Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #La pensée du jour
"Lumière de Noël" - dessin de Marc Corade.

Entrant, ces jours, dans la longue marche crépusculaire de l’Automne, avançant pas à pas dans les ténèbres toujours plus denses, c’est vers la plus longue de ces nuits  que nous progressons : la Nuit de Noël…  Nous sommes alors comme ces humbles mais valeureux bergers qui cherchent leur chemin et que seul l’Espoir, correspondant à leurs attentes, à leurs plus nobles convictions, conduit à travers cette immense obscurité jusqu’à cette Lumière qui émane du Petit Enfant… et  remarquez bien que ces bergers ne se sont pas mis en route isolément mais aussi Tous Ensemble… ceci a son importance…

C’est en Automne que le laboureur creuse ses sillons, suivi du semeur qui y jette les grains ; ils travaillent déjà pour l’avenir. Ce qu’ils ne voient pas encore à l’extérieur, ils le contemplent déjà dans leur cœur. Ainsi, ont-ils toujours modelé le paysage qui est nôtre, aussi…

A la question existentielle : « Où allons-nous ? »  L’un et l’autre nous apportent une réponse… Regardez-les accomplir leur besogne : ils avancent d’un pas lourd mais assuré, progressant régulièrement sur toute la surface du champ qu’ils cultivent. Ils ont confiance, la terre qui colle à leurs sabots ne les arrête pas, ils avancent imperturbables, ils savent déjà que deux saisons plus tard, il leur faudra être moissonneur.

Et nous, qui ne sommes pas forcément des cultivateurs besogneux, rompus aux durs travaux des champs, comment avançons-nous dans nos vies ? Progressons-nous vraiment ? Quels sont nos buts ? Qu’avons-nous comme projets ?

Sommes-nous guidés par la routine, le jeu redondant des habitudes qui ponctuent notre temps de vie ? Chaque jour, refaire les mêmes gestes, accomplir, les mêmes déplacements, au premier regard cela confine à l’ennui…  Pour la majorité des êtres humains, c’est souvent ce qui constitue le programme de leur quotidien. A y regarder de plus près, on se rend compte que chaque jour qui nous vient nouvellement, n’est jamais comme le précédent ; il y tant d’aspect qui changent autour de nous et en nous aussi… Prenons-en pour exemple, le temps qu’il fait, du point de vue météorologique, il change aussi, et parfois brusquement, d’un jour à l’autre, tout comme notre d’humeur qui se fait aussi changeante…  Nous ne sommes pas toujours bien disposés pour accomplir les tâches qui nous incombent… et parfois il faut nous faire violence pour les mener à bien…

Cela montre bien que nous, les humains ne sommes pas des machines bien huilées qui grâce à leurs mécanismes bien rodés et parfaitement réglés, répètent sans broncher, inlassablement,  la même opération. Nous, êtres humains, agissons à partir de notre bon vouloir, guidé par la lucidité, la conscience de ce que nous devons obtenir, conséquent de notre élaboration et de la méthode à appliquer pour y parvenir. Si la lassitude et l’ennui, à la longue nous submergent, c’est encore grâce à notre conscience que nous devons de poursuivre et achever notre tâche…

Quand la machine, si parfaite soit-elle, vient à casser, elle ne peut se réparer et se remettre en route d’elle-même…

Immense est le fossé entre l’homme et les machines dont il dispose… Il en demeure que ce que nous entreprenons au quotidien, nous devons le mener à accomplissement… Au-delà de ceux à qui profitent notre travail, et utilisent ce que nous produisons, nos efforts renouvelés chaque jour à ces mêmes tâches et fonctions ont pour vertu de nous bonifier chaque jour un peu plus… C’est par la répétition incessante que nous apprenons et que nous progressons vraiment. Cela est imperceptibles sur l’espace de quelques jours  de quelques semaines ou mêmes sur l’ensemble de quelques mois, néanmoins, au fil des saisons, puis avec les années qui passent, l’homme se transforme dans son corps, bien sûr, parce qu’il vieillit, mais aussi et surtout dans son âme, parce qu’il travaille et que, justement, par son travail, en même temps que lui, il transforme aussi le monde auquel il appartient et c’est grandiose !…

Laboureurs et Semeurs...

Comme le laboureur qui écorche la terre de son soc luisant, comme le semeur qui enfouit dans cette glèbe opaque et sombre les grains de blés, obstinés marcheurs en la morte saison, nous avançons dans nos existences, nous fondant toujours plus dans ce paysage de mort apparente…  Il y a un Printemps, un Été, Un Automne et un Hiver… Devons-nous nous effrayer de ce cheminement ? N’oublions jamais que les saisons font une ronde… Alors, marchons en paix et confiant même si l’hiver, au loin agite son grand manteau blanc… Il est déjà porteur de lumière !

Commenter cet article

éliane roi 26/11/2020 10:35

Bonjour Farfadet du Poitou de la région des huîtres et du Pineau !
C'est vrai que le confinement apporte la réflexion. C'est le moment de se retrouver avec soi et de faire le point ; on a le temps de "se poser". Tout n'est pas rose dans le meilleur des mondes, il faut savoir analyser, relativiser, chercher des solutions aux maux de la planète (il y en a mais les gens n'y croient plus) et s'offrir ce que la vie peut nous apporter en joies et bonheurs quotidiens. Moi j'ai la chance d'avoir des loisirs créatifs (il suffit de le vouloir) que sont le dessin, la déco, la photo et la lecture, et mes journées sont bien remplies, je n'ai pas honte de dire que je suis très heureuse, même dans la période actuelle -pourquoi s'en cacher ; tout le monde n'est pas déprimé-. Aux maux entendus à la télévision, je réponds par les mots que j'ai plaisir à (re)découvrir longuement dans les livres ou sur le Net venant de personnes géniales hélas disparues que sont Alphonse Allais et Pierre Dac et que je m'applique à retranscrire dans des fichiers de citations dans mon ordinateur. Le temps que j'y passe est un temps positif et bienfaiteur ; il permet de conserver humour et travail du cerveau dans le sens de la positivité. Je n'aurai jamais assez de journées pour écrire tout ce que je souhaiterais dans mon blog, faire partager les merveilles que je découvre chaque jour dans les livres ou sur le Net, alors je les mettrai parcimonieusement. Le rire est le propre de l'homme et ces personnes qui ont su, en leur temps, créer des journaux, des rubriques, des émissions, pour amuser le commun des mortels vivent encore grâce à la trace de leurs écrits. Je ne m'en prive pas, et entre deux textes humoristiques, trois photos fabuleuses de Pinterest et quatre dessins au coin du feu, je peux dire que je m'éclate dans ce "travail" qui m'accompagne au quotidien.
Je t'enverrai bien une crêpe, mais j'ai peur de l'état dans lequel tu risques de la recevoir.................
Hé hé hé hé hé !
Bonne journée !

FARFADET 86 26/11/2020 12:20

Bonjour Eliane,
Merci pour ce long commentaire où tu nous montres que savoir aménager son temps au gré des opportunités même quand les conditions ne sont pas favorables, c'est solliciter sa créativité en m^me temps que ses facultés d'adaptation.
Un seul mot d'ordre enthousiasme m^me si les emmerdes nous arrivent... faire avec et trouver son bonheur , ma foi, c'est déjà belle sagesse. et j' souscris pleinement m^me si parfois j'y vais de mes râlantes... Aimons la vie riche d'expériences à renouveler chaque jour ...
Bises des farfadets du Poitou.

claudeleloire 25/11/2020 14:06

nos âges nous permettent ce raisonnement, qu'en est-il de nos jeunes qui de nos jours en crise voient leur temps passer sans beaucoup d'éclaircies en leur avenir ?
contente d'être vieille en ces jours noirs
amitié .

FARFADET 86 26/11/2020 12:26

Bonjour Marie-Claude,
Nous héritons tous du Passé ... de génération en génération les "bagages" se transmettent...
Que laisserons-nous à nos enfants et petits enfants et ceux après eux ?...
Peut-être , espérons-le, l'envie d'améliorer les choses en évitant nos erreurs, riche d'enseignements sur ce qu'il faut faire et ne plus faire...
Ne soyons ni inconséquent ni culpabilisant pour nous m^mes mais retrouvons sérénité et confiance dans la vie et dans les "Volontés du Ciel" ...
Amitié chaleureuse des Farfadets du poitou.

domi 25/11/2020 13:54

Tu parles bien merci, ça réconforte, bonne fin de journéé

FARFADET 86 26/11/2020 12:28

Bonjour Dominique,
Les métaphores sont simplistes mais à mon sens porteuse de vérités et souhaitons-le d'espoirs .
Amitiés.

Mo 25/11/2020 13:41

C'est une saison qui prédispose aux réflexions... Au coin du feu?
Bonne journée,
Mo

FARFADET 86 26/11/2020 12:31

Bonjour Mo,
Oh oui, au coin du feu comme du temps des veillées d'autrefois , Celle de Noël étant la plus belles et la plus chaleureuse.
Merci de ton passage.
Amitiés des farfadet du Poitou.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog