Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet, #Les mots choisis du Farfadet

... Et nous laissons bien balader ...

 

Il ne se passe pas une seule journée,

Sans que notre conscience ne soit azimutée :

Un incident ici, une rumeur par là,

La presse s'en saisit, en fait un tralala...

 

Un politique a dit... et c'est l'affaire du jour,

Une actrice se dévoile, et c'est le bruit qui court...

La bourse fait du yo-yo, le monde est aux abois ;

Puis la grève sévit, on reste au bord des voies...

 

Tripatouillage de caisse, émissions de factures,

Fausses et grossies, jugez la forfaiture !...

Et le scandale arrive, gonflé par les médias,

Quand tous les reporters, zooment sur les parias...

 

Voix de la communication, puissantes et délétères,

Qui s'élèvent, monstrueuses, et qui nous dès-altèrent...

Réjouissons-nous : un député s'est fourvoyé,

En mensonge grotesque par devant l'Assemblée !...

 

Ou bien, c'est ce président d'un parti bien en vue,

Qui a soudoyé des barons, à jamais corrompu...

Tout ça pour subvenir à la fastueuse campagne,

D'un chef à fêter sous des flots de champagne !...

 

En avons-nous assez de toutes ces turpitudes,

Que nenni ! Voici qu'on nous annonce cette étude :

La baisse dans les sondages, d'une haute réputation,

Celle du Président qui sombre, après ces libations...

 

Rassurez-vous bonnes gens, il tiendra ses promesses !

Comme celles du chômage à réduire à la baisse...

Lui, Président, y mettra bon ordre et, sans artifices,

Mieux que son prédécesseur, saura faire justice !…

 

Et toujours à l’affût de la moindre parole,

Les Médias trouvent la faille qui affaiblit le rôle...

Ternir, salir, spolier, mettre en exergue..

Ce deuxième pouvoir, hérisse ses vergues !...

 

Au grand mât, brocher la voilure,

Porter le coup fatal, freiner l'allure,

Déclencher un terrible ouragan...

Le fiel jaillit, sous la plume et le gant !...

 

Rien ne manque de ce qui impressionne :

Persécutions funestes, outrages sur personnes,

Guerres, accidents, attentats, incendies,

Revers de Dame Nature, soyons abasourdis !...

 

Apaisons les esprits et amusons les foules...

Retour du temps joyeux où chacun se défoule,

Devant son poste de télé, la cannette bien en main,

Suivre les matchs du Mondial avec les copains !

 

Oubliant alors, ces nouvelles insipides,

Ces relents de mensonges, ces vérités acides,

Le bon peuple ébahi, au fond du canapé,

A aucun commentaire, ne voudra échapper

 

Voici comment, de gestes en gesticulations,

On nous balade au fil des sur-informations

Commémorant hier, célébrant aujourd'hui,

Annonçant, dénonçant et surtout faisant du bruit...

 

A nous, moutons, d'un troupeau désormais repus,

Ivre de clameurs, saturés d'images et de ces "à buts" …

Nous reste-il une page où écrire quelques pans de vraie vie,

Faisant la part des « Une » entre sciences et avis ?...

 

Farfadet

 

Commenter cet article

Marie-Rose 23/06/2014 10:24

Je ne dirai pas "beaucoup de bruit pour rien" car ici l'effet papillon est bien présent. Il est ardu de ne pas se laisser détourner par les "jeux du cirque" , mettre à mort le gladiateur. Attirant de tout oublier dans un tourbillon de bonheur artificiel où notre Moi nous échappe. Sous quelle emprise de forces sommes-nous à notre époque ? Toujours plus, toujours plus vite ... pourquoi... pour arriver où ... Que trouverons-nous à la fin de cette fuite en avant ? Le néant, une prise de conscience, une renaissance ? Je suis une éternelle optimiste et je crois toujours en l'humain à ce qu'il a de beau et bon en lui. Les rumeurs de toutes sortes, tous ces jugements négatifs sur son prochain, c'est aussi le propre de l'homme, nous devons vivre avec et faire le trie, c'est la mode, pour savoir ce qui est vrai ou faux, à peu-près vrai, à peu-près faux, pas faux, pas vrai, vrai ... Ah tu vois je n'arrive même plus à démêler tout cela Quel sac de nœuds. Bisous à toi et Annie

alpero 12/06/2014 19:19

J'ai qu'un commentaire simple à te donner :
Quand j'étais ado, à cause de Rouletabille, je rêvais de devenir journaliste.
Évidemment, entre les rêves et la réalité...
Et, adulte, bien longtemps après, j'ai travaillé avec des journalistes, à Radio France.
Je les ai côtoyés un peu à la maison ronde et puis je les ai vus de bien plus près, dans la petite station Radio France à Dijon, à présent France Bleu Bourgogne.
Et bien vois-tu, dès lors, je n'ai plus jamais regretté de ne pas avoir intégré leurs rangs, même si leurs salaires étaient nettement supérieurs au mien.

Oualà... amitiés, Farfavoitjuste.

catherine Dutigny 11/06/2014 15:18

Rien à jeter dans ton texte... Merci Patrice pour cette lucidité...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog