Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #La pensée du jour
Dans la lignée de ses ancêtres, qui, hélas, n’a pas au moins un parent ayant participé à cette première grande guerre dont on fête, aujourd’hui le 90ième anniversaire de l’armistice.
Pour ainsi dire, tous avons un aïeul, ou un grand oncle, voire un lointain cousin, qui a appartenu à cette grande liste des poilus, ayant connu, l’enfer des tranchées, ayant survécu ou étant mort pour la France ou bien, qui en est revenu à jamais mutilé, blessé profondément en son corps et meurtri jusqu’au fond de l’âme …

Cette guerre fut un infâme bourbier où le prix de la vie n’avait d’autre importance que de faire plier l’ennemi jusqu’à la reddition… 4 ans d’une guerre effroyable qui a laminé des milliers d’hectares de nos paysages du Nord et de l’Est de la France et surtout anéanti des centaines de milliers de familles dans chaque camps des belligérants… un massacre démographique qui n’a même pas empêché la venue du conflit suivant, 21 ans après …

Je pense que les récits relatifs à cette grande guerre de 14-18 ne manquent pas et figurent dans de nombreux ouvrages de même que ceux, entendus ça et là, des témoignages « en live » de ces parents revenus du front et qui, bien des années plus tard, osaient en parler. Images, photos, films également, nous donnent la mesure de l’horreur que vivaient, au quotidien les combattants de cette guerre enlisée dans la fange des positions  : une ligne de front s’étendant sur presque 700 kilomètres … horreur et absurdité qui coûta la vie à plus de huit millions d’hommes et faisant des centaines de milliers d’invalides …

Alors, aujourd’hui, honorant la mémoire de tous ces Braves, ces millions de victimes innocentes dirai-je plutôt, j’ai une pensée pour Lucien Moreau ce grand-père que je n’ai jamais connu :
Gravement blessé le 20 avril 1916 à son poste d’observation en première ligne, Lucien Moreau, né le 16 février 1893,  décède le 4 novembre 1918 à l’hôpital auxiliaire de Saint Denis, succombant à une épidémie nosocomiale. Il avait 25 ans… Il laissait une veuve du même âge et 3 enfants dont ma mère, une petite famille en proie à une misère noire… 

A lui, et à tous ses compagnons d’armes, je rends ici honneur, la gorge serrée par une vive émotion. Me tournant alors vers tous nos frères et sœurs de l’humanité en cours, je rêve bien éveillé, pour qu’ils œuvrent, partout sur terre, à l’établissement d’une paix durable, favorisant le rapprochement des peuples…
Que pour tous ceux tombés dans ces terribles années, le sacrifice de leur vie n’ait pas été vain !…


La vie est un bien précieux... la semer exige de la constance, en récolter les fruits se fait avec Amour

Commenter cet article

Francisco 16/11/2008 00:49

Bonsoir.Tu as une bien jolie phrase en disant "... la semer exige de la constance, en recolter les ruits se fait avec amour" mais je pense que l'amour est pareil à celui que nous avons donner pour la semer.C'est un plaisir te textes.Au plaisir de te lire

oursonne libre 15/11/2008 02:21

14/18 je n'ai aucun ancetres dont on m'a parl", mais tu sais pas de grand père du coté de mon père et le pere de ma mere etait réfugié espagnol, alorsMais tu as raison cette guerre etait un bourbier mais depuis aucune lecon n'a aete apprise on continuebisous

Quichottine :0010: 14/11/2008 22:50

J'avais lu ce billet... et je n'y avais rien dit.Parfois, il faut aussi se taire.Il faut semer la vie et pouvoir récolter, c'est plus difficile !Tu as écrit là un beau billet pour ce grand-père que tu n'as pas connu et pour ceux qui, comme lui, devaient être commémorés ce jour-là.

Michka/Le Pirate 14/11/2008 15:49

bonne journée Mister Farfadet

Fancri 13/11/2008 22:40

Très beau champ de mots!!!!

Viviane 13/11/2008 17:46

Il n'y rien de plus archaïque que la guerre, cependant on veut toujours croire que c'est la dernière.Mon voisin (un pasteur) dit "la paix n'est pas de ce monde". Je veux bien, mais elle est de quel monde? Parce c'est dans celui-ci qu'on pleure!amitiésViviane

guignol 13/11/2008 10:40

C'est vrai que tout le monde a eu un ou plusieurs morts à cette guerre.Le pire c'est que dans mon village le monument aux morts montre une Marianne qui écrit les noms des tués sur un grand tableau et qu'il reste encore un bon mètre de vide en bas . Cela semble dire à quand la prochaine ! Ecoeurant!!!Amitiés de Guignol et Madelon

marie-claude leloire 12/11/2008 18:03

comme il serait bon de vivre sur la terre des hommes s'ils n'étaient si belliqueux à toujours se chercher querelle pour un oui, pour un non, pour un bout de terre, un drapeau, une religion, une philosophie ... J'admire ton champs  de coquelicots semblable aux gouttes de sang répandues au nom de la bétise, prenant la vie de ces jeunes qui auraient pu avoir un avenir ... 

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog