Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet

De l'URSS de Staline à la Russie de Poutine, 3 générations : Klara – Robin – Iouri, d'une famille broyée par le système disciplinaire du parti communiste de l'union soviétique.

Cela commence au début des années 50... Klara, une chercheuse scientifique est arrêtée pour haute trahison, dénoncée par des proches mais aussi par son mari Anton. Son fils Robin, encore enfant, est témoin de cette arrestation. Il ne reverra jamais plus sa mère. Cet événement va faire de lui un être dur, impitoyable qui, plus tard, n'aura aucune manifestation affectueuse ni la moindre mansuétude pour son fils Iouri... - ou : comment un événement avilissant peut se répercuter dans le temps, entraînant une cascade de comportements meurtrissants jusqu'à commettre des crimes de sang qui, s'ils demeurent impunis, marquent à jamais leurs esprits tourmentés...

Klara est-elle oubliée comme l'indique, sous la forme suggestive,  le titre du roman d'Isabelle Autissier ? Il semble bien que ce soit le contraire, elle ne quitte jamais la pensée de ses descendants, jusqu'à l'obsession.

Au cours de la lecture, on n'a qu'une envie : la retrouver, savoir quel fut son sort après son arrestation, découvrir les raisons de celle-ci... sa descendance va être marquée du sceau de l'infamie et, dans l'URSS stalinienne, c'est une existence âpre endurcie par les humiliations qui condamne le père et le fils à la mise à l'écart, à l'indignité, et à la honte... ce sont pourtant ces conditions punitives qui vont forger la personnalité de Robin qui deviendra patron de chalutier, un capitaine d'excellente renommée mais aussi redoutable meneur d'hommes à Moumansk...

L'auteure est une femme marin. Isabelle Autissier est la première femme qui a fait le tour du monde à la voile en solitaire... elle a en outre un don et beaucoup de talent pour l'écriture... quand elle nous entraîne dans l'océan Arctique, à bord du chalutier de Robin où son fils Iouri est mousse, les parties de pèche périlleuses, dans cet univers brumeux, glacé, gris, tempétueux, deviennent des scènes d'un réalisme si puissant qu'à notre tour, accroché au chalut nous tirons à nous en arracher les bras, tanguant jusqu'à en vomir, avec la peur de voler par dessus-bord...

Dans ce flot des pages, Klara, régulièrement, refait surface, c'est à petite dose que l'on découvre qui elle est et ce qu'elle devient loin des siens...

Iouri a une passion pour les oiseaux, lui aussi deviendra un éminent scientifique, leur vol magnifié dans ses yeux et dans son âme, tout au cours de son enfance et adolescence, lui fera découvrir ce qu'est la liberté. Sa vie il la réalisera sous son aile bienveillante. Il ira au bout de sa quête et, sans jamais la voir ni la revoir, il rencontrera Klara, connaîtra son mystère imprégné d'une immense force intérieure... une forteresse entièrement libre dans la forteresse qui emprisonne et qui broie...

Un immense moment de lecture !...

Commenter cet article

Christiane Malvoisin 10/06/2020 18:21

- via facebook - le sujet me tente,surtout l'explication de Patrice Lucquiaud
.Merci Patrice elle donne envie de lire.

eliane roi 19/08/2019 11:21

Le livre doit être intéressant sur plein de points. Le régime stalinien a commis des emprisonnements et des assassinats comme beaucoup de régimes (hélas) dans l'Histoire de notre planète. On en a eu en France aussi. Il est toujours bon de le rappeler. Les dictateurs en tous genres ont vallonnés les époques et ça continuera. Jusqu'à présent AUCUN système n'a fait la démonstration de son humanité, tant du point de vue santé, travail, vacances, salaires corrects, loisirs. Le système "idéal" reste à inventer. A notre jeunesse de se sortir les doigts du ...
Pour ce qui est de la voile, c'est pas trop mon truc. Je préfère nettement la montagne. J'ai fait trois fois de la voile avec l'ASPTT à La Rochelle. Bof. J'ai fait quatre ans de plongée sous-marine, c'était plus intéressant pour moi. Dans le domaine de la mer et des océans, ce que j'aime, ce sont les vieux gréements, les poulies, les cordages... l'Hermione et ses gabiers. Ca, oui.
Merci Patrice pour cet intéressant partage.

Marie-Rose 19/08/2019 09:35

Ce doit être passionnant, de la façon dont tu décrits ce livre cela nous donne envie de le lire. J'ai lu aussi un livre d'une autre navigatrice Florence Arthaud 'cette nuit la mer est noire' elle relate, avec des sentiments forts, le jour où elle est tombée à l'eau à bord de son voilier et est restée de longues heures dans l'eau où, comme elle dit ' la mer va devenir mon tombeau'. c'était le 29 octobre 2011. Destinée tragique car elle disparut tragiquement le 9 mars 2015.

claudeleloire 18/08/2019 17:52

à enfance heureuse, avenir prometteur qu'en advient-il alors qu'enfant on se voit tel que le personnage central, privé de sa mère ? heureusement l'auteure se sert de ses propres amours et connaissances de la mer pour entraîner derrière elle tout navigateur en herbe ... allégeant le coeur du problème ...
amitié .

domi 18/08/2019 14:33

voilà qui me paraît passionnant et qui apporte un éclairage intéressant pour moi d'autant plus que j'ai connu un peu, en Urss, le régime soviétique approchant de sa fin, époque Brejnev

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog