Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les mots choisis du Farfadet

Nous voici à une semaine de l'événement... de l'Avènement vous diront les Chrétiens ...

Bien sûr, chacun fêtera Noël selon sa conception idéologique, en libre penseur ou religieusement, l'une et l'autre étant conciliables à travers les retrouvailles en famille même si, aujourd'hui en raison de la Covid 19  redoutable assaillante, il est recommandé de se retrouver en petit nombre, autour de la table du repas de Noël. 

Alors je viens là avec cette série de quatrains en quatre temps vous évoquer ce beau et féérique moment de Noël...

Dans le jardin du Farfadet... Dans le jardin du Farfadet...

Dans le jardin du Farfadet...

Le Vieux Noël

Il est sorti de sa maison, le Vieux Noël !
Et, à son gigantesque char-à-banc,
A attelé deux bœufs plus hardis qu’Artaban,
Pour remonter la voie tracée par Ezéchiel ...

Ure fumant, Uri ruant et écumant,
Font grand tapage dans les ruelles ;
Leur emballement fait fuir les hirondelles
Jusqu’aux rives bleues du Firmament.

Entre Arche volante, la Noé-ailes
Et Arche à roues pour Buridan,
Même si dilemme se fait ardent,
Rien ne tracasse le Vieux Noël !

Il fouette l’aire, tire fort sur les haubans,
Sublime cocher, Maitre des haridelles ;
Dans son sillage, myriades d’étincelles,
Jaillissent des larges manches de son caban !

Plus flamboyant que le Père Éternel,
Attise l’équipage sous l’ouragan…
De son souffle puisé aux Quatre Avents,
Plonge le Monde dans sa ritournelle …

Oyez ce tumulte venu des Devachans !
Tambours, trompes, harpes et crécelles
Angelots et lutins sortent des escarcelles,
Un charivari qui chasserait Gengis khan !

Précipite ses gens, sur les escabelles
Qu’en ronde, glissent des korrigans,
Jusqu’aux pieds des sylves élégants,
Pour les parer de millions de chandelles...

Agite les vieux, les jeunes, dehors, dedans,
Chaud et froid, feu et neige, tout, il mêle !…
Ravis et mécontents, répondent à son appel,
Pour la frénésie qui dure d’Eve et d’Adam...

Plats gouteux, mets onctueux en ribambelle,
Cris de joie, larmes, émois, chœurs et chants,
Gambades et ripailles du levant au couchant,
Pas un de ses sujets, aux festivités, n’est rebelle !

Entraine suite de rois en couronnes et turbans
A dos de chameaux, majestueux, en selle ;
Leurs gens portent des coffres où l’or ruisselle,
Éclaboussant le désert sous des flots de rubans….

La liesse qui se répand illumine le ciel,
Des bergers, et autres assemblées de manants,
Des peuples entiers, tous, dans la nuit, cheminant
Vont adorer un Enfant nu, auréolé de miel …

Dans chaque chaumière, fébrile, on attend,
Aux pieds des sapins, ses fières sentinelles,
Gardiennes de l’année qui se fera nouvelle,
Le Vieux Noël qui surgit de la Nuit des Temps !...   

Farfadet

 

Jeu de Noël au Centre Saint-Martin : Les Bergers chantent et vont adorer l'Enfant Nouveau Né...Jeu de Noël au Centre Saint-Martin : Les Bergers chantent et vont adorer l'Enfant Nouveau Né...

Jeu de Noël au Centre Saint-Martin : Les Bergers chantent et vont adorer l'Enfant Nouveau Né...

Les bergers...

A l’heure de l’angélus,
Est arrivé Gallus,
Rejoint, presqu’aussitôt,
Par le pimpant Guillot.
 
Puis se sont chamaillés,
Ces valeureux bergers,
A propos de moutons,
Leurs comptes, n’étant bons.
 
Aussi sage qu’honnête,
S’aidant de sa houlette,
Le vénérable Sylvain,
Sépara les compains…
 
Autour du feu attisé,
Le cœur bien apaisé,
Ont partagé leur pain,
Trois bergers non mutins.
 
 Puis se sont endormis,
Comme meilleurs amis,
Devant le feu éteint,
Rêvant d’autres destins ...
 
Et dans la nuit profonde,
Chantant paix en ce monde,
Ils ouïrent voix célestes,
En faisant moult gestes…
 
Oubliant toute fronde,
En sarabande et ronde,
Joyeusement les bergers,
Se mirent à gamberger…
 
D’une nouvelle naissance,
Ils eurent connaissance…
Se réjouirent aussitôt,
Firent sonner leurs sabots !...
 
Se sont mis en chemin,
Cadeaux bien en main,
Marchant à l’unisson,
Pour trouver l’enfançon…
 
Agenouillé devant la crèche,
A l’enfant nu sur paille sèche,
Que bœuf chauffe de son haleine,
Gallus offrit sa bonne laine…
 
Penché au dessus du Petiot,
Le tumultueux Guillot,
Apportait cruche de lait,
A cet enfant nouvelet…
 
Mettant genoux en terre,
Vieux Sylvain débonnaire,
Déposa, au pied du berceau,
Le plus doux des agneaux…
 
 Farfadet

Jeu de Noël au Centre Saint-Martin : Les Rois Suivent l'Etoile jusqu'à la crèche...Jeu de Noël au Centre Saint-Martin : Les Rois Suivent l'Etoile jusqu'à la crèche...

Jeu de Noël au Centre Saint-Martin : Les Rois Suivent l'Etoile jusqu'à la crèche...

Les Rois...

En lointaine contrée d’Orient,
Au royaume du sage Balthazar,
Lunette tournée ver l’Occident,
Scrutait le ciel, ce prince des Arts…
 
Dans les dédales d’un marché Persan,
Dessaisi de son trône, chassé à tort,
Fuyait, un grand prince de sang,
Le jeune et infortuné Melchior…
 
Visitant toutes les grottes de Nubie,
En quête d’un trésor dont il voulait sa part,
Chaque jour, revêtait ses plus beaux habits,
Le roi amoureux, noble et fier Gaspard…

Chacun attendait, un signe, un message,
L’un scrutant le ciel, l’autre sondant la terre
Le plus jeune, interrogeant le fond des âges,
Souhaitant l’accomplissement d’un Mystère…
 
Balthazar, la remarqua au firmament,
Gaspard, repéra son reflet dans l’eau d’un puits,
Melchior, la vit en songe, en s’endormant,
Tous Trois, se retrouvèrent dans la Nuit…
 
L’Étoile y brillait, traçant la route aux Mages,
Ainsi que leurs présents, soustraits aux coffre forts
Et qu’ils emmenaient en somptueux équipage,
Comme n’en possédait plus, en son exil, Melchior…
 
Ils allaient d’un pas lent, sûr et majestueux,
Guidés par cette cascade de lumière
Que déversait, à l’horizon, la main des cieux
Faisant luire chaque couronne de leur face altière…  

Ils voyagèrent autant le jour que la nuit,
Traversant, monts, vaux et rivières
En suivant l’aile du temps qui s’enfuit
Avec l’Etoile qui avance de concert    
 
De dune en dune, par le bel Astre, guidés,
Ils survolèrent l’onde des vastes déserts
Pour parvenir jusqu’en terre de Judée
Où Hérode les reçut, comme nobles émissaires…
 
Puis quittèrent la cité, les mages si confiants…
Leur voyage s’acheva devant une pauvre étable…
Ils y trouvèrent les parents et l’Enfant
Au rayonnement incommensurable…  
 
Alors se prosterna, le vieux roi Balthazar
Puis, à son tour, le jeune et riant Melchior
Avant que s’agenouille, le digne Gaspard
Et que brille, la première offrande d’or…
 
Savoureux fruit de toutes connaissances,
Cultivé au pays des plus sages émirs…
Le roi chassé y déposa le pur encens …
Et, pour panser l’Amour, la sublime Myrrhe…
 
Farfadet

Jeux de Noël au Centre Saint-Martin : La Vieille Femme suivi du Poète et le Ravi... Jeux de Noël au Centre Saint-Martin : La Vieille Femme suivi du Poète et le Ravi...

Jeux de Noël au Centre Saint-Martin : La Vieille Femme suivi du Poète et le Ravi...

Les Santons...

Venu du plus profond de la nuit des temps,
Sur le long chemin sinueux de l'évolution
Il progresse à pas sûrs, parfois à pas lents,
Le petit peuple que guident les constellations !

Il n'erre pas sans but ni sans destination,
Sur le boulevard lumineux des Quatre Avent,
Mais avance avec fière détermination,
Vers la crèche qu’illumine le Sublime Enfant...

Le veilleur à la lanterne au halo balançant,
Ouvre la route à ses nocturnes compagnons
Qui, par monts et par vaux, sous le ciel, serpentant,
Jettent sur la terre l’éclat de leurs lumignons…

Voyez, avec son seau, Pasqué le maquignon,
Il a nourri ses chevaux, au retour du champ ;
Champi et sa poêle qui sent si fort l’oignon,
Suit le vieux curé qui va d’un pas prêchant…

La Mesnie, sous son fagot, avance en ahanant,
Sa longue mantille noire cache des haillons.
Montant en Amazone, un âne catalan,
L’Arlésienne a retroussé son blanc cotillon.

Sa panetière au dos, c’est au tour du mitron
De quitter le fournil aux pains croustillants.
Il trouve en chemin, le joyeux marmiton,
Dont le pot fume d’un potage gouleyant.

Michaud les a rejoints en s’essoufflant,
Un sourire éclaire son visage rubicond ;
Au mousqueton, un chapelet d’ortolans,
Fera bonne fricassée à son chaudron.

Vient la Bérangère, marchande de poissons,
Au clair de lune, luisent ses harengs,
En cette froide nuit, n’ont besoin de glaçons,
Pour se tenir frais, dans leur casier, en rang.

Le tambourinaire au fameux roulement,
Devant Monsieur Grandet, maire du canton,
Bat, pour le bon peuple, le rassemblement.
Petit homme qui n’a encore de poil au menton !...

La jeune Pétronille, aux froufroutants jupons
Gambade sur le sentier, tournicote en chantant,
Elle a sous son bras, fort joli lot de coupons
D’étoffes chamarrées qui vêtiront l’Enfant.  

La vieille Adélaïde qui marche en trottinant,
A choisi de gros œufs et un jeune chapon…
Le père Bouffarel, la pipe entre les dents,
Promet de ne plus fumer à la proche saison…

Pâturin a sorti de son toit à cochons,
Un goret bien charnu, rose et couinant
Qu’il nettoie à grande eau, puis essuie au torchon,
Afin de le porter sans que ce soit gênant

La Moulaïe qui, par les routes va en sifflotant,
A installé sa meule au pied du Luberon ;
Couteaux, ciseaux et faux les rend si tranchants
Que brille la limaille, sur son noir plastron.

La chèvre du père Seguin qui cherche son patron,
A trouvé Miranda et l’âne de Buridan…
Au son du tambourin, ils dansent sur un tronc ;
Dans leurs chairs, le loup n’y plantera plus ses dents !

Et court la Pierrette, toujours en sautillant,
Elle imagine veaux, vaches, couvées à foison ;
Sur la tête de la laitière, le pot fort vacillant,
Répandra-t-il son lait, sur le moussu gazon ?

Antonio est tout juste sorti de la prison,
Pénitencier qu’au soir, il fuit à pas de géant…
Son regard noir fixe un nouvel horizon…
Un Dieu serait-il né qui pardonne aux brigands ?

Le Petit Basile, lui, ramasse des glands
Pour, avec du fil, des brindilles et du carton,
Confectionner un coléoptère ressemblant
Au plus rondouillards et fourchu des hannetons.

Mireille, au pied léger, dans ses blancs bottillons,
A fait sécher les plus belles fleurs des champs
Qui, abritent l’été, des colonies de grillons,
Puis, fait avec, un bouquet rempli de leurs chants.

Et voici Garrigou, le bedeau nonchalant,
Il rase les murs quand sonnent les carillons,
Remonte dans ses souvenirs d’amers relents
De trois messes expédiées pour un réveillon…

Un vieux couple passe dans l’ombre du donjon,
Bras dessus, bras dessous et toujours s’aimant,
Ils vont, à l’Enfant, faire le magnifique don
Du parapluie soyeux des éternels amants…

Résonne l’enclume du maréchal-ferrant,
Taillefer lève la patte d’un brave percheron…
Il fixe à son sabot, l’acier rougeoyant,
Vrai Porte bonheur qu’il offrira au poupon.

Ce n’est plus l’heure d’apprendre ses leçons !
Monsieur Bonnescience a fait rompre les rangs.
Dans une farandole, filles et garçons,
Entrainent l'instituteur avec leurs parents.

Bésicles sur le nez, c’est le Docteur Clément
Toujours en visite, de fermes en maisons,
Prodiguant soins et réconfort à ses patients,
Il apporte à chacun, l’espoir de guérison.  

Arrive maintenant, dans un flot de moutons,
L'honorable Cadiou, berger au cœur vaillant,
Il a quitté les pâturages des hauts monts
Pour suivre, jusqu’à la Crèche, l’Astre brillant…

De tous ces villageois, voici le plus souriant :
C’est "lou Ravi", en queue de procession,
Ses yeux brillent d’émerveillement,
Voyez là,  le plus adorable des Santons !

Farfadet

Commenter cet article

éliane roi 22/12/2020 13:20

Galantine et crépinettes au programme du menu de mon anniversaire, et bûche pâtissière de la boulangère, qui n'est pas une mémère, sous ses grands airs, elle ne brasse pas de l'air, et de miches elle a une belle paire. On va se régaler. Avec la bûche. Pas avec la boulangère.

FARFADET 86 23/12/2020 10:01

Joli programme et bon menu d'anniversaire.
Disant cela, je vois que tu es née sous le signe astrologique du capricorne juste à la jonction avec le précédent signe : le sagittaire. Entre signe de terre et signe de feu et donc au moment du solstice d'hiver... étonnante conjonction astrale à trois jours de Noël....
Moi, né un 20 mars, premier jours du Printemps lors des années bissextiles, je me trouve aussi à la jonction entre deux signes au moment de l'équinoxe, cette fois, Poissons (signe d'eau) et Bélier (signe de feu).
Bon je ne vais pas me lancer sur l'étude des thèmes astraux , certes sujets passionnants et me cantonne donc à cette simple constatation A chacun n sa route, à chacun son destin... la vie est surtout conditionnée par ce que nous pensons,,éprouvons et faisons... à ce tournant de l'année nous sommes aussi à un moment charnière entre Passé et Avenir , nous devons donc être bien Présent et attentif à ces instants là...
Janvier -Janus aux deux visages regardant dans des directions opposées.
Joyeuses Fêtes de Fin d'année.

éliane roi 22/12/2020 09:29

Vive le vent ♫ Vive le vent ♫ Vive le vent d'hiver ♫ qui s'en va soufflant soufflant dans les grosses chambres à air ♫ YO !
Vive le vent ♫ Vive le vent ♫ Vive le temps d'hier ♫ boules de neige et flûte de paon et bonne année pépères !
Mon beau Zéppelin ♫ dont j'ai l'béguin ♫ Que j'aime ta culture ♫
Douce nuit ♫ Quand tout est cuit ♫ et qu'on va faire ripaille ♫
C'est l'22, c'est pas "v'là les flics", c'est l'22 c'est mon anniv et j'suis même pas bourrée(en Auvergne), je ne bois pas d'alcool.
Grosses bises virtuelles, Farfadet(vertes et des pas mûres). Salutations aux braves gens du Poitou qui festoieront dans les chaumières le temps d'un repas aux chandelles à l'occasion de ces traditions éternelles ! j'arrête la ritournelle ; ça donne des ailes, Marcel est fichu de me mettre dans la cocotte avec des chanterelles...

FARFADET 86 22/12/2020 11:08

Bonjour Eliane,

Du vent, il y en a aujourd'hui jours du solstice d'hiver... Il fait doux on se croirait au Printemps. le mercure n'est pas descendu au-dessous de 12°5 cette nuit ...
Les grosses chambres à air c'est pour le Bibendum cela ... ou pour l’aérostier...
http://www.mirebalais.net/2016/08/la-felicite-de-l-aerostier.html
Et chez nous m^me les ânes montent en ballon ...
http://www.mirebalais.net/2014/08/baudets-et-baudruches.html

Je vois que tu as de l'inspiration (toujours une histoire d'air...) et que Noël te donne des "L"
Mais j'oubliais : Bon Anniversaire !
Bises chaleureuses des farfadets du Poitou.

Michèle Matline 19/12/2020 10:41

Merci Patrice.Tes poèmes sont toujours aussi beaux
Je vous souhaite un JOYEUX NOEL et tout le meilleur pour toi et tous les tiens. Plein de lumière et d'amour et une hotte remplie de confiance et de forces nouvelles pour que 2021 chasse tous les ennuis laissés par 2020.
Bien sincèrement.
Michèle

FARFADET 86 19/12/2020 11:24

Bonjour Michèle
Merci pour ces bons vœux pour vus de sagesse et modération mais aussi rempli d'espoirs .
Il est bien là le vrai sen de cette f^te de Noël, contenant et prodiguant l'Espérance ...
Meilleurs vœux à vous également dans le merveilleux esprit de cette lumineuse fête de Noël.
Amitiés chaleureuse des Farfadets du Poitou.

éliane roi 19/12/2020 08:30

Très bien écrit. Toute la poésie et le charme de cette période magique de l'année (je la préfère à l'été, beaucoup trop chaud pour moi) sont réunis dans tes mots, tes phrases. Ca fait du bien de lire des vers, des rimes, du vocabulaire, dans la blogosphère, les réseaux sociaux sont aussi faits pour ça. C'est comme un complément aux bouquins et aux bonnes émissions télévisées. J'ai parfois vu d'excellents blogs de gens qui écrivaient super bien, mais ils n'échangent pas avec les autres. C'est dommage. La blogosphère est un grand mystère. Merci à toi en tout cas pour ton blog diversifié, attractif et intéressant. On apprend à tous les âges.
Nous ne réveillonnerons pas non plus (trop nombreux) ; et faire un repas sans l'un ou l'autre de mes enfants serait une décision trop difficile à prendre. Ils sont patients et savent attendre des jours meilleurs. Mon fils, qui est en contact permanent avec la clientèle, a peur de contaminer le reste de la famille, puisqu'on peut être porteur du virus sans le savoir, et comme il est hors de question de faire un repas sans lui, on a tous décidé de ne rien faire. On fait tous ensemble ou on fait pas. Les gens qui vont devoir décider d'un choix parmi les membres de leur famille ou leurs amis pour réveillonner à six vont se voir confrontés à un choix difficile. Si on devait être six par repas, chez nous, on aurait dû faire cinq repas de famille ! Les familles nombreuses vont se trouver face à des choix cornéliens ! Les gens qui proposent de reporter Noël en avril me font marrer, mais c'est pas si idiot que ça.
Passe un Joyeux Noël, Farfadet du Poitou ; avec ou sans repas, l'essentiel étant de rester serein.

FARFADET 86 19/12/2020 11:00

Merci Éliane,
Ce Noël sera-t-il différent des autres connus avant cette très spéciale année 2020... Il semble bien que oui et que le nombre de convives et membres de la famille devant se réunir autour de la table du repas de fête, nettement revu à la baisse attriste bon nombre de personnes mais aussi n'en affecte pas d'autres qui partent en vacances pour le temps des fêtes de fin d'année...
Sûr que les familles nombreuse sont vraiment impactés par les mesures restrictives imposées par la pandémie.
Pour nous, il est prévu que notre fille, son compagnons et nos deux petites filles habitant en Normandie, viennent le 26 ayant pris, de leur côté, toutes les précautions indispensables liées à ce déplacement et visite de 3 jours.
Amitiés des Farfadets et vœux chaleureux et fraternels pour finir l'année au mieux et et en commencer une nouvelle porteuse de bien plus de joies que celle qui va bientôt finir.

claudeleloire 18/12/2020 22:41

pas de réveillon cette année, même la famille ne peut se réunir ... seule une personne peut s'ajouter au menu ... alors on passe pour un an ... en Belgique nous n'avons pas droit à la trêve !
joyeuses fêtes à ta famille
amitié

FARFADET 86 19/12/2020 11:10

Bonjour Marie-Claude,
Oui, nous avons bien entendu aux informations que la Belgique adopte des mesure encore bien plus strictes que celles appliquées en France au niveau des convives réunis au repas de fête en famille, avec seulement une personne à inviter...
En France , surtout dans l'Est, le virus circule en abondance impactant les populations; le nombre de cas positif va en s'accroissant ... nous n'en n'avons pas fini avec ce monstre infiniment petit et virulent ...
Hors cette catastrophe pandémique , nous souhaitons que tous voient l'an prochain la fin de ces tourments et restrictions.
Passez vous aussi de paisibles fête pour entrer plus sereins dans la nouvelle année.
Amitiés des farfadets.

Mo 18/12/2020 15:16

Eh bien, cet évènement/avènement t'inspire!
J'admire tes poèmes si bien rimés!
Bonne journée à toi,
Mo

FARFADET 86 19/12/2020 11:18

Bonjour Mo,
Merci de ta visite et de ce commentaire...
Cela pourrait aussi s'intituler : "Noël en Quatre Temps" ... ce qui correspond en fait aux quatre Avents
Il y a à la fois quelque chose de grandiose et de humble dans cette période de préparation de Noël... à l'image des quatre saisons dont chacune est la métamorphose de celle qui la précède ... à l'image de la Nature vivante prolifique belle, généreuse et simple d'éclat ...
Petite Lumière de Noël deviendra Grande !...
Amitiés des farfadets du Poitou et belle fête à Vous.

Anatole de Polynésie 18/12/2020 14:33

Bravo Monsieur de Mirebeau ! Noël doit (devrait) être un grand moment de fraternité autour du sapin. Chaque année, avec mon épouse, nous faisons le vœu qu'il n'y ait plus de guerres, de misère, de catastrophes... mais comme chantaient ces jeunes garçons dans les années 70 : "♫ Non non rien n'a changé ♫ Tout tout a continué"... A ne pas confondre, d'ailleurs, avec "Toutou a continué", qui est une autre histoire.
Couché, Médor !

FARFADET 86 19/12/2020 11:40

Bonjour Messieurs-Dames....
Ah oui les voix célestes des anges qui clament la Bonne Nouvelle : "Paix sur la terre aux hommes de Bonne Volonté" ... ne semble pas avoir été et être encore entendue ... Je me souviens du temps où éducateurs à Saint martin ous entamions ensemble la journée en chantant :
Sois bénie Paix féconde,
Sois pour nous, pleine d'attraits,
Qu'à jamais de par le monde,
On chérisse tes bienfaits !...
Si fragile, toi qu'on aime,
Pour les hommes, bien suprême,
Forge leur un idéal
De justice et de bonté,
Éloignant l'esprit du mal,
Ah rayonne en la clarté !

Plus de haines, plus de guerres,
Plus d'esclaves de martyres,
Tous les Hommes sont des frères,
Et qu'ils marchent sans faiblir !...
Après tant de sacrifices,
Que ton doux nom retentisse !
Hommes forts et vigilants,
Soyez prompts à secourir,
Dans un fraternel élan,
Bâtissez-nous l'avenir !...

Auteur Anonyme

N"oublions pas ceci :
La Paix commence en notre être intérieur, à féconder sans cesse, pour qu'elle devienne un véritable cri de joie et se répande sur toute la Terre.

Paule EMPLOI 18/12/2020 14:36

Forcément, Monsieur Anatole(il est frivole, monsieur gaston s’occupe du téléthon), il y a autant de malveillants que de bienveillants sur cette planète. Les guerres et la misère on n'est pas prêts d'en voir la fin...
Allez, tiens, je vais rejoindre mes copines Zézette et Lulu avant qu'elles aient fini la boîte de chocolats ! et je dois envoyer mes bons voeux à Farfadet(à coudre).

Zézette la niçoise 18/12/2020 14:26

Il me semble, Monsieur Farfadet, que vous avez oublié de parler des chocolats. C'est important, les chocolats ! Avec ma copine Lulu la Nantaise, nous en sommes à notre quatrième paquet de papillotes. Et Noël c'est dans sept jours.... mais... on n'a qu'une vie, alors mangeons-en avant le foie gras et la bûche, parce qu'après, on n'aura plus faim...

FARFADET 86 19/12/2020 11:52

Ah braves gens !
Que le Maître de l’Univers, Dieu des Uns et des Autres et même de ceux qui ne veulent pas entendre parler de Lui, vous pardonne ce péché de gourmandise aussi préjudiciable à votre foi qu'à votre foie...
Allez papillotons et papillonnez , froissons les doux et scintillants papiers qu'en bouche fonde le chocolat onctueux qui réjouit vos papilles, vos gars vos filles , papa maman, pépé et mémé ... mais prenez soin de vos dents ...
Chocolat du matin pour la mise en train...
Chocolat du tantôt adoucit notre boulot
Chocolat du soir vous remplira d'espoir ...
Noël et cacao , ce ne sera jamais le chaos et encore moins le KO...
Farfatruffe le choco...

Justin Pticou 18/12/2020 14:29

Quatre paquets de papillotes ! Vous vous embêtez pas, les filles ! Laissez-en un peu au Père-Noël, il aura faim ! Rendez-vous compte : en une nuit, il passe dans toutes les cheminées de la planète (sauf dans celle de Marcel), sans prendre une pause, sans pisser, ni se ravitailler. Ca force l'admiration !

PEYRE Noël 18/12/2020 14:23

Ho Noël instant magique et lumineux ! Que serait cette féérie sans les bons vœux prononcés autour d’un feu, rassemblant à la fois grincheux et joyeux pour un moment des plus voluptueux, accompagné de rires et de chants, jeunes et vieux, parbleu, de poulardes au mieux, arrosées de doux liquoreux rendant les plus tristes heureux, des lampions plein les yeux, dans les verres, des anti-migraineux, autour de nombreux jeux astucieux pour que ce moment audacieux en pleine pandémie devienne un souvenir chaleureux malgré tout, à nous de le rendre harmonieux, parbleu !
Joyeux Noël, Farfe à deux !

FARFADET 86 19/12/2020 12:01

Peyre Noël , vous êtes bien vertueux humaniste en vos propos et aussi par vos actes...
Oui Noël est la fête du rassemblement de tous ce qui est varié, différent, opposé même (ne dit on pas que les extrêmes se rejoignent) et dans cette universalité infini on s'aperçoit si on a l'esprit grand ouvert, que "Tout contient tout et son contraire"...
Parviendrons-nous un jour à faire de nos ennemis des frères ?...
Noël c'est aussi le Chemin... un chemin passager...
Bises chaleureuses à Toi Peyre Noël !...

domi 18/12/2020 11:42

Farfadet très inspiré trouve des rimes en ailes pour Noël et en an pour le jour de l'An, et bien d'autres encore !

FARFADET 86 19/12/2020 12:05

Bonjour Dominique,
Noël rime aussi avec Providentiel... Providence Ciel...
Sa Lumière est chaude et douce comme le Miel
Pour que nos cœur, d'Amour Étincelle !...
Merveilleuse fêtes à Vous en Bourgogne.
Amitiés des farfadets du Poitou.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog