Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Voyage en Grèce - Août 1970
Notes des 16 et 17 Août 1970 relevées dans le carnet de bord de Anne-Marie.Notes des 16 et 17 Août 1970 relevées dans le carnet de bord de Anne-Marie.Notes des 16 et 17 Août 1970 relevées dans le carnet de bord de Anne-Marie.

Notes des 16 et 17 Août 1970 relevées dans le carnet de bord de Anne-Marie.

Grèce 1970 : Athènes... nuées, Athènes... nuits, Atténuons ...

Dimanche 16 Août

Anne-Marie, Maguy, Roselyne et Emmanuel sont les premiers réveillés à 9h30 !... une demi-heure plus tard c’est Daniel qui surgit attiré par l’odeur du café… Mézigue ? … On est obligé de me secouer vigoureusement  vers 11 h  car ma voiture gène pour laisser le passage à des voisins Anglais qui quittent le camp… C’est à moitié endormi, vaseux, pâteux et hagard que je vais déplacer l’Anglia .

Après ça, je déjeune copieusement puis m’installe pour dessiner… pendant ce temps là mes amis vont se délasser à la piscine du camp. Ils en profitent aussi pour charrier la pauvre Anne-Marie dont ses coups de soleil la rendent irrégulièrement cuivrée… Après un bon bain, ils vont faire un tour dans la localité voisine et ne reviennent qu’à 17H ayant acheté quelques babioles et des cartes postales. Au retour les gars font une petite sieste tandis que les filles font leur courrier et se mettent à bavarder, évoquant leurs amours et la vie du camp ( Ah les filles ça en dit des choses !… en fait, je rapporte ici, ce qu’Anne-Marie a consigné dans le carnet de voyage … )

A propos de vie du camp, la faim commence à nous tenailler car nous avons tous « sautés » le déjeuner … Du coup, à 18H30, on se met tous à la préparation du dîner…  Œufs bacon et ratatouille des familles au menu. Anne-Marie est sidérée par la capacité d’absorption dont Daniel et moi, faisons preuve …

Bien requinqué, on se décide à aller dépenser le surplus de calories au dancing du camps. Je suis mes amis, un peu à contrecœur, pensant que notre expédition en Grèce tourne de plus en plus en partie de vacances du type « Club Med. » Je ne pipe mot  mais n’en pense pas moins … La bonne bière fraîche devant moi ne me sort même pas de mon mutisme. Mes bons amis s’aperçoivent que je fais la gueule et malgré les tentatives faites pour me dérider, je me montre peu loquace ni enthousiaste pour aller faire le zigoto sur la piste de danse. Eux ne s’en privent pas, je les regarde évoluer en sirotant ma bière …

 

Briefing  au clair de lune...

Briefing au clair de lune...

Vers minuit alors que mes compagnons se sont bien amusés, je leur propose d’avoir une discussion  pour faire le point sur notre voyage et considérer la tournure que ça prend …  Ils sont OK.

De retour au camp, nous nous installons sous le auvent et j’y vais de mes reproches … du style : « on est pas venu jusqu’ici pour uniquement se prélasser au soleil, plonger dans la piscine, faire des emplettes à la Plaka et danser le jerk tous les soirs …  il me semble que nous sommes venus jusqu’en Grèce pour profiter du rayonnement culturel et artistique de ce pays » … Pas content qu’il est le Patounet !… Mes amis me regardent étonnés … quelque peu navrés  … On commence alors à se dire des vacheries mais sans trop élever la voix pour ne pas déranger les voisins qui dorment déjà… ça soulage les uns, mais c’est aussi plus ou moins bien compris par les autres …  Je me rend compte que j’ai déclenché les hostilités et que malgré tout, même si sur le fond, je dois avoir raison, j’y suis allé quand même un peu fort, si bien que dans mes propos qui suivent, je fais amende honorable, convenant que c’est aussi les vacances et que l’on est pas là que pour se prendre la tête avec des rudiments de culture pour seule distraction … Du coup, chacun prend conscience qu’il faut aussi intelligemment répartir nos temps de loisir, entre visites découvertes des richesse artistiques du pays et amusements en rapport avec notre jeunesse.

 

De lourde au début, l’atmosphère s’est bien détendue, on convient que cette petite mise au point s’imposait, ne serait-ce pour que chacun s’exprime sur le vécu et le sens que l’on donne à notre voyage … Nous  établissons alors en commun  le programme à l’ordre de la journée du lendemain, en promettant de se lever pas trop tard (Hein lulu !) puis de partir à Athènes dès 10H30 pour y effectuer la visite du Musée de l’Acropole, ensuite  prendre les billets pour, au voyage retour, faire la traversée de l’Adriatique de Patras en Grèce à Brindisi en Italie… ce qui évitera, remontant au Nord, de retraverser toute la Grèce et la Yougoslavie. Nous devons aussi passer poste restante et aller à la banque et puis, si on a encore le temps, en soirée nous prévoyons d’aller visiter le site d’Eleusis … C’est sur ces bonnes résolutions qu’on se fait la bise du soir avant que chacun aille se coucher encore très pensif …

Façade Ouest du parthénon au soleil de fin de journée - A l'intérieur l'alignement des colonnes de la partie Sud - Façade Est à contre-jour...Façade Ouest du parthénon au soleil de fin de journée - A l'intérieur l'alignement des colonnes de la partie Sud - Façade Est à contre-jour...Façade Ouest du parthénon au soleil de fin de journée - A l'intérieur l'alignement des colonnes de la partie Sud - Façade Est à contre-jour...

Façade Ouest du parthénon au soleil de fin de journée - A l'intérieur l'alignement des colonnes de la partie Sud - Façade Est à contre-jour...

Lundi 17 Août

Comme prévu le lever se fait à 9H mais, suite à un sommeil de plomb, nous ne sommes pas très nerveux ce matin ce qui fait que c’est à 11h et non à 10h 30 comme prévu que nous partons tous pour Athènes . Du coup on commence par les impératifs liés à l’administration du voyage où il nous faut passer d’abord à la banque puis à la poste où nous devons prendre les files d’attentes …

Première déception, il n’y a plus de place sur les bateaux effectuant la traversée de l’Adriatique. En fait, il faut réserver longtemps à l’avance… Dommage… tous, on  en rêvait de cette croisière …

Dès lors, tout se passe autrement que ce que nous avions prévu la veille … Devant un rafraîchissement pris en terrasse au pied de l’Acropole, nous faisons donc le point sur le voyage retour et la nécessité de faire réviser le parallélisme de l’Anglia dont le train avant devient de plus en plus préoccupant… Ne pouvant prendre le ferries comme on le pensait, nous sommes tenus de refaire la même route qu’à l’aller et donc, retraverser la Yougoslavie. Au cours du déjeuner à base de crêpes, nous décidons, d’un commun accord, de rentrer en France en 7 jours pour épargner les véhicules et leurs occupants … Du coup, on ajourne la visite du musée de l’après-midi pour se mettre aussitôt en quête d’un garage pouvant effectuer la réparation sans trop tarder …

Commence alors une bien déconcertante tournée des garages d’Athènes. C’est lundi et tous sont fermés comme la plus part, des magasins d’ailleurs …

Nous retournons à notre campement, navrés et taciturnes … Oubliant ces déconvenues, je me plonge dans mes bouquins pour préparer la veillée culturelle mise à l’ordre de la soirée. Pendant ce temps, Emmanuel et Anne-Marie, eux, plongent dans la piscine. Daniel les rejoint après avoir « planché » sur les étapes à effectuer sur le chemin du retour en France.  Il semble très satisfait de son itinéraire …  Mes amis s’amusent bien, s’ébrouant dans le bain et renouvelant leurs plongeons avec délectation … Maguy et Roselyne papotent nonchalamment sur une balancelle ; c’est la détente  pour eux … Moi je me délecte avec le Phédon de Platon … Enfin !... Nous n’avons pas les mêmes valeurs !…

Retour du bain pour ces messieurs dames   ;  au sortir de la douche, Roselyne se peaufine une sacrée mise en plis, tandis qu’Anne-Marie, se dévoue pour aller faire du rangement dans la tente des garçons… Pas déçue par le souk que nous avons fait notre, Anne-Marie !... Après cela, elle a encore le courage de se mettre au résumé du jour, sur le carnet de bord …

Il fait plus frais, en fin de journée, tous nous sentons bien et apprécions  ce repos de la nature qui stimule nos activités …  C’est bon, une soirée sans chaleur écrasante …

On dîne d’un repas froid vite fait pour passer au Phédon de Platon … Je fais un résumé du récit  sur les dernières leçons de Socrate à ses élèves et amis  puis on en vient à débattre sur l’immortalité de l’âme, immortalité que Platon démontre d’une façon quasi mathématique ..

Nous voilà transporté dans un autre monde, en terre, finalement pas si étrangère que ça …

Après un temps de silence avant  le verre d’ouzo qui clos notre discussion, la retombée sur terre est telle, qu’Emmanuel vautré au sommet de la pyramide de matelas pneumatiques en dégringole magistralement …
Nous éclatons de rire … retour au calme …  Nous passons une nuit excellente…

Commenter cet article

Maguy Kerdraon-bosveil 19/08/2020 11:07

Trop heureuse d’avoir fait partie de l’équipe.... des souvenirs inoubliables... grâce à ta préparation et ton organisation
Parfaites . Une affectueuse pensée à tous et une plus particulière à Manu qui nous a
Quitté .

Farfadet 86 19/08/2020 11:08

Merci Maguy de ces mots qui me touchent s'ajoutant à l’émotion et la tristesse d'un compagnon de route qui nous a quittés : Emmanuel. Impossible d'oublier ce voyage qui associait notre jeunesse, aux idéaux culturels, mais aussi à cette joie de vivre et de découvrir teintée de belle amitié. Dans cette belle aventure, nous étions TOUS Formidables. Tout au cours de cette expédition, je dois convenir que vous avez été merveilleusement patient avec moi lors de mes mouvements d'humeur et de mes inquiétudes souvent liés à "Belinda" (Anglia) l'autre truculent "personnage" du voyage... MERCI à Vous aussi ????????????

eliane roi 07/09/2018 16:27

Moi, la seule chose que je reconnais de bien aux clubs Med, c'est qu'ils ont engendré un film culte "les Bronzés" qui me fait hurler de rire chaque fois que je le regarde (surtout les deux premiers). Lhermitte et Jugnot font partie des acteurs que j'admire ; ils n'ont jamais eu la grosse tête. Moi je suis curieuse de tout et si j'étais en Grèce, je voudrais TOUT photographier, TOUT dessiner. Et faire du palme-masque-tuba puisque la visibilité est excellente là-bas...

Alain David 16/08/2018 18:02

Tu as tous les talents,sais-tu ! Encore merci ! Ce voyage a ravi mon cœur de lointain helléniste! Merci !

Farfadet 86 16/08/2018 18:12

Merci Alain, tu es trop aimable mais bon, sans fausse modestie, je crois que des talents bon nombre me font défaut...
Il est vrai que j'aime bien écrire et conter... pour le récit de ce voyage j'ai pu m'appuyer sur les notes précieuses consignées par Anne-Marie dans son carnet de bord . Chaque phrase faisant remonter bien des souvenirs vécus. Une manne ces notes !... Et le voyage n'est pas fini ... la suite après-demain ...

domi 16/08/2018 05:17

sacrée ambiance en tous cas !!! le débat sur l'immortalité de l'âme avait son utilité ...

Farfadet 86 16/08/2018 18:06

Ah oui, je dois reconnaitre que mes compagnons de route on été bien patients avec moi à cause de mes revirements et autres "coups de grisou" et pas seulement avec moi... attend la suite ... lol

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog