Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les escapades du Farfadet

C’était ce week-end dernier, pour la Fête des Mères, nous avons décidé de nous retrouver tous en famille, en Normandie.

 

gonneville-sur-scie

 

Retour aux sources … non, pas tout à fait,  car notre cadette, Charlotte qui demeure dans la région, a un logement près des Andelys, sis à l’étage uniquement accessible par un escalier haut et surtout abrupte et donc impraticable pour Annie  …

Pour palier, (sans jeu de mots…) la solution a été de louer un gite et comme nous étions six, cela convenait parfaitement …

C’est ainsi que ce Samedi à 10H 30 du matin, nous quittions notre pays mirebalais, les quatre à bord de notre nouvelle 207 SW, notre fille ainée Amélie avec son mari Cédric, Annie et moi, au volant … Cap au Nord !…  Saumur – A85 – A11 – le Mans – A 28 - Arrêt  déjeuner à l’aire de la Dentelle près d’Alençon – Embranchement au niveau de Bourg Achard où nous rattrapons l’A 13 – traversée de Rouen par l’Ouest - passage du nouveau pont Gustave Flaubert – A 150 – A151 – N 27 et nous arrivons à Gonneville-sur-Scie à 20 kilomètres au Sud de Dieppe

C’est un petit peu plus loin au lieudit « les Hameaux » que se trouve notre Gite. Le GPS, sans la moindre hésitation, nous y mène directement...

 

DSCN4700

  Accès aisé pour Annie tout est de plain-pied...

 

Découverte des lieux … c’est le dépaysement total, nous trouvant en pleine campagne normande, bien au calme surtout si l’on compare avec notre boulevard Voltaire où il passe plus de 450 camions par jour sans compter les voitures …  

 

DSCN4696

Une ancienne écurie devenue maison de maître ...

 

Elle est belle cette campagne Normande et même si ce jour, le soleil est « aux abonnés absents », nous apprécions toujours ses vertes prairies, ses grandes allées de peupliers dont les hautes frondaisons frémissent dans le vent marin ainsi que son ciel à la luminosité incomparable et que la palette magique des peintres impressionnistes a su magnifiquement faire vibrer sur la toile …

 

Oui nous sommes là dans un véritable écrin de verdure, loin des bruits parasites de la vie moderne,  prêts à goûter ces quelques heures d’un vrai repos partagé en famille.

 

DSCN4705

Ambiance très  chaleureuse ...

 

Le propriétaire du gite, prévenu de notre arrivée est déjà sur les lieux pour nous présenter l’habitat...  et, il faut bien le souligner, ces lieux sont tout à fait dans le ton du pays, ici pays de Caux. Imaginez une grande écurie avec grange transformées en maison d’habitation, un bâtiment tout en briques au style prononcé, viabilisé avec goût. Cette restauration qui a respecté la configuration d’origine avec ses matériaux anciens tout en adoptant les équipements de la vie confortable et moderne, ça donne une demeure où il fait vraiment bon vivre. La place ne manque pas. Au rez-de-chaussée, vous avez, en enfilade : bel espace cuisine, grand séjour, et vaste chambre ; attenant à la cuisine, une grande salle de bain est entièrement équipée pour les personnes à mobilité réduite. Ceci est vraiment adapté pour la situation d’Annie. A l’étage il y a encore 3 autres confortables chambres à deux lits ou lits doubles avec salle d’eau et WC indépendants.  Huit personnes peuvent séjourner ici à l’aise  et même plus avec des couchages annexes. Alors, à six, pour nous, c’est vraiment le palace !…

 

Charlotte arrive vers 17H30 ;  elle aussi, écarquille les yeux d’émerveillement en découvrant le gite …

Comme en ces derniers jours de Mai, il fait hélas bien frais pour la saison, le propriétaire du gite nous a préparé une bonne flambée dans sa cheminée insert. Ainsi, confortement installé dans le grand canapé d’angle, nous profitons d’une douce chaleur au cours du temps de la pause d’après route.

 

Vers 18H, nos filles vont faire les courses de ravitaillement au super marché de Totes .

Soirée galette bretonne avec bolée de cidre brut généreusement offert par notre hôte de même qu’un fondant au chocolat que nous apprécions en dessert.

 

DSCN4731

Joies du Jeu ...

 

En veillée nous jouons à « Jamaïca » un très amusant jeu de pirates… Quelle joie d’être ensemble ! Quelle belle tranquillité. Une heure du matin, nous allons nous coucher … nuit douce et paisible où nous lâchons prise béatement … 

 

Le lendemain, Dimanche, le ciel est toujours paré de ces nuages gris blancs où le soleil semble avoir sombré, un bon coup de vent fait bruisser la rangée de peupliers alignés vers le Sud dans  le prolongement de la demeure… Après mon petit tour matinal dans les alentours, je rejoins les nôtres au petit déjeuner en lançant à la cantonade, un joyeux : « Ah bien, ici, au moins y a de l’air ! … »  - Tous me regardent avec un air étonné… « Bien quoi, j’ai dit une ânerie, c’est vrai, y a de l’air,  ça souffle fort dehors !… »

Bon, on se prend le café bien chaud accompagné de formidables tranches de brioche bien engluées de confiture…  au moins,  ça retape son homme bien aéré… bigre !

 

DSCN4715

Un écrin de verdure ...

 

Après, chacun vaque à ses petites occupations, vaisselles, ablutions ; Vers 11h, arrive Alexandre,  le compagnon de Charlotte qui revient de chez sa Maman à Dieppe où il a passé la soirée de la veille.   

Discussions, tests de nouveaux jeux de société, animent la fin de la matinée.

Aujourd’hui c’est la fête des Mères, Annie est à l’honneur…. Nous ajoutons à l’évènement, l’anniversaire de Charlotte qui a eu ses 30 ans le 18 mai dernier ce que nous avions prévu de lui fêter ce jour…

13 H,  on se prend l’apéro déballage de cadeaux … puis nous passons à table une demi-heure plus tard  … grillades, taboulé  et gâteau traditionnel font bon repas. 

 

DSCN4746

Pause "Chocolat" !...

 

Au moment du café, Alexandre qui, lui aussi, a apporté un jeu, « Munchkin» nous propose d’en faire une partie. Nous participons tous sauf Annie qui préfère regarder des revues. Alexandre  nous explique les règles dont la complexité tient surtout au contenu tiré de la lecture de certaines cartes lesquelles ordonnent  la suite des évolutions pour des personnages issus d’un univers proche du médiéval fantastique. Ce jeu s’inspire d’un jeu de rôle du même nom où il convient de maitriser un maximum de monstres…  la drôlerie de ce jeu tient au fait que certaines descriptions sont aussi comiques que fantasques.

Notre partie dure au moins deux bonnes heures…   

 

17H30, le soleil fait de timides apparitions entre les nuages que le vent pousse allègrement…   Nous prenons les voitures pour faire, comme prévu, une petite virée au bord de la mer. Charlotte et Alexandre dans la 206 prennent les devants.  

 

Nous sillonnons la campagne et rattrapons le N27 à Saint Aubin sur Scie  pour la quitter à peine deux kilomètres plus loins … Ce doit être au lieudit « Le Hamelet » que Charlotte se fait arrêter par les gendarmes en bordure de route ; comme nous la suivons, nous nous arrêtons également…  

Un des deux gendarmes de service se dirige vers nous, je lui explique que nous sommes ensemble … il me demande les papiers du véhicule ; ce que je lui présente sans ambages …  Puis il me présente le ballon … ah  le monsieur veut un bol d’air ! Disons plutôt une exhalaison d’haleine  dans les règles… je "buffe" … l’air de rien.   Son acolyte qui a fini de vérifier les papiers du véhicule de Charlotte arrive à notre niveau, il me présente un autre éthylomètre et me réinvite à souffler : 0.15g …

- " Vous avez absorbé des boissons alcoolisées  aujourd’hui ?

- Oui monsieur, un apéritif et deux verres de vin rosé au déjeuner, entre 13H et 15H …

- Vous savez qu’à 0.25g vous êtes en infraction et que nous sommes alors en mesure de verbaliser …

-  Bien sûr, mais là, en l’occurrence, je suis en dessous, non ?... 

- Effectivement, voici vos papiers, vous pouvez  reprendre la route !…"

Nous repartons, je suis quelque peu vexé par ce contretemps où j’ai eu à subir l’excès de zèle de ces messieurs de la Marée-Chaussée … Excès de zêle que confirme Charlotte lors de notre halte suivante,. Elle, n'a eu qu’à présenter ses papiers sans avoir à subir un contrôle d’alcoolémie, tandis que moi, m’arrêtant sans y être obligé, puisque nous suivions le véhicule de ma fille, j’ai eu droit à la totale !… Je dois avoir une véritable tronche de trognard, c’est pas possible… un air de  triste sir, il faut croire !… 

En tous cas, nous nous sommes arrêtés une nouvelle fois au belvédère de Pourville / Mer qui nous permet de jouir d’un magnifique panorama sur la côte.

 

DSCN4754

Vertes prairies dominent les falaises...

 

Nous sommes tout près de Dieppe où nous nous gagnons la grande esplanade en bordure de mer. Etant en fin de journée, nous trouvons facilement à nous garer. C’est parti pour une grande promenade en front de mer. Le vent souffle fort …on se prend un formidable bol d’air bien iodé…  Ravissement qui met les larmes aux yeux. Annie est bien oxygénée elle aussi. Les jeunes vont faire une cavalcade sur les galets. Chocolat, le chien de Charlotte  est de la partie et ses oreilles de cocker flottent dans le vent du large...

 

DSCN4767

 L'air nous saoule (bah oui! ...) et la mer roule ses galets ...

 

 Le soleil fait de timides apparitions …au large, une vaste bande de ciel bleu se rapproche doucement de la côte…

 

Il est 20 h quand nous sommes tous de retour au Gite… on se pose pour l’apéro du soir, du coup, je déguste un fameux whisky… non mais !

Dîner : charcuterie accompagnant des pommes de terre en robe des champs enrobée de  fromage blanc, fruits et gâteau en dessert…  La conversation se prolonge au cours d'heures paisibles d'une veillée très familiale… on profite un max de ces lieux que nous aurons à quitter le lendemain matin.

 

Ce lundi matin, à 10H nous appelons la propriétaire pour le constat de remise en bon état des lieux, elle est aussi sympathique et avenante que son mari qui nous a fait l’accueil. Tout est ok et nous reprenons la route après avoir fait de gros bisous à notre Charlotte qui, avec Alexandre, restent dans la région .

C’est Amélie qui a pris le volant de la 207.  Nous arrivons à Mirebeau vers 16H45  la tête pleine des gouleyants courants d’air qui ont ravigoté notre séjour Normand où Air et Lumière font toujours très bon ménage ! … 

Commenter cet article

Quichottine 25/06/2010 17:06



C'était un bel endroit et une magnifique journée d'après ton compte-rendu... Dans quelques semaines, tu auras peut-être oublié les gendarmes et leur excès de zèle... finalement, ils font le mieux
possible. Mieux vaut contrôler pour rien... tu ne crois pas ?


 


J'ai été contrôlée aussi un jour, ça m'a fait drôle moi qui ne bois jamais la moindre goutte d'alcool... C'était l'été et j'avais eu un peu chaud derrière la vitre. Je devais être rouge, ça ne
pardonne pas.


Bien sur, l'alcootest fut négatif. :-)


 


Bonne soirée, Farfadets.



jean hardy 12/06/2010 18:35



Une prochaine fois descendez un peu plus bas sur la cote et près du pont de tancarville vous pouvez venir nous faire un petit coucou ci nou sommes dans notre nouvellem maison


Amitiés à toute ta famille



GIL-MAUREL Geneviève 06/06/2010 19:22



Bien agréable les réunions de famille.....quel bonheur de se retrouver.....


Je suis heureuse pour vous tous


A bientôt, peut-être. bisous à tous de Boisette



marie-claude 04/06/2010 23:45



Quelle formidable fête des mères Annie !


amitié à tous .



Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog