Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Auto Saga, #Automania

                  Une histoire tout à fait dans le van, dirait-on aujourd'hui...

J'aime bien les autos, ça, je crois, vous l'avez remarqué... mais parmi ces véhicules à moteur qui peuplent et polluent – il faut bien en convenir – toujours plus notre planète, j'aime aussi les véhicules utilitaires... Eux, ont bien des choses à nous raconter parce qu'ils ont trimé, transportant, outre des passagers et leurs bagages, en version minibus, de la nourriture, diverses denrées, des: fruits, des légumes, du bétail, toutes sortes de marchandises, des matériaux ainsi que des appareils en tous genres. Ce sont des véhicules de charge moyenne, déclinés en différentes versions de carrosseries et d'équipements spécifiques pouvant, du fait de leur gabarit peu encombrant, se faufiler sur tous types de parcours, en ville ou à la campagne. Le genre est apparu dans l'entre deux guerres à la fin des années 30 avec des camionnettes à cabine avancée. C'est à dire que le groupe motopropulseur se trouve sous un capot disposé dans le poste de conduite. Le conducteur et son passager, à l’avant, se trouvent alors sur le porte-à-faux en-deçà des roues avant...

Fourgon Chenard & Walker T60 carrossé en voiture sanitaire pour l'armée française  présenté en septembre 1939. - Version initiale du T60 fourgonette.Fourgon Chenard & Walker T60 carrossé en voiture sanitaire pour l'armée française  présenté en septembre 1939. - Version initiale du T60 fourgonette.
Fourgon Chenard & Walker T60 carrossé en voiture sanitaire pour l'armée française  présenté en septembre 1939. - Version initiale du T60 fourgonette.

Fourgon Chenard & Walker T60 carrossé en voiture sanitaire pour l'armée française présenté en septembre 1939. - Version initiale du T60 fourgonette.

L'étonnant destin du fourgon 1500 kg Chenard &Walker...

Ce n'est qu'au début de l'occupation, en 1941, que la firme à l'aigle implantée à Gennevilliers, sort son petit fourgon T60, répondant aux besoins de véhicules utilitaires au format compact, consommant peu de carburant. Sa mise en œuvre avait débuté avant-guerre en 1939, à partir d'études pour concevoir une ambulance légère destinée à l'armée française. 3 prototypes furent réalisés, puis quelques premiers exemplaires furent livrés à l'armée qui, hélas, préféra son concurrent direct qui lui ressemblait beaucoup, et mis au point dans de meilleurs délais : le Citroën TAMH qui deviendra le TUB puis, après guerre, le H.

Présentation publicitaire du fourgon 1500 kg T60 à moteur bicylindres  2 temps (76x80 =720 centimètres cubes)  puissance fiscale de à temps de 4CV -  Vue de la cabine  à l'équipement sommaire - groupe moteur propulseur (transmission aux roues avant).
Présentation publicitaire du fourgon 1500 kg T60 à moteur bicylindres  2 temps (76x80 =720 centimètres cubes)  puissance fiscale de à temps de 4CV -  Vue de la cabine  à l'équipement sommaire - groupe moteur propulseur (transmission aux roues avant).Présentation publicitaire du fourgon 1500 kg T60 à moteur bicylindres  2 temps (76x80 =720 centimètres cubes)  puissance fiscale de à temps de 4CV -  Vue de la cabine  à l'équipement sommaire - groupe moteur propulseur (transmission aux roues avant).

Présentation publicitaire du fourgon 1500 kg T60 à moteur bicylindres 2 temps (76x80 =720 centimètres cubes) puissance fiscale de à temps de 4CV - Vue de la cabine à l'équipement sommaire - groupe moteur propulseur (transmission aux roues avant).

Si, à l'origine, les automobiles disposaient de carrosseries encore proches des voitures à chevaux, tels que fiacres et calèches, quarante années plus tard, leurs apparences avaient bien changé et s'éloignaient toujours plus du style de véhicule hypomobile. Au milieu des années 30, c'est l'aérodynamisme qui prévaut...

Par contre, s’agissant des véhicules utilitaires, camions et camionnettes, à la fin de ces années 30, on n'est pas encore loin du char-à-banc où le fonctionnel et l'utile priment sur l'esthétique et le confort... ce dont on se rend compte  sur les illustrations ci-dessus, nous présentant cet habitacle spartiate.

Quant à la motorisation de faible cylindrée dont la puissance effective ne devait pas dépasser les 22 ch, qui équipe ce fourgon, innovant à l'époque, elle devait être  à la peine pour transporter la charge de 1500kg ... Il faut aussi mentionner que le refroidissement s'opère par circulation d'eau par thermosiphon et, l'allumage par magnéto. La boîte est à quatre vitesses et la transmission est assurée  sur les roues avant par un arbre  muni de deux joints homocinétiques pour chaque roue.

Mais, pour un artisan ou commerçant de l'époque se transporter avec ses marchandises ou matériaux à 50 km/h, était suffisant parce que, d'une part, il tait 4 fois plus rapide qu'un véhicule à traction animale et que, d'autre part, il savérait bien plus maniable... Tout est relatif...  et cela va sans cesse évoluer...

Nécessité par le manque de carburant pendant la période d'occupation et dans les premières année d'après-guerre le gazogène constituait une solution  pour palier à cette pénurie. Ici deux fourgons T60, en 1942, équipés , à gauche d'un gazogène  "Facel" et à droite du gazogène "Le National" Ces dispositifs  nuisaient  quelque peu à la qualité de compacité de ces véhicules utilitaires.

Nécessité par le manque de carburant pendant la période d'occupation et dans les premières année d'après-guerre le gazogène constituait une solution pour palier à cette pénurie. Ici deux fourgons T60, en 1942, équipés , à gauche d'un gazogène "Facel" et à droite du gazogène "Le National" Ces dispositifs nuisaient quelque peu à la qualité de compacité de ces véhicules utilitaires.

Le plateau laitier et le fourgon portes arrière ouvertes nous montant la capacité de chargement Le plateau laitier et le fourgon portes arrière ouvertes nous montant la capacité de chargement

Le plateau laitier et le fourgon portes arrière ouvertes nous montant la capacité de chargement

Évolution à la fin de la guerre.

Si, à partir du T60 initial, les types CHE puis CH65 et 66B ont constitué des évolutions techniques  touchant plus les motorisations (Il y eut même une version tout électrique : le fourgon Sovel de 1942), la carrosserie  taillée à "coups de serpe", les lignes étant insuffisamment élaborées, la paix revenue, l'entreprise Chausson, partenaire de Chenard & Walker depuis 1936, redessine la caisse de ce petit utilitaire.  Bien plus esthétique,  moins cubique, plus profilée, ce fourgon au design modernisé a une tout autre allure et va séduire une plus vaste clientèle.

Nouvelle carrosserie Chausson - L'argumentation publicitaire de l'époque vantant les qualités d'utilitaires. - A partir de 1947, Chenard a recours au moteur 4cylindres Peugeot ce qui a nécessité l'adjonction d'une calandre saillante pour contenir le radiateur. Ainsi retouchée, la face avant du fourgon a une resemblance notoire avec la face avant des cars Chausson de cette même époque. (ici  un APH 2/50).
Nouvelle carrosserie Chausson - L'argumentation publicitaire de l'époque vantant les qualités d'utilitaires. - A partir de 1947, Chenard a recours au moteur 4cylindres Peugeot ce qui a nécessité l'adjonction d'une calandre saillante pour contenir le radiateur. Ainsi retouchée, la face avant du fourgon a une resemblance notoire avec la face avant des cars Chausson de cette même époque. (ici  un APH 2/50). Nouvelle carrosserie Chausson - L'argumentation publicitaire de l'époque vantant les qualités d'utilitaires. - A partir de 1947, Chenard a recours au moteur 4cylindres Peugeot ce qui a nécessité l'adjonction d'une calandre saillante pour contenir le radiateur. Ainsi retouchée, la face avant du fourgon a une resemblance notoire avec la face avant des cars Chausson de cette même époque. (ici  un APH 2/50). Nouvelle carrosserie Chausson - L'argumentation publicitaire de l'époque vantant les qualités d'utilitaires. - A partir de 1947, Chenard a recours au moteur 4cylindres Peugeot ce qui a nécessité l'adjonction d'une calandre saillante pour contenir le radiateur. Ainsi retouchée, la face avant du fourgon a une resemblance notoire avec la face avant des cars Chausson de cette même époque. (ici  un APH 2/50).

Nouvelle carrosserie Chausson - L'argumentation publicitaire de l'époque vantant les qualités d'utilitaires. - A partir de 1947, Chenard a recours au moteur 4cylindres Peugeot ce qui a nécessité l'adjonction d'une calandre saillante pour contenir le radiateur. Ainsi retouchée, la face avant du fourgon a une resemblance notoire avec la face avant des cars Chausson de cette même époque. (ici un APH 2/50).

4 formules  d'utilisation du fourgon du Chenard & Walker CPV d'près guerre selon 4 déclinaisons de carrosserie : fourgon tôlé idéal pour les artisans - camionnette expo-vente pour les commerçants faisant les marchés et du porte à porte - Ambulance  - Minibus ou van  pour transporter jusqu'à 14 personnes.   4 formules  d'utilisation du fourgon du Chenard & Walker CPV d'près guerre selon 4 déclinaisons de carrosserie : fourgon tôlé idéal pour les artisans - camionnette expo-vente pour les commerçants faisant les marchés et du porte à porte - Ambulance  - Minibus ou van  pour transporter jusqu'à 14 personnes.
4 formules  d'utilisation du fourgon du Chenard & Walker CPV d'près guerre selon 4 déclinaisons de carrosserie : fourgon tôlé idéal pour les artisans - camionnette expo-vente pour les commerçants faisant les marchés et du porte à porte - Ambulance  - Minibus ou van  pour transporter jusqu'à 14 personnes.   4 formules  d'utilisation du fourgon du Chenard & Walker CPV d'près guerre selon 4 déclinaisons de carrosserie : fourgon tôlé idéal pour les artisans - camionnette expo-vente pour les commerçants faisant les marchés et du porte à porte - Ambulance  - Minibus ou van  pour transporter jusqu'à 14 personnes.

4 formules d'utilisation du fourgon du Chenard & Walker CPV d'près guerre selon 4 déclinaisons de carrosserie : fourgon tôlé idéal pour les artisans - camionnette expo-vente pour les commerçants faisant les marchés et du porte à porte - Ambulance - Minibus ou van pour transporter jusqu'à 14 personnes.

En 1950, Chausson devient le plus important actionnaire de l'entreprise Chenard & Walker alors en perte de vitesse suite à la réduction sensible des ventes de véhicules de la marque.  Pour relancer ces dernières,  Automobiles C & W  demande à Peugeot de lui fournir le nouveau moteur de la 203 en remplacement de celui de la 202, pour équiper son fourgon CPV mais le constructeur de Sochaux refuse de lui vendre ce moteur. Après tergiversations, il est convenu  que Chausson et Constructions mécaniques C & W fabriqueront désormais  le véhicule pour le compte de la marque Peugeot. Sous le nom  de D 3 A puis D 4 B, il effectuera alors une brillante carrière, bénéficiant  souvent de carrosseries  publicitaires  réalisées à la demande du client .

Sous diverses carrosseries  le Le D 3 A  publicitaire - le minibus transportant les musiciens de l'orchestre du cirque Pinder - Vu en 2017 aux "Tacots Mirebalais" ce D 4 A version camping-car.Sous diverses carrosseries  le Le D 3 A  publicitaire - le minibus transportant les musiciens de l'orchestre du cirque Pinder - Vu en 2017 aux "Tacots Mirebalais" ce D 4 A version camping-car.Sous diverses carrosseries  le Le D 3 A  publicitaire - le minibus transportant les musiciens de l'orchestre du cirque Pinder - Vu en 2017 aux "Tacots Mirebalais" ce D 4 A version camping-car.

Sous diverses carrosseries le Le D 3 A publicitaire - le minibus transportant les musiciens de l'orchestre du cirque Pinder - Vu en 2017 aux "Tacots Mirebalais" ce D 4 A version camping-car.

En octobre 1950, la  marque Chenard & Walker, absorbée par les usines Chausson, fut dissoute, mettant fin à l'empire de Gennevilliers.  Eugène Henry fut nommé liquidateur, il rentrera peu après au conseil d'administration de Chausson. Lui aussi aura bien servi  Chenard & Walker. Il rejoint alors, dans cette aventure industrielle de plus d'un demi-siècle, les trois mousquetaires fondateurs et promoteurs de la firme à l'aigle : Ernest Chenard, Henri Walker  et René Donnay.

Dès 1948 la concurrence est rude surtout entre les 3 utilitaires des marques Chenard & Walker, Peugeot, Renault et Citroën

Dès 1948 la concurrence est rude surtout entre les 3 utilitaires des marques Chenard & Walker, Peugeot, Renault et Citroën

Le Farfadet possède ces 3 fameux fourgons rivaux des années 50 en vitrine ... Le Renault 1000 kg - Le Peugeot D4B - le Citroën H . de charmants modèles réduits pour se souvenir de ces sympathiques véhicules utilitaires qui parcouraient routes et chemins de France du temps de son enfance.s

Le Farfadet possède ces 3 fameux fourgons rivaux des années 50 en vitrine ... Le Renault 1000 kg - Le Peugeot D4B - le Citroën H . de charmants modèles réduits pour se souvenir de ces sympathiques véhicules utilitaires qui parcouraient routes et chemins de France du temps de son enfance.s

Commenter cet article

Anna Franc 27/06/2020 11:17

Je me souviens, mon père en avait un pour faire les tournées des villages, pour livrer le pain et épicerie, dans les années 60 ,l'hiver heureusement que le moteur placé entre les 2 sièges avant, nous servaient de chauffage·

Jadis 07/02/2020 17:31

Je viens juste de trouver une épave, en très mauvais état, de fourgonnette Chenard et Walcker au fond de ma campagne. J'avais réussi à lire "WALCKER" sur le capot, marque que j'ignorais totalement, eh bien j'ai appris quelque chose ! C'est apparemment l'ancien modèle, sans le nez saillant, donc si je comprends bien il a dû être fabriqué avant 1947 ! et a probablement roulé jusque vers 1965-70, avant d'être abandonné aux ronces... Merci pour les infos.

Sirius 10/12/2019 09:53

Très intéressante présentation! Première fois que je vois un gazo monté sur un moteur 2-Temps. D'origine, il ne devait pas être un foudre de guerre, mais que devait-ce être avec une alimentation au "gaz pauvre"! Le T 60, tout comme les Renault AH, sent les années noires à plein nez!

Nell 28/11/2019 09:50

Mazette!!! quel merveilleux article et Marcel devrait s'en inspirer, hein? J'ai toujours adoré ces anciens cars ou voitures, ils avaient beaucoup de charme...Tiens comme moi d'ailleurs...Ah!ah!ah! A la tienne, Farfadet, et belle journée

éliane roi 28/11/2019 08:15

Merci pour tes nombreuses réponses aux amis blogueurs. Tu prends le temps de revenir et d'expliquer, je suis sûre qu'ils apprécient. Continue à nous enchanter avec tes véhicules anciens, ça plait à tout le monde.
Grosses bises à Annie et à toi !

Marynord 27/11/2019 21:17

Ça remonte très loin, mais j'en ai connu, ben oui vu mon âge avancé c'est logique, et mon jeune frère avait une collection de mini voitures dans les années 1950, intéressant ce blog, amicalement

manou 27/11/2019 15:12

Mes fils en avaient plusieurs exemplaires en miniature...je suis moins fan de voitures, camions et compagnie que toi mais ça doit sauter une génération car c'est passé directement de mon père à mes garçons. Mais j'aime voir ces vieilles photos, celles des minibus en tous les cas me parlent beaucoup. Merci pour cet article instructif. Je me souviens en effet de la marque Chausson et du fourgon équipé pour transporter les bidons de lait :)

Claude Lepenseur 27/11/2019 10:58

Je ne me souviens pas avoir vu ce genre d'engin passer sur la route, mais pour l'époque j'imagine qu'ils représentaient un grand progrès, j'admire tous les passionnés qui entretiennent cette mémoire et ces machines en état de marche
Amicalement
Claude

Farfadet 86 27/11/2019 11:50

Bonjour Claude,
Eh oui, l'aventure automobile a déjà un grand passé ... conséquence de l'ingéniosité des hommes qui ne renoncent jamais au moindre progrès qui rend ces choses toujours pus attrayantes et perfectionnées...
Nous en sommes aujourd'hui à la voiture numérique complètement branchée quasiment autonome jusque dans sa conduite ...
Mais avant, il y a eu tous ces pas... ces étapes, qui rendent attrayantes ces voitures anciennes...

Stéphane Burn 27/11/2019 10:55

Ils sont beaux vos véhicules monsieur Farfadet, vous me feriez faire un petit tour?

Farfadet 86 27/11/2019 11:44

Mais volontiers Monsieur Burn... , tenez au mois d'Août prochain (Burn-Août... hi ! hi ! hi ! ...) vous monterez dans le fourgon Citroën H de mon père où il y a autant de folklore que dans le car à Marcel.... jugez-en ici :
http://www.mirebalais.net/article-2947759.html

éliane roi 27/11/2019 08:26

Robic n'a pas trouvé ton article sur le "trop d'éclairage pour la voie lactée". C'est un passionné de l'observation des étoiles et des galaxies...
Sinon, bravo pour ton bel article sur ces vieux vans. Même si parfois ils ont de drôles de tronches, moi je les adore. Si j'avais le temps, j'en dessinerai plein. C'est sympa l'historique et tous ces détails que tu nous donnes.
Aussi, pour Robic, c'est un vieux coureur cycliste du haut des cols à 80 balais. On pourra lui mettre des articles sur le cyclisme et le Tour de France sans problème.
Merci et excellente journée !
Biiiiiiiiises !

Farfadet 86 27/11/2019 10:12

Bonjour Éliane,
J'ai publié un commentaire sous l'avant-dernier article de Hugues à propos des super galaxie ou super Nova, lui mettant le lien de mon article où j'évoque les nuisances des pollutions nocturnes à partir d'un article récent de "la Nouvelle République".

S'agissant des automobiles et autres fourgons et fourgonnettes, il faut savoir que la Marque Chenard & Walker" disparue comme tant d'autres, pendant et à la fin de la guerre, implantée à Gennevilliers, produisait d'excellentes voitures ainsi que des camions, des tracteurs de chantiers et des véhicules tout-terrains.
Quand nous étions à Lesparre (Gironde) mon père tenant un garage, cors Général De Gaulle, nous avions eu plusieurs Chenard & Walker des années 30 , jusqu'au modèle Aigle de 1934, une auto au fonctionnement mécanique souple et confortable. pourvue d'une carrosserie qui avait belle allure ...
Mon père appréciait vivement ces anciens modèles des marques Mathis et Chenard & Walker plus spécialement . Des voitures bien construites et fiables.
Ce que l'on oublie c'est qu'avant guerre , en France , nous avions une moisson de constructeurs automobiles, des marques prestigieuses qui valaient largement les productions d'Outre-Rhin tant vantées par les générations actuelles...
Oui chez nous, nous avions une palette de constructeurs géniaux qui produisaient les meilleures voitures du monde, n'en déplaise aux Américains de l'époque qui faisaient exclusivement dans la grosse cylindrée, le plus souvent à moteurs V8...
Bon, restons modestes et ne fanfaronnons pas,avec ce billet , j'ai évoqué, ici les fourgons, ces petits utilitaires multi services qui ont fait partie du paysage automobile de notre enfance, dans les années 50-60...
Bises des farfadets du Poitou.

robic 26/11/2019 20:04

On arrête pas le progrès. Je me souviens que pendant la guerre, certains camions marchaient au gazogène, c'est à dire qu'ils brûlaient du bois pour des moteurs à gaz, un peu comme les trains à vapeur, car je voyais avec amusement de la fumée sortir par une cheminée comme celle au sommet des toits, mais en :miniature.
Je serais ravie de m'extasier devant de belles galaxies comme celles que notre amie éliane me disait trouver chez toi.

Farfadet 86 27/11/2019 09:40

Bonjour Hugues,

En fait, je n'ai pas édité des articles sur les étoiles, sinon sur les différents ciels (apparences), clairs ou sous couvertures nuageuses, voire de nuit, focalisant sur la lune, cela du point de vue global et parfois "poétiques". Mais rien du point de vue astronomique.

Bien sûr, c'est fascinant ces nébuleuses et tout ce dynamisme stellaire qui nous font plancher sur les origines de l'Univers ... L'expression : "tirer des plans sur la comète" dans ce contexte, doit prendre tout son sens...

Par contre, ce que Éliane a voulu t'indiquer sur mon blog, ce doit être la dernière partie de mon de mon avant-dernier article, où je fais figurer un article de la "Nouvelle république" à propos de la pollution nocturne : "Sauver la nuit pour sauver le vivant". lien ci-après :

http://www.mirebalais.net/2019/11/du-17-au-24-novembre-1983-et-47e-semaine-en-2019.html

Bonne journée.

Amitiés.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog