Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet

Dans ces pages, il n'est pas dans les habitudes du farfadet de communiquer ses appréciations sur les événements politiques, sociaux et publiques lesquels sont déjà présentés et commentés par les médias, ceux-ci, relayés par la foultitude des intervenants sur les réseaux sociaux et donc d'ajouter son grain de sel à l'édifice titanesque de l'information. Point n'est besoin de saturer ainsi de son propre (ou pas) avis ce qui est monstrueusement mis en avant par voie de presse, par les canaux de la télévision et de l'Internet.

 

Mais là, voyez-vous chers lecteurs et lectrices de passage, je vais faire exception à la règle et tant pis si je passe pour un vil réac, un vieux « con...servateur » qui se croit salvateur  avec ses propos rangés de petit bourgeois retraité et bedonnant mais, par nature, bon vivant …

 

Eh bien voilà, c'est le bulletin du Conseil Général de notre département « Vivre en VIENNE » reçu ces jours et ce que j'y ai lu qui a provoqué mon indignation dont je vous fais part dans les lignes qui suivent...

 

De quoi s'agit-il : La loi du 17 mai 2013 instaure un nouveau mode d'élection des Conseillés Généraux, lesquels deviendront des Conseillers Départementaux. Elle prévoit l'élection dans le même canton, d'un binôme homme/femme qui représentera ce territoire au sein du futur Conseil Départemental qui donc, remplacera le Conseil Général, en 2015...

img169

la Vienne : 428 447 habitants sur une superficie de 6990 km2

C'est bien beau ceci établi dans le souci d'une juste parité au niveau des élu(e)s mais cela a aussi pour conséquence de réduire de moitié le nombre des cantons qui, de 38 existant actuellement, passeront à 19 en 2015... Voir les cartes à suivre …

 

Ce découpage concocté par le ministère de l'Intérieur était attendu pour la fin de l’Été et c'est seulement à la mi-décembre de l'année juste écoulée qu'il a été porté à la connaissance du Conseil Général alors mis devant ce redécoupage qui ne prend nullement en compte les réalités de terrain, de l'histoire, de l'identité du territoire et des bassins de vie de ses habitants en dépit d'un travail important auquel ont participé les Élus de la Vienne l’ayant soumis aux instances de l’État. Ce travail qui avait fait l'objet d'un vote de la Commission Départementale de la Coopération Intercommunale en novembre 2011 n'a nullement été pris en considération dans le projet transmis récemment et de façon très cavalière au Conseil Général actuel ; un projet sur lequel il aura à donner son avis le 24 Janvier prochain... Cet avis s'appuiera bien sûr, sur ceux transmis par les Maires et Présidents de communautés de communes, intéressés au premier chef par cette recomposition de cantons qui entraînera la disparition de 21 de leurs chefs-lieux :

img170.jpg

Availles-Limouzine, Charroux, Couhé, Dangé-Saint-Romain, Gençay, La Trimouille, La Villedieu-du-Clain, Lencloître, Les Trois-Moutiers,  L’Isle-Jourdain, Mirebeau, Moncontour, Monts-sur-Guesnes, Neuville-de-Poitou, Pleumartin, Saint-Julien-L’ars, Saint-Georges-Les-Baillargeaux, Saint-Gervais-Les-Trois-Clochers, Saint-Savin, Vouillé, Vouneuil-Sur-Vienne.

 

Pourquoi ce redécoupage et dans quel but ?...

Il s’agit de reconstituer des cantons regroupant approximativement le même nombre d’habitants. Ceci entraine forcément le rassemblement des cantons les moins populeux des zones rurales les plus désertifiées pour former un unique et nouveau canton en même temps qu’un découpage en plusieurs cantons des zones urbaines et périurbaines les plus peuplées. Ce nouvel assemblage permet d’avoir des cantons dont la population varie globalement de 19000 à 28000 habitants et dont la moyenne se situe aux alentours de 23000 habitants. Ceci, d’un point de vue électoral, parait plus équitable et chaque paire (Homme-Femme) de conseillers départementaux représente sensiblement le même nombre d’habitants, ce qui n’est pas le cas avec les conseillers généraux de la situation présente où, suivant la zone considérée, le nombre d’habitants d’un canton varie de 3000 (canton d’Availles-Limouzine) à 28000 habitants (un des 7 cantons du « grand »  Poitiers) Le souci étant de mieux répartir le nombre d’habitant par élus on en est arrivé à cette refonte…

img172.jpg

Remarques :

Au-delà de la disparition de la moitié du nombre de cantons, il en demeure une grande différence en nombre de communes les composant et des superficies territoriales très disparates si,  par exemple, on compare le nouveau canton de Loudun, au Nord du département, regroupant 50 communes, totalisant 26 864 habitants et la parcelle « 15 » de Poitiers Nord-est ne comportant qu’une seule commune de 26215 habitants.

Il apparait clairement que suivant ces écarts de densité de population il y a une amplitude territoriale considérable entre les zones rurales et urbaines. Prenant en compte les besoins de chacune, on est en mesure de penser que les zones urbaines seront bien plus favorisées du fait de leur concentration et de leur proximité des centres-villes les plus importants. (Bassin de Poitiers et de Châtellerault)

Considérant le nouveau canton de Migné-Auxances localité en limite de Poitiers (7Kms), on s’aperçoit qu’il regroupe les cantons de Neuville (tronqué) et de Mirebeau, au Nord… Son chef-lieu indiqué est Migné-Auxances localité dont les Mirebalais sont distant de 20 kilomètres !… Il en apparait ici, la volonté de tout tirer vers la ville.

A l’inverse, la tendance, Au Nord, au Sud et au Sud-est du département, en périphérie, les nouveaux cantons couvrent de grands espaces (Loudun, Civray, Lussac-les-Châteaux, Montmorillon)…  Ceci accentue la distinction entre villes et localités de campagnes où l’on ne peut que s’inquiéter de l’intérêt qui sera accordé à ces dernières pour répondre à leurs besoins relevant de leur spécificité rurale.

Que dire du Canton de Chauvigny particulièrement exsangue avec son curieux appendice au Nord, correspondant au canton de Beaumont enclavé entre les nouveaux cantons de Châtellerault 1 et de Jaunay-Clan (qui appartenait au canton de Saint-Georges les Baillargeaux lequel ne sera alors plus chef lieu…) une découpe très aléatoire qui ne tient compte ni de la géographie et topographie naturelle des lieux ni des terroirs très différenciés…

Priorité a bien été donnée aux besoins électoraux attenants à la politique politicienne, au détriment des identités territoriales en phase avec la nature des sols, leur exploitation agricole spécifique et les implantations artisanales voire industrielles dont elles dépendent. La ruralité est bel et bien sacrifiée sur l’autel des collectivités urbaines…

 

Questions que l’on se pose ?

De quels services publics vont être privés à terme ou dans un avenir plus lointain, les chefs-lieux de canton ainsi éludés ?

On s’inquiète pour les offices tels que les bureaux de la Poste, du Trésor-public, mais aussi pour les Collèges du cycle de l’enseignement secondaire. Ne va-t-on pas recentrer et ramener ces sites importants de la vie sociale et publique sur ces nouveaux chefs-lieux de canton ? Il y a aussi tous les services médicaux et d’aide sociale qui risquent eux aussi de glisser vers ces centres pouvant entrainer l’érosion du nombre des commerces, d’artisanats et d’industries du milieu rural.

Ne peut-on envisager une hémorragie progressive de la population de ces localités d’approximativement 2000 habitants dont le dépeuplement se fera au profit des zones périurbaines aujourd’hui en constante progression ? Ces zones, en s’étendant et voyant leurs populations s’accroitre auront besoin d’un constant renforcement de leurs services publics et sociaux. Il est à redouter qu’on satisfera bien plus leurs nouvelles exigences que les besoins spécifiques des communautés sises en des lieux plus reculés… Ce phénomène ainsi amorcé, en s’amplifiant, pourrait provoquer la désertification irréversible de certaines contrées, s’accompagnant, en même temps, d’une augmentation des superficies des bassins urbains avec les problématiques liées aux concentrations de populations …

img171

Rassembler, concentrer de la sorte n’est pas forcément idéal pour unir et se faire rencontrer harmonieusement les êtres humains pouvant partager ce qui tient à leurs us et coutumes locaux favorisant un réel enrichissement culturel pour l'ensemble…

 

En procédant à cette restructuration cantonale ne perd-t-on pas là ce qui s’accorde à cette dimension humaine propre aux villages où il fait bon vivre en harmonie avec son environnement ?… 

Dans les années « 70 » le mot d’ordre était : « décentralisation » aujourd’hui, on parle de supprimer les départements et l’on envisage aussi de rassembler nos régions dans d’hyper régions… ainsi, notre région Poitou-Charentes serait fondue dans une région appelée « Grand Aquitaine »…

Ah Provinces que vous êtes loin !...  Dans le temps…  parce que dans l’espace, avec le TGV et tous nos hyper moyens de communications, de nos jours, tout semble déjà à portée de main…  Clic !...

Réactions du Conseil Général à l'hôtel du département le 24 Janvier 2014

Commenter cet article

zazou 25/01/2014 15:13


Ces redécoupages électoraux sont très politiques. En Normandie, c'est pareil: il y a des redécoupages de cantons tels que certaines zones seront délaissées par le conseil général.

marie-claude 16/01/2014 15:04


nous avons connu en Belgique semblable restructuration dans les années septantes, il a fallu cinq longues années pour que tout prenne place, mais aujourd'hui nous nous sommes adaptés, un certain
pouvoir de proximité reste en place pour nos besoins directs quant aux grandes décisions qui régissent le territoire, elles se font en haut piur le bien de l'ensemble des populations ... à
moindres coûts  ...


courage et amitié .

bob 15/01/2014 17:43


ici , ils ont réuni cinq communes ! sous le nom de Thizy les Bourgs ! c'est devenu un bordel ( désolé ) mais le terme est faible ! pour exemple : les transporteurs ont comme adresse Thizy les
Bourgs mais quelle commune ??? il y en a cinq ! dernièrement on me donne rdv au téléphone à la mairie de " Thizy les bourgs ! mais quelle mairie je demande puisqu' il y a cinq communes ?! la
standardiste me répond " ben Tizy les Bourgs quoi vous êtes bête !!! au lieu de simplifier la vie des gens , on la complique comme si on en avait besoin ! quel monde !!!

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog