Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les cahiers du Martiniste

Il n'est plus heureux avènement que celui d’une naissance annoncée …

Avant de poursuivre, je vais encore vous faire un aveu et vous révéler qu’en ce moment j’ai pour livre de chevet un ouvrage intitulé  « Mon enfant »  écrit par le Dr Zur Linden.  Cela s’adresse surtout aux futures mères et aux mères pour d’abord qu’elles se préparent sereinement à cet événement pendant le temps de la grossesse, puis à l’accouchement et ensuite aient connaissance des soins à prodiguer à leur enfant depuis le stade de nourrisson jusqu’à l’apparition de la seconde dentition. Là, est décrit de façon très méthodique un ensemble de recommandations et de notions qui dépasse ce que la puériculture enseigne ordinairement, celles-ci étant envisagées sous le triple aspect médical, psychologique et spirituel…
On peut bien se demander, ce qu’en tant qu’homme et, en plus, homme avancé en âge, je peux trouver à une telle lecture destinée avant tout aux femmes en tant que futures mères et mères accomplies.
Mais, voyez-vous, dans ces pages, un formidable enseignement lève le voile sur le panorama grandiose de la Vie depuis sa genèse au niveau embryonnaire jusqu’à sa manifestation la plus élevée dans l’apparition au monde de ce petit d’homme à l’existence d’abord si frêle et ô combien dépendante en comparaison avec tous les autres êtres vivants, eux, quasi autonomes sitôt nés. Lui, ce Tout petit être humain si fragile, est pourtant voué aux plus hauts accomplissements d’un destin qui lui fera parcourir son existence terrestre.
Oui, chers lecteur comprenez que, de ce point de vue, une telle lecture est vraiment enthousiasmante …

Toute future maman révélée à ce moment où dans ses entrailles elle ressent la vie engendrée, jubile en sachant que dans quelques mois, elle tiendra là dans ses bras ce petit être encore tout fripé de cette épreuve de la naissance qui, déjà, attend tout d’elle : la force vivifiante de son lait maternel, la chaleur de son sein et l’amour qu’elle lui vouera tout au cours de son existence …
Quel lien plus fort peut-il exister hors celui qui unit une mère à son enfant ?...

Il y a là, au fond, quelque chose de grandiose qui nous dépasse, quelque chose de mystérieux. A la Mère, de vivre cette longue période d’attente qui lui fait endurer toutes ces modifications parfois pénibles qui transforment son corps, puis d’éprouver les douleurs de l’enfantement  mais à elle aussi cette joie infinie de porter et donner la vie, de  prodiguer à son enfant des soins empreints de tendresse et dispenser sans relâche une attention remplie d’Amour …

C’est cela,  l’Enfant Joie, ce don de la Vie et aussi ce don de soi, d’exister pour lui avant soi…

Dès l’introduction, au début du premier chapitre traitant de l’attente, le Dr Wilhelm Zur Linden, donne le ton : « Vous avez un jour Madame, le sentiment  d’avoir conçu. Votre vœu, déjà ancien, semble être exaucé. Par bonheur, chez la plupart des jeunes femmes, la joie ressentie au début de la grossesse est plus intense que la crainte devant ce mystère qui va s’accomplir en elles. Une joyeuse attente gagne votre âme de jour en jour. Vos pensées se tournent vers l’avenir, et vous  vous apercevez que vous savez bien peu de chose de la grossesses, de la naissance, des soins à donner à un enfant.  Cette ignorance, partielle ou totale, fait naître en cous une inquiétude, peut-être provoque-t-elle-même des troubles dans le déroulement de la grossesse. Par contre, votre  espoir heureux s’affermira encore s’il s’appuie sur la connaissance de ce qui se passe. C’est pourquoi, aux questions qui surgissent à propose de la grossesse, de la naissance, de la manière de nourrir et de soigner l’enfant,  des réponses aussi complètes que possible  doivent être apportées. »

Origine de la Vie… est-ce donc un Mystère ?
Ce Spécialiste explique : «  Prenez un grain de blé ou une semence quelconque et regardez bien ! Vous pouvez l’examiner  à la loupe et même en utilisant le microscope le plus puissant du monde, l’observer extérieurement et intérieurement ; vous pouvez en étudier la composition et les caractéristiques  à l’aide des moyens chimiques et physiques de la science moderne, vous ne trouverez rien qui permette de voir comment, à partir d’une chose relativement aussi simple, se formera un épi de blé ou une fleur magnifique. La graine n’est pas différente et parait aussi peu douée de vie qu’un caillou de forme analogue, ou un objet en matière plastique qui en serait la reproduction »
Le Dr Zur Linden évoque alors les conditions indispensables à l’apparition de la vie que sont la terre, l’eau, la chaleur et la lumière, éléments qui influenceront à tour de rôle cette métamorphose de la graine en plante, s’étant développée, en racines, vers le bas, et en tiges  porteuses de feuilles, de fleurs et de fruits vers le haut …

Cette image, la rapportant à l’être s’incarnant dès le moment de la conception, par analogie, permet de saisir ce qu’est la Vie à l’état pure, vie se développant et se manifestant dans l’être qui va, dans un premier temps, se développer dans des conditions que l’on peut encore qualifier de  paradisiaque ainsi protégé de toutes influences extérieures, dans le ventre de sa mère. Il y a là, dans son sein, des conditions encore extra terrestre qui prendront fin lors de la naissance, à la sortie de l’utérus … là, dans le liquide amniotique ce sont encore des influences provenant d’entités cosmiques qui sont à l’œuvre pour « construire » et parfaire dans toute sa complexité un nouvel organisme utilisant, en vase clos, les matières « matérielles » véhiculées par le sang de la mère…  En fait, c’est une prodigieuse aventure cosmique qui se déroule dans le ventre maternel, pendant tout le temps de la grossesse. A cette contribution maternelle, le monde spirituel fait écho, et c’est ni plus ni moins que cela qui rayonne sur le visage et qui illumine le sourire de toute jeune maman en espoir…

Cette joie insigne se prolonge à l’infini, permet alors à cette maman d’endurer puis de surmonter les douleurs de l’enfantement,  d’entrer en communion  au moment de l’allaitement de s’épanouir encore plus en admirant son enfant pris par le sommeil dans son berceau. Ensuite, s’intéressant à l’éveil progressif de son enfant, les premiers jeux, les regards qui se rencontrent, les touchers de mains qui se font douceurs, tous les soins corporels à prodiguer, vont illuminer cette maman, à son tour, transformée et débordante de Joie.

Ce parfum si particulier qui émane du nouveau né, est comme un relent de ces mondes cosmiques d’où provient l’entité humaine qui a pris possession d’un corps, grâce à ce don d’amour dispensé avec force, par la mère…
Ensemble ils vont évoluer tout au cours de ces premiers mois. Le père, d’abord intrigué par toute cette période d’attente, puis étonné, au moment de la naissance et, à son tour, émerveillé va, auprès de la maman entourer ce bébé d’affection. Ce merveilleux enfant, baignant dans ce doux cocon familial, va croitre en taille, en poids mais aussi, devra surmonter toutes les épreuves de la petite enfance.

Avec ma mère - Vanves 1948.

Tout ceci ne peut se réaliser que dans la joie auquel l’enfant répond par tous ses sourires d’abord angéliques puis s’humanisant de plus en plus avec l’âge avançant… Joie, puis Jeux vont l’accompagner encore un bon nombre d’années. Les parents ne doivent surtout pas se désintéresser de ce long passage par la phase des jeux. Ils ne devront jamais manifester leur empressement pour en faire un grand, comme eux, mais être particulièrement attentifs pour répondre à tous ces besoins propre à l’enfance, besoins parmi lesquels, le jeu est l’indispensable serviteur qui les aidera en permanence, pour permettre à leur enfant de grandir harmonieusement …

Commenter cet article

Marie-Rose 25/01/2020 11:17

Je connais ce livre, je l'ai donné à une de mes petites filles qui aura bientôt son troisième enfant. Merci pour tes commentaires sur ce livre empreint de conseils judicieux, non seulement pour la maman mais aussi pour le papa, qui, de nos jours, s'occupe du nouveau né pour soulager la maman.

éliane roi 23/01/2020 13:32

Le miracle de la vie............................... LE grand mystère....................... on pourrait remplir des pages et des pages sur le sujet.
T'avais les cheveux longs quand tu était petit ? hé hé hé hé ! C'est toujours rigolo, ces vieilles photos ! J'en ai gardé aussi de quand j'étais petite, avec mon frère. C'est là qu'on se rend compte à quel point ça passe vite !
Grosses bises aux Farfadet du Poitou et des environs !

Farfadet 86 24/01/2020 09:14

Bonjour Éliane,
Eh oui, il est des aspects de l'existence qui, en dépit des avancées prodigieuses de la sciences, restent encore mystérieux, inexplicables et ne tombant pas sous le sens rationnel. L'homme qui maîtrise bien des techniques aujourd'hui, ne commande pas aux lois universelles et ne peut les accepter que comme postulats.
Qui régit ces lois ? sont-elles apparues comme ça impromptues ... générations spontanées échappant à toutes intentions ?...
Je pense qu'il nous fut aussi être humble et savoir que des choses , voire des êtres grandioses nous dépassent de loin...
En fait, depuis des milliers d'années, l'homme ne fait que de découvrir l'Univers qu'il habite un temps ... Si au cours des trois derniers siècles les avancées de la sciences ont permis de faire des découvertes extraordinaires révélant nombre de notions et lois de la vie ,elles n'ont toujours pas démontré qui en est le grand régulateur et à l'origine ... En demeure un monde des apparences (Physique) et un monde totalement invisible (spirituel) Ces deux mondes ne sont nullement séparés comme on pourrait le croire, l'un étant la conséquence de l'autre ... à méditer ...
Oui, j'avais les cheveux longs et boucles jusqu'à 6 ans...
Le temps passe vite... c'est vrai, et encore pus vite à nos âges me semble-t-il ...
Bises des farfadets du Poitou.

manou 23/01/2020 12:06

Tu as été aimé durant ton enfance pour comprendre tout ça...Je n'ai plus rien lu sur la maternité et tout ce qui entoure la naissance depuis que je n'ai plus eu d'enfants. Mais le mystère qui entoure cette perfection de la nature m'émerveille toujours autant. Si tous les parents étaient comme toi, il n'y aurait pas d'enfants malheureux mais hélas, certains ne peuvent remplir leur rôle comme il le faudrait et l'enfant manque alors des fondations indispensables pour se développer, grandir et se projeter dans l'avenir. Belle journée et merci de nous parler de ce livre

Farfadet 86 24/01/2020 09:31

Bonjour manou,
Effectivement j'ai été aimé par mes parents, bien qu'enfant non désiré et comme à cette époque, survenu contre leur intention, ma mère ayant 35 ans et mon père 41 ans quand j'ai été "conçu" ; c'était pendant la guerre au cours de l’Été 1943. j'ai écrit des articles racontant des pans de vie de ma mère et mon père que je "remonterait" prochainement .
Effectivement élever un enfant, des enfants n'est pas facile dans le monde actuel où bien des "artifices" viennent troubler les étapes d'une saine progression et mettre en échec les meilleurs préceptes éducatifs. S'ajoutent à cela la disponibilité des parents qui travaillent et, par faute de temps, ne contrôlent pas tout dans leur vie familiale. Il y a aussi une misère culturelle, elle aussi néfaste que la misère matérielle , le manque de moyen pour vivre dignement , deux aspects de la misère souvent liés ...
Oui, il y a des étapes dans l'éducation d'un enfant, ça commence au berceau et déjà à ce premier stade , ce qui se fait autour de lui et pour lui est déterminant pour son 'avenir. j'évoque cela dans les deux prochains articles à paraitre sur ce thème de l'enfance.
Amitiés des

domi 23/01/2020 11:45

Un bien joli texte qui met en évidence des choses essentielles et d'autres précieuses comme le parfum du nouveau né !!!

Farfadet 86 24/01/2020 09:41

Bonjour Dominique,
Oui, il y a des événements extraordinaires qu'on appréhende comme des évidences et que par conséquent, on n'étudie pas en profondeur, ne se posant pas de question à leur sujet comme le fait de l'enfant qui s'étant mis à la verticale fait ses premiers pas ou, comme tu le mentionnes, le parfum si particulier d'un bébé, comme un parfum du Ciel ...
Amitiés.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog