Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par Farfadet
Publié dans : #Voyage en Grèce - Août 1970

Réédition de l'article publié le 26/02/2007

Scan10086.jpgLundi 10 août 1970

 

4 h du matin, fort coup de vent, ça commence à chahuter vigoureusement nos toiles de tentes, si bien que nous sommes obligés de nous lever. Tout ce qui est léger s’envole allègrement. Nous ne sommes pas les seuls debout… tous les campeurs vérifient l’arrimage de leurs installations, concert nocturne de coups de maillet sur les sardines. Après vérification tout le monde s’installe sous les tentes pour finir la nuit …

A partir de 8h, se fait le réveil étalé des uns et des autres. Comme il pleut à verse, nous prenons, sous la tente, le petit déjeuner préparé par Anne-Marie… Ce mauvais temps se calme une heure plus tard et le soleil ne tarde pas à revenir en même temps que la chaleur …

Daniel, Emmanuel et Maguy, vont faire les courses à Delphes mais d’abord, ils m’emmènent à Itéa où je récupère l’Anglia réparée et mouchetée (pleine de traces de mains grasses, une horreur !...) Nous payons 800 drachmes la réparation, graisse comprise … 

Je rentre directement au campement, tandis qu’eux trois, vont faire le marché à Delphes. Moi je passe le restant de la matinée à nettoyer et astiquer l’Anglia faisant un nombre incalculable de voyage avec seaux d’eau …

Anne-Marie et Roselyne font la vaisselle et nettoient les cantines …

De retour des courses, Daniel effectue la réparation de deux matelas pneumatiques qui fuient … 

Après le déjeuner, tandis qu’avec Maguy, nous faisons la vaisselle et le rangement du matériel, Daniel, Roselyne, Emmanuel et Anne-Marie, retournent à Itéa pour aller à la pharmacie . Emmanuel a des maux de têtes. Ils reviennent bredouilles,  tout est fermé jusqu’à 17H au moins …

A leur retour, ils apprécient quelques bons verres d’eau fraîche…

 

Phédriades - Mont du Parnasse - Tholos ... Cliquer sur la première photo, à gauche pour les voir intégralement, l'une après l'autre en les faisant défiler à l'aide des flèches...s Phédriades - Mont du Parnasse - Tholos ... Cliquer sur la première photo, à gauche pour les voir intégralement, l'une après l'autre en les faisant défiler à l'aide des flèches...s Phédriades - Mont du Parnasse - Tholos ... Cliquer sur la première photo, à gauche pour les voir intégralement, l'une après l'autre en les faisant défiler à l'aide des flèches...s

Phédriades - Mont du Parnasse - Tholos ... Cliquer sur la première photo, à gauche pour les voir intégralement, l'une après l'autre en les faisant défiler à l'aide des flèches...s

Vers 16H nous partons tous faire la visite du sanctuaire de Delphes … Il arrive qu’une nuée de passage libère quelques averses de courte durée qui ont l’avantage de rafraîchir l’atmosphère et de rabattre la poussière…

Nous commençons notre visite par la Fontaine Castalie et le sanctuaire de Marmaria voué à la déesse Athéna dite Athéna Pronaïa. Nous tombons en admiration devant les vestiges du Tholos, monument circulaire d’où partaient les athlètes lors des jeux pythiques. Tout autour de nous, les contreforts des Monts du Parnasse dominent le sanctuaire supérieur consacré à Apollon, et dont le site semble accroché à la montagne. Au Nord Est, se dresse la haute paroi rocheuse des Phaedriades d’où fut précipité Esope condamné à mort par les Delphiens qu’il avait comparés à des « bâtons flottants »…

Voir Delphes et courir ...

Le sanctuaire de Delphes occupe une place importante dans l’histoire de la Grèce antique. Il est le point de cristallisation de cette civilisation dépendante de son culte aux dieux majeurs dont Apollon est ici l'unique représentant  … Tant au niveau architectural qu’au niveau art sacré, Delphes recèle de trésors au propre comme au figuré. Ce site archéologique a été mis à jour au cours de fouilles importantes effectuées à la fin du XIX° par des archéologues français, sous la direction de Th. Homolle entraînant le transfert du village de Kastri (aujourd’hui Delphi).

 

Il faut retenir que dans le monde grec antique, le rayonnement de Delphes s’effectue sur une période de presque 1000 ans, s’étendant à partir de l’époque archaïque au VIII° avant J.C. jusqu’au III° de notre ère, sous l’occupation romaine. La vocation de ce sanctuaire tient surtout à la consultation de l’oracle par l’intermédiaire de la Pythie, prêtresse du temple consacré à Apollon, et à ses jeux pythiques, jeux sacrés, qui avaient lieu tous les quatre ans.  Ces jeux étaient de trois ordres : Musicaux et poétiques au théâtre - Gymniques au stade - hippiques dans la plaine de Krissa .

 

De même le site se subdivise en trois grands niveaux

 

Au plus bas le gymnase, lieu de formation et d’entraînement des athlètes sous l’égide de la déesse Athéna.

 

A l’étage intermédiaire le temple d’Apollon, lieu de culte et de consultation de l’oracle.

 

A l’étage supérieur, le théâtre de 5000 places et, au sommet le stade de 7000 places.

 
Hémicycle des Rois d'Argos - Trésor des Athéniens -  Trésor des Siphiliens -Temple d'Apollon -Théâtre - Colonne ionique - Frise sur tronçon de colonne.Hémicycle des Rois d'Argos - Trésor des Athéniens -  Trésor des Siphiliens -Temple d'Apollon -Théâtre - Colonne ionique - Frise sur tronçon de colonne.Hémicycle des Rois d'Argos - Trésor des Athéniens -  Trésor des Siphiliens -Temple d'Apollon -Théâtre - Colonne ionique - Frise sur tronçon de colonne.
Hémicycle des Rois d'Argos - Trésor des Athéniens -  Trésor des Siphiliens -Temple d'Apollon -Théâtre - Colonne ionique - Frise sur tronçon de colonne.Hémicycle des Rois d'Argos - Trésor des Athéniens -  Trésor des Siphiliens -Temple d'Apollon -Théâtre - Colonne ionique - Frise sur tronçon de colonne.
Hémicycle des Rois d'Argos - Trésor des Athéniens -  Trésor des Siphiliens -Temple d'Apollon -Théâtre - Colonne ionique - Frise sur tronçon de colonne.Hémicycle des Rois d'Argos - Trésor des Athéniens -  Trésor des Siphiliens -Temple d'Apollon -Théâtre - Colonne ionique - Frise sur tronçon de colonne.

Hémicycle des Rois d'Argos - Trésor des Athéniens - Trésor des Siphiliens -Temple d'Apollon -Théâtre - Colonne ionique - Frise sur tronçon de colonne.

A l’origine, une anfractuosité dans la roche des Phédriades d’où émanaient des vapeurs étourdissantes fit que l’endroit fut dédié à la déesse Mère, Gé, à laquelle est rendu un culte aux pratiques sibyllines. La légende veut que sur ces monts du Parnasse, Apollon s’y retrouvant avec Zeus, y tue le serpent Python. Pour Les grecs, ce lieu est l’ombilic de la terre, où va se centraliser toute la culture hellénique. De là va naître le culte voué au dieu solaire s’associant à la consultation de l’oracle qui, ensemble, feront que ce site religieux soit si longtemps épargné par les destructions guerrières et même curieusement préservé par d’étonnantes manifestations naturelles : éboulis de roches et tempêtes maritimes empêchant les invasions barbares lors des deux premiers siècles de notre ère. Les envahisseurs romains, respectueux des lieux, le préserveront jusqu’au troisième siècle, certains empereurs y venant eux-mêmes consulter l’oracle.

 

L’unité Grec s’est surtout faite à partir des manifestations panhelléniques qui rassemblaient les cités, dans des joutes oratoires, sportives et d’impressionnantes courses de chars donnés à la gloire d’Apollon et, pour autant, grâce aux prophéties rendues par la Pythie, « porte parole » du dieu solaire.

 

Sur le parcours du sanctuaire, se tenaient un nombre impressionnant de petits temples (Trésors) qui abritaient les offrandes remises par les différentes cités (petits états grecs) en hommage au dieu solaire et en remerciement de ses bonnes grâces. S’y dressaient également d’innombrables statues qui honoraient les vainqueurs de ces tournois et leurs dieux protecteurs …

 

Les fouilles qui se sont effectuées jusqu’en 1931, ont permis de mettre à jour certaines de ces splendeurs dont on peut admirer plusieurs exemplaires typiques dans le musée jouxtant le site et, parmi elles, l’extraordinaire aurige en bronze haut de 1m80.

 

Omphalos

Omphalos

Après la visite du sanctuaire inférieur et les péripéties pour effectuer des prises de vue sans avoir trop de touristes en fond d’image, notre petite compagnie émigre vers la ville où dans la rue commerçante, nos compagnes font des emplettes : Anne marie fait l’achat de burnous … (Tiens ! on est pourtant pas en Afrique ici…) Plus coquette, Roselyne opte pour une robe courte bleue turquoise et des spartiates aux lacets interminables qu’elle portera dès le soir même…Maguy opte pour sac et bracelets … nous, les gars, nous sommes confortablement installés à une terrasse pour savourer une bière bien fraîche …

 

En retournant à notre camping, nous constatons un magnifique effet de rayonnement solaire à travers des nuages sombres et c’est si spectaculaire que nous nous arrêtons pour prendre des photos.

 

La veillée sera quiète avec, au cours de nos bavardages du soir, une nième évocation des péripéties du voyage …

 
Voir Delphes et courir ...Voir Delphes et courir ...Voir Delphes et courir ...
Voir Delphes et courir ...Voir Delphes et courir ...Voir Delphes et courir ...

Mardi 11 Août 1970

 

Lever à 9H15… Belle grasse matinée. Il fait beau et chaud. Un petit déjeuner consistant est pris dans la bonne humeur générale… Une fois prêt, Daniel, Emmanuel et Anne-Marie vont à Itéa. Ils passent à la banque pour changer quelques devises. Pour ceux qui restent, c’est activité courrier…

 

L'aurige de Delphes ...Vestiges du temple d'Apollon sous les PhaedriadesSujet déjà plus contemporain...L’après-midi, dès 14H45, nous sommes à l’entrée du musée qui vient d’ouvrir ses portes. Visite dans le détail, pendant plus d’une heure avant de ressortir au soleil. A un moment, comme j’étais étonné de voir des radiateurs dans les salles, un guide remarquant ma perplexité me fit comprendre qu’eux aussi ont des hivers et qu’il peut faire froid à Delphes… ce qui n’est pas le cas aujourd’hui… dehors, ça cogne !…

 

Pourtant nous faisons la visite du sanctuaire supérieur dédié à Apollon et gravissons, sous la chaleur le chemin (La voie sacrée) serpentant à travers les vestiges, faisant de nombreuses haltes contemplatives devant les trésors et les divers monuments funéraires.

 

On s’épuise au fur et à mesure que nous montons si bien que nous sommes heureux de faire une pause assise sur les gradins du théâtre … Daniel et moi avons une soudaine envie de bière mais ce sont surtout des sarcophages que nous percevons dans notre environnement immédiat, on commente, expliquant que si ceux-ci étaient remplis d’un liquide ambré et moussu, on s’y tremperait volontiers, tête première …

Aurige et Quadrige...Aurige et Quadrige...Aurige et Quadrige...
Aurige et Quadrige...

Aurige et Quadrige...

Sursaut d’énergie qui nous permet d’aller jusqu’au stade de 177,5 m de long, et 25,5 m de large. Là, nous faisons une nouvelle pause sur les gradins en observant les touristes, cette fois … Parmi eux, un couple de jeunes anglais. Vautrés un peu pluLe stade s loin, sur la même rangée de gradin que nous, ils semblent l’un et l’autre, bien plus intéressés aux jeux de l’amour qu’à ceux du stade… Les mains expertes du gars voyagent sur les galbes les plus avantageux de sa compagne, histoire de voir si ils sont aussi académiques que ceux des plantureuses chorées grecques… Ceci nous fait échanger des propos plutôt croustillants sur ce qui oppose les statues des dieux et héros en position verticale suivant les tendances générales de l’art grec et les fresques représentant des scènes de la vie de personnages en position horizontale dans l’art romain…

 

Vers 18H, nous sommes de retour au camp et allons directement au bar où nous prenons un pot bien venu pour calmer notre pépie mais nullement nos plaisanteries parfois osées, pour ne pas dire douteuses, vivement alimentées par l’indéniable et éternelle beauté grecque …

 

De retour à notre paillote nous remettons ça avec un apéritif à l’ouzo, ce qui fait que nos plaisanteries deviennent de plus en plus intraduisibles …

 

Le menu du soir est fort bon et copieux avec côtelettes de moutons grillées, aubergines et courgettes farcies sur galette de blé arrosées de sauce tomate et, pêches fort savoureuses, en dessert …

 

A la veillée, les trois gars, évoquons nos souvenirs militaires les plus truculents lesquels, font rire aux éclats, les trois filles de notre petite communauté …

 

Il fait si bon, cette nuit, que nous dormons tous, hors les tentes …

à suivre... ICI

Farfadet

Commenter cet article

yana_5 29/08/2007 19:55

la chaleur devait être pesante ...à en croire cette attirance soudaine pour un sarcophage ...attention ...le plongeon risque de faire mal ..!!! lolJe comprends ...cet amour pour les vieilles pierres ..mais bon!:-)))J'espère qu'avec les récents incendies ...certaines de ces splendeurs auront pu être sauvée.

Leloire Marie-Claude 21/08/2007 00:21

quand un homme rencontre un autre homme (de notre génération) il faut toujours qu'ils  parlent de leurs fredaines militaires ... 

:0071:Zezette14 20/08/2007 17:37

Et si on reprenait les bonnes habitudes ? Gros bisous

Fancri 20/08/2007 15:25

Bonjour, ce soir je ne dormirai pas dehors lol bonnes vacances salut le 86

Muad' Dib 19/08/2007 22:01

Coucou Patrice, je te souhaite une excellente soirée. Je suis enfin de retour après cette petite pause estivale en famille sur les terres des Korrigans, tes cousins bretons ...

Moa 19/08/2007 10:54

Kikou Patrice  ;-)Un peu de chaleur et soleil, une belle narration, et on part pour un long voyage...Bises aux farfadets, dans l'allè'grece...  @ bientôt toâ.

pepette 03/03/2007 10:59

Natsé 02/03/2007 18:10

Ah lala j'aimerai aller en Grèce, tu donnes envie...

pepette 02/03/2007 10:35

cajou 01/03/2007 22:57

C'est chouette de visiter la grèce avec toi , Farfadet !!!Bises de ta voisine !

pepette 01/03/2007 18:14

pepette 01/03/2007 14:48

Sophie (Ti Taz sur OB) 01/03/2007 13:07

Coucou! Dans l'optique de continuer de remplir la carte des blogueurs, je te soumets une idée que tu es en droit de ne pas appliquer... Ce serait de mettre le lien vers cette carte sur ton blog... éventuellement le lien pourrait être mis sur une image de la terre toute ronde toute belle (tu peux prendre celle de mon blog) pour montrer que nous sommes partout! A nouveau, ceci n'est en aucun cas une obligation ;-) Bonne journée, bisousPS : ton article est superbe. J'y suis allée il y a plusieurs années et j'en suis revenue très touchée par l'atmosphère qui y règne. Bisous!

:0071: Zezette14 28/02/2007 15:46

La Grèce, l'Egypte........ tout ça m'a fait rêver lorsque j'étais en 6e ! J'ai rêvé des contes et légendes des nuits durant ....... Pour l'instant, la seule Delphes que je connais (virtuellement parlant !) c'est la femme de Baldix et ses peintures originales. Merci à toi de nous faire partager tes voyages. Bisous aux Farfadets

Michka :0010: 28/02/2007 10:13

encore un bien beau voyage!

pepette 28/02/2007 10:09


beau reportage bisous et bon mercredi

Muad' Dib 28/02/2007 06:59

"Voir Delphes et courir" dis-tu, je préferais dire 'Courir voir Delphes" tant ce lieu mythique inspire la sérénité !
Et que dire de cet aurige millénaire, le regard fixe vers l'horizon, gardien imperturbable de ces lieux magnifiques ...

Baldix 27/02/2007 21:07

Ah ca moi Delphes je connais bien !!

tiphaine 27/02/2007 18:25

merci Farfadet de nous faire profité de ce voyage et visites !

marc 27/02/2007 17:41

C'est toujours un régal que de lire tes récits Patrice .On pourrait presque dire que l'on a fait le voyage avec toiBise à Anniejaguar placide

Annie 27/02/2007 17:20

tres gros bisousdemain je vous poste un mot plus long :-)ce soir c'est sortie à lillecadeau du fiston (le roi soleilre tres gros bisousAnnie

alaligne 27/02/2007 12:03

Dommage que tu te sois auto-censuré sur les histoires égrillardes de la soirée. Je vois que la beauté des sites que vous avez visités a libéré votre libido... je n'en attendais pas moins de toi et puis il y a prescription... Non?
Toujours aussi vivant, bien raconté... on est vraiment avec vous...
Gros bisous non licencieux pour toi et pour Annie lol

Moâ 27/02/2007 11:16

Kikou Patrice :-)Je te salue l'ami plein de grâce, enfin Grèce. On ne s\\\'en lasse pas! (non, faut pas s'enlacer)Très intéressant ce rappel historique, et  toujours aussi bien illustré.Je lis, mais n'aide pas annie à essuyer la vaisselle, na!  (lol)Farfantiquement, bien à vous et à toâ.Bisesss...

Moâ 27/02/2007 11:16

Kikou Patrice :-)Je te salue l'ami plein de grâce, enfin Grèce. On ne s'en lasse pas! (non, faut pas s'enlacer)Très intéressant ce rappel historique, et  toujours aussi bien illustré.Je lis, mais n'aide pas annie à essuyer la vaisselle, na!  (lol)Farfantiquement, bien à vous et à toâ.Bisesss...

Pascaly 27/02/2007 11:13

Magnifique balade que nous fait faire ... j'aime beaucoup ... un jour peut-être irais-je pour de vrai ??? Tu es bien beau transformé en statue .. lol.... et attention à ne pas abuser de l'apéritif à l'ouzo ..... Bisous
Pascaly  

Piotr Goradd 27/02/2007 11:04

C'est un régal... Belle narration, tu nous fait envie.Bisous..............Piotr

:0023: GUYL 27/02/2007 10:00

Oulala que c'est beau la Grèce...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog