Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les cahiers du Martiniste
 
Le Petit Garçon au Soleil - 17ième soir …
Il se mit en route aussitôt et marcha, marcha aussi vite qu'il pouvait sans regarder ni à droite, ni à gauche sans se laisser arrêter. Bien des gens l'interpellaient en le voyant passer. "Où vas-tu si vite, petit ? " - "Rendre visite au soleil." Répondait-il tout en marchant en hâte. Et les gens hochaient la tête en soupirant. Cette fois, pas un instant il n'oublia pourquoi il était parti.
Tout à coup il entendit une petite voix qui disait: "Prends-moi avec toi." tout d'abord Le petit garçon ne vit rien. "Prends-moi avec toi, je te montrerai le chemin." Et voici que celui qui parlait ainsi était un papillon multicolore qui volait autour du garçon et vint se poser sur sa main. "J'ai vu dans tes yeux ce que tu cherches, dit le papillon, je connais bien le soleil. C'est sa lumière qui m'a formé. Un de ces jours tu pourras le contempler sur terre. Tu t'es mis en route au bon moment, suis-moi."
Ils partirent ensemble. La route fut encore longue et il faisait déjà nuit lorsqu'ils arrivèrent dans un village. Une seule maison était encore éclairée, et plus ils s'approchaient, plus cette lumière était brillante et chaude. Ils poussèrent la porte d'une étable; et virent un petit enfant tout lumineux, couché sur la paille et Marie, sa mère, auprès de lui. Le petit garçon se mit à battre des mains, et dit: " Voilà le soleil " et le papillon vola sur l'épaule de Marie. Ils restèrent là jusqu'au matin.
Alors le petit garçon rentra tout heureux chez lui. Ses parents avaient été très inquiets et l'accueillirent avec joie. " Vous savez, dit-il, maintenant je n'oublierai plus jamais ce qu'on me demandera, parce que le soleil, je l'ai dans mon cœur."
 
La Pauvre Femme - 18ième soir...
Autrefois, dans un village appelé Bethléem, vivait une pauvre femme. Elle était si pauvre qu'il lui arrivait de ne plus avoir à manger. Elle avait une seule poule, qui se nourrissait de ce qu'elle trouvait.
Un soir d'hiver où il n'y avait justement plus rien à manger dans la maison, elle alla voir si sa poule était bien rentrée, et elle trouva un œuf. Elle le ramassa et pensa qu'elle le mangerait le lendemain. Le lendemain matin, comme elle était sur le pas de sa porte, elle vit les bergers qui passaient. Ils avaient l'air très heureux, et la femme les regardait. L'un d'eux la salua et s'approcha: "Sais-tu la nouvelle, sais-tu ce qui s'est passé cette nuit ? " "Non", dit la vieille femme. Alors le berger lui raconta comment pendant la nuit, alors qu'il était à garder les moutons avec les autres bergers, un ange leur était apparu, leur annonçant la grande merveille de Noël. Il dit aussi où ils avaient trouvé le petit enfant dans la crèche.
Ayant entendu ces paroles, la Pauvre Femme fut remplie de joie. Elle décida de se rendre aussitôt à l’endroit où avait eu lieu cette merveille. Elle chercha ce qu'elle pourrait offrir à l'enfant et à sa mère. Dans le nid de sa poule, elle trouva encore deux beaux œufs, et elle résolut de les porter à la crèche avec celui qu'elle avait déjà. Elle mit les trois dans un panier et partit. Elle trouva l'enfant de lumière emmailloté et  couché dans la crèche, comme le berger le lui avait dit. Elle offrit ses œufs, et resta longtemps en adoration. Elle était si heureuse qu'elle ne pensa même pas qu'en rentrant elle n'aurait plus rien du tout à manger. Son cœur était si réchauffé, que pendant plusieurs jours elle n'eut ni faim ni soif.
 
Il est bien sûr merveilleux de faire participer les enfants (petits et grands...) en leur demandant d'illustrer quotidiennement ces contes au fur et à mesure que l'on progresse vers Noël ...Si il est des petits ou des Grands illustrateurs qui veulent contribuer, avec la permission de leurs parents et leur accord personnel, je me réjouirai à faire figurer, ici, leurs oeuvres pour rendre encore plus vivantes ces lignes ...
NB envoyer les dessins ou peintures avec le prénom ou pseudo de leurs auteurs à l'adresse : "contact" de l'auteur de ce blog ...
ck
 


Pour ceux qui aiment tous les beaux sujets se rapportant à Noël, je recommande ce blog sur les santons : santons-et-creches-de-provence.over-blog.fr/
 

Commenter cet article

alaligne 21/12/2007 13:06

Le soleil dans le coeur... tsssssssss, j'aurais dû y penser.Pour la vieille femme, ce sont toujours les plus démunis qui donnent le peu qu'ils ont... à méditer

Piotr Goradd 20/12/2007 17:14

L'histoire du soleil me rappelle une certaine pièce de théâtre lue chez toi l'ami.... Que de bons souvenirs !Bisous.......................Piotr, homme mélancolique

Annie 18/12/2007 18:50

merci de votre passage sur mon blog.Je ne suis pas tres présente en ce moment... débordée et peut être aussi un peu démotivée par le blog. Ma classe pupitres est en panne depuis les vacances de la Toussaint. C'est un scandale ! J'espère que ça remarchera pour janvier, sinon je stoppe tout.BisousAnnie

oursonne libre 18/12/2007 18:05

j'aime celle de la pauvre femme. Mais par contre avoir faim est terriblebisous les farfadets

chriscraft_ 18/12/2007 09:58

Un grand merci pour tes mots encore une fois et mille et une fois en plus en prime allez faut que je bosse un peu là 

:0071:Zezette14 17/12/2007 23:47

Quelques petits soucis avec mes périphériques !......... mais me revoilà quand même !. Passage rapide parce que tard ! Je reviendrai demain Bisous

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Google traduction

Hébergé par Overblog