Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les mots choisis du Farfadet

Le Mariage de la Violette et du Lilas …

Avril, ce matin, nous ouvre un bien grand jour,
On y doit célébrer un heureux mariage :
Dame Violette, dans la fleur de l’âge,
Avec Monsieur Lilas se sont épris d’Amour…

Naissance Idyllique qui dresse une passerelle,
Entre la fleur des bois et la grappe du rameau,
L’instant devient si hautement solennel,
Que les Anges, au ciel, en subliment les mots …

Elle, éclose, d’une fraîcheur naturelle,
Si jolie, sans fard, sans le moindre oripeau,
Sous le saule lumineux, qui leur sert d’ombrelle,
Se sont promis de ne jamais finir en pot …

Alors, Monsieur Thuyas, digne, dans son écharpe
De lierre touffu qui apprivoise les cœurs,
A fait taire la bande des Iris moqueurs,
Pour que vibrent les cordes, d’un cortège de harpes…

S’y accorde le chœur des rieuses pâquerettes ;
Au passage des époux, les campanules s’écartent ;
Nuée de serments qui remplissent les cartes ;
Dame Rose, en bouton, préside cette fête …

Jusqu’à l’aube, ont dansé, dans la brume,
Libérant leurs parfums éphémères,
Glissant entre les herbes, légère comme une plume,
Leur envolée nuptiale, agite encore la mer …

Farfadet

 

Pâquerettes

Vient une pluie d'étoiles sous le ciel d'Avril,
L’enchantement illumine nos jardins…
Éclosion sublime, la Nature fébrile,
Les pare de corolles à la blancheur satin...

Sur l’émeraude soyeuse des pelouses,
Par milliers, elles s'épanouissent, chaque matin,
Les timides violettes deviennent jalouses,
Quand ces soudains éclats, affadissent leur teint…  

Jusqu’à perte de vue, parmi les herbes folles,
Elles jonchent les prés et le bord des chemins,
Autour des grands arbres, en longue farandole,
Les pâquerettes se sont donné la main !…

Leurs rondes joyeuses, leurs chants éternels,
Agitent dans l’azur, les pollens divins ;
Le vent léger porte leurs gaies ritournelles,
Dans l’ombre des forêts, dans la nuit des ravins…

Il n’est, ici-bas, plus merveilleuse annonce,
Que cette liesse fleurie de rires cristallins,
Car les pâquerettes, jamais ne renoncent,
A embellir les mois chauds jusqu’à leur déclin.

Farfadet

 


Coquelicots

Le vent n’en finit pas d’agiter les sureaux
Secouant l’amalgame de leurs ombelles ;
Volent, en pluie blanche autour des boqueteaux,
Des petites fleurs étoiles, en ribambelle…

Le soleil de Mai que défient les nuages,
Illumine parfois les pierres des remparts ;
Leur blancheur crayeuse dressant un barrage
Aux toques rouges dont les pavots se parent …

Souffles qui se brisent contre la muraille,
Ces clameurs du vent ont toujours pour échos,
Celles qui s’élevaient du chœur des batailles …
Murmures des pierres célébrant les héros…

Jaillissant des herbes foulées par le tumulte,
Hampes pointées devant, comme nefs par étambots,
L’armée érige ses vertes catapultes
Face aux murs ensanglantés de coquelicots…

Voyez tours vermeilles ! sous le feu du couchant,
Qui, des hordes et du temps, résistez aux assauts :
Autour, le carnage qui a rougi les champs,
Empourpre chaque soir, la fière Mirebeau…

Farfadet
 

Commenter cet article

manou 18/04/2020 10:58

Quels jolis mots pour fêter le printemps et toutes ces jolies fleurs...Pour moi aussi les coquelicots invoquent davantage le mois de mai...d'ailleurs même cette année que tout est en avance je n'en ai vu que quelques-uns au bord des chemins. Bon week-end et merci pour ces partages qui font du bien

claudeleloire 17/04/2020 18:46

et le poète se pare de sa plume pour colorer de mauve, de blanc et de rouge les feuilles de son cahier, car c'est le printemps qu'il dessine de ses mots ... et le bouquet flambe de tous ces feux !
bravo mon ami !

Mo 17/04/2020 16:47

Ah mais, c'est très joli tout ça, les photos et les poèmes, de concert...
Il ne manque que l'aubépine qui commence à fleurir. Elle pique mais sent si bon...
Bonne soirée à toi,
Mo

Marie-Rose 17/04/2020 12:42

L'apéritif est délicieux et me gonfle le cœur, lui aussi voudrait sortir rejoindre la belle nature d'avril et mai si joliment et profondément décrite dans tes poèmes. Merci Patrice de vivre avec la nature en toi comme tu le fais, et, de nous en faire profiter.

domi 17/04/2020 11:45

poésie multicolore, c'est joliment écrit

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog