Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet
Si il est des faits de l’actualité, qu’à mon avis, on ferait mieux de passer sous silence, ils sont par contre, révélateurs du profond malaise qui règne depuis plusieurs décennies dans nos sociétés rétrogrades …
Rétrogrades, certainement... et particulièrement sur le plan de la communication en dépit des moyens ultra modernes et sophistiqués existants grâce aux techniques pointues mises en  œuvre au cours de ces vingt dernières années …
En réalité, si, de nos jours, nous communiquons facilement et énormément, grâce à tous ces procédés extraordinaires, les formes, elles, font cruellement défaut …
Aujourd’hui, on peut tout dire, peu importe à qui, n’importe quoi, et n’importe comment, et, sous prétexte d’être franc, dire ce que l’on pense comme ça vient… on balance son propos sans vergogne ni la moindre arrière pensée : « Reçois mes mots comme ils viennent et tant pis pour les maux qu’ils entraînent … »

-    Ah non, touche-moi pas !…
-    Casse-toi alors !
-    Tu me salis…
-    Casse-toi alors, pauvre con !…


Oui, on reste pantois, bien sûr, surtout quand on sait que c’est notre Président de la République qui répond ainsi crûment à un visiteur du salon de l’agriculture … 

On pourrait dire : « No comment… » ... mais tout de même … il y a de quoi être effaré … ou bien : « de nos jours un tel échange c’est banal » … justement !...  On peut aussi en rire … c’est sûr, tellement c’est grotesque … mais alors on rit jaune ...

Mais bon sang, que fait-on du respect, de la courtoise, de la politesse, de la considération de l’autre qui, bien sûr, n’est pas soi, pense et agit différemment sans pourtant vouloir mal faire même si, au final, il a mal fait !…

Non, on ne respecte plus l’homme et voyez-vous, ça, je le trouve vraiment déplorable, et vivement inquiétant  …
Cynisme et mépris  sont aujourd’hui cultivés par toutes les voix, par toutes les voies et celles de médias bien sûr, eux, toujours prêts à verser de l’huile sur le feu …

-    "Ne me touche pas …  tu me salis …" ça, c’est vraiment pas gentil à dire à celui qui vous tend la main ... au mieux, si on ne veut pas le saluer, on se détourne … Mais tout le monde n’a pas forcément de tact et puis répondre de cette manière, c’est aussi une façon de se soulager, de se manifester avec une certaine arrogance, voire de se singulariser…
-    "Casse-toi alors…  –  casse-toi alors pauvre con !…" Là, on constate un total manque de réserve, notre Président ne se contient plus  … C’est un humain aussi,  il est vrai,  et touché… certainement... Mais alors, il oublie sa fonction et ce qu’elle implique comme maîtrise de soi …  Il est bien le Personnage placé sur la plus haute marche de la magistrature dont on attend l’exemplarité de la conduite et la maîtrise du langage au-delà des impératifs politiques et des instances politiciennes …

Mais que peut-on attendre des personnes qui ont été élevées dans cet esprit de la non contrainte et du permis de dire ou du laisser dire tout ce qui vous passe par la tête où, "bonjour", "au revoir" » et "merci", ne font plus partie des priorités éducatives … Depuis des années, la société regorge de cette jeunesse qui ne sait respecter ni parents, ni maîtres, ni voisins ni patrons , ni semblables… déjà parce que ces parents, ces maîtres, ces voisins, ces patrons, ces semblables n’ont pas su se faire respecter et surtout parce que les média nous présentent  ces manquements aux règles élémentaires de la vie en société, au quotidien, dans des films, des séries, des émissions de variétés dont le contenu est douteux, les propos irrévérencieux sans tenues, sans retenues … cela fait des lustres que ces miasmes nauséabonds de la vulgarité, de la grossièreté sont propagés sur les ondes dans les rues, dans nos maisons jusque dans nos institutions…  On se veut libérés, libertaires, libertins mais… trop, c’est trop … Il est temps de passer le cap !... Rire bien sûr, mais pas de ce qui traîne notre dignité humaine dans la fange… de ce qui rabaisse l’homme au rang de la bête…  

Les « Soixante-huitards » qui ont tout mis en œuvre pour dépasser les hypocrisies de leurs aînées, dévoilées et soulignées par eux, ont oublié que les formes, de la politesse, les tenants et aboutissants de la diplomatie et tout simplement les formes élémentaires du respect qui me font prendre en considération tout ce qui n’est pas moi mais vit à mes côtés et partage mon  environnement, ont la vertu de créer un climat favorable aux rapports et aux échanges harmonieux avec cet environnement et qu’elles m’élèvent en même temps qu’elles élèvent les autres, autour de moi …

File0523.jpg
Classe toi ! ... Toi aussi  !

L’incident, en soi est insignifiant, mais a déjà fait le tour des chaumières … et l’impact politico social est certainement conséquent …
Monsieur Le Président je vous prie d’être vraiment le Président ! …

Quand à vous, quant à moi tout à l’heure, au volant de mon auto, à celui qui vient de me faire une « queue de poisson »  lâchant mon invective, qu’il n’entend pas forcément : « Va te faire … » tout bien considéré, elle est bien du même jus que cette algarade du salon de l’agriculture… et relève bien de cette « aigre culture » entretenue pas toutes ces formes de la vie moderne, liées à la précipitation, l’esprit de compétition, l’exacerbation des ego qui, confondus, altèrent profondément notre dignité humaine …

Par tant de cacophonies et trop de laxisme, n'aurions-nous pas rendu vulgaire notre langue et notre façon de nous exprimer ?…

Commenter cet article

babass49 26/03/2008 20:02

Bonjour Farfadet (nous avons eu l'occasion de discuter sur un forum), je me permet de réagir à cet article concernant notre "cher" président.Ce qui me choque c'est que lorsque Fadela Amara ose prononcer le mot "dégueulasse" dans un discours, on frole la catastrophe diplomatiques, chacun, y compris dans son camp, lui cassant du sucre sur le dos, alors que lorsque Nicolas Sarkozy dit "casse toi, pauvre con", ceux de son camp ne se montrent pas choqués. Et même certaines de mes connaissances ayant voté pour lui trouve sa réaction normale, pour répondre à une insulte... mais tout de même, cette scène dans la rue entre deux honnêtes citoyens ne me choquerait pas, mais il s'agit du président de la république, et à se titre il représente la nation et doit donc faire preuve de politesse...Le problème est qu'il a cherché à être surmédiatisé, et aujourd'hui il fait les frais de cette surmédiatisation. Par exemple, on parle de ses montres (rolex...) mais Jacques Chirac était également amateur d'horlogerie. Seulement, Nicolas Sarkozy porte ses montres de manière ostentatoire, en portant sa rolex avec le bracelet très lâche, il s'identifie à une certaine population qu'il lui plait de nommer "racailles".Pour conclure, depuis le mois de mai, il y a eu beaucoup de blabla... il reste 4ans de présidence à Monsieur Sarkozy, alors même si je ne cautionne pas ses idées, je n'oublie pas que les français ont majoritairement voté pour lui, alors: "Wait and see". Ce que j'ai plus de mal à admettre c'est que grâce à ses actions et interventions la France devienne la risée des autres pays.

Sifranc le correcteur 13/03/2008 10:10

Un autre de vos présidents avait mieux répondu.Dans la foule retentit un "Gros con!"– Enchanté, moi c'est Chirac!Après l'épisode du Karcher, il me semble qu'il aurait dû comprendre qu'il est épié par les micros.

yana_5 09/03/2008 20:45

ahhh et voilà un article qui me plaît. Comme je disais dans mon article "Tag...etc", je zappe souvent quand ils parlent de politique à la TV, car c'est plus du cinéma qu'autre chose. pffft et tous ces sous dépensé, écoeurant je dis!!!et il rône ci, ou alors il prône ça et il fait en définitieve le contraire.Oui fais ce que je dis, mais pas ce que je fai.  ces grands maîtres, ils font peur parfois, et si c'était de la jalousie, ou alors un manque de confiance en soi.ceci dit, on voit même ça tout près, et même très prèspartout autorus de nous et même où on ne s'y attend pas.Oui pantois, c'est le mot ;-)   hihihih ..hihi je reste ainsi ...Je suis agréablement surprise, car vous avez changer votre fond.Vous avez domptez le CSS.  ou alors on vous a aidez :-)bravo Farfadets.  suis trop contente, car j'ai moins mal aux yeux. le blanc d'avant c'était terrible. mais vous en pouvez rien. lolGros bisous et douce soirée

delphine 29/02/2008 09:56

Eh bien en choeur avec la plupart ici, oui, sarko manque de sang-froid, est impulsif(pour faire court)Il serait heureux que vue la fonction qu'il a choisi d'assumer, il n'ait pas ces défaut-làmais bon, il doit aussi manquer d'esprit de conséquence

zazou 28/02/2008 21:22

Notre président est à l'image de notre société: décadent.

BIDUDULE 28/02/2008 20:38

Un coucou trop rapide mais je suis très occupée ces temps-ci.

Fancri :0044: 27/02/2008 20:42

Bonsoir et merci pour ton com , je te salue avec mon clavier tout propre  lol

oursonne libre 27/02/2008 18:25

tu as raison patrice, comment un president meme si il est enervé peut etre aussi crupas un bon exemple pour nos momes deja pas mal dans le genreas quand le retour du respect des autres, et de la politessele langage des rues n'est pas toujours terriblebisous

Les Quichounettes 26/02/2008 13:28

Coucou !Merci pour ton sympathique passage chez les foufous ;-)Gros bisous !KKKK

cyril 26/02/2008 12:06

Il manque vraiment de hauteur... dans tous les sens du mot. C'est tout simplement pitoyable. Même en matière de sang froid, il ne tient pas ses belles promesses! Avec cet imbécile au pouvoir, nous devenons la risée des autres pays... Mais jusqu'où va t-il descendre?

Leloire Marie-Claude 25/02/2008 23:39

Les soixante-huitards n'ont aucune responsabilité dans un manque de savoir vivre ainsi révélé par votre président, qui n'est qu'un ex-enfant gâté qui se croit tout permis ! certes pas un exemple à suivre ... 

FARFADET 86 26/02/2008 11:34

Houlà Marie-Claude !... L'homme Président, ne laisse pas indifférent, est le moins qu'on puisse dire ... avec lui,  autour de lui, on s'échauffe vite !... Mon Dieu, l'affaire  fait grand bruit,  déchaînant les passions ... Cool , mes amis, cool !...  Il n'a fait que de rétorquer à un non sympathisant plutôt "caustique"...  De la provoque, il y en a là aussi, bien à l'image de la génération des "soixante-huitards" (à laquelle j’appartiens, d’ailleurs, mais dont je ne me réclame surtout pas ...) Cela méritera bien un article puisque l'on va fêter cette année, les 40 ans de ce Mai  contestataire  ... ça va nous valoir plus d'un "pavé"... lol ... Oui , notre président est un réactif,  trop réactif  certainement ...  mais bon,  vaut-il mieux avoir des dirigeants dolents ou girouettes ??? Chez nous en France, du train où vont les événements, il faut savoir que nous allons  à grand pas vers « l'immobilisme » … et en Europe c’est aussi cela, non ? … Il n’est bientôt plus possible de proposer un décret de loi sans avoir une part du peuple dans la rue ... pour ça on peut constater que "68" a fait école ...

guignol 25/02/2008 23:23

Il aurait mieux valu tourner sa tête avec mépris ou à défaut tourner sa langue 7 fois dans sa bouche. Cette réflexion est valable pour les deux protagonistes mais seulement un est le représentant des Français (qu'on le veuille ou non) et là y a carton rouge vif!

Muad' Dib :0085: 25/02/2008 22:38

Coucou Farfadet, je suis bien d'accord avec toi, cet échange un peu houleux n'aurait pas du avoir le traitement médiatique qu'il a provoqué, mais il faut dire que le président de 52% des français récolte aussi ce qu'il a semé.A vouloir manipuler les médias, il arrive que le showman se brûle les doigts ...Revenons-en à notre sujet, la politesse (qui est la marque des rois disait-on autrefois). Tu as bien raison de souligner que le laxisme ambiant n'arrange pas les choses et qu'il faudrait que chacun y mettent du sien.Rien de tel pourtant qu'un bonjour franc et sympathique de la part d'un inconnu pour mettre du soleil dans une journée ...Monsieur et Madame Farfadet, je vous salue  et vous souhaite une très bonne soirée.

Moa 25/02/2008 21:10

Hello  Patrice  ;-)Rien à rajouter, tu as  tout dit, et  je suis d'accord avec toâ.Mais ce comportement n'est-il pas un signe de  la  déliquescence de  notre  société, et ce à tous point de vus?Bonne soirée toâ, et bises  aux farfadets.@ bientôt...PS:  à vous...Si les bisous étaient de l'eau , je te donnerai la mer; si les câlins étaient des feuilles je te donnerai un arbre; si la vie était une planète je te donnerai une galaxie; si l'amitié était la vie, je te donnerai la mienne. C'est la semaine de la famille et des  meilleurs amis(es),  envoie ce message à ceux que tu considères comme des amis, ainsi qu'à moi si j'en fais partie. S'il te reviens plus de trois fois, tu es quelqu'un d'adorable.  :0010:

d'éli cieux 25/02/2008 18:44

c'est évident qu'il fait le jeune adolescent dans la toute puissance !il a juste oublier un truc c'est que cemanque de respect qu'il affiche aux autres c'est tout simplement le manque de respect et le peu de considération qu'il s'octroie !je ne peux vraiment pas le voir ni en peinture car il est désinvolte, méprisant, impulsif et dangereux !et c'est lui notre président !c'est lui qui a la possibilité d'appuyer sur un certain bouton rouge !pas de sang froid j'en ai froid dans le dos !sur la politesse j'ai des doutes, c'est l'intention de la personne qui compte et pas ces mots !tu sais , j'ai connu un goujat ; Ier au top 50, qui une fois lorsqu'il a essayé de me rabaisser devant tout un groupe avec des propos d'une vulgarité et d'une bassesse ...sans aucune réaction du public qui s'est incliné, en signe de domination ...quand j'ai quitté la salle pour qu'il cesse sa demonstration , il a peu de temps après quand nous nous sommes croisés dans les couloirs, alors qu'il m'avait trainé dans la boue...tout naturellement ouvert la porte avec une courtoisie qui m'a révoltée !je lui ai fait remarquer que je ne comprenais pas très bien à quoi il jouait et que tenir des propos aussi bas et ensuite feindre la politesse m'interrogeait et m'affligeait... et dieu sait si j'avais envie de lui crever les deux yeux et de le faire rotir des heures tant ma haine était grande ... vraiment j'ai été correcte !j'espère qu'il a au moins ressenti le peu de considération que j'ai eu pour lui ce jour là et le restant de mes jours ... mais je lui ai parlé avec respect !la haine était en fond sonore et énergétique ... là trop blessée, pas un mot plus haut que l'autre, aucune grossièreté un minimum de respect sur fond de haine...la relation entre individus c'est vraiment compliquémais ce langage de jeunes révoltés et peu respectueux n'apportent rien de bon ... et signes que ça va être dur !merci pour tes articles intéressants et je passe commande sur les 12 sens ! qui sont en train de me pousser tellement est grande ma curiosité !

Babymad 25/02/2008 18:33

Moi ça me fait rire,mais au fond c'est pas drôle car Sarko n'a pas joué son rôle de président qui doit le rendre poli et courtois quoi qu"il arrive,et plus encore face à la provocation.Je ne suis pas spécialement pour ségolène mais je me souviens du débat lorqu'il lui demandait de garder son sang-froid: ironie du sort non?Bisous

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog