Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Éphéméride du Farfadet

Dans le cahier champêtre* des "Saint-François"

* Il y a 36 ans, le 9 janvier 1983, avec nos Compagnons résidents du Pavillon Saint-François au Centre Saint Martin à Etrépagny (Eure), nous ouvrions un cahier champêtre dans lequel nous inscrivions chaque jour un quatrain exprimant notre humeur du moment en phase avec l'ambiance météorologique du jour.
Y figurait également quelques dessins illustrant ces impressions, l'activité spécifique ou l'événement caractéristique de la journée et qui pouvaient être accompagnés de planches des herbiers que nous avions confectionnées au cours de nos veillées.
Et,  pour mieux circonstancier ces souvenirs de notre passé commun, j'ajoute, ici, l'événement du jour correspondant, prélevé dans "les Chroniques du XXe siècle"  édition Larousse.
Et, revenant au présent, vous découvrirez la Une du quotidien auquel nous sommes abonnés, vous affichant alors, les titres du jour.

Samedi 16 avril 1983

Ô  Nature qui exulte,
Vois au ciel, monter,
Les louanges du culte  
Que nous vouons à tes beautés.

Dicton :
Gel à la Saint Fructueux
Rend vigneron malheureux.


Dimanche 17 avril 1983

Lendemain où l'on déchante,
Au joli temps, si peu, goûte,
Que nous paraissent méchantes
Toutes nuées qui s'égouttent...


Lundi 18 avril 1983

Et ruissellent à nouveau,
Des cascades de pluie,
Encombrant les caniveaux
Et saturant les puits.


 

 À à la Une de La Nouvelle République ces jours-ci :

L'inconcevable meurtrissure !...

L'inconcevable meurtrissure !...

Semaine Sainte... suite :

- Mardi 16 avril 2019 : discussion avec les prêtres du temple et les représentants du Sanhédrin

- Mercredi 17 avril 2019 : Marie-Madeleine répand le nard, précieux parfum sur les pieds de Jésus...

- Jeudi 18 avril 2019 : la dernière Cène.

Le denier de César (gravure de Gustave Doré)  - La femme au parfum (Pierre-Paul Rubens - La Cène (Léonard de Vinci)Le denier de César (gravure de Gustave Doré)  - La femme au parfum (Pierre-Paul Rubens - La Cène (Léonard de Vinci)Le denier de César (gravure de Gustave Doré)  - La femme au parfum (Pierre-Paul Rubens - La Cène (Léonard de Vinci)

Le denier de César (gravure de Gustave Doré) - La femme au parfum (Pierre-Paul Rubens - La Cène (Léonard de Vinci)

Revenons plus en détail sur la Cène ; au-delà de l'événement biblique que nous indique-t-elle ?...

Dans  le réfectoire du couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie à Milan, on peut contempler  la  célèbre fresque de la Cène de Léonard de Vinci où l’on repère autour du Christ, au centre, les quatre groupes de trois apôtres correspondant chacun à un des tempéraments fondamentaux cités ci-dessous

Colériques – Sanguins – Flegmatiques – Mélancoliques.

Le « Quatre » nombre d’équilibre et de structure. Le « quatre » est le nombre terrestre par excellence, symbolisé par le carré, il s’applique surtout au plan physique de notre monde terrestre …

D’un point de vue spatial, les quatre points cardinaux sont les repères archétypes de tous nos déplacements et nous permettent en permanence de nous situer en n’importe quelle région du globe.
 
Au sens du temps, les quatre saisons sont les plus représentatives de l’importance rythmique de ce quatre, s’inscrivant alors dans une progression s’effectuant en suivant le principe des métamorphoses.
 
Du point de vue structurel le quatre se rapporte aux éléments que constituent le Feu, l’Air, l’Eau, la Terre.
 

C’est à partir de ces composants élémentaires de notre monde physique que nous allons appréhender maintenant les quatre tempéraments de la nature humaine se rapportant à ces quatre éléments, comme l’enseignait Platon lui-même à ses étudiants grecs, enseignement, par la suite, repris par Hippocrate qui a répertorié et par Aristote qui a décrit ces tempéraments…
 

Pour rappel, les 12 signes du zodiac sont chacun influencé par un de ces quatre éléments… ainsi :
 

Le Bélier - le Lion - le Sagittaire, sont des signes de Feu…
Le Verseau - les Gémeaux - la Balance, sont des signes d’Air…
Les Poissons - le Cancer - le Scorpion, sont des signes d’Eau …
Le Capricorne - le Taureau - la Vierge, sont des signes de Terre …
 

Mais d’abord, qu’entend-t-on par tempérament. Le sens courant du terme ne couvre que la constitution physique, la nature physiologique de l’être humain, constitution et nature qui engendreraient l’humeur, le caractère d’une personne… ainsi parle-t-on de tempérament, robuste, bileux, lymphatique. Au sens large, dire d’une personne qu’elle a  du tempérament, c’est mettre en avant sa vitalité débordante… Dans notre langage courant ce terme laisse bien moins entendre les dispositions psychologiques des individus que ne le mentionnait la sagesse grecque …

Dans la racine du mot on retrouve le « tempéra » du substantif latin « temperamentum » qui signifie adoucir, tempérer … C’est bien là le sens primaire qu’il nous faut envisager car les quatre tempéraments fondamentaux, en relation avec les quatre éléments, révélés par Platon induisent une classification en quatre grands groupes de types humains …. Certes cela va être présenté suivant cette répartition mais il faut savoir avant tout, que ces tempéraments existent eux quatre, chez chaque individu et, au cas par cas, il y en a un, voir deux dominants. Ce « mélange » établi, dans des proportions variant d’un individu à l’autre, entraîne un nombre quasi infini de nuances.
 
On comprendra que chez chacun, les tempéraments doivent s’équilibrer (tempera) le dominant devant être compensé par les trois autres… Un tempérament pur sans contrepartie serait une anomalie et, le sujet ainsi doté, se verrait affecté, de ce fait, par une forme gravissime de pathologie psycho mentale…
 
 Néanmoins, il est des individus dont le tempérament dominant est fortement marqué, imprégnant intensément la personnalité du porteur. Certaines grandes figures inscrites au patrimoine universel des hommes et des femmes célèbres, se révèlent être parfois des exemples très représentatifs de ces quatre tempéraments.

 

Toutefois, l’image de l’aurige maîtrisant les quatre chevaux de son char s’impose comme l’exemple parfait pour montrer que l’ensemble des tempéraments doit idéalement être dominé par son conducteur, en l’occurrence l’individualité, le « moi » dont le rôle, ici, est bien d’harmoniser cet attelage composite.
 
A noter que le tempérament n’explique pas le « mystère » que présente la personne humaine, il en est seulement une coloration qui nous renseigne sur une part des mobiles comportementaux de cette personne nous permettant d’en appréhender les agissements, de connaître un peu de son « mode de fonctionnement » et, en fin de compte, pouvoir composer avec elle, si on doit agir de concert avec cet « autre » que soi…

Ci-dessous une reproduction de la Cène de Léonard de Vinci : à ce moment où Jésus christ annonce que l'un des douze va le trahir. Réaction des apôtres par groupes de tempérament de gauche à droite en regardant le tableau.

- Les attentifs indignés - les contrits  accablés - Les émus volubiles - Les révoltés agités...

1er groupe à gauche : Flegmatiques - 2ème groupe : Mélancoliques - Jésus Christ - 3ème groupe à droite : Sanguins - 4ème groupe : Colériques.

- Le Flegmatique en rapport avec l’eau et prédominance du système végétatif, donne toute son importance à la vitalité. Symbole apocalyptique du Taureau. Esprit de Prolifération   
- Le Mélancolique en rapport avec la terre et prédominance de la structure osseuse et des sens, favorise l’intellectualité. Symbole apocalyptique de l’Aigle.  Esprit d’Organisation ou de méthodologie  
- Le Sanguin en rapport avec l’air et prédominance du système neurosensoriel, donne prépondérance à vie affective. Symbole apocalyptique de l’Ange. Esprit d’Harmonisation.  
- Le Colérique en rapport avec le feu et prédominance du sang, exacerbe l’ego. Symbole apocalyptique du Lion. Esprit de Domination.

Commenter cet article

Marie-Rose 19/04/2019 12:12

Il y a 36 ans le temps de la semaine Sainte était gris et pluvieux, un climat normal pour presque toutes les semaines Saintes que nous avions eues jusqu'à cette date. En 2019 il fait 20 à 25 ° et soleil, ce que tu as bien mis en évidence dans les petits poèmes et ta prose Patrice. Faut-il y voir un signe quelconque ? Merci Patrice pour toutes tes explications et les belles peintures de Léonard de Vinci.

Farfadet 86 19/04/2019 12:16

Effectivement : dans le cahier champêtre des Saint-François nous avions marqué ceci :

Mercredi 30 Mars 1983

Au cours de la Semaine Sainte,
Du climat, les brusques revers,
Sont propices aux jacinthes
Pour que leur bleu s'unisse au vert...

Jeudi 31 mars 1983

Hier, les cirrocumulus
Annonçaient le temps maussade...
Aujourd'hui, les nimbostratus
Déversent l'eau en cascades...

Vendredi 1er Avril 1983

En ce jour de Saint Vendredi,
Le ciel, en entier, s'obscurcit...
Et tremble la Terre engourdie,
Conformément aux Saints Récits.

Dicton :
Pluie de Saint Hugues au 1er Avril
Remplissent granges et barils...

Samedi 2 Avril 1983

Unis à cette tristesse,
les éléments se déchaînent,
Ajoutant plus de détresse,
À ceux que le mal enchaîne.

Dimanche 3 Avril 1983

Froid humide et giboulées
Sous front de nuées opaques...
Entre lesquelles vient s'écouler,
En raies, le soleil de Pâques.

Dicton de circonstance : Noël au balcon... Pâques aux tisons ...

Particularité en ce Printemps 2019...
Cette année l'équinoxe de Printemps a lieu le mercredi 20 mars à 22h58. La pleine lune réelle (14e jour de la lune), se tiendra le jeudi 21 mars à 2h43, soit moins de 4 heures après. Le dimanche qui suit ces deux événements se situe donc le 24 Mars 2019...
On se demande alors pourquoi les autorités vaticanes ont retenu la date du 21 Avril pour fêter Pâques ... Car dans ce cas, il n'est nullement tenu compte de la réalité cosmique, faisant confiance à la série de calcul exposé ci-avant et qui pour 2019 contient trois erreurs.
La date de l'équinoxe est mise d'office au 21 mars alors qu'elle a lieu cette année le 20 mars.
La date de pleine lune « ecclésiastique » est le 20 mars au lieu du 21 mars (date réelle)
Aucun chiffre après la virgule dans la série des calcul n'est considéré.
Ce comput ecclésiastique , représentant l'ensemble des calculs concernant e calendrier chrétien , détermine la fête de Pâques( et de toutes celles associées avant : Carême, Rameaux et Semaine Sainte et après : Ascension et Pentecôte sans vérifier la réalité astronomique.

Bises des farfadets du Poitou.

Marie-Rose 19/04/2019 08:06

Me permets-tu de partager ? Tellement intéressant cette description de la Semaine Sainte.

domi 18/04/2019 12:39

quel éclairage !

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog