Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet

 

img129Dans ce Monde en mouvement perpétuel et qui se modifie sans cesse, se déplacer fait partie de notre quotidien d'une façon toujours plus prégnante...

Vus du ciel, cela doit être un spectacle grandiose tous ces déplacements, s'opérant à la surface de notre planète… un écheveau inextricable de sillons, de routes et de voies en tous genre où chaque jour, à tous instants, nous nous véhiculons par centaines de millions, à pied, à cheval à bicyclette en auto, en train et en bateau aussi, sur les rivières …

Se mettre en chemin, faire la route, trouver sa voie, partir, revenir, aller, errer aussi... nos existences tiennent à d'incessants déplacements...

Mobilité requise : si tu veux gagner ta pitance, répondre aux besoins vitaux de ton foyer, assumer les charges qui t’incombe en tant que  « chef » de famille... il faut impérativement sortir hors de chez toi et aller dare-dare sur le lieu d'activité qui t’emploie.

Allez bouge ! Remue-toi ! Il est l'heure ! Ne traîne pas ! File vite … prends ton sac, ton attaché-case,  autant pour le devoir le travail que pour tes loisirs tu dois te mettre en route aller plus loin, toujours plus loin et si cela ne suffit pas, prends ton bâton de pèlerin : marche, marche encore puis marche toujours vers ces bouts du monde où tu rendras compte de ta vie… Tiens le cap et progresse !

Surtout ne pas perdre de temps !  Oui, le temps qui passe, lui aussi, ce vilain ! Tu ne dois pas le laisser fuir mais sans cesse courir après ; il y a urgence ! Ce qui n'est pas fait en temps ne se rattrape pratiquement jamais, alors ne gaspille ce temps si précieux qui t'es imparti et rempli le de tout cet espace de ta vie...

 

Temps-Espace, un duo de choc qui rend, génération après génération, les humains toujours plus excités, se maîtrisant de moins en moins pour pondérer leurs réactions, canaliser leurs réflexes au cours de leurs déplacements... Il faut tellement aller toujours plus loin et toujours plus vite... On a réduit les distances en gagnant du temps... et, aujourd’hui, réduire le temps tout en augmentant les distances à parcourir, c'est le nouveau défi du XXIème siècle !... 

img127-copie-1

un chantier pharaonique !

C'est un projet fou, particulièrement insensé relevant de la démesure aurait-on dit encore au début du siècle précédent … et pourtant aujourd'hui, sur des centaines de kilomètres, on laboure le sol profondément et amplement pour faire la trace de la future LGV entre Tours et Bordeaux afin que deux heures seulement séparent la capitale de la cité girondine.

Ce n'est plus la distance qui sépare, aujourd'hui, mais le temps …

Maîtriser le temps, ce n'est plus prendre le temps mais, en permanence, le dépasser au point que c’est lui, le temps, qui nous happe et nous entraine dans sa spirale infernale ...

 

Voilà qui nous conduit à vouloir franchir les espaces, le plus rapidement possible…

Ainsi, porter au loin son regard… pour finalement, ne rien voir de ce que nous traversons avant de parvenir au terme du voyage !...

Là, dans l’instant, et ailleurs bien plus loin, presqu’aussitôt !…

« Circulez !... Il n’y a rien à voir… circulez SVP ! »…  Et nous circulons vite, vite, vite, toujours plus vite !…

 

Alors, chez nous dans la Vienneimg128.jpg, nous avons cet immense corridor en

 

tre Châtellerault et Poitiers où, en parallèles, les voies circulables pour véhicules autonomes puis, lignes ferroviaires et vallée du Clain se côtoient. Un goulet gigantesque regroupant, presque bord à bord, d’Est en Ouest : la rivière le Clain, la ligne ferroviaire traditionnelle des trains reliant Paris-Bordeaux-Irun, la route Nationale 10 (devenue D910), L’autoroute A10 (l’Atlantique) et maintenant, la plus à l’Ouest, la LGV en chantier.

Si, en matière de transport, la rivière Le Clain, n’est destinée qu’à la navigation d’embarcations légères, les autres voies de communication voisines, elles, sont particulièrement chargées  en volume et en nombre de véhicules et trains…

 

Au seuil du Poitou, ce boyau monstrueux regroupant, sur 35 Km, aux Portes du Futur, ces artères de la communication du temps présent, assure le trafic titanesque de tous les migrants empruntant cet axe Nord-Sud de l’Europe de l’Ouest… Comprenez bien qu’avec un tel réseau de voies rapides la traversant au cœur, notre région Poitou-Charentes, ne reste aucunement une zone enclavée !...

Attendant son TGV en  gare du Futuroscope, un touriste goguenard, fait cette remarque :

-  Ces trains qui passent aussi vite, parfois soustraits aux regards en passant au fond de tranchées profondes, les vaches du voisinage n’ont plus le temps ni vraiment l’occasion de les regarder passer … »

- Les vaches !...  Mais, cher monsieur, il y a longDSCN2142btemps qu’il n’y en a plus guère dans nos contrées…  il y a bien encore des chèvres et des moutons mais croyez bien qu’ils ont, loin des rails, d’autres herbages à brouter, quant à nos baudets, soyez rassuré, leurs longs poils sont assez emmêlés par nature pour risquer de se les faire friser par le démon de la vitesse au passage des TGV !...  la vitesse, voilà ce qui, vraiment, pourrait bien faire braire ces adorables équidés nonchalants et si paisibles…

 

* Crédit images : Les trois premières de cet article ont été scannées sur La Nouvelle République du 14 Juin 2013 . lien N.R

Commenter cet article

marie-claude 21/06/2013 16:55


cette course du temps à gagner des rivages lointains nous éloigne tellement du coeur des hommes qui n'en demande pas tant ... seulement de pouvoir vivre son temps en battant au rythme de la vie
... ton âne l'a bien compris ... sommes-nous plus bête que lui ?


amitié .

bob 19/06/2013 19:04


et oui joli baudet ; ils sont fous ces humains ...


merci Farfadet .


salutations

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

langues

 

Hébergé par Overblog