Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #La pensée du jour
Maillé au Sud de l'Indre & Loire - L'ouvrage d'André Payon curé de Draché... des témoignages poignants recueillis dans l'immense douleur du moment Maillé au Sud de l'Indre & Loire - L'ouvrage d'André Payon curé de Draché... des témoignages poignants recueillis dans l'immense douleur du moment

Maillé au Sud de l'Indre & Loire - L'ouvrage d'André Payon curé de Draché... des témoignages poignants recueillis dans l'immense douleur du moment

Il y a 75 ans, Maillé...

L’événement fut longtemps méconnu du grand public sans doute occulté par le temps et le martyre d’Oradour/Glane, révélé comme l’un des plus horribles crimes de guerre  perpétré le 10 juin 1944…
Pourtant, quelques semaines plus tard, ce fut à Maillé que des soldats allemands ont exterminé la quasi totalité de la population de ce petit village d’Indre & Loire au Sud de Tours .
Le 16 Juillet 2008, la visite du procureur allemand Ulrich Maass, venu entamer une enquête, 64 ans après cet odieux massacre a, momentanément, fait l’objet de la Une de la presse locale. Ce même jour, le tragique passé de Maillé fut encore bien plus médiatisé en étant présenté au JT des chaines de télévision les plus fréquentées…

J’avais une dizaine d’années lorsque que j’ai eu, pour la première fois, connaissance de ce terrible et bien triste événement où furent exécutées 124 personnes dont 44 enfants, ceci, en représailles d’un acte de la Résistance ayant entraîné la mort d’un officier SS, la veille du massacre…

Dans les bras de Mme Détouche...

 

Il se fait qu’à cette époque, mes parents se trouvaient à Pouzay/Vienne, petite localité distante de 7 kilomètres de Maillé … Bébé de 5 mois, j’étais en nourrice chez Mme Détouche, au lieudit « Les Trois Moulins ». Mes parents circulant en tandem sur une route longeant la rivière avaient rencontré un convoi allemand le matin même du massacre et avaient failli être passés par les armes. Ils eurent la vie sauve grâce au fait que mon père parlait parfaitement l’allemand … Mes parents furent atterrés quand, dans les jours qui suivirent, ils apprirent que Maillé avait été rayé de la carte et tous ses habitants exécutés par le fer et le feu …  En fait, il y eut une dizaine de survivants dont certains, présents à ce jour, furent les témoins directs de cette horrible tragédie. Une tragédie qui les a marqués à vie, ces rares survivants et leurs descendants n’ayant jamais pu vraiment faire le deuil de leurs chers disparus …
Longtemps, mes parents ont déploré que ce crime de guerre soit pratiquement resté sous silence et ses auteurs demeurés impunis …

Au moment des faits, étant tout jeune contemporain et si proche, à chaque fois que l’on évoque leur souvenir, je ne peux qu’avoir une pensée bouleversée à l’égard de tous ces innocents immolés ce 25 Aout 1944… Les lignes qui suivent, je les dédie à la mémoire des 124 victimes de ce massacre sans nom …

 

Maillé,

Ils ont encerclé le village,
Ne leur laissant aucune chance…
Réponse d’une horde sauvage
A un acte de Résistance …

Arrivés soudain par les routes,
Voyez sauter de leurs camions,
Ces soldats, aux heures de déroute,
N’arborent aucun fanion …

Ils avancent à travers champs,
Mitraillent tout ce qui bouge,
Bêtes, hommes, femmes, enfants …
Les sentiers se couvrent de rouge …

Puis pénètrent dans le bourg,
Ces soldats assassins,
Ils traversent les cours,
Entrent dans les magasins …

Ils tirent sans sommation,
Tuent, pillent, incendient,
Granges, ateliers, maisons,
Ravagent pire que bandits …

S’acharnent sur tous ceux qui fuient,
S’exercent à toutes formes de tueries,
Egorgent, éventrent, jusqu’aux tout petits
Déchaînement des pires barbaries !...

Toute la matinée dure ce massacre,
Perpétré par ces uniformes gris-verts …
Des rues, montent des fumées âcres,
Conglomérat de sang, de cendre, de verres …

Et, parce que l’horreur ne leur suffit pas,
Ils bombardent le village depuis les voies…
Cent-vingt-quatre âmes mises à trépas,
N’ont jamais su, le comment, le pourquoi…

Rien ne subsiste, après leur passage,
Ruines fumantes, brasiers immondes,
Vestiges informes, fruits des outrages,
Façades noircies, vision de fin du monde !...
 
L’apocalypse et l’enfer réunis,
Déchaineraient-ils tant de démence ?
Faut-il avoir, toute humanité honnie,
Pour s’adonner à tant de cruauté et de violence ?...

 
Crime de guerre…
Comment nommer cela ?
Indignes militaires,
Qui ne sonnent le glas !...
 
A l’honneur, réfractaires,
Autant qu’aux combats ;
Immondes incendiaires,
Corrupteurs des trépas !...

Pourvoyeurs des cimetières,
Qui, pitié, ne connaissent pas…
Incursions meurtrières,
Agissements sans contrats !...

Un père, une mère, un frère,
Pour vous, ne comptent pas !…
Vous ne faites donc sur terre,
Que ce qui provoque dégâts !…

De la société des hommes,
Vous êtes, vous-mêmes bannis,
Autant, pour vos dogmes,
D’exterminateurs nazis !…

Maillé martyr,
Ce 25 Août 1944,
Tes enfants, a vu périr,
Au nombre de 124 !…

Maillé à jamais immolé…
Le jour où, Paris fut libéré !…

André Payon témoins du massacre - Article de la Nouvelle République du 26 août 2008André Payon témoins du massacre - Article de la Nouvelle République du 26 août 2008

André Payon témoins du massacre - Article de la Nouvelle République du 26 août 2008

Il faut aussi souligner que c’est un procureur allemand M. Ulrich Maass, qui, au cours de l’année 2004, s’est intéressé au sort tragique de Maillé. Lors de sa visite faite, en ce lieu, le 16 Juillet 2008, il a rouvert cette mémoire, se chargeant de l’enquête pour tenter de connaître les responsables de ce massacre… Il a reçu bon accueil de la part des autorités et des habitants de Maillé envers lesquels il a exprimé son dégoût pour tous ces actes de barbarie et a présenté solennellement ses excuses au nom du peuple Allemand .

La venue, à la commémoration du 25 août 2008, de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République accompagné par M. Reinhard Schafers, ambassadeur d’Allemagne, permet à Maillé village martyr, d’entrer dans l’histoire, honoré par la présence du chef de l’État, lequel s’est recueilli devant la stèle du souvenir…

64 ans plus tard, les habitants de Maillé peuvent enfin commencer à faire leur deuil de leurs parents et de toutes les personnes exécutés, lors du massacre perpétré le 25 Août 1944 par des soldats nazis.  Cette commémoration fortement médiatisée tout au cours de la journée anniversaire a fait connaître cet événement tragique, passé inaperçu pendant plusieurs décennies, à beaucoup de Français qui n’en avaient aucunement entendu parler …

Je trouve que c’est justice, qu’enfin, ce village de Maillé et ses habitants, soient historiquement réhabilités, leur souffrance reconnue, leur mémoire respectée, leur dignité soulignée …

Il ne s'agit pas de raviver des haines... mais de ne jamais oublier...

Honneur et Paix aux habitants de Maillé et à leurs chers disparus !

Commenter cet article

Cécile Parr 28/08/2019 09:19

J'ai appris ce triste massacre il y a seulement quelques années.. sans doute occulté en effet par celui d'Oradour sur Glane 2 mois plus tôt.. Libération de Paris et massacre à Maillé le même jour.. quelle tristesse pour ce petit village...

Farfadet 86 27/08/2019 10:43

Et un article de La Nouvelle République
https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/maille-37/commemoration-il-y-a-75-ans-a-maille-124-destinees-brisees-par-les-nazis?fbclid=IwAR0QbpQjoxp_baqabblztaSoJDkxXbmkb1eRqjKptorbCrXIga1j_Ze4DXM

Réactions sur facebook 27/08/2019 10:38

A cet article mis en lien sur le site "Les années 40 à 59 de notre enfance"

Francoise A Bisby
Des monstres. Merci pour cet article. NE JAMAIS OUBLIER. Malheureusement il y aura toujour des monstres dans ce monde.

Marie Elisabeth Paul
Marie Elisabeth Paul Impensable de leur pardonner malheureusement tres peu ont ete punis

Mireille Fichter
Mireille Fichter oui ne pas oublier

Mino Banat
Mino Banat Commémorer TOUJOURS pour ne JAMAIS oublier.

Marie-colette Donaldson
Je ne connaissais pas l'histoire de ce village. Quelle tristesse. Pourquoi massacrer ainsi des innocents?

Guy Lemaire
Quelel horreur, des familles completes des enfants de deux ans pourquoi ?pourquoi ?

Liliane Hoeppe
Oh quelle horreur je s avait pas l histoire de ce village

Mario Mancione
Hélas beaucoup d'atrocités sont restées à l'écart:nous avions entamé après la libération la réconciliation.Il fallait ne pas évoquer les sujets sensibles;ainsi nombre de ces assassins sont restés tranquille en Allemagne et sont morts,eux,dans leur lit.

Annie Redon
Annie Redon Merci Patrice Lucquiaud de nous avoir fait connaître l'histoire de Maillé. Il n'y a pas de mot pour qualifier ces horreurs ! Il faut tout faire pour ne jamais oublier !

Régine Marcarini
Le 31 juillet 1944, alors que tout était joué, ainsi que les 11 août et 17 août, 3 trains de juifs ont été envoyés à Auschwitz. Le train du 31 juillet emportait 1300 personnes, dont 325 enfants raflés dans les foyers de l'enfance... quand la barbarie s'installe, elle frappe tout le monde !!!

Aimée Badoux
C'est... L'histoire, on ne peut oublier. Mais faut aller de l'avant et continuer. La vie est l'a continuons le chemin. Ensemble dans 1 guerre les deux parties ont perdu Des êtres humains. Nous Comme les autres . Restons Unis c'est le mieux pour tous.

Farfadet 86 26/08/2019 17:02

On doit aussi mentionner, qu'à la différence d'Oradour/Glane, martyre le 10 Juin 1944, le village de Maillé fut reconstruit à l’emplacement d'origine, les ruines ayant été rasées. Restent seulement quelques vestiges, dans la Maison du Souvenir, au centre du village.

domi 25/08/2019 05:35

conséquence d'une idéologie criminelle, il faut se souvenir et être vigilant car en 2019, ici et là, la "bête immonde" n'est pas loin

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog