Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les mots choisis du Farfadet
La solidarité, chaine humaine qui perdure...
L'affiche du Film de Christian Jaque (1956) - La joie des sauveteurs et rescapés le 13 Octobre 2010L'affiche du Film de Christian Jaque (1956) - La joie des sauveteurs et rescapés le 13 Octobre 2010

L'affiche du Film de Christian Jaque (1956) - La joie des sauveteurs et rescapés le 13 Octobre 2010

Si tous les Gars du Monde...
 
Un film de Christian Jaque,
Magnifique lever de rideau,
Sur la solidarité à fleur d’eau,
Chaine sans rouage qui craque …

Des Hommes de bonne volonté,
Constituent la formidable ronde !...
Multiple voix, sur les ondes,
Vont, aide et secours, apporter …

C’était en Mille-neuf-cent-cinquante-six,
Une fiction en phase avec la réalité,
Quand tous les appels à la solidarité,
Au cœurs des hommes, avaient domiciles fixes …

Une époque où le sort d’autrui,
Faisait écho dans les consciences,
Résonnant plus que corne d’abondance,
Quand la rigueur vous a construit …

Et le monde progresse …
La profusion s’installe…
Dans le confort que l’on étale
Tous nos égos se redressent …

On oublie tout, on ne pense qu’à soi,
Du passé "simple", on s’en balance :
Froidures, misères, souffrances,
Chacun dira : ce n’est plus chez moi !...

De décennie en décennie,
Le mal se répand et s’incruste…
Ce qui palpite dans les bustes,
Vient du désir d’hégémonie …

Sommes-nous pires ?
Sommes-nous meilleurs ?
Et, quand on rêve d’un ailleurs,
N’est-ce pour y créer nouvel empire ?...

Voilà qu’ils sont trente-trois,
Ensevelis à fond de mine,
Du soutènement en ruine,
Retenus vivants, bien à l’étroit…

Le monde ne veut qu'on atermoie…
On se rassemble, nul ne lésine,
Sur le projet qui prend racine :
Sortir ces hommes de cet endroit ! …

Par Six-cent mètres, jugez l’effroi,
Quand plus une ombre ne se dessine …
Prisonniers au fond d’une mine,
Au chaud, dans le noir, les cœurs ont froid !

Au-dessus d’eux, les strates font lois …
Un fin boyau, poreux comme tétine,
Et pour dormir, bancs de draisine,
La vie, en bas, reprend ses droits …

Soixante neuf jours, il leur faudra,
Endurer l’horrible routine,
Tandis qu’une valeureuse bousine,
Perfore l’infâme congloméra …

Pour les tirer de ce mauvais pas,
C’est une foule qui s’agglutine …
Sur cette détresse, fort, on usine ;
La « Phénix » vient des USA !…

Jour après jour, milliers de bras
S’unissent à ceux qui trottinent…
Des voix, sans cesse, leur serinent
Que pour aucun n’y aura de trépas…

Retour au jour, à San José,
Le Chili hurle sa Joie !
Ces Trente-Trois,
Tous, Ils ont sauvés !

Farfadet

Commenter cet article

19ème 09/09/2019 17:37

Très très bel article sur la solidarité, la ténacité (tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir). Honte à ceux qui caillassent les camions des pompiers intervenant pour nous, pour nos voisins. Tant qu'il y aura de la vie, il y aura des hommes, des femmes, de coeur.
Merci Farfadet.

claudeleloire 09/09/2019 16:28

quel beau poème résumant la souffrance dans l'effroi de ces mineurs qu'enfin on a pu délivrer par solidarité ! Aujourd'hui, c'est par milliers que meurent des enfants fuyant leur sol en guerre ou en famine et qui ne trouvent accueil nul part ailleurs que dans la mort ... laissant indifférentes nos sociétés "capitalisées" ...
amitié .

Florentin 09/09/2019 14:54

L'homme est capable des pires choses, mais aussi des meilleures ...

domi 09/09/2019 13:33

oui hommage aux sauveteurs

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog