Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

La Vie d'ici et d'ailleurs - Patrimoine : d'hier à aujourd'hui, un monde riche de son passé, a forcément un Avenir ...

Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet
Les supléments très documentés de la "Nouvelle République"

Les supléments très documentés de la "Nouvelle République"

La bicyclette de mes 10 ans à Saint-Léger la Pallu

La bicyclette est très prisée par de plus en plus d'usagers désireux de se déplacer à moindre coût et en ne polluant pratiquement pas l'atmosphère. Elle présente aussi l’avantage de procurer de l'exercice physique à qui s'en sert régulièrement et pour les plus sportifs c'est une efficace machine à faire perdre toxines et calories tout en musclant jambes, abdomen, triceps et quadriceps.

Les compétitions cyclistes déplacent aussi les foules comme en ce moment sur le Tour de France.

J'ai toujours aimé le vélo et gamin, pas vraiment sportif, j'ai néanmoins parcouru des kilomètres dans un rayon de 10 à 50 km autour du domicile familiale et ce avec un biclou qui n’avait même pas de dérailleur pour changer de vitesses. De la trentaine à la quarantaine J'ai refait pas mal de randonnées en vélo lors des vacances d'été que nous passions à Saint-Savin /Gartempe, de 50 à 80 km à chaque sortie de l'après-midi.

Maintenant septuagénaire depuis sept ans, le vélo est remisé et c'est bien calé dans le canapé que, chaque après-midi, je suis, avec beaucoup de ferveur, les étapes du Tour de France...

A la télé des images époustouflantes de dynamisme prises sous divers plans...A la télé des images époustouflantes de dynamisme prises sous divers plans...A la télé des images époustouflantes de dynamisme prises sous divers plans...

A la télé des images époustouflantes de dynamisme prises sous divers plans...

Je dois dire que ces coureurs ultra performants sont bluffant...

Cette première semaine de la grande boucle a été émaillée d'exploits mais aussi de chutes spectaculaires, lourdes de conséquences pour certains coureurs dont quelques favoris. Les étapes d'en moyenne 170 km par jour, soumettent les organismes à rude épreuve. Grâce aux moyens techniques de retransmissions télévisuels de plus en plus performants, nous pouvons suivre en direct, l'intégralité de chaque étape et ce, sous un ensemble de plans très variés : au devant, puis derrière, au milieu, et au-dessus de la course, mais aussi parmi les échappés du jour ou bien dans le sillage du leader, potentiel vainqueur, et bien sûr, à l'arrivée au moment du sprint final, les caméras et les reporters, commentateurs et consultants sont partout pour nous montrer chaque épisode : tentatives individuelles ou de groupes qui animent la course... c'est une immersion par l'image dans cette époustouflante épreuve cycliste.

Ainsi, voyez le peloton regroupant parfois 175 coureurs, vu depuis l’hélicoptère, ensemble multicolore de dos courbés sur leur machine ou bien, de l'avant, venant sur nous, le front d'un premier rang regroupant jusqu'à une quinzaine de coureurs occupant toute la largeur de la chaussée, énorme et compact paquet de cyclistes filant à 55 km/h à travers les paysages si variés, sans cesse changeant, de nos belles provinces de France. Des images étonnantes avec cette danse des jambes dans leur incessant mouvement de va et vient, haut-bas, pour faire tourner le pédalier, moulinage frénétique mettant à l'épreuve la résistance des rotules. La cadence nous paraît infernale, les visages crispés par l'effort aucun de ces « chevaucheurs » de bicyclettes ne faillit pour rester dans ce conglomérat de corps qui ondoient en dévorant le macadam. Ils passent dans un grand souffle du déplacement d'air, dans le sempiternel cliquetis des braquets... c'est un spectacle fascinant.

Des surhommes dont l'organisme résiste aux efforts violents et aux condiions climatiques hors normesDes surhommes dont l'organisme résiste aux efforts violents et aux condiions climatiques hors normes

Des surhommes dont l'organisme résiste aux efforts violents et aux condiions climatiques hors normes

Il y a des étapes marathons comme cette 7e, de ce vendredi 2 juillet entre Vierzon et le Creusot : 249, 1km, courue à 45,6 km/h de moyenne... c'est fou !

Puis, dans la 8e entre entre Oyonnax et le Grand Bornan, l'imparable assaut de Pogacar qui, a 30 km de l'arrivée, s'est élancé dans les deux dernières ascensions franchies à coups de pédales incisifs, une escapade tonique, le portant bien au devant de ses adversaires qu'il a laissé sur place dans les lacets de la monté du col de Romme. La jeunesse flamboyante écrase le Tour... c'est vraiment fou !...

Infernale 9e étape : Cluzes-Tignes 144,5 km en montagne, 5 cols à franchir par une météo dantesque avec pluie incessante, chaussée détrempée, température hivernale de 7° au sommet. Les coureurs éprouvent intensément le froid qui raidit les corps, gèle les doigts, et paralyse les énergies... Jamais il n’avait été enregistrées des conditions de roulage aussi pénibles sur le Tour. Cette fois les organismes ont a endurer les pires maux... représentez-vous ce que peut être une ascension sur des pentes de 6 à 12%, sur une distance de 15 km, effectuée sous une pluie battante qui vous trempe jusqu'aux os, suivie d'une descente à 80 Km/h, le maillot trempé plaqué sur le thorax, frigorifié vous devez contrôler vos trajectoires, les mains crispées sur le guidon à portée des poignées de freins ; à chaque virage ce peut être la chute fatale... avec autant d'humidité et un froid ressenti à 2°, on risque la fluxion de poitrine !...

Pourtant O'Connor l'Australien arrive en tête au sommet, à Tignes et Pogacar fait une remontada époustouflante, privant le courageux vainqueur de cette étape, du maillot jaune... Mentionnons encore : 2 abandons et 7 coureurs arrivés hors délai... cette étape fut la plus folle pour ne pas dire la plus démente...

Au lendemain de cette épopée dantesque, c'est jour de repos... ces valeureux coureurs l'ont vraiment mérité !...

Commenter cet article
F
La 11e étape fut encore plus folle avec cette double ascension du Mont Ventoux par le Nord et par le Sud au cours d'un périple de presque 200 km en montagne. Victoire éblouissante du Belge Wout Van Aert qui a fait cavalier seul au cours des 30 derniers kilomètres ...
Répondre
C
je ne les ai pas suivi, mais au journal j'ai su la rudesse de l'épreuve du froid ...quelle force mentale et physique ce surpassement de soi, quelle leçon pour chacun d'entre nous
amitié
Répondre
F
Bonjour Marie-Claude,
Oui ces coureurs cyclistes ont une énergie phénoménale et des organismes hors normes pour endurer de tels épreuves. Tonicité, Courage et Force mentale les caractérisent.
Et aujourd’hui vont faire deux fois l'ascension du Ventoux à l’issue d'une nouvelle étape marathon de 192 km !...
Amitiés
D
Le vélo c est magique même à mon âge, 3/4 de siècle
Répondre
F
Bonjour Dominique,
Je le crois volontiers, pour se maintenir en forme et garder de sa tonicité tout en surveillant ses capacités organiques. Bravo pour cet engagement et enthousiasme en faveur de l'activité cycliste.
Amitiés.
M
J'ai fait du vélo dans ma jeunesse pour aller au collège et au lycée mais après, seulement du vélo d'appartement de temps en temps...
Mais je ne suis pas le tour de France.
Bonne soirée à toi,
Mo
Répondre
F
Bonjour Mo,
Il est vrai que le reflex "prendre sa bicyclette" pour effectuer ses petits déplacements a été longtemps occulté par l'auto qui s'est démocratisée à partir des années 60. Le vélo à part pour les mordus de "la petite reine" s'est vite fait oublié...
Et le voilà qui revient en force en raison de la prise de conscience d'un nombre croissant de personnes soucieuses d'écologie et de respect de l'environnement mais aussi à cause de la pandémie qui nous a ouvert les yeux sur une vie à mener de façon plus saine et moins conditionnée par la consommation , impliquant des déplacements beaucoup pus retreints et pondérés avec en sus le souci de maintien de sa forme physique.
Quant au Tour de France que j'aime suivre à la télé, c'est aussi pour ces raisons subsidiaires exposées dans ce billet :
https://www.mirebalais.net/article-tours-de-france-108435249.html.
Amitiés.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités à Mirebeau* (Vienne), depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog