués de cette extraordinaire rencontre entre la matière et l’esprit…

La matière… mais qu’est-ce donc ???
Voici une réponse qui va vous paraître lapidaire :
- La matière, c’est de l’esprit hyper condensé …
- ??? …
- Tellement condensé qu'il en est totalement dénaturé et que ce qui en résulte, est comme un "cadavre" de lui-même"...
- Pfffff !.....
- Pensez à la fission atomique … quelle phénoménale et époustouflante énergie ! …
- humph !...
- On touche vraiment à du "sacré",  là ! …
- Ben voyons …
- D’autant que l’esprit ce n’est pas de la matière ….
- ???
- Il n’y peut séjourner
- ????
- Il se tient entre les particules de matières…
- ???
- Dans les espaces vides .
- Comme les trous noirs, dans l’immensité galactique …
- Par exemple
- Là où il y a absence de matière il y a esprit
- Peut-être mais ...
- Mais quoi …
- Eh bien vous parlez d’incarnation, donc d’esprit habitant la matière …
- Oui et alors…
- Eh bien, ça contredit ce que vous venez d’exposer …
- Pas du tout, l’esprit passe par la matière il la traverse sans problème mais jamais il ne doit en rester prisonnier, il ne fait que passer de façon fulgurante pour rejaillir au dehors de cette matière … Ce faisant, il la consume comme notre être, notre « moi » de nature psycho spirituelle, la consume au quotidien, car il est manifeste que nous brûlons notre corps à petit feu et cela dure tout le temps de notre existence …  Un corps privé de son « occupant » redevient froid …
- C’est hélas vrai …
- Vous savez, il est des chose dont on saisit mieux le sens et la portée quand on envisage leurs contraires … Par exemple, en étudiant attentivement ce qui dans la nature est mort et en décomposition  vous apprenez beaucoup sur ce qui a trait à la Vie… déjà tout simplement parce que dans ce qui est mort, il y a absence de vie … (Ce faisant, c’est votre esprit qui redonne vie à ce qui est mort…)
Touchez de la matière … la "touchant" avec votre esprit, (Cette forme d’intelligence qui d’ordinaire vous permet d’appréhender en toute conscience les divers objets et autres composants physiques de ce monde) fort curieusement, vous n’en connaissez que l’aspect matière… mais ne la touchant qu’avec vos mains, vos yeux et tous vos autres sens, en absence de toute « présence d’esprit » vous sentez alors l’esprit qui est autour de cette matière … 

 

Bonnes Pâques à Vous Tous

Cet  article réédité avait été initialement publié le 23 Mars 2008 puis le 11 Avril 2009...

 

Commenter cet article

boisette (gil-Maurel) 22/04/2009 21:43

Je viens de lire dans le calme l'article sur la Resurrection. C'est passionnant la manière dont tu en parles avec comme exemple véridique:  le retour de la vie,à la mort et à laresurrection des saisons et de la nature, de la terre.J'ai aussi lu les commentaires et j'ai été très émue par l'histoire du petit Jéréémie.Merci Farfadet Bises à toi et à tous les tiens.

Moâ 21/04/2009 17:54

Kikou

je t'envoie ces quelques mots avec mes meilleures pensées. :-)))

♪♪ ♪♪ ♪♪ j'ai joué la mélodie de l'amitié
█♥█ Composé ce tempo
█♥█ Conjugué ces mot
█♥█ Les offrir avec sincérité.

█♥█ ♪♪ ♪♪ ♪♪ J'ai tracé un chemin
█♥█ Dans l'allée de mon coeur
█♥█ C'est avec ces mots que je viens
█♥█ Les déposer chez toi avec chaleur.

█♥█ ♪♪ ♪♪ ♪♪ Sur un air de gaieté
█♥█ Te souhaiter un agréable week-end
█♥█ Te remercier pour ta fidélité
█♥█ Te l'écrire et rester zen.

Cordialement, de moâ à toâ.
@ bientôt... ♪♪♪♪♪

BCB 15/04/2009 08:41

Moi la seule chose que je sais, c'est que nous ne sommes que des petites poussières dans cet univers. Alors profitons du temps qui nous est imparti et croquons la vie. Bonne journée.

Corn-Flakes 12/04/2009 18:29

Trop axé sur la religion pour moi, mais après tout, pourquoi pas. Joyeuses Pâques petit farfadet.

Yana_5 - 12/04/2009 17:04

bonjour Farfadet, à la vue de cet article, ma réaction n'est pas de fuir, mais bien de le lire attentivement et donc de songer à ce qui nous entoure...Ce billet est très intéressant, tout ce qui touche  à l'inconnu « de notre vie », les sciences, ces matières palpables ou non... de tout ce qui fait et qui à donner jour à cette richesse, ce trésor qui est notre belle planète.
Mais aussi des autres qui font le cosmos me passionne depuis toujoursDonc vous nous contez bien  du réel  ...et non du n'importe quoi  lol ;-)ceci dit pour certains, cet inconnu, ces choses invisibles ou ces matières dont on ne sait comment les nommer font peur, inquiètent...et pour la réflexion... 72 heures...  et bien , moi qui dors plus que la moyenne, j'imagine très bien l'état final, si on nous privait de ce bien précieux ... un état de « légume »…puis la mort
et ne vous fissiez point Farfadet car un farfadet dans cet état  ne serais même plus un noyau de lutin loljoyeuse fin de fêtes de Pâques (hier soir mon ordi à bugé au bout d'un moment, aussi je n'ai pas eu le temps de passé avant... et j'espère que le soleil à rayonné.  bisoussss
 

Annie 01/04/2008 21:14

Bisous à vous deuxAnnie

Viviane 27/03/2008 14:24

Un bien joli texte et de bien profondes pensées.J'aime ce que je viens de lire.Bonne journée.

guignol 25/03/2008 23:04

Un bienbeau dessin qui resssemble à ce que l'on pouvait voir dans mon enfance déssiné au sol à la craie devant certaine églises.Bises de Madelon et Guignol

BIDUDULE 25/03/2008 07:49

Brrr ! Quel sale mardi pluvieux !

Fancri :0044: 24/03/2008 21:02

Bonne soirée!!! merci pour ton com.

Guyl 24/03/2008 20:32

Bonne soirée Patrice et bonne fin de lundi de Paques ! :0010:

Michka dit Le Pirate :0051: 24/03/2008 19:44

bisous :0010:

d'éli cieux 24/03/2008 19:40

tout commence à éclore... il me tarde de sentir sur ma peau la douceur de l'air car la tourmente et ce froid me perturbe et me glace... c'est joli d'imaginer la terre respirer... je ne suis pas croyante mais je crois que dans la vie il y a de nombreuses morts et de nombreuses renaissances psychiques... bisous

Louly cot cot cot !!! :0091: :0075: 24/03/2008 11:24

merci pour ton message farfadet ! bisous !

Annie 24/03/2008 10:06

Je vous souhaite une excellente fête de Pâques. je me permets de vous joindre le magnifique texte que m'a envoyé Patrick et qui m'a profondément touchée.Bisous à vous deuxAnnie

Une histoire vécue, un témoignage qui a ému profondément.L'oeuf de Jérémie.
Jérémie était né avec un corps tordu, un esprit lent et une maladie chronique et incurable dont il se mourait lentement. Malgré cela, ses parents avaient essayé de lui donner une vie aussi normale que possible et l'avaient envoyé à l'école primaire avec les autres enfants.
A l'âge de 12 ans, Jérémie n'était qu'en 2e année et semblait incapable d'apprendre. Son professeur était souvent exaspérée par lui. Il se tortillait sur son siège, bavait et poussait des grognements. A d'autres moments, il s'exprimait clairement et distinctement, comme si un rayon de lumière avait pénétré l'obscurité de son cerveau. La plupart du temps cependant, Jérémie irritait son professeur. Un jour, elle appela ses parents et leur demanda de venir à l'école pour une consultation. Les parents de Jérémie étaient assis tranquillement dans la classe vide, écoutant le professeur leur dire :

Jérémie devrait vraiment être dans une école spéciale. Ce n'est pas juste pour lui d'être avec des enfants plus jeunes qui n'ont pas de difficulté d'apprentissage. Que voulez-vous, il y a un écart de 5 ans entre son âge et celui des autres élèves !

La maman de Jérémie se mit à pleurer doucement, s'épongeant les yeux avec un papier mouchoir, tandis que son mari parlait.

Mademoiselle, il n'y a aucune école de ce genre à proximité. Ce choc serait terrible pour Jérémie s'il fallait que nous le retirions de cette école. Nous savons qu'il aime vraiment être ici.

Après le départ des parents de Jérémie, le professeur resta assise longtemps, regardant fixement la neige par la fenêtre. La froideur semblait s'infiltrer dans son âme. Elle voulait sympathiser avec les parents. Après tout, leur seul enfant souffrait d'une maladie incurable. Mais ce n'était pas juste de le garder dans sa classe. Elle enseignait à 18 autres jeunes, Jérémie était une cause de distraction. En outre, il n'apprendrait jamais à lire et à écrire. Pourquoi perdre plus de temps à essayer ? Comme elle réfléchissait à la situation, la culpabilité l'envahit.

Mon Dieu, je me plains alors que mes problèmes sont minimes en comparaison de ceux de cette pauvre famille, veuillez m'aider à être patiente avec Jérémie.

À compter de ce jour, elle fit de son mieux pour ne pas tenir compte des bruits faits par Jérémie et de ses regards absents. Puis un jour, il boita jusqu'à son bureau trainant sa mauvaise jambe derrière lui.

Je vous aime, mademoiselle, s'exclama-t-il assez fort pour que toute la classe entende.

Les autres élèves ricanèrent, et le visage du professeur devint écarlate. Elle bégaya :

M m ais c'est très gentil, Jérémie, retourne à ta place maintenant.

Le printemps arriva et les enfants se mirent à parler sur un ton animé de l'approche de Pâques. Le professeur leur raconta l'histoire de Jésus, puis, pour mettre l'accent sur l'idée d'une vie nouvelle qui surgit, elle remit à chaque enfant un gros oeuf de plastique.

Maintenant, je veux que vous l'apportiez à la maison et que vous le rapportiez demain avec quelque chose à l'intérieur qui représente une nouvelle vie. Comprenez-vous ?
Oui, mademoiselle, répondirent les enfants avec enthousiasme (sauf Jérémie). Il se contenta d'écouter attentivement ; ses yeux ne quittèrent jamais le visage de son professeur. Il ne fit aucun de ses bruits habituels. Avait-il compris ce qu'elle avait dit au sujet de la mort et de la résurrection de Jésus ? Comprenait-il la tâche demandée ? Peut-être devrait-elle téléphoner à ses parents pour leur expliquer le projet.

Ce soir-là, l'évier de cuisine de Doris se boucha. Elle appela le concierge et attendit une heure pour qu'il vienne le déboucher. Après cela, il lui fallait encore faire l'épicerie, repasser un chemisier et préparer une épreuve de vocabulaire pour le lendemain. Elle oublia complètement de téléphoner aux parents de Jérémie.
Le lendemain matin, 19 enfants arrivèrent à l'école, riant et bavardant tout en plaçant leurs oeufs dans le grand panier d'osier que le professeur avait déposé sur son pupitre. Après avoir terminé la leçon de mathématique, ce fut le temps d'ouvrir les oeufs. Dans le premier, le professeur trouva une fleur :

Oh oui, une fleur est certainement un signe de vie nouvelle. Lorsque les plantes percent à travers le sol, nous savons que le printemps est arrivé.

Une petite fille de la première rangée agita son bras en disant :

C' est mon oeuf, c'est à moi !

Dans l'oeuf suivant, il y avait un papillon en plastique qui avait l'air vrai pour représenter la transformation vers une vie nouvelle. Un autre contenait une roche couverte de mousse qui représentait la vie.
Puis le professeur ouvrit un autre oeuf. Elle eut le souffle coupé : l'oeuf était vide ! C'était sûrement Jérémie, elle avait oublié d'avertir ses parents, il n'avait pas compris. Comme elle ne voulait pas l'embarrasser devant les autres, elle le mit discrètement de côté et prit un autre oeuf.

Mademoiselle, vous ne parlez pas de mon oeuf ? demanda Jérémie.
Mais ton oeuf est vide ! répondit le professeur troublé.
Oui, mais la tombe de Jésus était vide, elle aussi !

Le souffle coupé, lorsqu'elle put parler de nouveau, elle demanda :

Sais-tu pourquoi le tombeau était vide ?
Oh oui, s'exclama Jérémie, Jésus a été tué et on l'a mis là-dedans. Puis son Père l'a ressuscité !

La cloche de la récréation se fit entendre. Pendant que les enfants se précipitaient avec animation vers la cour de l'école, le professeur se mit à pleurer. Le froid à l'intérieur d'elle avait complétement disparu.
Trois mois plus tard, Jérémie mourut. Les personnes qui allèrent présenter leurs condoléances au salon funéraire furent étonnés de voir 19 oeufs sur le dessus du cercueils, tous vides ...

Quichottine :0010: 24/03/2008 04:38

Merci... et très bon lundi à vous...

jackline :0059: 23/03/2008 23:33

J'spère que vous n'avez pas de neige..ici il en est tombé quesques flocons, puis maintenant c'est de la pluie..demain lundi de Pâques, ça va être coton pour cacher les oeufs dans le jardin pour nos petits enfants...bisous à vous deux et à bientôt :0069:

Moa 23/03/2008 19:01

Bonsoir Patrice  ;-)Dans ce monde, matérialiste et violent qu'est devenu le nôtre, mais a-t-il cessé de l'être un jour, cette dimension spirituelle prend toute  sa valeur.Quelques soient les croyances de chacun(es) de nous, c'est une invitation à la réflexion.Merci toâ.  :-)))Excellent week-end de Pâques et bises aux farfadets.Amitiés!

Pourquoi pas 23/03/2008 17:00

Bon moi et la semaine sainte, ce n'est pas mon truc mais chacun fait comme il veut, je respecte les opinions de chacun Par contre je voulais féliciter pour le dessin à la crais fait sur un tableau noir

Quichottine :0010: 23/03/2008 13:12

Belles fêtes... et très bon dimache de Pâques à toi et à ceux qui t'entourent...Merci pour ces images et pour ce texte qui nous remémore ce que nous avons oublié !

alaligne 23/03/2008 11:47

Wouahhhh!!!!!!! il y a de quoi réfléchir, argumenter et "philosopher" sur ce texte Patrice. En tout cas, voici une lecture riche, dense en ce dimanche de Pâques. Merci d'apporter cette dimension sur ton blog et c'est avec joie que je souhaite à mes amis Farfadets de merveilleuses fêtes de Pâques... autour d'un gigot?Gros bisous 

Muad' Dib :0085: 23/03/2008 06:41

Coucou les Farfadets,Je vous souhaite de bonnes fêtes de Pâques et j'imagine que vous vous retrouvez en famille à cette occasion.Bonne journée et gros bisous,

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Google traduction

Hébergé par Overblog