Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #La pensée du jour


File0687.jpgCe qu’il y a de délicieux avec les saisons, c’est qu’elles permettent aux paysages de se modeler sur des variations de formes, de couleurs de sonorités et d’ambiances, dirons-nous, pour résumer …
Ainsi en ce début septembre ce n’est pas encore l’automne mais ce n’est plus tout à fait l’été …
Moment de transition dans le passage d’une saison à l’autre qui nous vaut cette lumière bien particulière au cours de ce mois ; un éclairage posant sur nos paysages des tonalités chaudes, déjà ambrés … En regardant les frondaisons on perçoit déjà ce qui va faire la force des couleurs automnales…Oui, j’adore ce moment entre deux saisons  ce merveilleux instant où l’Eté devient Automne. Douce métamorphose  qui ne peut que nous faire apprécier ce moment de la rentrée… 

 

Eh oui, c’est la rentrée ! … Finies les vacances … pour la plus part d’entre-nous…  Papa, Maman ont repris leurs activités professionnelles, les tâches quotidiennes dans la maison et, les enfants, le chemin de l’école … 

 

Me voilà replongeant plus de 50 ans en arrière… je me revois petit écolier allant en bicyclette à l’école communale des garçons de Marigny Brizay. Nous habitions Saint Léger La Palu à 3 kilomètres… C’était l’année scolaire 1954-55 … Nous étions un petit groupe de ce village à faire la route matin et soir… Un grand de 14 ans, qui était en classe de fin d’étude, faisait respecter la discipline sur la chaussée et veillait à ce que nous roulions bien en file indienne…
A l’arrivée , route d’Ouzylly, le « père » M. attendait devant l’école à mi côte et veillait à ce que nous ne nous déportions pas à la sortie du virage, d’où nous surgissions à notre arrivée .. En passant devant lui nous le saluions poliment, enlevant le béret, la casquette ou le passe-montagne. Si on oubliait la formalité, il nous rattrapait par le col et nous disait. Alors Untel, tu ne dis pas bonjour ce matin ?… - Euh, si M’sieur… bonjour monsieur M. !  - Bonjour Untel ! File vite maintenant !… Et nous rentrions dans la cour …

 
 

Je me souviens de l’odeur de la classe,  un mélange de craie, et d’encre violette, des vieux pupitres lustrés part tant de manches de blouses grises …
Récitation du matin, une première leçon de grammaire puis, exercice dans le cahier du jour, la récrée, les jeux de groupes, les parties de billes auxquelles notre instituteur prenait par ou qu’il arbitrait avec passion … Toute une atmosphère de potache inoubliable. De toutes mes années scolaires c’est celle qui m’a laissé les plus merveilleux souvenirs…
A 17H30, nous étions de retour à la maison. Une bonne tartine de confiture, suivie d’un moment de jeux libres, puis c’était l’heure de faire les devoirs, d’apprendre les leçons. Une gentille maman y veillait et m’aidait parfois quand j’étais en difficulté... mais il fallait d’abord chercher pas soi-même, poser des questions, s’interroger … Oui, c’est beau l’enfance, c’est beau d’apprendre, C’était chouette la rentrée ! …
Il est vrai qu’à cette époque la rentrée se faisait début Octobre, juste après les vendanges …Nous étions encore en vacances scolaires au mois de Septembre, les grandes vacances ne débutant qu’au 14 Juillet où il fallait être présent à la distribution des prix qui avait souvent lieu ce jour là … 

 

Quand une dizaine d’année plus tard, je me suis retrouvé comme jeune éducateur au Centre Saint Martin, c’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé cette ambiance bien particulière de vivre les saisons qui rythmaient notre vie et celles de nos compagnons …
Au cours des années « 80 », le dimanche matin, après le petit déjeuner, je faisais une heure de chant avec nos résidents ayant trouvé des textes (poésies) mises en chansons qui illustraient parfaitement la nature de chaque saison… 

 

En voici, une, toute simple, que j’aimais particulièrement et qui colle magnifiquement à l’ambiance de ce joli mois de Septembre
 

 

File0688.jpg

 

Beau jour de Septembre

 

D’or de miel et d’ambre,
Dont l’immense ciel
Semble une coquille
Où s’irise et brille
L’or, l’ambre et le miel !

 

Parfois le vent cueille,
Aux bois une feuille
De miel, d’ambre et d’or,
Qui tournoie, et douce,
Effleure la mousse
Et voltige encor,

 

 

Puis se pose lente,

 

Sur la berge en pente
Au pied d’un bouleau,
D’un bouleau qui cambre
Au ciel de Septembre
Son reflet dans l'eau

 

De miel, d'or et d'ambre.

 

  Texte de Fernand Gregh (Le Mot du Monde 1957)

 
Musique de James Ollivier*  (Registre Les saisons – Collection le Paradisier 1985)

 

File0689.jpg*Ayant fait des études d’art dramatique au conservatoire de Reims, James Ollivier a d’abord été comédien avant de chanter au cabaret et d’obtenir un grand prix du disque. Il met en musique les poèmes qu’il aime et il en fait de merveilleuses chansons qu’il interprète en s’accompagnant lui-même.
Comédien, compositeur, interprète, musicien accompagnateur, il peut ainsi présenter des spectacles où il est autonome : avec une guitare et un livre de poèmes, sans avoir besoin de la machinerie lourde de la mode, il peut aller au bout du monde ; et d’ailleurs, il y va souvent , il travaille avec les ambassades de France à l’étranger .
Mais il retrouve aussi souvent le public français, les enfants en particulier, auxquels il facilite la rencontre avec la poésie, en venant chanter dans les écoles et collèges.

 

Personnellement j’affectionne sa voix chaude et mélodieuse (apparentable à celle de Jean Ferrat) qui est tout à fait en harmonie avec cette merveilleuse ambiance de l’automne à naître …
 

 

DSCN3416.JPG
Hier, après-midi, 5 septembre, dans notre jardin Mirebalais...

 

Je destine cet article à tous les professeurs des écoles qui viennent de faire cette rentrée ...
 

Commenter cet article

yana_5 09/10/2007 19:10

Bonsoir ...ahhhh ...oui ...entièrement d'accord ...le mois de septembre c'est beau ...une des plus belles palettes de couleurs :-)))et ces souvenirs ...c'est comme si on y était.MERCi de nous le faire partager. Vous racontez tellement bien!Et cette photo du jardin ... un 5 septembre !!!!ETONNANT  hiihihiiih ..hihiihihiEt cette année ..c'est presque l'été indien ...quel bonheur.A bientôt M. Farfadet ou M. Patrice ...etc.P.S.   Je ne sais plus si je vous ai remercié sur votre blog ...MERCI POUR LES VISITES ET COMS ...cétait pour mes 1 an

Guyl 11/09/2007 13:07

Merci pour ta visite pendant mon séjour en Israel ! Bisous

Fancri 09/09/2007 22:04

Bonsoir à toi!!!!

BIDUDULE 09/09/2007 14:42

Euh, me trompe-je ???Y a pas d'instit... de prof... ici.Donc ? 

zazou 09/09/2007 11:30

J'aime bien les récits de l'école d'autrefois, même si je ne l'ai pas connue.Merci pour tes encouragement envers les instits. Pour ma part, rentrée dans une petite école de campagne, 26 élèves. Cette année, j'ai retrouvé le chemin de l'école avec plaisir.

Motdit 08/09/2007 22:55

maintenant c'est l'odeur du velleda....bises!

Pascaly 08/09/2007 22:07

Les odeurs sont les mêmes ... odeur de craie et de livres ... merci pour la chanson, je ne la connaissais pas .... j'adore apprendre ..gros bisous aux farfadets du grand ouest et surtout plein de bisous ... Pascaly

cristobal 08/09/2007 12:41

salut incris toi a ma newletter sur :le blog de cristobal si tu t inscris je m inscrirais a ta newletter ps pas mal ton blog

Moa 08/09/2007 12:02

Bonjour Patrice  ;-)Pour Annie et toi...Je te dédicace mon poème, ton article reflète tellement bien ce mois qui précède l'automne. Devant ma porte les feuilles tombentQuel décor vraiment gracieuxLa douceur des couleurs d'automneFait vibrer mon cœur et me yeux.Avec cette saison je rêveJ'ai un un peu de mélancolieLes beaux dimanches d'été s'achèventD'automne toujours change ma vie.Dernière randonnée dans la plaineAvant la venue des grands froidsDéjà d'autre saison s'amèneLe rideau se ferme une autre fois.Dans la nature le ruisseau chanteMais il se voit bien délaisséLa fleur frileuse maintenant trembleL'oiseau s'en va, seul, se réchauffer.La douceur des couleurs d'automneFait vibrer mon cœur et mes yeuxUn regard, une pensée, déjà m'abandonneNostalgie, le rêve devient frileux...Signé: Moâ

cyril 07/09/2007 20:22

cet article me rappelle quand mon père me parlait de son enfance.. nostalgie nostalgie.. Bonsoir les farfadets ;)

Julima 07/09/2007 17:20

... encre violette !? J'adore :0085:Bises

LLT 07/09/2007 09:02

Bonjour,Je découvre ton blog "de vieux". Sans être professeure des écoles, je suis de la "grande maison" et à ce titre j'apprécie ton article et la rentrée des classes, dorénavant très étalée.

Fancri 07/09/2007 07:16

Bonjour, un beau jardin très vert, merci pour cette photo et cette chanson, bon vendredi dans le 86.

Louis CHATEL 07/09/2007 00:02

Oui, ça a été la rentrée pour beaucoup : moi ça fait déjà plus de 2 semaines :0085:Merci pour ta visite...

Annie 06/09/2007 23:37

Merci beaucoup pour cette poésie. Je la mets de côté ;-)Si tu en as d'autres de cet auteur, n'hésite pas.AmitiésAnnie

jackline:0059: 06/09/2007 23:36

Je ne suis pas professeur des écoles, mais j'aime beaucoup ton article, plein de nostalgie et de poésie..oui, moi aussi je me souviens très bien de l'odeur de la classe..craie, encre, cire, eau de javel, et amande (l'odeur de la colle en petits pots, blanche et parfumée à l'amande...) la rangée de porte-manteaux dans le couloir dallé qui longeait les classes..l'institutrice à chignon, debout dans l'encadrement de la porte de sa classe, qui nous comptait avant qu'on entre..et regardait nos mains, pour voir si elles étaient propres..Toute une époque...je vais quitter la blogosphère pour quelques jours..je pars en Bulgarie..j'aurais plein de choses à raconter, et de photos à partager..bisous :0010:

chriscraft_ 06/09/2007 23:26

ah là là si j'avais pas un blog sur les insectes j'aurai sans doute un blog sur les chansons anciennes et autres partez vous ? Non je pars pas :) 

guignol 06/09/2007 23:15

Nostalgie mais aussi bien beaux souvenirs,j'ai l'impression d'être sur le vélo,sauf que moic'était à pieds et 3 kilometres pour aller en classe. Il y a quelques anées J'ai eu la chance de pouvoir faire les marionnettes dans mon ancienne école qui n'avait pas changé beaucoup.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog