Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet

Il y a une quinzaine de jours, sur la plate-forme OverBlog, à propos du Blogging, Marion une des animatrices du Staff, a publié cet article intéressant : « Le blog est-il dépassé ? »

La question est judicieuse d'autant que le blogging est une activité qui a débuté au début des années 2000 et qui a pris son essor au cours des 10 années suivantes. Il faut savoir qu'OverBlog a été lancé en 2004.

N'y a-t-il pas un esoufflement de cette activité au niveau des blogueurs d'autant que les réseaux sociaux apparus progressivement au cours de cette même décennie ont pris le pas sur les blogs dans le cœurs et dans les habitudes d'échanges par voies numériques des internautes ayant la fibre éditrice.

Déjà en Janvier 2012, lors du 6ème anniversaire de mon blog voici ce que j'écrivais :

O.B. alors !...

Oui, depuis ces 8 dernières années, ont paru foultitude de publications avec, au départ de l'initiative, l'enthousiasme se déclinant aussitôt en blog-mania… de nombreux échanges sur le forum, des rencontres de nouveaux et virtuels amis, des découvertes dignes d'intérêt, parfois étonnantes. Au fil du temps, la lassitude s’installe, celle-ci étant précédée d'un certain asservissement : vite écrire un article ! Documenter, s'informer, publier puis faire le tour des blogs amis et poster des commentaires !… On y passe pas mal d'heures tout en se fatiguant la vue à force de lire sur l'écran. Tout ceci dure un temps puis on s’essouffle, on manque d'imagination, on manque de temps, on se dépassionne, l'engouement du début fait alors place à du désenchantement...

O.B. a plusieurs fois modifié les options et fonctionnalités de sa plate-forme, supprimé le forum d'échanges entre blogueurs puis « Facebook » est apparu... c'est alors devenu tellement plus simple de communiquer par bribes de mots, en phrases ultra-courtes ou de cocher et valider des formulations, sentences et appréciations pré-formatées puis de compléter le tout avec des photos en vrac !…

Aujourd’hui combien de sites et de blogs figurent sur la toile ?... Ce sont des centaines de millions sans doute… link

Alors on se dit à quoi bon poursuivre l'entreprise quand, en dépit de cette époustouflante quantité et diversité des sujets, on constate que le nombre des lecteurs va à la baisse, que ce sont les moteurs de recherches et robots qui constituent le gros des visiteurs, et que les commentaires sous nos articles se font de plus en plus rares. Fréquentation en baisse, on relève la main du clavier… grande est l'envie de laisser tomber…

 

 

Un blog ! Mais pourquoi faire ?...

Communiquer, partager ses passions, diffuser ses pensées, échanger ses avis sur tout, sur rien, l’actualité, les modes, dévoiler ses penchants, révéler ses talents (ceux que l'on croit posséder...) faire étal de ses « connaissances », pensant qu'on va en apprendre aux autres...

Est-on vraiment intéressant ? Apporte-t-on une pierre à l'édifice culturel communautaire ? Retirons-nous un quelconque enseignement de la lecture d'articles des blogs visités, tenons-nous compte des observations postées dans les commentaires, répondons-nous assidûment aux questions qui nous sont posées ? Faisons-nous échos à la pensée des autres ? Partageons-nous vraiment leurs joies, leur enthousiasme ou, au contraire, leurs difficultés, leurs doutes et leurs craintes ?…

Là tient toute la pédagogie mais aussi l'activité sociale relevant de la mission d'un blog... Si l'on est honnête avec soi et autant envers les autres, on a tôt fait de se rendre compte que l'on est loin de remplir le contrat et bien loin du but…

Cette critique correspond à un constat objectif tenant à une vision d'ensemble sur la planète blog …

D'une manière plus personnelle, même si l'on s'en tient à cette vision pas très glorieuse ni enthousiasmante concernant le « tout-venant » de la blogosphère, on veut encore croire que tout ceci a un sens, est pétri des meilleures intentions et qu'un tel organisme de communication est un bienfait pour le genre humain dont on peut aussi espérer le meilleur pour faire se rapprocher toujours plus, les individus de tous les horizons de ce vaste monde.

Alors, on se remet à l'ouvrage et, cette fois, on poursuit l'entreprise, mais à son rythme, n'étant plus hanté par le niveau de son blog-rank ni par l'ajout ou le défaut de commentaires pouvant sanctionner nos billets... ne se sentant plus redevable d'une visite à faire sur le blog d'un visiteur ami émaillant, avec, certes beaucoup de gentillesse, un de nos articles de fond d'un « coucou ça va bien chez vous ?… bizz !... »

Désormais, on se dit que viendra lire nos « bafouilles » qui le veut comme ça lui vient, librement surtout, sans devoir laisser une quelconque trace de son passage ni manifester son enthousiasme ou son intérêt et que s'il a à dire et à redire, il ne s'en prive pas et que, tout aussi librement, s'il n'a trouvé aucun intérêt à la lecture il tourne vite la page et aille voir plus loin car personne ne lui en tiendra rigueur.

Alors voilà, à ce 6ème anniversaire (Aujourd'hui 13ème) de mon blog, je continue à écrire sur « Le Mirebalais Indépendant » quand ça me plaît, si j'ai quelque chose à dire et ai envie de le communiquer mais en me gardant bien de reprendre les sujets d’actualité* pour donner un avis*, un de plus, risquant d'ajouter du « nauséabond » à ce fatras qui entre en décomposition, ayant le souci de préserver le lecteur, préférant les sujets certainement plus « bateau » où l'on ne met pas en exergue les insuffisances, les bassesses ou les détresses du genre humain mais ce qui fera peut-être sourire ou, au mieux, soulagera allégera le quotidien du passager sur nos lignes.

Ça peut paraître prétentieux mais c'est volontairement, même par ces temps de crises qu'à tous prix, on veut rendre universelle, qu'à travers mes écrits, je m'impose de positiver et de souligner ce qui, dans notre monde ici bas, se révèle comme Beau, Bon et Vrai...

En outre, j'ai encore tellement à raconter dans la rubrique « des Bergers et des Rois » sur cette aventure humaine si particulière vécue auprès de personnes handicapées mentales que, pour mon compte, je suis loin d'en avoir fini avec le blog et la blogosphère ; présentement et à l'avenir, il ne peut donc s'agir d'un « blog out »...

En toute impartialité, avec un profond et sincère respect envers chaque blogueur et chacun de leurs univers.

NB  actualité" - avis* : cela n'empêche pas les "coups de gueule" du Farfadet lorsque certains événements par leurs outrances, exigent que l'on manifeste son indignation, sa désapprobation mais en gardant un ton courtois et en tentant également de présenter des issus des solutions raisonnables 

Je pense que cette réflexion et ce qui en résulte pour l’avenir de la blogosphère est toujours d'actualité. Pour se motiver en tant que blogueur et soutenir la cause Blog face au déferlement des publications tous azimuts des réseaux sociaux il est judicieux de lire cet article de Marion :

Le blog est-il dépassé ?

Et comme soutient mon ami DOMI, le blog a une mission informatrice et culturelle où les échanges d'idées et des points de vue, ont leur importance pour faire croitre la dimension sociale de l'humanité de chacun en lien avec ses semblables.

Commenter cet article

Marion 04/03/2019 18:35

Merci pour votre article !
Et continuez de bloguez :)
Marion d''Overblog

claudeleloire 01/03/2019 17:21

s'exprimer sur la vie, celle des autres, la sienne, celle du temps, des modes, des cultures, peut se faire de tant de manières, nous avons entre toutes choisi de partager nos émois au-travers des blogs, créant des liens par affinités multiples, des amitiés toutes individuelles, et parfois même il nous arrive de se rencontrer quand l'occasion se présente ... je ne regrette pas d'y avoir eu recours jadis, ni de maintenir tous les liens, ni d'en faire de nouveaux ... que donc vivent les blogs !
amitié .

domi 01/03/2019 16:57

le contenu de ton blog démontre son utilité et tu en parles fort bien en connaisseur
je crois que les blogs ont un avenir car plus élaborés que les réseaux sociaux ils mettent des connaissances et des idées à la portée de tous
je crois que le lectorat est là également, pour moi, les abonnés, que j'aime bien, de représentent que 10% des visiteurs et je constate d'une part une progression en visiteurs uniques, d'autre par l'émergence de vieux articles qui brusquement trouvent des centaines de lecteurs, par la magie des réseaux sociaux, ce qui entraîne de nouveaux commentaires, tout cela est positif cher Patrice que sans ton blog je n'aurais jamais connu, ce qui aurait été dommage. Et puis, pour nous, vieux retraités, se faire ainsi quelques amis, ça n'a pas de prix
Comme je l'ai déjà écrit un blog peut vivre avec 1 article tous les 15 jours

eliane roi 01/03/2019 15:15

Patrice, je trouve ton article génial. J'avais un blog il y a dix ans ; je n'y mettais que des créations collage-couture-broderie-customisation et j'échangeais peu et sans humour avec des créatrices qui ne parlaient que de la pluie et du beau temps ou des vieilles douleurs. J'ai fermé mon blog. J'en ai rouvert un il y a trois ans, dans lequel je poste mes créations, mes dessins, de l'humour et des sujets divertissants loin de la morosité ambiante telle que nous l'offre la télévision dans son lot de mauvaises nouvelles. JE M'ECLATE. Je me marre avec des blogueurs/gueuses qui aiment rire, j'échange avec eux sur divers sujets très variés -tu en fais partie-, j'ai de plus en plus d'abonnés et je prends vraiment plaisir à alimenter ce blog ; aller voir ce que les autres mettent dans leur blog est enrichissant pour moi aussi, je me régale. Je ne suis dans aucune communauté ; répondre à 150 personnes serait trop fastidieux, une quinzaine me suffit amplement, la qualité, ce n'est pas le nombre. J'ai été sur facebook pendant six mois mais j'ai vite abandonné parce que les gens s'engueulaient sans se connaître (!) et c'est le grand n'importe quoi ; on peut le constater aujourd'hui avec les fake news et les gilets jaunes. Le blog est pour moi mon carnet de bord, mon journal intime, je ne suis jamais à court d'idée d'article, au contraire, j'ai même peur de le surcharger. Alors j'y vais molo. Patrice, je t'embrasse.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog