Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet

Les uns s’ajoutant aux autres, les autres en entrainant d’autres, c’est l’inflation des mots et des maux …

Et moi, j’en rajoute encore … est-ce besoin ?

 

De nos jours …, (c’est bien une expression de vieux ça !…)  de nos jours donc, on ne peut rester longtemps à faire l’autruche et ignorer ainsi tout ce qu’il se passe, particulièrement en ce moment. Mais franchement d’écrire sur l’actualité est-ce que ça apporte et change  vraiment grand-chose à la situation ?… Doit-on donner son avis sur tout, en faveur, en défaveur, s’expliquer là-dessus, légitimer, condamner, encenser, encourager, faire l’apologie de ceci, dénoncer l’hérésie de cela ? 

 

L’homme de la rue, Monsieur Tout-le-monde, comme on dit,  et donc individu de l’espèce des bipèdes lambda que je suis parmi tant d’autres, comme la plupart d’entre eux, vous dira qu’il soutient les faibles, les opprimés et qu’il condamne fermement tous  ces profiteurs, ces tyrans, ces dictateurs de tous poils.

A bas les méchants, les affameurs, les assassins pourfendeurs de peuples innocents indignement exploités dont ils sucent toute la substantifique moelle de leur vitalité et de leur enthousiasme ! Oui, à bas les vils, les prédateurs, les pourris par le fric, les exaltés du pouvoir ! …

 

Que dirai-je de plus, me rangeant alors parmi les justes, les bons, ceux qui pensent bien en  disant soutenir toutes les causes qui redonnent espoir et dignité aux victimes de ces totalitarismes qui, depuis des lustres et des lustres,  les privent de liberté et, en premier, de celle leur permettant de s’exprimer et de manifester librement leur mécontentement, leurs insatisfactions quand ils deviennent, par trop, insupportables…

 

Ainsi en un mois, la fièvre révolutionnaire a gagné plusieurs Nations Arabes. Des peuples du Nord-Est de l'Afrique, se sont mis en marche pour renverser les têtes dirigeantes de ces  régimes bâtis sur des constitutions ancestrales pour ne pas dire archaïques marquées du sceau d’une féodalité masquée par les artifices de républiques fantoches …

 

Voyez là, tout ce que l’on peut dire et signifier avec les mots …

 

Dire,  oui !… Penser, certes !… Mais, en portée, en conséquences, mesure-t-on le poids des mots, celui de ceux qui sortent de notre bouche,  de ceux qui naissent sous notre plume où qui s’affichent en lettres bien policées sur l’écran blanc et « innocent » de notre mo…niteur ?

 

Oui, les mots débordent de toutes parts, ils envahissent tous les espaces libres de nos vies, submergent nos pensées, affectent nos sentiments, soulèvent nos émotions, nous entrainent à hurler de douleurs à force d’en entendre, et d’en lire à foison jusqu’à saturation ...

 

Les mots deviennent maux et ces maux, à leur tour, engendrent de nouveaux mots qui se font maux et mots et maux et mots …

 

Je terminerai mon billet avec cet article joint dans l’encadré, paru sur le TV Magazine du 20 au 26 février 2011 .

« Une ère de mouchard » un billet d’humeur non dépourvu d’humour et surtout de vérité,  d'Isabelle Morini-Bosc.

Il résume parfaitement ce que je pense et tente ici de faire entendre à qui le veut, libre en sa conscience.

Dans notre monde hyper-pluri-médiatisé, à force de dire son mot sur tout et de profiter du moindre potin ou écart de langage de l’un ou de l’autre pour se la ramener en fier à bras qui a vu l’ours qu’à vu l’ours qu’à vu l’os et qui l’a laissé au chien, monter en épingle le moindre incident, déclencher des tempêtes dans un verre d’eau, on opère alors bien plus de ravages qu’il n’y paraît en portant atteinte, au fil de ces débordement verbaux, à la dignité, l’intégrité, l’humanité de personnes dont la langue a fourché dans la bousculades des mots ou bien sous le coup de l’émo…tion …


File1411.jpg

Et dans cet ère de l’Internet, aux mots faire place nette et, homo (sapiens) être honnête ! Ce n’est vraiment pas d’actualité, tant mieux vaut dénoncer ce qui peut faire scandale, mettre en avant ce qui peut nuire à la réputation de ses semblables, les mettre en cause, mal à l’aise et ça, au moindre écart. Oui, savoir surtout leur mettre le nez dans leurs erreurs à tous ces maladroits, ces incapables, car nous, les autres, qui évitons de nous exposer à leurs jugements, nous sommes bien trop intègres et tout à fait irréprochables, c’est bien connu !…

 

« La poutre dans l’œil, vas donc enlever la paille dans celui de ton voisin !... »

 

Ah oui, encore (des mots … rhôôôôô… Farfadet tu exagères !) pour faire mention d’une fable de Monsieur Jean de La Fontaine que je recommande de lire attentivement : Les Animaux malades de la peste

Un chef-d’œuvre de la littérature dont les baudets de notre pays ne sauraient réfuter l’enseignement jusqu’en sa navrante vérité, tant il reflète des réalités propres (pas tant que ça …) à notre temps …

Commenter cet article

Quichottine 03/06/2011 11:40



C'est vrai que c'est un formidable moyen de communication dont certains savent très bien se servir.


 


Mais sommes-nous tous égaux devant le Web ? Je ne crois pas. Il faut apprendre à discerner le vrai du faux, la réalité de l'intox... et ce n'est pas facile.


 


J'espère que nous saurons continuer à penser, vraiment, sans que l'on nous impose les idées qui ne sont pas les nôtres.


 


Passe une belle journée.



oursonne libre 06/03/2011 14:25



j'en parlais hier au soir à mon jules et je lui disais que maintenant on ne pouvais plus dire une parole en socièté et meme au café dans la rue ou ailleurs sans riquer qu'un mouchard nous fime,
enregistre et le mette sur internet ou facebook et declanche la polémique


ras le bol de cette socièté sclérosée par le quand dira t'on


vive la liberté de penser et de le dire haut et fort sans se retrouver devant la justice d'un pays pourri


bisous



Julima 04/03/2011 21:53



Bien dit Farfadet !
Que le grand Criq croque tous ces mouchards...


 



marie-claude 28/02/2011 10:53



Il est vrai Patrice que ce monde nouveau nous demande à chacun de s'auto-surveiller, plus question de dire tout et n'importe quoi, de faire à l'emporte pièce des choses non admises, il nous
importe désormais de réfléchir avant d'écrire, avant d'agir ...


Et ce à TOUS les niveaux  !


sincèrement, je trouve ceci équitable ...


amitié .



marie-claude 26/02/2011 17:14



Avant, il y avait les conversations de bistrots utilisant les mêmes raisons de l'à propos ...


Cela ne portait pas à conséquences .


Le net aujourd'hui permet de porter loin ce qui doit l'être, les "grands" qui surveillaient nos actes sont à ce jour surveillés aussi ... Et quand ils ont mal agi, ils tombent et c'est bien !


amitié .



FARFADET 86 28/02/2011 10:37



Oui, Marie-Claude , aujourd'hui le Net permet de se faire entendre ou de se faire huer sur toute la surface du globe ... c'est non seulement un Mega Moyen d'Intercommunication mais c'est aussi un
Mega Outil de pression médiatique dont on est encore loin de mseurer la portée au niveau de l'influence exercée sur les groupes humains et, isolément, sur chaque individu.


Maitrise-t-on vraiment l'outil en question ?...


Pus besoin de "Big Brother"... maintenant, c'est "Tout le monde" qui surveille "Tout le monde" ! ...


Est-ce mieux ainsi ?...


Une fois de plus, ces questions s'adressent à la conscience de chacun autant qu'à son sens moral.


Amitiés



bob 26/02/2011 12:29



tous ces mots couchés , jetés , petits et gros , tendres ou durs !!! si j'étais sourd et muet serais je plus heureux ?


merci Patrice pour ces mots dits ...


bob. 



bob 26/02/2011 12:26



en deux ou trois mots ...


bravo , merci Farfadet .


 



alaligne 26/02/2011 10:24



Oui Patrice, tout cela est navrant... On nivelle,  on communique,  on commente,  on s'exprime, on juge, on dénonce, on s'indigne, on s'enflamme, on condamne, on louange, on débat,
on s'apostrophe, on commet un lapsus, on rectifie, on pérore, on déblatère, on se gausse, on lénifie...


Pour tout, pour rien... et le tout au même niveau...


Alaligne



Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog