Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les mots choisis du Farfadet

Debout – Assis – Couché …
Non, je ne donne pas d’ordre à mon chien…  car nous n'avons pas de chien mais un chat, seulement ...

Je fais simplement mention de 3 positions fondamentales de notre nature humaine … Trois positions que l’on peut mettre en rapport avec trois dispositions de notre état d’esprit en fonction de ce qui est éprouvé et manifesté par le corps
Debout, je triomphe de la pesanteur du corps, assis, je maîtrise cette pesanteur la neutralisant, couché, je suis soumis à cette pesanteur.
Ceci a une grande importance sur les actions que j’ai à mener et les objectifs que je me fixe. Car on ne fait pas la même chose selon que l’on soit debout, assis ou couché … Cela vous semble évident … C’est à voir…
- Debout,  je suis en position pour agir, accomplir une action dont la portée ainsi que les conséquences, sont tournées vers l’avenir. Ce faisant je manifeste un état de conscience proche de l’intuition…
- Assis, je suis en position pour échanger, écouter puis parler et le plus souvent de ce qui me place dans un rapport plus étroit avec le présent… je suis dans un état de conscience maîtrisée.
- Couché, je suis soumis à tout ce qui vient du passé et qui m’entraîne dans le  sommeil lequel  est conséquent de toute la fatigue cumulée au cours de la journée … Cela me met en rapport avec ce qui dans ma nature humaine est lié aux instincts…
Cela va encore plus loin si l’on constate que debout, je suis en position pour donner des ordres, orienter et  exécuter ce que assis, j’ai commenté, suite à ce qui a été exposé, démontré  puis décidé.
Pour résumer, on s’aperçoit que je suis à même de prendre consciemment des décisions quand je suis assis et les exécuter ou faire exécuter quand je suis debout… Cela exclu la position couchée …   je vous entend me rétorquer  mais on peut  fort bien réfléchir en étant allongé …
Mouais  …  Le temps de s’endormir  ou de partir dans ses rêves …

Dites-moi que penseriez-vous d’un orateur qui s’adresserait à son auditoire en étant allongé ?...

Personnellement je douterai fortement de la véracité voire de la pertinence de son propos et ne tiendrai pour crédible ce qu’il nous expose étant vautré de la sorte …

C’est là que je voulais en venir …

Regardez autour de vous, observez-vous et voyez combien de personnes  s’expriment en étant affalé dans un canapé, dans une position quasi couché …  A la télévision dans bien des émissions on voit des gens vautrés de la sorte et  qui s’expriment sans vergogne se croyant même intéressant …
D’une façon générale, on ne sait plus se tenir, on ne sait plus se saisir … le corps est-il si lourd pour qu’il nous soit impossible de trouver une attitude digne ?

Je ne sais ce qu'il en est aujourd’hui, mais quand nous étions jeunes, nos parents exigeaient que nous nous tenions droit à table et, à l’école, nous nous levions pour réciter notre leçon…

Cela avait un sens, rendre attentif, être présent à ce que l’on dit puis fait  et montrer à ceux qui nous entourent et qui nous écoutent que nous les respectons et que, pour autant, l’on attend d’eux le juste écho  à notre considération …
L’homme debout avance, le regard clair dirigé vers l’horizon ; celui-là sait envisager l’avenir ; l’homme assis bien campé sur son séant, le torse droit, le regard tourné vers son auditoire, est un sage que l’on écoute et respecte …
L’homme couché n’est lui déjà plus de ce monde, temporairement, pendant le temps où il sommeille et, définitivement, quand soumis à l’extrême pesanteur, son corps a libéré l’esprit qui l’animait…

 
Homme de boue...

 

L'homme de boue - dessin de Sara Fratini (2015).

Homme de boue
Vois, ci, debout …
Dieu que Loue
Femme t’alloue !

Faute de goût,
Gorge se noue…
Grand dégoût,
Tombe à genoux …

Champ de boue,
N’en voit le bout …
Homme de soue …
Sang, sue dessous !

Frère qui loue,
N’y tient le coup…
Traître loup,
Tord le cou !...

Hommes fous,
Hommes roux …
Hommes, y floue,
Dieu Courroux …

Homme de proue,
Noé doux …
Sauve le loup
Et le gnou !…

Homme saoul,
Raisonne mou…
Raisin dessous
Foule le moût !…

Homme de sous,
Baise la joue,
L’Homme à genoux,
Livre aux clous !…

Croix debout,
Croît à genoux …
L’homme aux clous
Paye pour Nous !...

Homme de roue,
Roué de coups …
Voix s’enroue,
Ciel accoue !

Roi des Fous…
Pas de gras choux…
Sonne les coups,
Noie son brou !…

Homme filou,
Femme froufrou...
Sous le pilou,
Ventre roux…

Homme d’écrous,
Ferme Tout …
Garde poux…
Aux fait, où ?....

Homme en joug,
Socs de boue…
Homme en joue,
Meurt debout !...

Roi debout,
Dame d’atout …
Vol de hibou,
Crache ta toux !

Effroi de loup,
Mord ta moue…
Sort d’igloo,
Morse mou…

Homme debout,
Tue sa toux…
Sang du clou,
Jusqu’au trou …

Homme en trou,
Redevient boue…
Norme en trou :
Jamais debout!... !


Farfadbou

 

... et, hors la boue, avancer !...

 

Commenter cet article

claudeleloire 27/05/2019 18:44

plus souvent debout qu'assise, juste couchée le temps de la nuit ... à genou au jardin, pliée à ramasser et à cueillir, étirée pour élaguer les branches, à marcher, à tirer, à porter ... parfois assise devant l'ordinateur ... et sous le soleil en vacances, lire ...
amitié .

eliane roi 27/05/2019 15:11

Là j'étais assise devant l'ordi pour rendre visite à ton blog et je crois que je vais aller me coucher.... sauf si le soleil pointe le bout de son nez pour aller gambader dans le jardin, auquel cas je serai debout à rire et sauter au milieu des pâquerettes et des papillons virevoltant "salut le printemps ! Bonjour bonjour les hirondelles !" ; s'il pleut soudainement tout à coup brusquement sans crier gare, alors je poursuivrai le dessin que j'ai commencé pour toi sur l'architecture de Notre Dame de Paris, thème que nous aimons toi et moi sans même s'être concertés. J'arrête d'écrire sinon je risque d'être aussi longue que toi et pour un commentaire, ça craint.
Grosses bises, Farfadet du Poitou et des environs !

domi 27/05/2019 13:54

debout assis couché sans oublier le garde-à-vous, dont on ne veut pas à 20 ans, qu'on aimerait tenir à 80 ans...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog