Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Éphéméride du Farfadet

Dans le cahier champêtre* des "Saint-François"

* Il y a 36 ans, le 9 janvier 1983, avec nos Compagnons résidents du Pavillon Saint-François au Centre Saint Martin à Etrépagny (Eure), nous ouvrions un cahier champêtre dans lequel nous inscrivions chaque jour un quatrain exprimant notre humeur du moment en phase avec l'ambiance météorologique du jour.
Y figurait également quelques dessins illustrant ces impressions, l'activité spécifique ou l'événement caractéristique de la journée et qui pouvaient être accompagnés de planches des herbiers que nous avions confectionnées au cours de nos veillées.
Et,  pour mieux circonstancier ces souvenirs de notre passé commun, j'ajoute, ici, l'événement du jour correspondant, prélevé dans "les Chroniques du XXe siècle"  édition Larousse.
Et, revenant au présent, vous découvrirez la Une du quotidien auquel nous sommes abonnés, vous affichant alors, les titres du jour.
Quatrains de l'ambiance météorologique du moment - Dessin de Pierre Cataix : Chelidoine  (chelidonium majius) - Sortie à  Giverny au jardin de Claude Monet, sur le pont japonais au-dessus des nymphéas...Quatrains de l'ambiance météorologique du moment - Dessin de Pierre Cataix : Chelidoine  (chelidonium majius) - Sortie à  Giverny au jardin de Claude Monet, sur le pont japonais au-dessus des nymphéas...
Quatrains de l'ambiance météorologique du moment - Dessin de Pierre Cataix : Chelidoine  (chelidonium majius) - Sortie à  Giverny au jardin de Claude Monet, sur le pont japonais au-dessus des nymphéas...Quatrains de l'ambiance météorologique du moment - Dessin de Pierre Cataix : Chelidoine  (chelidonium majius) - Sortie à  Giverny au jardin de Claude Monet, sur le pont japonais au-dessus des nymphéas...

Quatrains de l'ambiance météorologique du moment - Dessin de Pierre Cataix : Chelidoine (chelidonium majius) - Sortie à Giverny au jardin de Claude Monet, sur le pont japonais au-dessus des nymphéas...

Du 27 Août au 1er Septembre 1983 et 35e semaine en 2019.

Dans le Monde Ces jours là ...

- 31 août 1983. Alpinisme : une expédition belge réussit l'ascension du mont Rakaposhi (7000 m) dans l'Himalaya.

- 31 août 1983. France : séries de mesures destinées à lutter contre l'immigration clandestine, et, d'autre part, à faciliter l'insertion des immigrés  déjà installés dans le pays.

Et... le 31 Août 1800... deux mois après la victoire de Bonaparte à Marengo, le corsaire malouin Surcouf, qui commandait "La Confiance", capture la frégate anglaise Kent, monté par quatre cents hommes d'équipage avec trente-huit canons.  Cela a inspiré une chanson populaire, qui est venue jusqu'à nous. Le chant à virer, le plus célèbre de la marine. La mention durant le refrain du "roi de France" laisserait supposer la reprise d'un chant plus ancien ou une création postérieure à l'épisode.

Paroles de ce chant que j'entonnais avec mes parents lors de repas de fêtes en famille ou avec des amis.

1. Au trente-et-un du mois d'août (bis)
Nous vîm's venir sous l' vent à nous (bis)
Une frégate d'Angleterre
Qui fendait la mer-z-et les flots:
C'était pour bombarder Bordeaux

Buvons un coup, buvons en deux,
A la santé des amoureux
A la santé du Roi de France,
Et merd' pour le Roi d'Angleterre
Qui nous a déclaré la guerre!

2. Le Capitain' du bâtiment (bis)
Fit appeler son lieutenant, (bis)
" Lieutenant, te sens-tu capable:
Dis-moi te sens-tu, assez fort
Pour prendre l'Anglais à son bord ?

3. Le Lieutenant, fier-z-et hardi (bis)
Lui répondit: " Capitain'-z-oui! (bis)
Fait's branle-bas à l'équipage
Je vas hisser le pavillon
Qui rest'ra haut nous le jurons!"

4. Le maître donne un coup d' sifflet (bis)
Cargue les voiles au perroquet (bis)
File l'écoute et vent arrière
Laisse porter jusqu'à son bord
On verra bien qui s'ra le plus fort!

5. Vir' lof pour lof au même instant (bis)
Nous l'attaquâm's par son avant (bis)
A coups de haches d'abordage,
De sabres, piqu's et mousquetons,
Nous l'eûm's vit' mis à la raison

6. Que dira-t-on dudit bateau (bis)
En Angleterr'-z-et à Bordeaux (bis)
Qu'a laissé prendr' son équipage
Par un corsair' de six canons,
Lui qu'en avait trente et si bons ?

En épilogue, selon la légende, s'y ajouterait cette croustillante anecdote :

Lors de la prise du Kent, le dialogue suivant se déroula entre les deux commandants :
- L'officier du Kent : "Nous, Anglais, nous nous battons pour l'honneur, et vous les Français, vous vous battez pour l'argent !"
 - Robert Surcouf : "L'on se bat toujours pour ce que l'on n'a pas."

A la Une de La Nouvelle République cette semaine... 

Dans l'actualité très chargée de cette dernière semaine de vacances, je retiens, dans le quotidien du mercredi, cet exploit cycliste que l'ami Domi, ne manquera pas d'apprécier...Dans l'actualité très chargée de cette dernière semaine de vacances, je retiens, dans le quotidien du mercredi, cet exploit cycliste que l'ami Domi, ne manquera pas d'apprécier...Dans l'actualité très chargée de cette dernière semaine de vacances, je retiens, dans le quotidien du mercredi, cet exploit cycliste que l'ami Domi, ne manquera pas d'apprécier...
Dans l'actualité très chargée de cette dernière semaine de vacances, je retiens, dans le quotidien du mercredi, cet exploit cycliste que l'ami Domi, ne manquera pas d'apprécier...

Dans l'actualité très chargée de cette dernière semaine de vacances, je retiens, dans le quotidien du mercredi, cet exploit cycliste que l'ami Domi, ne manquera pas d'apprécier...

... mais plutôt que de tourner en rond sur la même piste, je pense qu'il apprécie bien plus d'avoir le temps d'admirer des paysages variés et changeants, tout en appuyant sur les pédales de son vélo et sans doute préfère-t-il les randonnées cyclistes qu'il fait régulièrement dans les alentours de la ville d'Autun, ne manquant pas  de partager ses découvertes sur son blog :

Commenter cet article

eliane roi 01/09/2019 16:00

Coucou Patrice ! Et bin ! il est courageux le gars ! 24 h sur un vélo en plein cagnard ! moi je recherche plutôt l'ombre, le frais, l'eau. Ca me rappelle les 48 h de La Rochelle. Dans les années 80. Des gens couraient sur un circuit fermé, en salle, pendant 48 h. S'alimentant en courant, dormant en courant... La plupart abandonnaient avant la fin de l'"épreuve". Je les ai vus une fois courir ; certains étaient pieds nus, ne supportant plus les chaussures à cause des ampoules, les pieds en sang, d'autres pleuraient tellement c'était dur........ Finalement, cette épreuve a été interdite. Il y a des gens courageux, quand même. Je retourne à mon livre, me délecter des beaux mots de notre langue française, si belle à l'oreille et à la lecture. Excellent dimanche, homme du Poitou et des environs. Bises à Annie !

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog