Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Auto Saga, #Automania
Tôles et Chromes...

Tôles et Chromes...

Moi, les américaines, ça me ramène aux années « 50 », quand les « Ricains » justement, séjournaient encore en France avant que notre grand Général Président les invite à effectuer un go home anticipé… Je me souviens très bien quand, dans ces années là, nous allions faire nos courses à Châtellerault, sur la grand place des allées de Blossac, il y avait, garées sous les ombrages, bien plus de voitures américaines que de françaises… J’écarquillais les yeux et baillais d’admiration devant ces longues voitures aux formes proéminentes, aux ailerons acérés surplombant d’énormes feux arrières, aux monstrueuses calandres hyper chromées, aux pare-brises larges et bombés entre leurs montants inversés. Ces délirantes et exubérantes carrosseries rendaient désuètes nos berlines françaises dont une majeure partie du parc automobile de cette époque était constituée de modèles d’avant-guerre qui faisaient vraiment vieillot à côté de ces somptueuses "ricaines"…
Lorsque l’on jetait un regard à l’intérieur de ces "paquebots de la route" alors on en prenait plein les mirettes avec cette débauche de cadrans ceints de chromes, de boutons tirettes, et de sièges opulents en skaï ou en cuir… Wahoooo ! s’exclamait-on … Oui, rien à voir avec notre 2CV de l’époque et son petit compteur de mobylette …

A ce sujet, il me revient une blague que mon père se plaisait à raconter… histoire de remettre les pendules à l’heure vis-à-vis de ceux qui osaient faire la comparaison entre nos voitures et celles d’outre-atlantique :

L'auto de tous les superlatifs et l'auto la plus spartiate ...

L'auto de tous les superlatifs et l'auto la plus spartiate ...

Un brave Français vient de garer sa petite 2 CV Citroën à coté d’une superbe Cadillac Eldorado dont le colossal conducteur, cheveux ras, chemise chamarrée sur bermuda descend au même instant … Apercevant la petite voiture grise du citoyen français, il sort son énorme cigare de sa bouche en le tapotant pour en faire tomber la cendre… Il arbore alors un sourire quelque peu ironique en s’adressant au Français dans un fort accent Yankee…
-        Ahow ! Vohou avvé eun stioupéfiantte woatoure, vohou francese … ce bien eune aotomovbile  singoulière que cette citrouhenne … Tchennez ,  ma tchadillack est oune faourmidabeule aouto
-           ???
-          Itzi, vohou avvé eun vérritablïe peunnêl de faounctions poeur un stioupéfianet comffortt de rahoute  
-           ???
-          Here, Le comm’and de tchapote ellecshtrick …  ( appuyant sur ce bouton la capote se déploie) …
-           !!!
-          Lâha, l’alloumme tchigaore, puïe le comm’and d’ahèrre condickchiounné.. , là entchor, le règgladge ellecshtrick des faoutheuils …
-           !!!
-          Tchenéé, here voho avvé ce beutton poeur lèvv’ les vitteres diu véhitschoule , to right and to left …
-           !!!
-           Le radiou de board  est trllès  pouisshante  avec l’antchenne  alle aussi ellecshtrick…
-           !!!
-          Ehe laha mönn nammy, vohou avvé entchore le beutton poeur l’overtchoure de tchoffrer …
-        Le français qui, jusqu’alors n’a rien dit, est visiblement bien agacé par ce déluge de vantardises, lui répond, narquois : Oui, Monsieur l’Américain, vous avez, sans conteste une merveilleuse voiture, mais voyez vous, toute belle et si bien équipée soit-elle, il y a une chose que je peux faire avec ma 2CV et que vous, ne pouvez pas faire avec votre Cadillac …
-          Ahoww !!! what’s ????
-          Voyez vous, cher monsieur, moi avec ma 2CV, quand je claque une porte… eh bien, les trois autres s’ouvrent !...

Toutes proportions gardées, la Citroên reste ici, et pour toujours, chevronnée !...

Toutes proportions gardées, la Citroên reste ici, et pour toujours, chevronnée !...

Commenter cet article

eliane roi 21/08/2019 14:50

J'adore les deux. La 2 CV est ma voiture préférée. Ensuite la Dauphine. La Cadillac rose est ma bagnole américaine préférée. Le rose est ma couleur préférée et la forme de la voiture m'évoque le film American Graffiti, avec son cortège de jeunes, de rock n'roll des années 50, de musique à faire sauter de joie partout. J'aime bien la chute de l'histoire. Moi quand je claquais la portière de ma 2 CV (j'en ai eu deux), c'est la fenêtre qui se fermait toute seule. PAF ! Des fois, on prenait la fenêtre sur le bras lorsqu'on passait sur une bosse et qu'on avait le bras accoudé à la portière, l'été. PAF !
C'est à ça qu'on reconnaissait les propriétaires de 2 CV : le bras gauche plein de bleus au niveau du coude. Hi hi !

claudeleloire 20/08/2019 21:03

et comme les américains roulaient sur les puits de pétrole, il leur importait peu qu'elles consomment beaucoup ... y en avait chez nous aussi ... peu pratique sur nos petites routes de campagne, elles ont entièrement disparu quand les pompes se sont mises à grimper ...
amitié .

Farfadet 86 21/08/2019 09:42

Bonjour Marie-Claude, oui Les États-Unis, pays de la démesure ... mais conviens que cette alliance du gris souris et du rose bonbon est vraiment de bon ton ... lol ...

Florentin 20/08/2019 17:50

Excellene chute que celle de ton histoire. Même quand nous perdons nous voulons quand même démontrer qu'en France nous sommes quand même les plus forts ! Je me souviens aussi de ces paquebots américains, tape à l'oeil et buveuses de pétrole à plein gallons. On bavait d'envie. Mais on avait l'après-guerre plutôt pauvre. Alors, on se contentait de la regarder ... Bien amicalement et à plus. Florentin

Farfadet 86 21/08/2019 09:39

La Cadillac Eldorado de 1959 est de type "Biarritz" . ... tout à fait de circonstance avec le G7 qui se déroule ces jours-ci, dans cette station balnéaire des Pyrénées Atlantique...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog