Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet

Je n'ai pas encore lu ce roman d'Amélie Nothomb, mais suffisamment de critiques et analyses aux appréciations et jugements divers, assez souvent opposés.

Et cette fois, j'anticipe, non pas avec une critique (qui paraitra après lecture) mais avec des considérations sur le thème des croyances, des religions et de la remise en cause de leur légitimité dans le monde actuel.

Dans le jardin du farfadet, des cyclamens... jolies fleurs automnales qui, dans la tradition catholique symbolisent le cœur de Marie saignant sur la terre.

Dans le jardin du farfadet, des cyclamens... jolies fleurs automnales qui, dans la tradition catholique symbolisent le cœur de Marie saignant sur la terre.

Décidément, on aura tout "tenté" avec Jésus, qui le fut lui-même par 3 fois, 40 jours dans le désert juste après son baptême dans le Jourdain... Dans les années 70, il a aussi été « Superstar » ...
Quoi que l'on en dise ou pense, Jésus Christ ne laisse pas indifférent.
Depuis le siècle des lumières et toujours de manière plus intense et prégnante, il convient de démystifier tout ce qui parait obscure aux esprits rationnels de ces temps là, du temps présent, et de ceux à venir.
Tout doit pouvoir s'expliquer, rien ne doit s'afficher comme mystère et tout doit être en conformité avec la saine raison, celle qui ne sert que la, les vérités avérées. Et puis, ce qui jusqu'alors reste inexpliqué, sera, un jour ou l'autre, présenté de façon rationnelle, enfin intellectuellement accessible. Tout doit être démontrable et soutenu par un ensemble de preuves irréfutables...
Alors, les religions avec leurs enseignements, leurs saints écrits contenant par trop, des mythes, des légendes, des miracles, des paraboles etc, ça n'a plus place dans notre monde moderne, hyper technique où seules les sciences exactes font références... La croyance c'est du passé ...
Le monde d'aujourd'hui a soif de vérités et de connaissances fiables avec des postulats qu'on ne pourra jamais remettre en cause ... Je dois avouer que cette position, certes louable, me chagrine un peu ...
Bon voilà, ça, c'était pour indiquer quelle est ma pensée face à la religiosité, au contenu et but de toutes les religions : aborder la spiritualité en polarité avec le réalisme matérialiste. les deux s'inscrivant dans toutes formes de Vie, ici bas.

Ayant lu vos différentes appréciations et critiques qui ne manquent pas de pertinence ni de détails "croustillants", je conçois que le scepticisme face aux religions, en l'occurrence, celle des chrétiens, a pu être renforcé par ce dernier roman d'Amélie Nothomb qui s'est glissé dans la peau de Jésus Christ quelques heures avant et pendant l'accomplissement de sa Passion.

Il fallait oser penser et parler à sa place... mais pourquoi pas !... Déjà, pour un humain ordinaire, c'est risqué pour ne pas dire « culotté » parce que pas forcément objectif et respectueux de la personne, mais à la place de Dieu, part "paternelle" de ce Jésus Christ, c'est outrance... (rires)

 

Revenant sur ce que j'énonçais plus haut, je dois convenir qu'aujourd'hui encore, un bon nombre de personnes reste très curieux et avide de mythes et lorsque c'est la souffrance et la mort, à fortiori, celle de l'Homme Fils de Dieu qui sont abordés, on aspire à en savoir toujours plus. Comprendre pour accepter, pour ne pas faire que croire...

Eh oui, convenons-en, nous sommes encore asses souvent inquiets, voire tourmentés, par ces questions qui touchent l'humain à la fois physique et métaphysique...

Alors, il y a ces effets de « mode » et de manière d'être et penser contemporains qui veulent que surtout l'on n'affiche nullement ses doutes et une quelconque appartenance à un courant religieux pour s'inscrire dans le sacro-saint du « penser juste », en tant que libre penseur respectable, disciple pur et dur de la vertueuse laïcité.

 

Seuls les artistes et écrivains s'autorisent quelques entorses à ce « politiquement correct » et brisent ce tabou des croyances et des religions... jouant sur nos racines culturelles, ici, judéo-chrétiennes, ils revisitent la bible, les évangiles et tous ces épîtres dont on a, à des degrés divers, le plus souvent de manière confuse, eu un jour, connaissance.

 

C'est ainsi qu'on tente aujourd'hui de rendre intelligibles, vraisemblables des événements rapportés par des écrits « antiques et solennels » dont la teneur et l'accomplissement sont tellement extraordinaires, irrationnels, surhumains, ensemble de faits surnaturels étayant tout ce que nous ne savons pas de notre propre mystère humain, mystère auquel la fiction nous familiarise en apportant un éclairage tantôt terrifiant, tantôt merveilleux.

 

Et après cela, sommes-nous bien instruits, enthousiastes, rassurés ou mécontents, tristes, révoltés ?

Il apparaît que notre soif de savoir n'est toujours pas étanchée...

 

Bon, je vais sans doute lire ce roman, histoire de satisfaire ma soif de savoir ce que cette soif représente sur le plan humain, et peut-être sur le plan divin...

Commenter cet article

Marie-Rose 15/10/2019 09:16

J'ai lu presque tous les romans d'Amélie Nothomb, je lui reconnais une écriture particulière, elle-même en tant que personnage est particulière dans ses idées, sa façon d'écrire et de vivre. Son dernier roman "Soif" que j'ai dévoré en une journée, m'a aussi posé tout un questionnement. Elle se met à la place de Jésus, elle a osé, elle le dit elle-même car Jésus est pour elle un mystère. En fait ce que j'ai ressenti c'est que les paroles qu'elle donne à Jésus, ce sont ses propres sentiments qu'elle transpose face à cette énigme. Je remarque que nous avons éprouvés, comme elle, certains sentiments qu'elle décrit, sentiments d'êtres humains, que nous éprouvons à notre époque. J'ai bien aimé ta critique élaborée à propos des religions et je suis d'accord avec toi. Peut-être grâce à des écrivains ou philosophes qui remettent en cause notre culture judéo-chrétienne que nous réagissons à ceci, ce qui nous permet de nous réveiller. L'orage gronde et je vais être obligée d'éteindre l'ordi. Bisous

eliane roi 12/10/2019 09:41

Bof ! Hormis le fait que les religions n'ont entraîné que guerres et violences, dépenses d'argent et viols de petits enfants, attentats terroristes et contraintes diverses (catéchismes, messes emmerdantes et autres choses inutiles), elles permettent néanmoins de pouvoir contempler des édifices somptueux tels Notre Dame de Paris, cathédrales, chapelles et autres merveilles d'architecture que je trouve normal de préserver. Elles permettent également de bien se marrer, comme dans les dessins de Karak, dessinateur de presse, qui n'épargne personne et a raison de parler religion, cul, profits etc. Il ne reste plus beaucoup de dessinateurs de la trempe de ceux de Charlie Hebdo ou Philippe Geluck capables de rire des absurdités de ce monde qui nous entoure. Les bouddhistes (hi hi) m'ont dit que la religion catholique avait été inventée pour mieux faire passer l'idée de la mort (réincarnation ?...) et que Monsieur Christ était né dans la période du 25 décembre, période la plus sombre de l'année, pour permettre de mettre plein de bougies, éclairages, guirlandes électriques partout partout pour que les gens ne dépriment pas dans le gris de la saison. Je veux bien le croire. Bref, la religion ne m'intéresse pas plus que ça. Je respecte les gens qui croient à ce truc improbable, mais je respecte encore plus les professeurs qui apprennent judicieusement à leurs élèves la préhistoire et l'arrivée des premiers hommes sur Terre. Ce qui est quand même plus logique que dans le bouquin de science-fiction qu'est la Bible (dont j'ai lu deux pages).

Farfadet 86 12/10/2019 10:48

Bonjour Éliane,

Je respecte tes convictions te tenant à distance des religions dont les représentants et les adeptes, depuis des siècles, ne se montrent pas toujours exemplaires humainement mais toutes ont eu un impact fort sur les civilisations qu'elle couvraient.

Toutefois ici, il est question d'un livre "romancé" celui, paru à cette rentrée littéraire,d'Amélie Nothomb qui a "frappé fort" en se glissant dans la peau de Jésus de Nazareth dans les dernières heures de son existence terrestre.
Bien que n'ayant encore pas lu ce livre mais le ferait certainement prochainement, je réagis en phase avec les critiques que j'ai lues pour,une fois encore, laisser entendre qu'il faut différencier spiritualité et religion. Si l'une a rapport avec l’autre, elles n'envisagent pas les mêmes contenus et contextes. La première se rapporte une Réalité supra-terrestre, la seconde est le moyen de la faire connaitre aux humains jusqu’à en être dogmatique...

Question : peut-on nier la part d'âme en nous et aussi en chaque être vivant ?...
La spiritualité commence là... et la religiosité lui emboîte le pas...

Par ailleurs, tous les textes "sacrés" ou "saints" comme la bible, les évangiles ne peuvent être compréhensible et "admissible" par le contenu,si nous les lisons au premier degré. Oui, ils sont hermétiques , occultes ... ce sont des livres de méditations avec lesquels on progresse lentement sur le chemin de la spiritualité en soi en phase avec la spiritualisé cosmique ...

Enfin, à notre époque de ce début du 3ème millénaire, bien que ce soit apparemment le contraire qui se manifeste,les êtres aspirent de plus en plus à retrouver le chemin de la spiritualité et c'est pourtant déjà apparent à travers tous ces mouvements sociaux qui prônent les rassemblements d'humains, l'écologie, l’aspiration à vivre plus sainement, mais aussi plus charitablement avec son prochain...

Ah oui, cette autre exécrable religion qui ne dit pas son nom : "l'Argent"... c'est elle qui dévoie le monde depuis des siècles et des siècles ...

Bon week-end , et bises des farfadets du Poitou.

Arthore 11/10/2019 18:22

J’apprécie votre commentaire mais oui, définitivement, ce livre nécessite d'être lu pas tant pour son côté « osé » que pour les paradoxes mis en lumière. Croyant ou non il donne un éclairage sur une vision qui a depuis des siècles influencée des peuples. Pour cela et pour la possibilité d'avoir la légitimité d'en parler, en bien ou en mal, à lire!!,

Florentin 11/10/2019 17:12

Dieu ? Pas Dieu ? That's the question ! Et on meurt souvent sans avoir résolu le problème. Ici, je ne crois pas que Nathalie Nothomb nous apporte la réponse. Pourtant, j'ai de la sympathie pour cette fille, dont je crois avoir lu toute l'oeuvre ... Bon week-end. Florentin

Farfadet 86 12/10/2019 11:45

Bonjour Florentin,

Bien sûr, par honnêteté intellectuelle, il convient de lire son livre pour ensuite en faire la critique sachant ce qu'il révèle même d'une façon romancé et comment c'est tourné, formulé, dans le contexte.
Par ailleurs s'agissant de croyances, d'un côté on loue l'Homme comme un dieu pour ses prouesses, ses découvertes inventions et réalisations, de l'autre, on le blâme pour avoir inventé les religions...
Mais, les a-t-il vraiment inventées ? Ce qu'il lui vient à l'esprit de si génial parfois, d'où cela provient-il ?... Deson cerveau direz-vous ...
Humph !...Le pot qui contient le lait n'est pas celui qui l'a produit ... un instrument de musique ne produit aucune musique sans le musicien ...
Bon, revenons sur Terre ... qui fait partie des œuvres créées avec ses merveilles, ses imperfections et sa magistrale évolution...
Bon week-end.

domi 11/10/2019 11:13

à lire en effet, un roman reste un roman, pas forcément un maître à penser

Farfadet 86 12/10/2019 11:49

Bonjour Dominique,
Je suis bien d'accord... alors j'aporte de la matière à penser et justement à partir de "Rien" :
http://www.mirebalais.net/article-22876484.html

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog