Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par E PatAn
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet
Oui, cela fait plusieurs jours que ce sujet brûlant et tellement d’actualité me poursuit, que vais-je en sortir ?...
 
La loi de sélection, survie, adaptation à l’environnement et mutation des espèces vivantes révélée par Darwin fait vraiment école dans notre monde d’aujourd’hui mais cette fois rapporté uniquement  à la société des humains que nous sommes …
 
Les XIX° et XX° passés, puis ce XXI° juste commencé, ont déjà imprimé dans l’histoire de l’humanité leur marque extraordinaire dans le sens du bond considérable fait sur le plan des techniques et des sciences, bouleversant ainsi le cours jusqu’à présent très tranquille et graduel de l’évolution…
 
Les dernières décennies avec l’avancée époustouflante des moyens de communications boostés par le développement éclair de l’informatique ont précipité notre monde dans ce que l’on nomme le 3ième millénaire … et, aux dires des spécialistes, ces avancées de la science et des techniques n’en sont qu’à leurs débuts…
 
Le hic, c’est que l’on en est parvenu à mettre au point des inventions aussi sophistiquées que performantes en ayant recours à des méthodes  de recherche et d’applications très pointues…
Cette haute technicité implique d’avoir des connaissances aussi affûtées, un bagage bourré de diplômes en rapport avec une étendue considérable et toujours plus élargie des connaissances adéquates …
 
Ces hyper connaissances attenantes à tous les domaines des sciences, induisent hélas d’autres secteurs de la vie en société de notre temps, ce qui fait qu’il est exigé, de tout un chacun, d’être performant dans sa vie active et professionnelle … Pour embrasser n’importe quelle carrière, on demande maintenant aux postulants d’être ultra performants et bardés de diplômes …
 
Dans l’univers des loisirs et du sport en particulier, seule compte la performance, aller plus vite, plus loin, plus haut et toujours faire mieux, mieux que l’autre, dépasser, se dépasser, battre des record, être le champion, the best, le meilleur du monde, de l’univers … Une folie, une hystérie dans cette course à la toute puissance qui exalte l’ego, et nos égoïsmes associés…
 
En politique, tous les coups sont permis pour accéder au pouvoir, au pouvoir suprême et s’y maintenir, en rassemblant la majorité des votes… Qu’importe la manière et le contenu, ne suffit que séduire en faisant les promesses les plus démagogiques pour être porté, transporté par des voix d’un électorat, à l’avenir, sans voie …
 
Enfin chez les médias, employer surtout le superlatif qui fait scoop, qui hisse aux nues la vedette quand elle n’est pas mise à nue ou bien qui précipite le politique aux enfers, le brisant, le broyant ou bien encore qui clame l’indignité des nouveaux misérables de notre temps, délinquants obligés, ces laissés pour compte, ceux qui n’ont pu entrer dans le système, qui n’ont plus y évoluer ou qui en ont été rejeté …
 
Ainsi ne nous étonnons pas, si les effets de cette quête du « nec plus ultra » a précipité un grand nombre de nos frères humains dans la détresse et une misère sans retour car, aujourd’hui, dans le monde du travail, les places accordées ne sont réservées qu’aux meilleurs des meilleurs à ceux dont on pense, à partir de leur cursus, de leur curriculum vitae, de leurs diplômes et surtout diplômes professionnels, qu’ils seront les plus aptes à faire proliférer l’entreprise, à la mener au zénith, au hit parade des affaires les plus juteuses dans le monde cruel de l’économie. Univers mercantile et lucratif qui n’économise surtout pas les efforts et les énergies de ceux qu’il emploie …
 
Aujourd’hui, pour entrer dans n’importe quelle « boîte », il faut présenter un maximum de diplômes, faire montre de capacités exceptionnelles, se révéler hyper motivé, prêt à écraser des montagnes et les autres du même coup, sans le moindre scrupule et donc, passer par l’épreuve des sélections où vous êtes jaugés, évalués, sous toutes les coutures de votre être …
Et si vous êtes choisi vous devez déjà vous tenir prêt à participer aux test d’évaluation du département des ressources humaines et savoir qu’au cours de toute votre carrière vous serez mis à contribution pour que « l’outil » que vous êtes devenu dans l’entreprise soit toujours et toujours plus performant … On ne vous pardonnera pas la baisse de régime car, à défaut d’une mise au placard dans le meilleur des cas ( Si ce n’est le pire pour le « poste…tue…lent » …) vous pouvez être licencié sous un motif quelconque masquant la seule réalité que vous n’êtes plus au « top »…
 
Belle société que nous avons érigée là !…
 Merci M. Darwin d’avoir révélé aux hommes, vos lois de l’évolution, hommes qui ont tout simplement fait l’impasse sur la partie traitant de l’adaptation au milieu et de la métamorphose qui en résulte et n’ont retenu, pour eux et leurs profits, que le côté impitoyable de la concurrence où ne triomphent que les  meilleurs… les autres, sur le chemin, peuvent bien galérer …
 
Pendant 40 ans mon épouse et moi avons côtoyé les plus démunis de la vie, les handicapés mentaux, ceux qui sont improductifs par excellence et qu’aujourd’hui la société, pour se donner bonne conscience voudraient intégrer en exploitant leur piètres aptitudes, les affectant alors, à des tâches mécanisées répétitives presque inhumaines (Les temps modernes de Charlie Chaplin…) Erreur monstrueuse… Leur présence en ce monde a un tout autre sens*(1) que de répondre à nos soucis de productivité, ils sont le témoignage brûlant du stade où en est parvenue, notre humanité, elle même malade à force de vouloir atteindre dans un obscur matérialisme les plus hauts degrés d’une technicité qui nous emprisonne, contraire à cette liberté que l’on convoite tant, contraire à l’amour du beau qui ne s’oriente plus dans le sens de la qualité mais de la quantité … preuve en est ce soucis de « Croissance »  qui stigmatise les nations montantes du moment …
 
La différence entre les espèces animales et l’homme tient à ceci : les individus animaux, selon l’espèce sont des spécialistes*(2), les humains sont, eux, polyvalents … Notre monde moderne exacerbe cette première disposition - être spécialiste - chez nos contemporains et, ce faisant, on risque de ramener l’homme au rang de la bête …
 
*(1) : Au cours d’articles ultérieurs je reviendrai sur cette assertion qui peut surprendre …
 
*(2) : Conception Goethéenne du monde : Faire le rapprochement entre l’anatomie et la physiologie de chaque espèce animale avec ses aptitudes en rapport avec son milieu de vie, c’est très édifiant …
 
Sciences sans conscience n’est que ruine de l’âme
 
Farfadet
 

Commenter cet article

domi 19/10/2018 05:40

je découvre là un autre farfadet dont la réflexion est intéressante

Camomille 20/12/2006 23:17

Très bel article.

Annie 20/12/2006 20:34

Demain c'est la fabrication des gaufres. Je vous en garde une ? Dommage que vous soyez si loin car j'aimerai vraiment vous présenter mes petits gentils brigands.
Très gros bisous
Annie

delphine 19/12/2006 22:12

bonsoir farfalixe
je ne serai point prolixe
concorde en ceci que le nec plus ultra c'est le vent au dessus de nos têtes
nues
de surcroît!

Cajou 19/12/2006 19:13

Excellent article ! Notre société est terrible pour ceux qui sont un peu hors norme ... Il faut s'écraser, se formater et tous ceux qui n'ont pas la souplesse nécessaire sont cassés broyés ...

Annie 19/12/2006 19:07

Comme ça fait du bien de te lire Alaligne.
Merci Patrice et Annie pour votre article.
Très gros bisous
Annie

alaligne 19/12/2006 17:30

petite mise au point perso liée à mon travail: Il est clair que la course à la productivité et aux diplômes est un signe de notre époque.
Ceci dit, je remarque à mon petit niveau une (légère) évolution des mentalités des entreprises qui embauchent dans le sens ou la recherche du super diplômé n'est pas l'unique critère, loin de là. On recherche également des candidats ayant des qualités personnelles n'ayant aucun rapport avec leurs diplômes et je viens de terminer un recrutement où un jeune de 25 ans (niveau BEPC) a été préféré à un Bac + 3.
Par ailleurs, ayant fait une intervention au Forum Trium, il y a 3 semaines où j'ai rencontré des jeunes Ingénieurs des Mines et discuté avec eux après avoir étudié leur écriture, j'ai constaté (et ce n'est pas la première fois) une rigidité mentale, une formation au moule qui fait froid dans le dos lorsque l'on sait que dans les années à venir c'est l'adaptibilité qui primera sur la spécialisation. Mais eux-mêmes sont plus ou moins victimes d'un système éducatif aux antipodes des réalités économiques actuelles.

la performance reste et restera longtemps un critère de choix pour les entreprises, mais pas forcément dans l'optique d'un profit à court terme d'où... je l'espère une évolution des mentalités en la matière.

bisous à toi et à Annie

Lucquiaud 19/12/2006 07:17

Ah oui Chris !... Dans l'inconscient collectif, "fusent" et "transpirent" aussi les idées émises par les chercheurs découvreurs, révélateurs... Maintenant, "confuses" dans les esprits, sont leur interprétation et leur application... C'est ce que je voulais démontrer... Mais prenant conscience de ce fait, il est évident que l'on apprend quelque chose... Tous !....ça, ça dépend de chacun ...

chriscraft_ 18/12/2006 23:30

vive darwin et aussi d'autres qui gênent parfois mais nulle n'a la science infuse mais parfois confuse et on s'enrichit de tous

Pascaly 18/12/2006 19:27

Toujours impressionnants tes écrits, je les trouve remarquablement bien écrits et très bien pensés, de plus l'argumentation est de taille !!! L'expérience ou la qualification, le diplôme ou la conscience professionnelle ??? Le monde des "carrières" n'est pas fait pour moi ... j'aime travailler mais je privilégie toujours ma famille ...
je t'embrasse fort ainsi que ton épouse
Pascaly

Isa87 18/12/2006 15:02

remarquable article Farfadet!
sujet à de nombreuses reflexions

Annie 18/12/2006 12:44

Je suis tout à fait d'accord avec toi Patrice mais heureusement que des gens comme nous existent encore, des gens qui regardent aussi l'homme en temps qu'être humain. J'ai un fils, pour qui l'école était un cauchemar. Des enseignants me l'ont détruit. Il est donc sorti du système scolaire très rapidement et n'a aucun diplôme. Il a tout de meme pour lui la volonté de s'en sortir et un jour, un patron, certainement comme toi Patrice, lui a fait confiance. Il lui a confié un poste Bac +++ et est aujourd'hui son meilleur vendeur.
L'école l'a détruit, la vie active l'a révélé.
Une preuve de plus que "science sans conscience n'est que ruine de l'âme" pour l'employé et l'employeur...
très gros bisous
PS : c'est certainement grâce à ce fiston que j'exerce dans une classe "spéciale".

marc 18/12/2006 12:21

performance,courir courir toujours courir et on s'étonne que notre société est un vaste champ de laissé pour compte et une véritable hécatombe humaine ne laissant aucune chance à ceux qui paraissent moins performant mais souvent plus riches pour peu qu'on les écoutent ou qu'on les regardent différemment.
Chacun dans la vie devrait avoir le droit d'avancera son allure ,mais il est vrai que le monde où l'on vit ne laisse guère de place à la différence et à tolérance.
jaguar placide

caramelle76 18/12/2006 10:46

Quel avenir pour ces enfants qui ne veulent pas poursuivre l'école ou qui ne peuvent pas??? en sachant par exemple que pour être caissier à Auchan on leur demande le BTS...c'est affolant cette course...mes amitiés Monsieur Farfadet...excellent article..

tiphaine 18/12/2006 08:32

bravo Farfadet pour ton article , je suis d'accord avec toi ! surtout que j'arrive pas vraiment à me faire à ce monde compétitif acharné pas l'énergie ni la psychologie! ( c'est pour ça je finis lutin avec un gilet vert et jaune à bac +5 )

Quand j'étais en cité U je discutais avec de futur "cadre " :on leur enseigne dans leur école qu'il faut qu'il soit les meilleurs quitte à écraser les copains, de toutes façon si vous les écraser , c'est qui sont pas assez perfomants !"
bon allez la dessus je vais y aller, bonne journée Farfadet !!

koulou (flégroll) 18/12/2006 01:28

intéressante reflexion, moi aussi j'ai travaillé avec / pour des handicapés lourd ... et en effet, tenter par tout les moyens de les rendre "productifs" ah pardon, on dit autonome ne me semble pas forrcément glorieux ...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog