Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet

Voici une chanson que ma mère me chantait quand j’étais petit garçon… J’adorais, qu’elle me la chante et rechante sans jamais m’en lasser …
C’est toute une époque
de ce premier quart du XXième siècle, à la fois candide et frivole, qui nous est contée dans cette chanson de 1919… Une Chanson encore remplie de fraîcheur avec les paroles de  E. Dumont sur une musique de F.L. Bénech qui en était aussi l’interprète …
N’est-ce pas charmant ?



 

Le Jeune Homme du Parc Monceau

1
C’est un magasin, un jour d’exposition,
Toutes les Dames font des emplettes,
Pendant qu’les mamans fouillent dans les rayons,
Les enfants font la causette…
Ils s’regardent d’abord avec un œil tour rond,
La fillette, le garçon :
« T’en as déjà vu, toi, des joujoux comm’ça ?
Chez nous y en a pas… »
« Moi répondit l’ gamin vaniteux,
J’ai tout c’que j’veux … »

Refrain
« J’suis le p’tit jeune homme du Parc Monceau,
J’ai un’ jolie pelle, un beau cerceau,
Un grand cerf volant, un’ trottinette,
Et j’aurai bientôt, un’ bicyclette… »
« Moi, dit la fillette, en fait d’joujoux,
Avec les garçons, j’lanc’ des cailloux,
J’grimp’ dans les arbr’s, chercher des nids,
J’suis la p’tite fill’ du Parc Montsouris, oui ! »



2
Y a qu’les m
ontagn’s qui n’se rencontrent pas,
C’est pour ça qu’un jour, ils se rencontrèrent.
Elle était vendeuse aux Gal’ries Printania,
Et lui, continuait à ne rien faire …
Comme il la r’gardait d’un air béat,
Elle aussi le regarda :
« Nous avons Monsieur, de bien jolis mouchoirs,
Voulez-vous les voir ?… »
« Merci, lui dit-il, en faisant le beau,
J’ai tout c’qu’il me faut … »

Refrain

« J’suis le p’tit jeune homme du Parc Monceau,
J’ai un’ jolie canne, un beau chapeau,
Un petit hôtel, rue de Toqu’ville,
Et je possède une automobile… »
« Moi, dit la jeun’fill’, en fait d’auto,
Avec mes quatr’sous, je prends l’ métro,
J’habite un hôtel, il est garni,
J’suis la p’tille jeun’fill’ du Parc Montsouris ! Oui !...

3
« Mais j’vous r’connais, fit le jeune homm’ ravi,
Moi aussi ! Répondit la jeun’fille.
Je jouais au cerceau, vous dénichiez des nids !
Vous êt’s devenue vraiment gentille ! »

Depuis lors, chaque jour, il s’en revint la voir,
Si bien qu’il dit un soir,
« J’croyais avoir tout c’qu’il faut pour être heureux
Et je suis malheureux !
« Voyons, Monsieur, dit-elle, d’un air très doux,
Que voulez-vous ?

Refrain
« Ah ! Dis le jeune homme du Parc Monceau,
Mon cœur est comm’ les petits oiseaux,
Vous l’avez déniché, Mad’moiselle ,
N’l’abandonnez pas, ce s’rait cruel ! »
« Moi, dit la jeun’ fill’ j’demand’ pas mieux,
Mais à condition de fair’ comme eux,
Ils se marient quand ils ont grandi,
Les p’tits oiseaux du Parc Montsouris ! Oui !...



Eh bien oui, c’était là, une autre époque … peut-être pas totalement révolue… il y a bien encore des petits oiseaux comme ça, dans nos parcs ....

- Au nid soient, mâle et femelle, qui bien y pansent une jolie couvée ... - 
Proverbe Farfandesque
 

* Extrait chanté : "Le jeune homme du Parc Monceau"

Une autre chanson bien plus récente, au titre très approchant,interprétée par Didier Barbelivien....

Commenter cet article
A

je cherchais les paroles de cette chanson que me chantait ma Maman, née en 1925 et que je veux chanter à ma petite fille.


MERCI
Répondre
Y
Farfadet un bonjour pour vous, ouppsss j'ai dis tu l'autre fois.et je viens vous dire UN GRAND MERCI pour ces moments de partage... et de phrases plus schtrumpfantfarfadesque que farfadesquestrumpfant ..car hier j'ai eu 2 ans de blog. Au fait votre proverbe... j'ai du mal...je n'ai pas bien saisi, tout comme certains mots (tournure) de cette chanson dont je ne connaissais pas l'existence ..à moins que si j'entends la mélodie .mais sans doute dû à l'écart de génération .Aussi, ces années là seront à jamais gravées dans l'histoire. Car c'est un éternel recommencement, à quelques détails près lolDernièrement j'ai dis que je ne suis pas née à la bonne époque, car par ex. il y a bcp de choses des années 60 70 que j'aurais aimé connaître, comme l'artisanat, les musiques de l'époque que j'aime bcp. (mais je ne les connais pas toutes) et connaître cette "insouciance" que cette génération là avait encore un peu à l'esprit... Oui, moins de contraintes (sociales...etc)P.s pour les oiseaux...et le parc et ce futur couple...ne surtout pas les enfermer (oiseaux) la liberté c'est important !ou sinon ouvrez leur la cage comme dirait Pierre Perret.bisous Patrice et à l'Anglia
Répondre
G
Ces petits formats,vendus par les colporteurs ou par des petites boutiques étaient le seul lien entre les auteurs ,les compositeurs,les interprétes et le public avant la vulgarisation du 78 tours et de la TSF . Ils refletent une époqueet une manière de diffuser l'amusement. Il y en avaint de trés beaux illustrés par de grands dessinateurs
Répondre
V
Je tentends preque chanter.Bises  VITA
Répondre
M
Coucou Farfadet, tu as bien raison de nous la présenter aujourd'hui.Il y a tant de choses de notre patrimoine qui glissent lentement dans l'oubli ...Bonne journée,
Répondre
M

Répondre
V
Une autre époque: c'est certain! un peu dommage!Bonne journéeAmitiés
Répondre
J
BonjourJe viens de faire un tour sur votre blog...et voir un peu Mirebeau....Etant un ancien Chatelleraudais, et vous êtes que le deuxième blog que je trouve par la région !!!et cela me fait plaisir...SincèrementJean
Répondre
B
Belle époque car aujourd'hui les petits oiseaux sont en voie de disparition...Amitié.
Répondre
M
maman aussi chantait en travaillant, en nous lavant, ces airs d'antan, mais je n'ai pas souvenir de celle-ci, je le regrette ... 
Répondre
O
que c'est joli et pour une fois tout fini bien pas comme certaines chansons maintenanttu as raison c'etait une autre epoquebisous patrice
Répondre

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog