Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #La pensée du jour

La pensée du jour :

A tous ces "grincheux"  du baby-boom qui ne voient que la face sombre du monde d'aujourd'hui et de demain...

Notre génération a connu des moments heureux mais il y avait beaucoup de malheureux non loin de nous... ne l'oublions pas ... les générations suivantes ont connu aussi des moments heureux  tout en ayant également,  non loin d'elles, des enfants, des personnes en souffrance ; il en est de même pour les générations présentes qui vivent dans un contexte économique, social et culturel très différent du nôtre. Ainsi, le monde évolue au gré des découvertes et des progrès techniques  avec ce qu'il y a de bon, de moins bon et de néfaste. A chacun de faire le tri, de tracer sa route et de s'intégrer à la société de son temps. Arrêtons de comparer, de se laisser envahir par le pessimisme et les vues négatives et tentons d'ouvrir les yeux sur ce qu'il y a encore de beau, de bon et d'enthousiasmant dans le monde d'aujourd'hui et d'espérer en celui de demain.

Portons nos regards sur ce qui est toujours et éternellement merveilleux ...

 

Dans le jardin du Farfadet ...

Dans le jardin du Farfadet ...

Pâquerettes


Vient une pluie d'étoiles sous le ciel d'Avril,
L’enchantement illumine nos jardins…
Eclosion sublime, la Nature fébrile,
Les pare de corolles à la blancheur satin...
 

Sur l’émeraude soyeuse des pelouses,
Par milliers, elles s'épanouissent, chaque matin,
Les timides violettes deviennent jalouses,
Quand ces soudains éclats, affadissent leur teint…
 

Jusqu’à perte de vue, parmi les herbes folles,
Elles jonchent les prés et le bord des chemins,
Autour des grands arbres, en longue farandole,
Les pâquerettes se sont donné la main !…
 

Leurs rondes joyeuses, leurs chants éternels,
Agitent dans l’azur, les pollens divins ;
Le vent léger porte leurs gaies ritournelles,
Dans l’ombre des forêts, dans la nuit des ravins…

 
Il n’est, ici-bas, plus merveilleuse annonce,
Que cette liesse fleurie de rires cristallins,
Car les pâquerettes, jamais ne renoncent,
A embellir les mois chauds jusqu’à leur déclin.

 
Farfadet

Mirebeau le 21 avril 2014

Commenter cet article

Marie-Rose 16/04/2019 12:07

J'ai pensé à toi le jour des Rameaux car le vent du N.E. était présent et le sera sans doute toute l'année. C'est aujourd'hui que je lis ton beau poème en hommage aux douces fleurs premières du printemps, c'est l'espoir et la renaissance qui dominent et cela fait du bien à l'âme. C'est ce que je souhaite aussi à Notre Dame, après cet épouvantable incendie d'hier soir, l'espoir d'une belle renaissance en ces jours de semaine sainte pour tous les chrétiens, et tous les hommes de toutes religions ou autres, que chacun puisse entrevoir les beautés de ce monde, au moins le temps d'une seconde. Bises aux Farfadets

eliane roi 15/04/2019 10:43

Il ne manque que le parfum et le bruissement des feuilles dans les arbres. Merci pour cet instant de pause bien agréable.

claudeleloire 14/04/2019 18:03

même lorsque tu tonds les pelouses, de nouvelles fleurs apparaissent ... chaque jour elles irradient de bonheur de vivre nos vies pas toujours gaies, c'est au ras des pâquerettes que se saisi le bonheur !
tu en as fait un beau bouquet dans ton poème !
amitié .

domi 14/04/2019 12:52

tu es plein de sagesse et de poésie
à recopier dans ton navigateur : http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/2017/04/au-mexique-les-palmes-tressees-remplacent-le-buis-des-rameaux.html

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog