Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Éphéméride du Farfadet, #Les cahiers du Martiniste

Pour qui veut les découvrir dans leur ensemble, ces contes de l'avent commencent ICI

Cahier de Contes de l'Avent réalisé en Décembre 1983 : illustration et scripts de Jean-Louis Beuché compagnon du pavillon "Saint-François" au Centre saint-Martin à Etrépagny (Eure) - Ci-dessous, la retranscription du texte à la disposition de celles et ceux qui aimeraient les conter à leurs enfants et petits enfants chaque soir de ce temps de l'Avent...

Cahier de Contes de l'Avent réalisé en Décembre 1983 : illustration et scripts de Jean-Louis Beuché compagnon du pavillon "Saint-François" au Centre saint-Martin à Etrépagny (Eure) - Ci-dessous, la retranscription du texte à la disposition de celles et ceux qui aimeraient les conter à leurs enfants et petits enfants chaque soir de ce temps de l'Avent...

   L’Ange Rouge – 8ième soir – Deuxième Dimanche de l’Avent …

Aujourd’hui, un deuxième Ange descend du ciel. Il est vêtu d’un grand manteau rouge  et porte dans sa main gauche, une corbeille toute en or.
    Cette corbeille est vide et l’Ange rouge voudrait bien la remplir pour la rapporter toute pleine devant le trône de Dieu. Mais, que va-t-il y mettre ? La corbeille est très fine et délicate car elle est tressée de rayons de soleil ; on ne peut y déposer des choses dures et lourdes. L’Ange au manteau rouge, passe discrètement dans toutes les maisons  construites sur terre, et cherche…
    Que cherche-t-il ? Il regarde dans le cœur de tous les hommes pour voir s’il trouve un peu d’amour tout à fait pur. Et quand il trouve dans le cœur des êtres humains cet amour très pur, il le met dans sa merveilleuse corbeille, et le porte au ciel.
    Et là, ceux qui habitent le ciel, les Anges et aussi les hommes et les femmes qui sont morts sur la terre, prennent cet amour et en font de la lumière pour les étoiles.

 

L'Ange rouge  - Le Nain de cristal - Avent : 8e et 9e soirs.L'Ange rouge  - Le Nain de cristal - Avent : 8e et 9e soirs.
L'Ange rouge  - Le Nain de cristal - Avent : 8e et 9e soirs.L'Ange rouge  - Le Nain de cristal - Avent : 8e et 9e soirs.

NB : Cliquer sur chaque illustration pour la voir dans un plus grand format....

 

     Le Nain au Cristal – 9ième soir …


    Le petit fils du vieux berger, l'enfant infirme était près de la fenêtre. C'était son grand plaisir car il ne pouvait aller et venir comme les autres enfants. Lorsqu'il faisait beau on l'installait sur le pas de la porte. En hiver, il restait à l'intérieur et rêvait de choses merveilleuses. Beaucoup de petits camarades venaient le voir, mais ils ne restaient jamais longtemps parce qu'ils avaient envie d'aller gambader dehors. Son plus grand souhait était d'avoir un vrai ami à qui il pourrait tout raconter. Cet enfant passait donc de longues heures seul dans la vieille maison lorsque son grand père sortait le troupeau. Dès qu'il le vit arriver ce premier matin de Noël, il se réjouit et battit des mains. Le grand-père conta à son petit-fils les merveilles de la nuit. Le garçon vit briller la lumière de la crèche dans les yeux de son grand-père et il fut tout heureux lui aussi.Puis le vieux berger sortit le cristal de sa poche. Un joli cristal tout pur, le garçon en fut tout étonné. Jamais il n'avait vu une aussi jolie pierre. Il le posa sur le rebord de la fenêtre pour pouvoir le regarder briller dans la lumière.
    Tous les jours il le complait. Il regardait ses reflets au soleil, il l'admirait sur toutes ses faces. Il l'aima de plus en plus. Avec son cristal il se sentait moins seul quand son grand-père était sorti.
    Et  voici qu'un jour l'enfant découvrit que son cristal était habité. Un petit nain blanc était endormi, pelotonné à l'intérieur. Quelle joie! "Bonjour, dit le garçon, réveille-toi, c'est donc toi que j'aimais quand je regardais mon cristal." Le nain fit un petit signe, s'étira et sortit du cristal. "Bonjour, dit-il, je veux être ton ami, c'est toi qui m'a délivré. J'étais prisonnier depuis toujours du cristal." "Mais comment cela se fait-il ? dit l'enfant. D'abord je ne te voyais pas." "Non, au commencement tu ne savais pas bien regarder. C'est ton attention et ton amour, jour après jour qui ont permis que tu me voies. Maintenant j'ai un ami et je suis délivré. Nous autres nains des pierres nous avons besoin que les hommes nous regardent et nous aiment.
    C'est ainsi que l'enfant infirme eut un ami. Ils restèrent toujours ensemble. Le petit garçon parla des hommes à son ami et lui donna toute la chaleur de son cœur, et le nain lui confia ses secrets; les secrets des pierres et des montagnes.

 

Suite en lien ci-dessous

Commenter cet article

claudeleloire 08/12/2019 07:10

pour qui sait y voir, il y a des trésors cachés en toute chose ...
amitié .

claudeleloire 08/12/2019 07:10

pour qui sait y voir, il y a des trésors cachés en toute chose ...
amitié .

manou 07/12/2019 08:47

De très jolies contes...J'aime aussi découvrir le manuscrit de l'époque avec ses illustration si douces et poétiques. Merci pour ce partage

domi 07/12/2019 06:17

très poétique !

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog