Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #La pensée du jour, #Les mots choisis du Farfadet

Dont on ne peut nier la terrible réalité ... C'était il y a 76 ans ...

Aux informations télévisées du samedi 22 Août, nous avons appris l'odieuse profanation du mémorial d'Oradour / Glane. L'indignation est à son comble face à cette ignominie... C'est un outrage impardonnable fait aux victimes de la barbarie nazi. On ne saurait admettre de telles souillures négationnistes. 

Maillé... comme à Oradour/Glane... un village martyr à ne jamais oublier...
Le livret souvenir de l'abbé Payron témoin du drame  - Le petit symbole bleu  sur la carte indique le lieu  - Dans les bras de ma nourrice à Pouzay/Vienne (I&L) en Eté 1944.
Le livret souvenir de l'abbé Payron témoin du drame  - Le petit symbole bleu  sur la carte indique le lieu  - Dans les bras de ma nourrice à Pouzay/Vienne (I&L) en Eté 1944. Le livret souvenir de l'abbé Payron témoin du drame  - Le petit symbole bleu  sur la carte indique le lieu  - Dans les bras de ma nourrice à Pouzay/Vienne (I&L) en Eté 1944. Le livret souvenir de l'abbé Payron témoin du drame  - Le petit symbole bleu  sur la carte indique le lieu  - Dans les bras de ma nourrice à Pouzay/Vienne (I&L) en Eté 1944.

Le livret souvenir de l'abbé Payron témoin du drame - Le petit symbole bleu sur la carte indique le lieu - Dans les bras de ma nourrice à Pouzay/Vienne (I&L) en Eté 1944.

L’événement fut longtemps méconnu du grand public sans doute occulté par le temps et le martyre d’Oradour/Glane, révélé comme l’un des plus horribles crimes de guerre  perpétré le 10 juin 1944…
Pourtant, quelques semaines plus tard, ce fut à Maillé que des soldats allemands ont exterminé la quasi totalité de la population de ce petit village d’Indre & Loire au Sud de Tours .
Le 16 Juillet dernier, la visite du procureur allemand Ulrich Maass, venu entamer une enquête, 64 ans après cet odieux massacre a, momentanément, fait l’objet de la Une de la presse locale. Ce même jour, le tragique passé de Maillé fut encore bien plus médiatisé en étant présenté au JT des chaines de télévision les plus fréquentées…

J’avais une dizaine d’années lorsque que j’ai eu, pour la première fois, connaissance de ce terrible et bien triste événement où furent exécutées 124 personnes dont 44 enfants, ceci, en représailles d’un acte de la Résistance ayant entraîné la mort d’un officier SS, la veille du massacre…
Il se fait qu’à cette époque, mes parents se trouvaient à Pouzay/Vienne, petite localité distante de 7 kilomètres de Maillé … Bébé de 5 mois, j’étais en nourrice chez Mme D., au lieudit « Les Trois Moulins ». Mes parents circulant en tandem sur une route longeant la rivière avaient rencontré un convoi allemand le matin même du massacre et avaient failli être passés par les armes. Ils eurent la vie sauve grâce au fait que mon père parlait parfaitement l’allemand … Mes parents furent atterrés quand, dans les jours qui suivirent, ils apprirent que Maillé avait été rayé de la carte et tous ses habitants exécutés par le fer et le feu …  En fait, il y eut une dizaine de survivants dont certains, présents à ce jour, furent les témoins directs de cette horrible tragédie. Une tragédie qui les a marqués à vie, ces rares survivants et leurs descendants n’ayant jamais pu vraiment faire le deuil de leurs chers disparus …
Longtemps, mes parents ont déploré que ce crime de guerre soit pratiquement resté sous silence et ses auteurs demeurés impunis …

Au moment des faits, étant tout jeune contemporain et si proche, à chaque fois que l’on évoque leur souvenir, je ne peux qu’avoir une pensée bouleversée à l’égard de tous ces innocents immolés ce 25 Aout 1944… Les lignes qui suivent, je les dédie à la mémoire des 124 victimes de ce massacre sans nom …

 

 Maillé,

Ils ont encerclé le village,
Ne leur laissant aucune chance…
Réponse d’une horde sauvage
A un acte de Résistance …

Arrivés soudain par les routes,
Voyez sauter de leurs camions,
Ces soldats, aux heures de déroute,
N’arborent aucun fanion …

Ils avancent à travers champs,
Mitraillent tout ce qui bouge,
Bêtes, hommes, femmes, enfants …
Les sentiers se couvrent de rouge …

Puis pénètrent dans le bourg,
Ces soldats assassins,
Ils traversent les cours,
Entrent dans les magasins …

Ils tirent sans sommation,
Tuent, pillent, incendient,
Granges, ateliers, maisons,
Ravagent pire que bandits …

S’acharnent sur tous ceux qui fuient,
S’exercent à toutes formes de tueries,
Egorgent, éventrent, jusqu’aux tout petits
Déchaînement des pires barbaries !...

Toute la matinée dure ce massacre,
Perpétré par ces uniformes gris-verts …
Des rues, montent des fumées âcres,
Conglomérat de sang, de cendre, de verres …

Et, parce que l’horreur ne leur suffit pas,
Ils bombardent le village depuis les voies…
Cent-vingt-quatre âmes mises à trépas,
N’ont jamais su, le comment, le pourquoi…

Rien ne subsiste, après leur passage,
Ruines fumantes, brasiers immondes,
Vestiges informes, fruits des outrages,
Façades noircies, vision de fin du monde !...
 
L’apocalypse et l’enfer réunis,
Déchaineraient-ils tant de démence ?
Faut-il avoir, toute humanité honnie,
Pour s’adonner à tant de cruauté et de violence ?...

 

 

Pignons vestiges de demeures familiales du bourg - Ferme incendiée de la famille Clais - M Clais - La famille Confolent - Mme Martin et ses filles josiane (6ans) et Danièle 6 mois - Danièle dans son landau... - Photos  numérisées à partir du livret souvenir de l'abbé André Payron.Pignons vestiges de demeures familiales du bourg - Ferme incendiée de la famille Clais - M Clais - La famille Confolent - Mme Martin et ses filles josiane (6ans) et Danièle 6 mois - Danièle dans son landau... - Photos  numérisées à partir du livret souvenir de l'abbé André Payron.Pignons vestiges de demeures familiales du bourg - Ferme incendiée de la famille Clais - M Clais - La famille Confolent - Mme Martin et ses filles josiane (6ans) et Danièle 6 mois - Danièle dans son landau... - Photos  numérisées à partir du livret souvenir de l'abbé André Payron.
Pignons vestiges de demeures familiales du bourg - Ferme incendiée de la famille Clais - M Clais - La famille Confolent - Mme Martin et ses filles josiane (6ans) et Danièle 6 mois - Danièle dans son landau... - Photos  numérisées à partir du livret souvenir de l'abbé André Payron.Pignons vestiges de demeures familiales du bourg - Ferme incendiée de la famille Clais - M Clais - La famille Confolent - Mme Martin et ses filles josiane (6ans) et Danièle 6 mois - Danièle dans son landau... - Photos  numérisées à partir du livret souvenir de l'abbé André Payron.Pignons vestiges de demeures familiales du bourg - Ferme incendiée de la famille Clais - M Clais - La famille Confolent - Mme Martin et ses filles josiane (6ans) et Danièle 6 mois - Danièle dans son landau... - Photos  numérisées à partir du livret souvenir de l'abbé André Payron.

Pignons vestiges de demeures familiales du bourg - Ferme incendiée de la famille Clais - M Clais - La famille Confolent - Mme Martin et ses filles josiane (6ans) et Danièle 6 mois - Danièle dans son landau... - Photos numérisées à partir du livret souvenir de l'abbé André Payron.

Crime de guerre…
Comment nommer cela ?
Indignes militaires,
Qui ne sonnent le glas !...
 
A l’honneur, réfractaires,
Autant qu’aux combats ;
Immondes incendiaires,
Corrupteurs des trépas !...

Pourvoyeurs des cimetières,
Qui, pitié, ne connaissent pas…
Incursions meurtrières,
Agissements sans contrats !...

Un père, une mère, un frère,
Pour vous, ne comptent pas !…
Vous ne faites donc sur terre,
Que ce qui provoque dégâts !…

De la société des hommes,
Vous êtes, vous-mêmes bannis,
Autant, pour vos dogmes,
D’exterminateurs nazis !…

Maillé martyr,
Ce 25 Août 1944,
Tes enfants, a vu périr,
Au nombre de 124 !…

Maillé à jamais immolé…
Le jour où, Paris fut libéré !…

 

Patrice Lucquiaud Mirebeau le 19 Août 2008

 

Il ne s'agit pas de raviver des haines ... mais de ne jamais oublier...

Dans La Nouvelle République de ce Mercredi 26 Août 2020, en page 2, nous pouvons lire cet article :

 

 

Cliquer afin d'obtenir un meilleur format pour la lecture. Cliquer afin d'obtenir un meilleur format pour la lecture.

Cliquer afin d'obtenir un meilleur format pour la lecture.

Commenter cet article

Rubans et compagnie 28/08/2020 08:14

Bonjour monsieur Farfadet
Mon coeur saigne à la lecture de vos articles et de votre émouvant poème. J'habite à quelques kilomètres d'Oradour.
Mon grand-père paternel, résistant, est mort dans un camp d'extermination après être passé par plusieurs camps de concentration. Parce que "Passeur de Liberté" à la frontière espagnole, il a été dénoncé par des français .
Je n'ajouterai pas de commentaires, tout a été dit par les lecteurs précédents. Mais je sais qu'Oradour n'est pas seul, qu'il existe d'autres villages martyrs .
Remenber,

éliane roi 26/08/2020 13:59

Bonjour Monsieur Farfadet. Je ne commente plus, je ne publie plus, d'articles concernant de près ou de loin les gens proches de l'extrême-droite depuis que j'ai pris conscience de leur imposante présence sur les réseaux sociaux (un écrivain m'a envoyé un mail à ce propos allant dans le même sens). Oubliant facebook, qui n'a pas grand intérêt, j'ai pu constater que pas mal de blogs et/ou de commentateurs pouvaient être amis(es) avec des gens proches de personnes racistes et développant même des thèses fascisantes. Souvent même, des gens pouvant avoir un "discours de gauche, donc progressiste" sont en fait proches des idées et théories du Rassemblement National de la famille Le Pen, ce qui m'incite à éviter les sujets qui fâchent sauf lorsqu'un coup d'gueule me prend comme pour l'assassinat de ce monsieur de couleur noire avant-hier. Mes grands-parents étaient Résistants, j'ai visité deux camps de concentration et Oradour-sur-Glane et cela me suffit à tout faire pour que l'on ne revoie jamais ça, nulle part. Les petits cons qui votent FN sans savoir le danger que ça représente devraient lire autre chose, relire l'Histoire et se demander d'où vient la violence, qu'elle qu'elle soit, l'argent et la religion étant souvent sources de guerres et de conflits. En mémoire de mes grands-parents, je continuerai aussi à me battre pour un monde meilleur, sans armes, sans fins de mois difficiles, et pour l'arrêt des profits honteux de quelques uns sur le dos de la majorité de la population. Une nouvelle forme de négationnisme voit le jour en ce moment, celle qui consiste à affirmer que le coronavirus n'existe pas et qu'il est inutile de porter un masque, comme on peut le voir au pays de l'oncle Sam, dirigé par un malade mental qui peut à tous moments appuyer sur le bouton nucléaire.
............. On vit une époque formidable.......................
Cordialement.

éliane roi 29/08/2020 16:18

Je reviens ici pour préciser que l'extrême-droite (et le Rassemblement National) est omniprésente dans la blogosphère et sur les réseaux sociaux -le lien est à 100 % avec le régime nazi pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris-, omniprésence qui n'est plus un secret pour personne. Un journaliste ayant abandonné son blog (dommage !) pour ces raisons m'a envoyé un mail me disant qu'il partageait entièrement mon analyse.
Dernièrement, j'ai franchi le pas dans un blog se prétendant "progressiste" mais qui a pour ami-blogueur un fasciste notoire, son blog fourmillant d'articles et de commentaires racistes. On m'a fait comprendre que j'étais indésirable (hé hé !) mais j'ai eu le temps de faire remarquer que je ne comprenais pas comment on pouvait être "amis" avec de tels blogueurs -que l'on retrouve d'ailleurs partout, y compris dans les commentaires des blogs de vos propres commentateurs, Monsieur Farfadet (hélas pour les "gens bien" qui ne voient pas ou ne veulent pas voir). La question que je me posais était la suivante : ces gens qui se disent "de gauche" ou "de droite progressiste", commentent-ils à leur tour les blogs répandant la haine et le racisme ?????? Un ami m' a dit : "oui c'est un facho, mais c'est un ami de blog quand même"..................................(?)............................ Il est donc bon de rappeler de temps en temps ce qu'a été le régime nazi et les discours de haine des partis fascistes d'aujourd'hui.
Une autre question que je me posais également était la suivante : comment les blogueuses/eurs font-ils pour "faire comme s'il n'y avait pas de coronavirus", sans JAMAIS en parler, ni sérieusement, ni avec humour, sans JAMAIS soutenir les infirmières qui manquent de tout, de moyens, d'effectifs, sans JAMAIS parler de la déshumanisation des hôpitaux et autres sujets qui intéressent pourtant tout le monde, comme le Climat, la pollution, le chômage........... Les gens sont-ils à ce point désabusés, n'ayant plus confiance en rien ni personne ???????????????? Les rares fois où j'ai pu débattre de ces questions primordiales, cela a été dans un blog d'humour ... (!).... Alors, je me disais, "mieux vaut en parler avec humour QUE PAS DU TOUT ; au moins, les gens débattent". Je continue de penser que les gens ont tort d'analyser seuls, voire de déprimer, seuls dans leur coin alors que les blogs pourraient être un formidable outil d'échanges, où chacun pourrait donner son opinion, commenter l'actualité, analyser, mais aussi rire. Les blogs ne sont-ils faits que pour écrire des articles sur les tomates, ou la littérature, la culture et le patrimoine ? Ces sujets m'intéressent au plus au point, mais l'actualité, la société et ce que nous visons tous devrait-il passer au second plan ? Le confinement n'a rien changé à cet état de fait. Les gens n'ont pas plus débattu dans les blogs ; c'est comme si la société qui nous entoure, le coronavirus... n'étaient pas là....... OK on a besoin d'évasion. Est-ce une raison pour NE PLUS DEBATTRE ???
Je ne me pose plus ces questions ; je reconnais que chacun a le droit de ne mettre que des photos de tomates, de chats ayant la gastro ou de mycoses des pieds dans son propre blog (si si je l'ai vu), je suis pour la liberté d'expression, mais je dois dire que ces blogs ne m'intéressent que moyennement ;
mais être potes avec des gens racistes proches de l'extrême-droite devrait interpeller les gens encore "intelligents" dans les réseaux sociaux et les faire réagir au lieu de "les conserver comme amis parce qu'on a besoin d'avoir des commentaires et des amis".................(?)................. Je ne suis pas intolérante, je sais juste faire la différence entre le bien et le mal. Le dernier en date est une blogueuse, qui se contente de faire des copié-collés de wikipedia dans son blog et est en fait adepte d'une secte épinglée par la section interministérielle de lutte contre les dérives sectaires. Eux aussi sont omniprésents dans la blogosphère et sur les réseaux sociaux et ils seront là plus que jamais au moment de la vaccination contre le coronavirus.
Votre blog, Monsieur Farfadet, permet au moins le débat, loin des banalités échangées souvent dans les blogs sur la pluie et le beau temps.
Merci à vous.

Farfadet 86 27/08/2020 11:24

Bonjour Éliane,
Merci pour ce commentaire argumenté et engagé.
Je reconnais bien là votre détermination dans les combats que vous menez depuis longue date contre les oppresseurs accapareurs de titres honorifiques et honori-fric et autres "dictateurs" pourfendeurs du droit d'être différent en apparence et en culture. Je suis tout à fait d'accord avec ce que vous en dites.
Maintenant, qu'il y ait des gens en contradiction avec leurs dires et choix politique, cela peut s'avérer mais à mon sens c'est difficile de faire concilier des vues progressistes avec des mesures conservatrices rétrogrades. Maintenant la dialectique favorise parfois bien des écarts entre propos énoncés et socle de ses pensées et idées. Pourtant l'information par la bouche de nombre d’intervenants de tous bords est, elle, bourrée d'avis et de mesures à adopter contradictoires ceci étayé par la "toute puissance" des chiffres d’incontournables statistiques ...
Maintenant, le complot et toutes ses fumeuses théories me semble d'emblée suspect... je ne pense pas que tout soit systématiquement pipé, programmé dans l'ombre. Il n'y a pas que des coups tordus qui se préparent ... j'aime à penser que la raison l'emporte sur les passions, sur les pulsions et je pense que parmi ceux qui dirigent, politiques de droite ou de gauche ou du centre hors des extrèmes, il y a des personnes soucieuses du sort d'autrui qu'elle privilégie à leur carrière ...
Une époque formidable !... tiens ça me rappelle un film avec Richard Bohringer, Gérard Jugnot, Ticky Holgado, Victoria Abril, Chick Ortega...
Les temps sont durs, il est vrai ...mais sans être maso, on peut aussi en faire une époque formidable ... n'est-ce pas le sens du message laissé par ce film ?...
Cordialement.
Patrice Lucquiaud - alias Farfadet 86

Catherine Dutigny 25/08/2020 17:53

Tu as raison Patrice de rappeler ce massacre de Maillé. Il ne s'agit pas comme tu le répètes toujours avec justesse de raviver les haines, mais de garder en mémoire, dans le respect des suppliciés, ce que l'humain est capable de commettre quand il est gouverné par la haine, le fanatisme, l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme, etc. De garder en mémoire pour ne pas laisser de telles atrocités être perpétuées à nouveau.

Farfadet 86 25/08/2020 18:32

Bonsoir Catherine,
, Oui il faut faire front contre le négationnisme et le révisionnisme éhonté pour que toutes ces victimes de la barbarie reposent en Paix mais aussi pour que les générations présentes et futures ne se laissent jamais entraîner dans le fanatisme aveugle et les dogmes totalement dépourvus d'humanisme et de tolérance face aux différences ethniques de tous les types humains qui peuplent la Terre. Refoulons fermement racisme xénophobie, homophobie. Bises chaleureuses et amicales des farfadets du Poitou

Mo 25/08/2020 14:21

C'est atroce à lire. Comment des êtres dits "humains" peuvent-il commettre de tels actes, je n'ai jamais pu le comprendre.

FARFADET 86 25/08/2020 17:52

Il y a des êtres entièrement asservis au mal ... il en est d'autres entrainés dans ces démences qui, dans la fureur de l'action, perdent toute humanité. La Guerre malgré nous, fait de nous des êtres des criminels, des assassins et quand s'y ajoutent le fanatisme,alors on devient des monstres insensibles à la souffrance des autres ayant perdu toute humanité.. C'est terrible...
Ouevrons le pluspossible à établir la Paix autour de nous et où que nous allions .

Rémi de Bourgogne 25/08/2020 11:59

Ne jamais oublier aussi que ces massacres faisaient le plus souvent suite à des attaques imbéciles et sans intérêt de "résistants" qui abattaient par surprise des officiers allemands. Aucune influence sur le combat et massacre d'otages à la clef.

FARFADET 86 25/08/2020 12:02

Bonjour Rémi de Bourgogne, Si la remarque semble pertinente car nous savons qu'il y a eu aussi des exactions de la part des résistants surtout de la part de ceux ayant intégré leurs rangs sur le tard. il faut tout de même considérer le contexte tenant à cette année là – 1944 – et le moment de cette année – l’Été. Les Alliés ont débarqué en France et après des combats acharnés en Normandie ont pu faire mouvement vers le Nord et vers l'Est ; Le débarquement en Provence a aussi entamé une remontée vers le Nord en pourchassant les soldats allemands. Ces opérations militaires sont étayées par les actions de la Résistance qui sabotent les infrastructures et harcèlent les unités ennemies venant à la rescousse, pour ralentir leur progression. A ce moment, après 4 années d'occupation, nous sommes en guerre sur le sol français ; il s'agit de libérer notre pays de l'occupant dont on connaît aussi les idéaux immondes et la capacité à nuire à l'existence des êtres humains qui ne sont pas issus de la « race Aryenne ». Il y a aussi le STO dont nombre de jeunes veulent s'exclurent et qui, pour cette raison prennent le maquis.
Dans cet esprit d'agitations, de précipitations à manœuvrer militairement, les unités allemandes devant se replier, face à leurs pertes, réagissent en monstres persécuteurs, comme la fameuse division « Das Reich » qui a perpétré ses massacres à Tulle puis à Oradour. Pour un des leurs ayant perdu la vie, c'est pour le moins 100 vies qu'ils prennent !...
Otages !... qui se sert d'otages pour parvenir à ses fins ?... Qui sont les terroristes ? Quand on met au gibet 99 innocents, quand on enferme la totalité des femmes et des enfants d'un village pour les mitrailler dans une église qu'on incendie au lance-flamme, quand, à Maillé, un soldat fait sauter la cervelle d'un enfant de 6 mois blotti sur le sein de sa mère...
Ces monstruosités ne peuvent être considérées comme des actes de guerre !...
A Maillé les représailles démesurées ont été prémédités jusque dans leur horreur la plus absolue… il faut lire le récit de l'abbé André Payron, tout y est décrit dans le détail, en respectant rigoureusement l’enchaînement et le déroulement chronologique des faits.
S'il est juste, après tant d'années passées, de ne plus avoir de haine mais au contraire des sentiments fraternels avec le peuple allemand, il est aussi de bon ton de ne pas pardonner à ces monstres en uniforme allemand, leurs effroyables actes de barbarie et donc de commémorer à la date anniversaire, ces tragédies de l'Histoire, pour se souvenir et ne jamais oublier le sort terrible et si injuste de toutes ces innocentes victimes.
Paix à leurs âmes et à celles de leurs descendants familiaux ! Paix à nos voisins Allemand ! Paix entre les peuples !... Louons alors la dignité Humaine et la capacité des Humains à AIMER.

Alain Peroni 25/08/2020 11:54

Aujourd'hui, le négationnistes ont beau jeu, avec les théories du complot, de remettre en cause des faits qu'ils n'auraient pas osé nier avant, mais, puisque maintenant tout, même ce qui se passe devant nous, peut être remis en cause, il est évident que c'est très facile de fabriquer un passé.
Les complotistes alliés de fait des nostalgiques du nazisme et les réseaux sociaux vecteurs de ces horreurs ?
Oui, je me dis parfois que sur certains côtés, avant, c'était mieux !

FARFADET 86 25/08/2020 18:18

Bonjour Alain et Merci pour ce commentaire avisé.
Oui on refait l'Histoire en phase avec ses convictions bonnes ou mauvaise
La résurgence du racisme, de la xénophobie et des nationalismes sont manifestement la cause de ces dénies et prétextes à la violence, aux déchainements des passions destructrices avec parfois volonté de donner la mort dans les combats de reues contre les forces de l'ordre et les biens de la société. Les serviteurs du chaos sont à l'oeuvre dès que la foule se rassemble dans la rue.
Oui Alain nous avons, hélas pour les générations montantes, connu des temps bien meilleur quand nous étions jeunes et nouveaux engagés dans la vie active.
Ô Paix bénie que ton nom retentisse !...

Marie-Rose 25/08/2020 11:52

C'est très triste, comme tu dis ne pas raviver les haines mais se souvenir. Cette guerre était terrible, on aurait dit qu'à la fin les forces du mal étaient déchaînées. Dans de nombreuses régions c'était comme un baroud d'honneur de massacrer, il me semble. J'espère de tout coeur que ces forces du mal ne reviennent plus, c'est un souhait, car la violence revient de plus en plus, sournoisement !

Alain Peroni 25/08/2020 11:47

je me souviens du premier article que tu avais publié, il y a des années, sur Maillé.
J'ai été horrifié comme toi par les dégradations à Oradour que j'avais visité, enfant, alors que la mémoire ne risquait pas d'être mise en question.

Marie-Rose 25/08/2020 11:43

C'est très triste .....

Farfadet 86 25/08/2020 11:45

Oui Marie Rose , si je me suis permis de partager cet article, c'est en raison de la résurgence récente du négationnisme. C'est inacceptable. Il y a encore quelques survivants et la profanation de site commémoratif, ils ne peuvent vraiment pas l’accepter. Eux aussi aimeraient bien dire pardon... mais être traités de "menteurs" c'est alors le summum de l'horreur pour eux. Retrouver la Paix, dans ces conditions ... quel douloureux chemin !... Bises des Lulu farfadets du Poitou. ❤️

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog