Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet

Née de l'action révolutionnaire des "Sans culottes", la République vertueuse se doit toutefois d'accorder à chacun et chacune le minimum vestimentaire permettant de préserver dignité et pudeur...

Or voilà que les responsables commerciales des magasins de lingerie, ceux-ci considérés comme non essentiels en cette période de confinement imposé par la pandémie, réagissent de concert contre cette classification impliquant la fermeture de leurs échoppes, et arguent que le sous-vêtement est aussi un produit essentiel d'autant que certaines grandes surfaces laissent libre d'accès leurs rayons lingerie. De dépit les directrices de ces boutiques dès lors jugées indispensables, adressent un courrier de remontrances au premier ministre Jean Castex, en joignant dans chaque enveloppe une petite culotte. Partie de la Normandie cette "Action culottée" s'est répandue à l'ensemble du pays.

Sans ou cent culottes ?...

Monsieur le Ministre, jugez à partir des exemples ci-dessous, ce qu'il en résulterait  comme conséquences si, en de telles circonstances, on venait à manquer de petites culottes...

Le minimum vestimentaire pour ne pas tomber sous le coup de la loi s'imposant contre tout attentat à la pudeur... bien que...

Le minimum vestimentaire pour ne pas tomber sous le coup de la loi s'imposant contre tout attentat à la pudeur... bien que...

On peut tomber en panne de voiture mais surtout pas en panne de culotte...

On peut tomber en panne de voiture mais surtout pas en panne de culotte...

La gymnastique en plein air recommandée serait bien compromise sans parure pour notre intimité...

La gymnastique en plein air recommandée serait bien compromise sans parure pour notre intimité...

Et un accroc malencontreux venant à bout du tissus exige que l'on dispose toujours d'une pièce de rechange...

Et un accroc malencontreux venant à bout du tissus exige que l'on dispose toujours d'une pièce de rechange...

Que l'élastique de votre ceinture se détende laissant choir votre jupe vous montre ici la nécessité de porter une petite culotte

Que l'élastique de votre ceinture se détende laissant choir votre jupe vous montre ici la nécessité de porter une petite culotte

C'est aussi une question d'hygiène, changeant chaque jour, on n'est pas loin des 100 culottes par trimestre...

C'est aussi une question d'hygiène, changeant chaque jour, on n'est pas loin des 100 culottes par trimestre...

En ces temps de port de masques obligatoirs en haut, vous n'allez tout de même pas recruter des agents pour controler si plus bas, c'est aussi masqué !...

En ces temps de port de masques obligatoirs en haut, vous n'allez tout de même pas recruter des agents pour controler si plus bas, c'est aussi masqué !...

Il y va de notre hygiène de vie, de notre bon plaisir et de notre liberté !...

Il y va de notre hygiène de vie, de notre bon plaisir et de notre liberté !...

Bandes d'amis de mes parents à la fin des années 40... Les messieurs en slip n'ont point l'air complexés, ni les dames génées. tous bien à l'aise dans la verdure ...

Bandes d'amis de mes parents à la fin des années 40... Les messieurs en slip n'ont point l'air complexés, ni les dames génées. tous bien à l'aise dans la verdure ...

 

Nous ne sommes pas en reste Mesdames, nous aussi, les messieurs avons besoin de slip et sans craindre le ridicule nous joignons à vos doléances ce typique sous-vêtement inspiré par les marsupiaux...  à glisser dans l'enveloppe donc...

Vous dire si l'affaire est dans la poche !...

Monsieur le Ministre, à votre tour, vous voilà bien marqué à la culotte !...

Le Farfadet solidaire et culotté....

Commenter cet article
M
J'ai vu l'info et cela m'a bien amusé aussi. Je trouve que les magasins de vêtements sont essentiels bien évidemment ceux de sous-vêtements comme ceux de chaussures. J'aime ta façon de t'amuser de l'actualité du moment et ces photos d'époque valent leur grain de sel et elles étaient bien osées je trouve !! Belle journée à tous les deux
Répondre
F
Bonjour Manou,
Culottes d'aujourd'hui et culottes d'antan demeurent tantôt couvre-fesses, tantôt cache-sexes... tout est question de style mais aussi de confort....
restons donc à l'aise et promenons-nous en petite tenue librement chez soi... c'est même arrivé dans la rue... après tout, veillant à l'esthétisme d'une part et à l'attitude d'autre part, cela n'a rien d'obscène et de licencieux ; en petite culotte ou en slip , on est autant habillé qu'en maillot de bain sur la plage ...
Bien sûr le côté intime la discrétion et la pudeur ne sont non plus à bannir.
Amitiés.
M
Madame Castex sera bien culottée pour l'hiver (et l'été aussi).
J'aime bien ces vieilles photos qui devaient paraitre osées à l'époque.
Cependant les culottes portées sont moyennement sexy...
Répondre
F
Bonjour Mo,
Sûr qu'avec tous ces envois chez notre premier ministre, les commodes et autres tiroirs d'armoires à linges vont déborder. Dans la famille Castex , ils ne pourront plus dire que chez eux on ne fait pas dans la dentelle...
Oui, la culotte suit la mode et, des culottes fendues de nos arrière-grand-mères au string du début des années 2000, ça a évolué grave en rétrécissement...et économie de tissu...
Là, certaines photos trouvées sur Internet, nous montrent ce qui correspond à une mode des années 50-60, des culottes encore amples qui, plus près du corps et plus échancrées à la taille, s’appelleront slip. Il semble qu'aujourd'hui on revient à des culottes plus emboitantes et moulantes, moyennement échancrées, certainement plus confortables et plus sexy et surtout moins vulgaires que le string lui ps hygiénique...
Bon, ce que j'en dis n'est certainement pas avis d'expert... lol .
Toutefois n'ayez honte, mesdemoiselles, mesdames, à vous montrer bien culottées, ce que nous messieurs, trouveront toujours admirable...
Amitiés.
É
Hé bien, mon cher Farfadet ! Vous voilà bien grivois(Benjamin) en ce dimanche, à nous parler "dessous féminins" ! Ces travailleuses de la dentelle affriolante ont eu raison d'envoyer cet ustensile vieux comme le monde au Premier Ministre des Décisions en Dépit du Bon Sens. J'espère que ce sont des modèles bas de gamme, qu'elles ont glissés dans les enveloppes, ces sous-vêtements de marque coûtant très cher, c'est un peu du gâchis pour un monsieur qui doit avoir les moyens d'offrir à son épouse des slips à 150 euros (l'unité) sans problème.
Espérons que Monsieur Benjamin Grivois n'aura pas l'idée saugrenue d'en faire des vidéos coquines................... le bougre !
Bon dimanche ! Avec ou Cent culottes, comme diraient Robespierre et Jean-Marc Thibaud !
Répondre
F
Bonjour Éliane,
Bien-sur il y a toutes ces petites mains qui façonnent ces jolis et affriolants dessous auxquels les messieurs, après les dames qui les portent, ne sont pas insensibles :
https://www.mirebalais.net/article-32846827.html
Et maintenant celles qui ont mission de vendre ces accessoires de lingerie fine.... sûr que les prix varient et certainement qu'il faut y mettre pas mal d'unités pour comme on dit chez nous : "péter dans la soie"... ce qui n'est pas le lot de tout le monde...
Bon, à la femme de l'amiral offrez plutôt des "Petits Bateaux"...
Amitiés.
C
il est vrai qu'au bout d'un an de pandémie, les élastiques ont fini par lâcher prise ...et puisqu'ils ont tous été utilisés pour les masques, il y a urgence à pouvoir en acheter de nouvelles ... sauf peut-être Madame Castex qui en a désormais plein ses armoires !
amitié culottée .
Répondre
F
Bonjour Marie-Claude,
Ah, je n'avais pas pensé à cela : les élastiques consommés en nombre incalculable pour confectionner les masques. Ce qui tient à la taille devient ce qui doit s'attacher aux oreilles... nous ne sommes pas au même étage ... lol
Bien, il est vrai qu'un bon élastique est indispensable pour les petites culottes , s'agit pas de les perdre quand on marche dans la rue... bien que "to slip", en anglais, se traduit par glisser...
Amitiés.
D
la nécessité de porter une culotte d'ailleurs de plus en plus petite n'est pas démontrée, mais j'adore cette rubrique qui elle est culottée... comme une pipe
Répondre
F
Bonjour Dominique,
Ah je vois une rubrique à en faire tout un tabac ... lol
Bien sûr dans un pays où la démocratie est de mise, celle d'une culotte n'est pas obligatoire et donc laissé à l'appréciation de chacun, chacune ...
Le droit ou pas de montrer sa lune ... ce qui, soit dit en passant, (pas innocent) ne sera pas sans conséquence du point de vue de la loi et de ses représentants ...
eh oui, cul nu il faut y aller au culot...
Amitiés...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog