Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Portraits
C’est au début de l’an 2000 que nous l’avons connue …
Elle arriva à Saint Martin alors que s’amoncelaient les nuages d’un conflit latent …
Très vite, nous devîmmes amis, ayant en commun la passion pour le travail social et pour le partage des bonnes choses de la vie …

Béatrice n’est pas une personne triste, bien au contraire, vive, elle se montre active, entreprenant et réactive … Pour ses propos, Béatrice n’a pas la langue dans sa poche et peut répondre du tac au tac à qui veut la mettre en difficulté ou bien qui ne se montre pas très honnête en paroles ou en actes. Bref, c’est un tempérament entier, un caractère bien trempé comme on dit …

Béatrice a aussi ses passions et, parmi celles-ci, un amour immense pour les animaux …

A ce propos, plus d’une fois, elle nous a bien surpris quant à ses adoptions d’amis à quatre pattes, passant de la taille super grand modèle au petit, très petit standard comme vous pourrez en jugez par ce qui suit …

Effectivement, quand nous l’avons connue, elle possédait une chienne magnifique, Jennie, une Léonberg extrêmement affectueuse mais aussi encombrante, capable, passant sous la table de jardin, de vous la déplacer à votre insu  et, si l’on n’y prenait garde, de vous débarrasser le couvert, vite fait bien fait …
Je crois bien que c’est Jennie qui a favorisé nos premiers échanges de paroles, lors d’une promenade du soir. Nous croisant, cet énorme « bestiau » est venue vers nous, à grands bonds, pour nous faire des amitiés en posant ses grandes pattes sur nos épaules et en nous faisant des léchouilles à foison … Débarbouillage du soir !…  A partir de cette première rencontre, Jennie adorait nous rendre visite … entraînant sa maitresse jusqu’à notre unité pavillonnaire … Ainsi fîmes-nous connaissance et nous liâmes d’amitié …

Avec les beaux jours, les soirées libres, nous les passions derrière chez nous, en dîners barbecue, parfois bien arrosé … Les discussions allaient bon train … je me souviens d’un soir d’été, dans la pénombre crépusculaire, où étant sorti de table pour débarrasser, effectuant nos premiers pas quelque peu chaloupés, nous trébuchâmes à la suite, tombant l’un sur l’autre, nous étant pris les jambes dans la petite saillie que la margelle bordant la descente de garage faisait au coin de la pelouse… Tintamarre de vaisselle malmenée et formidables éclats de rire troublèrent la paix du soir …  Annie qui avait assisté à la scène en était, elle aussi, malade de rire … Cette fois, nous ne pouvions pas accuser cette brave Jennie …

Hélas, cette pauvre chienne eut une vie bien trop courte au grand dam de sa maîtresse, fort attristée, quand Jennie mourut …

Elle ne voulut pas
la remplacer tout de suite. Le temps passa… Quelques mois plus tard, elle entama des recherches pour avoir un nouveau Léonberg mais il faut préciser que son compagnon Yves qui, même si il adore les animaux, n’appréciait pas qu’elle reprenne un chien d’une taille aussi importante et c’est bien à regret que notre amie Béatrice du renoncer à son gros toutou …
Finalement, elle se rabattit sur un sujet de taille bien plus modeste, un chiwawa qu’elle baptisa du gracieux nom de Aubade… Bien vite, cette gentille petite chienne adopta ses maîtres et plus particulièrement Yves, le compagnon de Béatrice … Notre amie est toujours en activité, par contre, Yves, lui, est à la retraite, si bien que lorsque sa maîtresse travaille et se trouve hors de la maison, c’est Yves qui se charge de Aubade, la promenant à chacune de ses sorties. Ceci eut pour conséquence que la petite chienne s’attacha plus particulièrement à ce gentil maître lequel lui consacrait bien plus de temps que sa maitresse. Lors des veillées familiales, Aubade préférait sauter sur les genoux d’Yves, plutôt que sur ceux de notre amie Béatrice… Cette dernière, bien que ne le montrant pas, en souffrait quelque peu… il lui fallait son animal à elle …enfin !…

En fin d'année 2007, Béatrice et Yves sont venus passer quelques jours chez nous… Et, en plus d’Aubade, venu avec eux, le nouveau compagnon à quatre pattes de notre amie… Je vous laisse deviner le genre de bestiau … 

Eh oui, vous avez bien vu, c’est un gentil rat qu’elle baptisa du nom de Canaille. Avoir un tel animal implique, lorsque vous en avez d’autres, qu’il ne se trouve pas directement en présence … il fallait donc être parfaitement vigilant pour que la jeune Aubade ne vienne pas attaquer le petit Canaille… et nous, ici, mettre notre Noé dans une pièce à l’étage, car chat et rat ne sont pas faits pour s’entendre …
Bon, ceci dit, ce Canaillou est un bien gentil rat. Très peureux, il se blottit le plus souvent  sous le corsage de sa maitresse, dans ses manches et de temps à autre, se tient sur ses épaules mais jamais n’en quitte l’environnement immédiat, sinon pour aller dans sa cage …

Canaille ne vécu pas longtemps, un matin  Béatrice le retrouva mort dans sa cage … Elle en fut très affligée… Ces derniers temps, ses compagnons à quatre pattes, celles-ci fussent-elles très courtes, lui octroyaient bien plus de chagrin que joie…

Au cours de l’Eté 2008, à notre tour, étions invités en Baie de Somme, chez Yves et Béatrice. Cette dernière nous réserva une surprise : ils avaient acquis une deuxième femelle chiwawa et c’est notre amie Béatrice qui, cette fois, en avait l’exclusivité. Elle lui donna le joli nom de Câline...




Il y en a qui se plaignent de mener une vie de chien… Si j’en juge par ceux (les chiens…) qu’elle a adoptés et choyés, je peux vous assurer qu’une telle existence, n’a rien de contraignant mais, au contraire, ne procure à ces chiens, qu’une suite d’enchantements… surtout si leurs maitres leur vouent autant de soin et d’affection que nos amis Béatrice et Yves ...

Commenter cet article

GUYL 22/08/2009 11:43

C'est toujours sympa les rencontres obiennes et amitiés réelles...J'ai horreur des rats et souris... lolJ'espère te rencontrer l'année prochaine lorsque je viendrais en Vendée.Bises Patrice et Bon week-end à l'ombre !

zazou 16/06/2009 14:57

Mes parents ont possédé une chienne Léonberg, morte il y a quelques mois seulement. C'est effectivement un gros toutou très attachant

Mu 13/06/2009 22:46

Coucou, en effet !!! C'est trop drôle ... enfin à lire !Bon we les farfadets

marie-claude 12/06/2009 22:52

Partager la vie dans un cadre où l'amour fleurit, tant avec les humains, tant avec les animaux, sans complexe de taille, ni de genre, une bien belle famille, une bien belle amitié ! 

oursonne+libre 12/06/2009 08:57

apres avoir eu un des plus gros chien que je connaisse hormis le danois, la voila avec un chihuaha, drole de difference, mais elle a raisonnous n'avons pls d'animaux et j'aurais aimé un chihuaha, mais jules est pas d'accord, avec les deplacements pas facile dans certains payspour le rat, non pas question, j'ai la trouille par contremais en tout cas c'est une bien bonne maison ou ils sont tousbisous

pauline 11/06/2009 15:59

effectivement une grande amoureuse des animaux ! cela fait du bien des gens comme cela

alaligne 11/06/2009 14:38

Voici un portrait fort sympathique de voisins amis des bêtes qui ne le semble pas moins.Mon neveu avait un rat également fort gentil qui hélas ne vécut pas très longtemps. A titre perso, après la mort de mon setter je n'ai pas repris de chien. J'ai toujours mes deux chats, plus un squatter qui vient manger et dormir à la maison et depuis quelques semaines une petite chatte (abandonnée?) qui se pointe tous les soirs vers 19 heures pour manger. Elle ne se laisse pas trop approcher même si ces derniers jours elle semble plus confiante.Bien le bonjour à vos amis! et bisous à vous deux

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Google traduction

Hébergé par Overblog