Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #La pensée du jour, #Les mots choisis du Farfadet

Debout – Assis – Couché …
Non, je ne donne pas d’ordre à mon chien…  car nous n'avons pas de chien mais un chat, seulement ...

Je fais simplement mention de 3 positions fondamentales de notre nature humaine … Trois positions que l’on peut mettre en rapport avec trois dispositions de notre état d’esprit en fonction de ce qui est éprouvé et manifesté par le corps
Debout, je triomphe de la pesanteur du corps, assis, je maîtrise cette pesanteur la neutralisant, couché, je suis soumis à cette pesanteur.
Ceci a une grande importance sur les actions que j’ai à mener et les objectifs que je me fixe. Car on ne fait pas la même chose selon que l’on soit debout, assis ou couché … Cela vous semble évident … C’est à voire … 
Debout,  je suis en position pour agir, accomplir une action dont la portée ainsi que les conséquences, sont tournées vers l’avenir. Ce faisant je manifeste un état de conscience proche de l’intuition…
Assis, je suis en position pour échanger, écouter puis parler et le plus souvent de ce qui me place dans un rapport plus étroit avec le présent… je suis dans un état de conscience maîtrisée.
Couché, je suis soumis à tout ce qui vient du passé et qui m’entraîne dans le  sommeil lequel  est conséquent de toute la fatigue cumulée au cours de la journée … Cela me met en rapport avec ce qui dans ma nature humaine est lié aux instincts…
Cela va encore plus loin si l’on constate que debout, je suis en position pour donner des ordres, orienter et  exécuter ce que assis, j’ai commenté, suite à ce qui a été exposé, démontré  puis décidé.
Pour résumer, on s’aperçoit que je suis à même de prendre consciemment des décisions quand je suis assis et les exécuter ou faire exécuter quand je suis debout… Cela exclu la position couchée …   je vous entend me rétorquer  mais on peut  fort bien réfléchir en étant allongé …
Mouais  …  Le temps de s’endormir  ou de partir dans ses rêves …

Dites-moi que penseriez-vous d’un orateur qui s’adresserait à son auditoire en étant allongé ?...

Personnellement je douterai fortement de la véracité voire de la pertinence de son propos et ne tiendrai pour crédible ce qu’il nous expose étant vautré de la sorte …

C’est là que je voulais en venir …

Regardez autour de vous, observez-vous et voyez combien de personnes  s’expriment en étant affalé dans un canapé, dans une position quasi couché …  A la télévision dans bien des émissions on voit des gens vautrés de la sorte et  qui s’expriment sans vergogne se croyant même intéressant …
D’une façon générale, on ne sait plus se tenir, on ne sait plus se saisir … le corps est-il si lourd pour qu’il nous soit impossible de trouver une attitude digne ?

Je ne sais ce qu'il en est aujourd’hui, mais quand nous étions jeunes, nos parents exigeaient que nous nous tenions droit à table et, à l’école, nous nous levions pour réciter notre leçon…

Cela avait un sens, rendre attentif, être présent à ce que l’on dit puis fait  et montrer à ceux qui nous entourent et qui nous écoutent que nous les respectons et que, pour autant, l’on attend d’eux le juste écho  à notre considération …
L’homme debout avance, le regard clair dirigé vers l’horizon ; celui-là sait envisager l’avenir ; l’homme assis bien campé sur son séant, le torse droit, le regard tourné vers son auditoire, est un sage que l’on écoute et respecte …
L’homme couché n’est lui déjà plus de ce monde, temporairement, pendant le temps où il sommeille et, définitivement, quand soumis à l’extrême pesanteur, son corps a libéré l’esprit qui l’animait… 

 

L'homme de boue - dessin de Sara Fratini (2015).

 

Homme de boue
Vois, ci, debout …
Dieu que Loue
Femme t’alloue !

Faute de goût,
Gorge se noue…
Grand dégoût,
Tombe à genoux …

Champ de boue,
N’en voit le bout …
Homme de soue …
Sang, sue dessous !

Frère qui loue,
N’y tient le coup…
Traître loup,
Tord le cou !...

Hommes fous,
Hommes roux …
Hommes, y floue,
Dieu Courroux …

Homme de proue,
Noé doux …
Sauve le loup
Et le gnou !…

Homme saoul,
Raisonne mou…
Raisin dessous
Foule le moût !…

Homme de sous,
Baise la joue,
L’Homme à genoux,
Livre aux clous !…

Croix debout,
Croît à genoux …
L’homme aux clous
Paye pour Nous !...

Homme de roue,
Roué de coups …
Voix s’enroue,
Ciel accoue !

Roi des Fous…
Pas de gras choux…
Sonne les coups,
Noie son brou !…

Homme filou,
Femme froufrou...
Sous le pilou,
Ventre roux…

Homme d’écrous,
Ferme Tout …
Garde poux…
Aux fait, où ?....

Homme en joug,
Socs de boue…
Homme en joue,
Meurt debout !...

Roi debout,
Dame d’atout …
Vol de hibou,
Crache ta toux !

Effroi de loup,
Mord ta moue…
Sort d’igloo,
Morse mou…

Homme debout,
Tue sa toux…
Sang du clou,
Jusqu’au trou …

Homme en trou,
Redevient boue…
Norme en trou :
Jamais debout !


Farfadbou


 

Commenter cet article

:0071:Zezette14 15/02/2008 15:05

Si tu as vu le reportage de mercredi 13 concernant la maladie d'Alzeimer, tu comprendras le pourquoi de mes fréquentes absences actuelles......... le temps de trouver une structure qui puisse accueillir ma belle-maman ! Gros bisous

Quichottine :0010: 15/02/2008 14:08

Je lis... et je revois mon père me racontant une histoire vraiment à dormir debout qui commençait ainsi :"C'était un jeune vieillard...Assis, debout, couché, sur une pierre de bois il lisait les yeux fermés à la lueur d'une lampe éteinte..."Je ne te raconterai pas la suite, il est possible que tu la connaisses.J'ai appris beaucoup en écoutant cette histoire... Beaucoup.Surtout en me demandant pourquoi tous ces contraires pouvaient tout dire en éveillant en moi l'envie de savoir, de comprendre.Alors, c'est vrai... l'écoute, la façon dont on se tient... Tout est important.... et je me suis régalée en t'écoutant.

Alatère 14/02/2008 21:32

Bonsoir Farfadet,Bien intéressant tout cela, la position souvent "avachie" face à l'autre est effectivement très importante quant au respect de l'autre et surtout au niveau de l'échange qui ne peut guère se produire en profondeur.Je suis heureux de pouvoir lire sur un blog et savoir que bien d'autres puissent le lire de grandes vérités, souvent simples et oubliées.Pour ma modeste expérience je peux témoigner de la puissance du "moment présent", pour moi la porte étroite si peu connue menant à une grandeur de soi-même, au delà de l'ego.Après mon expérience de la chaux si un jour je crée un nouveau blog il sera bien pour parler de mon chemin spirituel, le monde a tant besoin d'Amour, de se relier et de trouver un sens à sa vie.Merci encore à toi,Bonne soirée,Alatère, Alain, A l'Un

Muad' Dib 14/02/2008 19:21

Coucou Patrice, je n'ai pas forcément beaucoup de temps pour venir te lire plus souvent mais je tenais, en ce jour particulier, à venir vous souhaiter, à toi et Annie, une bonne soirée de St-Valentin.Bises amicales,

oursonne libre 13/02/2008 22:27

j'ai toujours preferée la position debout, mon jules celle couché, il a du etre empereur danbs une autre vie.ils sont beaux tes versbisous

BIDUDULE 13/02/2008 18:10

Je ne sais pas si tu le sais, mais Henri Salvador nous a quittés...

Patrick Godard alias ( Piotr Goradd ) 13/02/2008 08:27

L'homme, réfléchissons.... L'homme est aussi la femme ! Surtout dans son terme générique.Gageons que l'humanité, la préfèrera toujours  " allongée "Bisous........................Piotr, élève misogine P.S : Je profite de ce petit comm' pour te saluer, toi et ta moitié. Vous me manquez réellement. Un jour qui sait....

Aronia 12/02/2008 20:17

Houuuuuu pas mal du tout ce texte Môsiour Farfadou !!! Quelle inspiration et tous ces vers en rimes... Bisous :0010: 

LUCQUIAUD 12/02/2008 19:35

A propos de l’intuition Ici, je ne prends pas ce terme en rapport avec le sens commun qu’on lui donne souvent comme faculté atavique de connaissance de « sur connaissance » dirions nous alors …Dans mon propos, j’envisage comme intuition, cette faculté liée à une conscience supérieure, supérieure, justement à la conscience ordinaire que, elle, j’ai qualifié de « maîtrisée » en la mettant en rapport avec la position « assis » … L’intuition est cette forme de conscience qui se projette dans l’avenir et me permet d’anticiper avant que la conscience ordinaire n’ait fait le point en fonction de la conjoncture liée au présent.C’est ce qui se passe étant « debout » et dès que je me mets en mouvements : Chacun de mes actes va être en partie, conditionné par l’intuition, elle, suppléante de ma conscience d’éveil ordinaire… C’est comme-ci j’avais toujours présent à l’esprit l’effet résultant de mes actes  juste avant que ceux-ci soient accomplis …Un exemple. De la douche d’où je sors, je balance un de mes gants de toilette vers le lavabo distant de 3 m. de façon à ce qu’il parvienne dans ce lavabo. Le geste de lancer que je vais  accomplir  s’effectue avec une force contenue et un axe d’orientation qui prennent en compte bien des paramètres  que ma conscience ordinaire n’a, elle, nullement envisagée en dehors de l’intention d’envoyer de la sorte ce gant de toilette à l’endroit choisi : poids, impulsion force, vitesse à donner en fonction de la distance et champ de visée, sont autant de données auxquelles je n’ai pas réfléchi mais, qu’inconsciemment j’ai appréhendées. Tout ceci s’est fait intuitivement …Pensez aux joueurs et joueuses de tennis … Le gestes les déplacements qu’ils exécutent sont tout à fait intuitifs … Il en est de même pour les lancers des joueurs de pétanques … En fait, les exemples sont multiples…L’intuition est une forme de conscience supérieure qui prend en compte autant la situation présente que celle à venir à laquelle je me confronte et aurait à me confronter…  Ce n’est pas une conscience d’instinct que, elle, je place à un niveau inférieure à la conscience ordinaire … Toutefois, cette conscience instinctuelle n’en recèle pas moins de Sagesse …  Mais, ceci est un autre sujet … Si l’on doit faire une distinction entre intuition et conscience instinctuelle qui l’une et l’autre échappent à notre conscience ordinaire, nous dirons que l’intuition est toujours consécutive à une réflexion consciente et surtout à une intention avérée alors que la conscience d’instinct comme « sourde » en chaque être vivant et animé ( bêtes et humains), se manifeste en fonction des biorythmes par pulsions ou de manière sporadiques par des réflexes, suivant les circonstances et ce, hors de toute conscience et ne peut aucunement résulter d’une intention avérée … L’instinct est par nature grégaire, comportant d’une part des facultés réactives et comportementales, certaines, commune à tous les êtres vivants et d’autres bien plus spécifiques suivant les espèces, dont chaque sujet est alors, par nature, identiquement pourvu …En résumé :-    l’intuition étant une faculté élevée, très affinée et pointue de notre conscience ordinaire est donc « supérieure » à celle-ci…-    L’instinct est, à l’inverse une conscience ténue de la conscience ordinaire et lui est donc « inférieure » …NB… par supérieur et inférieur il faut considérer cela comme ordre de graduation ou d’étage, car, en soi, ces états de consciences ne sont pas moindre l’un par rapport à l’autre, ayant chacun un rôle bien déterminé dans les rapports que les êtres vivants entretiennent avec leur environnement et réciproquement …Dans l’avenir de l’humanité, l’intuition comptera au nombre des facultés de conscience pouvant être maîtrisée et perçue comme « pleine lumière de l’esprit » …Cela adviendra certainement dans des temps où les humains dégageront leur compréhension de tous les faits et phénomènes liés à l’existence, hors des contingences exclusivement matérialistes La matière ne peut que produire de la matière …L’esprit n’engendre que de l’esprit et ne produit pas de la matière, par contre s’il vient à la pénétrer, il ne peut que la traverser… pour rejaillir dans l’espace … il ne peut aucunement en rester prisonnier.  Lorsque l’esprit traverse la matière, il ne le peut que dans les règnes du vivant  qu’à travers des corps qu’il pourra animer en les traversant …Partout, en ce bas monde où nous trouvons de la matière inerte, il y a absence d’esprit … lequel curieusement se tient tout autour …Il y a une activité artistique qui permet bien de ressentir cela, si on la pratique avec une grande honnêteté : c’est le modelage où je donne à la terre la forme qui résulte de ma représentation en la comprimant là où il convient … la sculpture est inverse, je rogne la matière pour arriver à une forme … de toutes manières dans ces deux cas de figure, l’esprit que je représente à ce moment et qui m’anime, agit bien autour de ces corps inertes et modelables … et,dans le premier cas, je communique à la terre ma chaleur humaine …Pour finir, j’ajouterai que c’est bien là, dans le domaine artistique, que l’on se sert le plus de l’intuition et qu’on la met au service de ce qui est créatif …

d'éli cieux 12/02/2008 12:19

c'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai lu ces trois positions et je reconnais que je n'y ai jamais réfléchi !cela me donne un sacré éclairage...par contre j'aimerais bien pourquoi tu dis intuition pour la position debour car cela me parait être la position la plus conscientisé et justement la plus éloignée de "l'intuition" ... mais il y a quelque chose qui m'échappeça m'interesse vraiment de savoir !merci pour cet article !

BIDUDULE 12/02/2008 08:04

Hou !

alaligne 11/02/2008 21:59

c'est exactement cela Moâ... un homme couché véhicule l'image d'un homme couché... point barre

Michka dit Le Pirate :0091: :0010: 11/02/2008 20:33

bravo Patrice pour ces vers qui ne manquent pas de.......de rien justement!bonne soirée:0014:

Moa 11/02/2008 17:32

Hello Patrice  ;-)Il y a peu, au début du siècle, nos ascendants dormaient pratiquement assis (oreillers très épais), de peur de la mort pendant leur sommeil, y compris et surtout nos rois.Ces derniers étaient-ils de bons tribuns de ce fait?Quant au début de le décadence de Rome, je doute qu'il y ait un rapport avec la position couchée...Enfin, être assis n'est pas nuisible, à condition d'avoir de la "tenue", pas se vautrer.Finalement, tout est question de situtation et de circonstance, debout, assis ou couché, l'individu reste le même, c'est l'image qu'il véhicule qui compte.Comme d'habitude, excellent article l'ami.Bonne soirée toâ, et bises aux farfadets.Amitiés.

LUCQUIAUD 11/02/2008 16:50

Effectivement Catherine , depuis la chute de Rome (476 de notre ère)Le tribun sait s'allonger ....

alaligne 11/02/2008 16:46

la Rome décadente a commencé en position couchée... ;)Gros bisous Patrice

Leloire Marie-Claude 11/02/2008 15:47

Quid du mec chez le psy, affalé sur le divan qui raconte sa vie ...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog